Terroirs et Vins du Domaine Marcel Deiss

Les terroirs et les vins du Domaine Marcel Deiss

Les notes ci-dessous sont un extrait de la documentation du domaine Marcel Deiss. Un site web est en cours de développement par le domaine qui donnera plus de précisions sur les différents terroirs.


LES TERROIRS ET VIGNOBLES DU DOMAINE MARCEL DEISS

LE VIGNOBLE DE SAINT-HIPPOLYTE ( 2 HA)

C’est un vignoble de montagne situé sur le granit de Thannenkirch, où la vigne ne peut descendre très profondément. Dans ces arènes granitiques peu fracturées, les sols sont légers, sableux, fortement dégradés, filtrants car contenant très peu d’argile et donc dotés d’une faible réserve en eau. Ils produisent des vins stricts et racés, à l’acidité verticale, au corps fin, plus réussis en général les années moyennes. Deux cépages principaux sont présentés :

- les Gewurztraminer à l’acidité inhabituelle, racés et incisifs, à l’expression très exotique, convenant à merveille à des mets relevés,

- les Riesling, vifs et fruités, souvent croquants, presque toujours salés en bouche, austères dans leur jeunesse.

LE VIGNOBLE DE MITTELWIHR-BEBLENHEIM (3 HA)

Situé sur le premier contrefort au-dessus de la plaine, entre 220 et 240 mètres d’altitude, comme un triangle ouvert vers le sud, il tire son originalité de son origine géologique. Il s’agit d’un terroir de bord de bassin issu d’incursions marines répétées qui ont superposé, sur environ 500-600 m, des plages. Le sol est assez léger, calcaire, filtrant, chaud, et le contexte climatique permet de conserver des acidités vivaces. Mûrs tôt, les raisins doivent être vendangés dès le début des vendanges. Ces deux caractéristiques conviennent à merveille au Pinot Gris : élégance, expression aromatique intense sont alors présentes, la finesse de l’acidité en faisant des vins à boire jeunes, des vins pleins de sève, gouleyants et charmeurs, souvent beaucoup plus complexes qu’il n’y paraît au premier abord.

LE VIGNOBLE DE BENNWIHR-SIGOLSHEIM (4 HA)

Sur le cône de déjection de la Weiss, torrent vosgien qui descend la vallée de Kaysersberg, nous sommes en présence de sols alluviaux. Assez légers mais caillouteux, formés par la trame alluviale (galets roulés, sables, limons, placages de loess), ces sols sont propices au Riesling et au Pinot Blanc. Les acidités sont féminines, l’expression aromatique éclatante, le corps complet dès que le rendement est faible : la saveur de base est souvent le fruit frais. Ce sont plutôt des vins de gastronomie, assez fruités et vifs pour soutenir les plats d’une cuisine jeune et inventive.

LE VIGNOBLE DU CHAMP DE FAILLE DE RIBEAUVILLE (18 HA)

Situé sur les divers coteaux des communes de Rorschwihr, Bergheim, Ribeauvillé, Riquewihr et Sigolsheim, c’est le plus important et le plus diversifié. Ce vignoble, fascinant par sa complexité et donc ses possibilités viniques, ne peut se réduire à un seul type comme celui de Mittelwihr (plages quaternaires) ou Saint-Hippolyte (granit de Thannenkirch). Au contraire, il propose la plus belle collection de Grands Crus d’Alsace (du Gloeckelberg au Schlossberg : 13 Grands Crus célèbres) et toute une série de Premiers Crus à forte personnalité. Chacun de ces terroirs a une caractéristique essentielle : profondément faillé, il permet une prospection profonde de la vigne (30 à 40 mètres sont communs) et lui autorise un apprentissage de la profondeur, une culturation par le Fond. C’est cet effort de la plante pour aller au terroir, qui explique la quasi-disparition du caractère caricatural du cépage et l’apparition de la personnalité profonde de chaque Terroir. Rien de ce qui vibre dans un Grasberg ne se manifeste dans un Burg, pourtant tout proche (300 m). Et que dire du Burlenberg, un autre monde encore, entre les deux premiers !

Ce réseau de différences, voire de contradictions, illustre magnifiquement la singularité de l’Alsace : notre région est riche surtout de ses différences !

