Millésime 1969 - Notes du CIVA

Millésime 1969

Commencées le 13 Octobre seulement, les vendanges 1969 se sont poursuivies sous un soleil éclatant d’arrière-saison éminemment favorable à une bonne maturation des raisins et prometteur d’un millésime d’excellente qualité.

Si le volume de la récolte est demeuré moyen (636 000 hectolitres), les prévisions de qualité du millésime se sont parfaitement vérifiées au cours des nombreuses dégustations qui se sont déroulées en Alsace durant ces derniers mois.

Il est de tradition, à l’occasion de ces dégustations, de comparer les millésimes entre eux, et l’on a parfois voulu apparenter l’année 1969 aux meilleures années passées.

En fait, les vins d’Alsace 1969 peuvent difficilement être comparés aux millésimes précédents. Certes, ils leur empruntent un certain nombre de caractères. Mais ils possèdent, avant tout, une personnalité propre. Ce sont des vins fiers, fruités et modérément corsés présentant une acidité aimable qui leur confère du caractère et de la typicité.

En fait, seul l’examen détaillé de chaque cépage l’un après l’autre peut permettre de dégager les caractéristiques propres à cette année 1969 :

  • Le Sylvaner 1969, fruité, harmonieux et d’une grande netteté, constitue un excellent vin particulièrement typique.
  • Le Pinot Blanc 1969 est un vin honnête, souvent d’une qualité au-dessus de la moyenne grâce à sa bonne maturité et à sa fraîcheur.
  • Le Riesling 1969, racé, fruité et typique extériorise toutes ses qualités et confère certainement son caractère au millésime par sa grandeur et son élégance.
  • Le Muscat d’Alsace 1969 présente, quant à lui, une fraîcheur inusitée s’accompagnant d’un fruité élégant et d’un bouquet d’une grande finesse.
  • Le Tokay d’Alsace 1969 est un vin équilibré, plein de maturité qui, dans certains terroirs, a peut-être parfois pâti de conditions climatiques trop sèches qui ne lui ont pas toujours permis d’atteindre son ampleur habituelle. En revanche, les meilleures situations ont su lui apporter une parfaite réussite.
  • Le Gewurztraminer 1969 est incontestablement un grand vin charpenté et plein de sève, capable de ravir les connaisseurs, amateurs de cet empereur des cépages d’Alsace par le fruité et le bouquet.

Produits d’un miracle d’arrière-saison, ainsi qu’ils sont souvent qualifiés, les vins d’Alsace du millésime 1969 sont appelés à donner des vins d’une ampleur, d’une élégance et d’une harmonie dont le palais aimera à se souvenir.

Centre d’Information du Vin d’Alsace – Colmar