Les 2007 chez Paul Ginglinger (Eguisheim) - abonnés

Visite le 20 février 2009

Depuis 2000, Michel Ginglinger a progressivement pris les commandes du domaine dans le sillage de son père Paul, qui a élevé les vins au niveau des meilleurs de la région. Diplômé d'œnologie, avec une expérience formatrice à l'étranger, Michel met en avant la typicité des terroirs calcaires autour d'Eguisheim, recherchant l'expression la plus juste des vins, c'est-à-dire droite et équilibrée. Au sein d'une gamme limitée à une quinzaine de cuvées, les vins sont secs et denses, souvent discrets et austères dans leur prime jeunesse, mais se révèlent après deux ans de bouteilles et vieillissent à merveille plusieurs dizaines d'années. Les gewurztraminers sont riches et parfois moelleux mais toujours équilibrés et jamais exubérants. Cette recherche d'équilibre se retrouve dans le crémant et les pinots noirs. Les prix sages en font un domaine de choix pour une clientèle très fidèle. Après avoir parfaitement géré le millésime 2006, le domaine offre des 2007 amples et droits avec du gras, mais présentent de ci de là des sucres résiduels qui devront se fondre avec le temps

Sylvaner 2007 - Paul Ginglinger : un vin parfumé et élégant, salin en bouche avec de la fraicheur. Délicieux à
boire dès à présent. 14/20 2009-2013

Clevner 2007 - Paul Ginglinger : une cuvée d’auxerrois parfumé, fruitée en bouche avec une légère rondeur en finale. A boire frais. 14/20. 2009-2013

Muscat Cuvée Caroline 2007 - Paul Ginglinger : un muscat sec au nez floral intense, croquant en bouche avec une belle fraîcheur. 14.5/20 2009-2013

Riesling Cuvée Drei Exa 2007 - Paul Ginglinger : un riesling sec marqué par les agrumes au nez, frais en bouche avec du gras et de la densité. Un riesling produit sur les terrains argilo-calcaire au dessus d’Eguisheim, déjà ouvert. 15/20. 2009-2017

Riesling Grand Cru Pfersigberg 2007 - Paul Ginglinger : un Pfersigberg encore discret au nez, droit tendu en bouche avec l’acidité fine très présente typique du cru. A garder quelques années. 17/20 2012-2027

Riesling Grand Cru Pfersigberg « Lot 42H » 2007 - Paul Ginglinger : une cuvée récoltée très mûre sur une parcelle séparée du cru, ample et saline en bouche avec une douceur encore perceptible, à garder. 16/20 2012-2027 (12g/l SR)

Riesling Grand Cru Eichberg 2007 - Paul Ginglinger : un vin récolté très mûr, au nez fumé et déjà minéral avec une pointe de zeste d’agrume, qui se goûte presque sec en bouche avec la densité et la finesse propre à l’Eichberg. 17/20 2011-2027

Pinot Gris Cuvée des Prélats 2007 - Paul Ginglinger : un pinot gris mûr et élégant qui possède de la rondeur, à garder quelques années pour que le moelleux se fonde. 14.5/20 2010-2017 (13 g/l SR)

Pinot Gris Grand Cru Eichberg 2007 - Paul Ginglinger : un pinot gris ample au nez de fruits compotés, moelleux et salin en bouche avec une acidité fine qui allonge la finale. A garder.  16/20 2012-2027

Gewurztraminer Cuvée Wahlenbourg 2007 - Paul Ginglinger : un vin fruité au nez élégant de fruits mûrs et d’épices, ample et légèrement moelleux en bouche avec une belle salinité. A boire ou à garder 15.5/20 2009-2022

Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg 2007 - Paul Ginglinger : un vin complet au nez déjà ouvert sur les fruits mûrs, le pralin et le miel avec une note de poivre, moelleux et profond en bouche avec une acidité fine qui apporte de la fraîcheur à l’équilibre. Longue finale épicée. 17/20 2011-2027  (plus de 40 g/l de SR)

Gewurztraminer Grand Cru Eichberg 2007 - Paul Ginglinger : un vin élégant au nez très mûr, moelleux en bouche avec une grande finesse et la suavité typique apportée par les argiles du terroir. 16.5/20 2012-2027 (plus de 40 g/l de SR)

Pinot Noir  2007 - Paul Ginglinger : un pinot noir mûr au nez de petits fruits, très pur et  dense en bouche avec une acidité fine et des tanins parfaitement intégrés. Un joli dessin pour un vin parfaitement élevé, dans un style très alsacien. 15/20 2009-2017

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes, cliquer ici