VINS DE TERROIRS – MIROIR DU PAYSAGE
COMMUNE DE BERGHEIM
NIVEAU PREMIER CRU EN COURS DE HIERARCHISATION – ISSUS DE COMPLANTATION

BURLENBERG (Complantation de Pinot Noir et Beurot)

Les caractères du BURLENBERG, issu d’une complantation, proviennent presque exclusivement du terroir, un calcaire oolithique silicifié à entroques, proche de ceux qu'on trouve en Côtes de Nuits (Clos de Bèze - calcaire à entroques du Bajocien inférieur). Ce calcaire très dur a donné un sol calcaire dégradé, jaune sale, peu épais, léger, sans argile, peu fertile, limité pour l'eau et riche en cailloutis calcaires et éboulis granitiques. Ce sol accueille magnifiquement le Pinot Noir auquel il confère une couleur marquée, une qualité de tanins, une certaine virilité et une grande aptitude à la garde.

ENGELGARTEN (Complantation de Riesling – Pinot Gris – Beurot –Muscat – Pinot Noir)

Ce vin provient de notre vignoble de l'ENGELGARTEN, magnifique terroir de Graves situé à un jet de canon des fortifications médiévales de Bergheim. Ce terroir, par sa structure graveleuse et un déficit hydrique marqué en septembre, permet l'obtention d’une véritable maturité des peaux des raisins dès lors que la vigne est faible et le rendement limité. Ainsi, le sceau de l'Engelgarten prend le pas sur celui des différents cépages complantés.

GRASBERG (Complantation de Riesling – Pinot Gris – Gewurzrtraminer)

Ce vin provient exclusivement des vignobles du Domaine Marcel DEISS situés sur le « GRASBERG », à 340 m d'altitude d'exposition nord-est au sommet du Grand Cru « Altenberg de Bergheim » qui repose sur les calcaires pauvres de la Grande Oolithe riche en fossiles. La maigreur des sols conduit la vigne à plonger profondément dans le sous-sol à la recherche de son énergie.

BURG (Vigne complantée de tous les cépages traditionnels alsaciens)

Ce vin provient du terroir du BURG, Premier Cru de notre vignoble de Bergheim, dont les caractéristiques géologiques (marnes bariolées du Keuper à rares intercalations calcaires) et climatiques (exposition plein sud, situation protégée en retrait de la vallée) permettent chaque année l’obtention d’un grand vin puissant, complexe et structuré, de très longue garde, à partir des grands cépages traditionnels alsaciens complantés dans la vigne comme le veut notre ancienne tradition viticole millénaire . Ce vin porte depuis toujours le nom de « gentil ».

ROTENBERG (Vignes complantées de Riesling et Pinot Gris)

Première dalle calcaire de la grande Oolithe, inclinée vers l’est, dressée comme une sentinelle face au sud et à la plaine, le ROTENBERG est le plus précoce des terroirs de Bergheim. Ses sols rouges, marqués par le fer, profondément calcaires et ce climat totalement solaire rassemblent le Riesling et le Pinot Gris dans ce miroitement d’agrumes caractéristiques, moins confits qu’au Grasberg, mais fins et très élégants. Les Rotenberg sont des vins à boire assez jeunes, frais et aériens, avec cette trame acide citronnée, très aromatique, qui tend son miroir aux poissons les plus nobles, les éclairant d’une magnifique lumière… presque géologique !

GRUENSPIEL (Vignes complantées de Riesling, PinotNoir et Gewurztraminer)

Amphithéâtre ouvert face au sud, surplombant les grands crus de Ribeauvillé, le GRUENSPIEL, l’un des plus qualitatifs du finage de Bergheim, tire son nom poétique du damier qui exprime la nature hétérogène du sol superficiel constitué de dépôts torrentiels gréseux, granitiques parfois gnéissiques, posés sur une matrice profonde de marnes lacustres du Keuper. Ces caractéristiques dominantes aux cépages complantés (Riesling, Pinot, Gewurztraminer) confèrent au vin une longueur phénoménale, une structure légèrement tannique, une puissance à peine arrondie par cette minéralité chaude si particulière des graviers roulés : une main de fer dans un gant de velours.

HUEBUHL (Complantation de toute la famille des Pinots)

En haut du petit col séparant Bergheim de Ribeauvillé, le Huebuhl (littéralement, le lieu précoce et humide), légère dépression doucement inclinée ver le sud, joignant le Gruenspiel à l’ouest et le Rotenberg à l’est, enveloppe d’amandes, de zestes, de gras et de grillé une structure acide profonde marquée par les argiles lacustres froides et des automnes lumineux et venteux qui canalisent et contiennent la Pourriture Noble.

SCHOFFWEG (Vignes complantées de Riesling et de Pinots)

Le « sentier des brebis » … qui conduit au Grasberg est un terroir exceptionnel, une mince dalle calcaire de l’Aalénien, perchée au-dessus de la plaine, ultime prolongement du mamelon de l’Altenberg de Bergheim regardant l’est et dont le climat moyennement chaud est marqué par une intense ventilation. Drainé par le vent du nord en été, protégé par le Foehn en automne, ce terroir très pauvre où affleure la caillasse calcaire jaune, permet une véritable expression des fruits de cette vigne très complexe, sans développement de Pourriture.

VINS DE TERROIRS – MIROIR DU PAYSAGE
GRANDS CRUS

GRAND CRU ALTENBERG DE BERGHEIM (Tous les cépages traditionnels alsaciens … même le chasselas rose !)

L’ALTENBERG DE BERGHEIM est situé au coeur du champ de failles géologiques de RIBEAUVILLE qui met en contact des calcaires durs du Jurassique et des marnes du Lias. Ces formations riches en fossiles ont formé un sol argilo-calcaire pauvre, rouge (ferrugineux), riche en roches calcaires, où la vigne doit plonger profondément pour trouver son énergie. Le microclimat de l’ALTENBERG, résultat de son exposition plein sud, de son éloignement du front vosgien et de son isolement face à la plaine rhénane, est terriblement chaud, sec et presque surexposé. Les maturités des raisins, fréquemment amplifiées par la Pourriture Noble, sont hors normes et imposent la domination du Terroir sur les cépages complantés.

GRAND CRU SCHOENENBOURG

Le SCHOENENBOURG, réputé depuis le Moyen-Age est le fleuron du Vignoble de RIQUEWIHR. Les plus grands vins de cette commune naissent sur ce terroir et ont contribué à en faire la notoriété quasi universelle. Ce terroir se distingue par sa topographie : (exposition Sud, situation en fond de vallée, pente forte) et sa géologie très spéciale marnes irisées et gypseuses du KEUPER mêlées plus ou moins et recouvertes par des épandages de grès vosgien. La combinaison d’un sol léger, non collant et d’un sous-sol argileux, riche en éléments fertilisants, ayant une bonne rétention en eau, explique sans doute le caractère dominant du terroir sur le cépage et la particularité des vins du SCHOENENBOU RG. Les vins du SCHOENENBOURG expriment d’indéniables aptitudes à la garde et au voyage, une richesse, une corpulence extraordinaire tout en s’éloignant du type : nez poivré, voire fumé, verticalité masquée pale corps, expression minérale d’un vin souvent caché dans son jeune âge et s’orientant vers des rappels fossilisés avec le temps. Aptitude enfin à intégrer des potentiels de sucres restants très élevés, liée à la Pourriture Noble presque toujours présente. Les SCHOENENBOURG comptent bien parmi les Très Grands Vins de Terroirs Alsaciens.

GRAND CRU MAMBOURG (Complantation de tous les Pinots : Gris, Pinot Noir, Meunier, Blanc, Beurot)

Dominant SIGOLSHEIM, le MAMBOURG est le coteau le plus précoce du vignoble. Réputé depuis le Moyen Age, de nombreux couvents et seigneurs en étaient propriétaires et lui ont donné leurs lettres de noblesse. Profitant d’une durée d’ensoleillement maximale, son sol calcimagnésique se développe sur les conglomérats calcaires et marnes de recouvrement tertiaire des collines. Cette géologie particulière issue des calcaires oligocènes du Quaternaire, confère au MAMBOURG une caractéristique très rare, une puissance tannique toujours présente, un arrondi suave de la forme. Notre vigne basse, complantée à 12.700 p/h de la totalité des Pinots, produit entre 15 et 20 hl/ha : les vins toujours parfaitement secs, sont bien sûr d’une puissance parfois exagérée et d’une complexité extrême.

(Source Domaine Marcel Deiss)