2005 et 2006 chez Paul Buecher (Wettolsheim) - abonnés

Dégustation le 13 mars 2008

Si les Buecher sont nombreux à Wettolsheim à tous les niveaux de qualité, Paul Buecher est certainement un des domaines à suivre en 2008-2009. Après les cuvées génériques du millésime 2005, les grands crus sont désormais disponibles. Jérôme Buecher signe des crus qui confirment la progression du domaine. Les vins du millésime 2006 offrent une belle netteté à défaut de pouvoir égaler leur prédécesseurs de 2005 en terme de concentration, mais la gamme a surtout gagné en homogénéité depuis 2004, et représente plus que jamais une valeur sûre.

Le domaine créé par Paul Buecher en 1959 a connu une forte croissance en à peine deux générations, passant de 6 à 32 hectares pour devenir un des plus grands domaines indépendants de la région. L'extension du vignoble s'est faite au-delà de Wettolsheim, sur des terroirs variés allant de Niedermorschwihr au sud de Thann. Aidé pendant la croissance par ses fils Henri et Jean-Marc, Paul est désormais à la retraite et ses petits-enfants arrivent sur l'exploitation. La mise en avant des terroirs est un des objectifs de la démarche qualitative, et les vins plaisants qui ont fait la notoriété du domaine laissent progressivement place à des cuvées plus typées et plus denses, en particulier depuis l'arrivée de Jérôme, le fils d'Henri, qui s'occupe depuis 2002 des vinifications. Le pressoir pneumatique utilisé depuis longtemps pour le crémant permet de faire du pressurage en vendange entière pour les autres vins, et progressivement les équilibres s'affinent et gagnent en régularité. Le millésime 2005 est le vrai révélateur des progrès qualitatifs réalisés, en particulier sur les grands crus qui franchissent un palier, et les cuvées génériques du millésime 2006 aujourd'hui à la vente ont évité la catastrophe, avec quelques belles réussites. Un domaine à suivre

Pinot Noir Réserve Personnelle 2006 – Paul Buecher : joli fruit pour ce vin très net aux arômes de petits fruits rouges, souple en bouche avec du corps et une finale encore asséchante. 13/20 2009-2014

Pinot Noir Les Terrasses 2004 – Paul Buecher : Un pinot noir de bonne concentration qui possède du caractère : l’élevage en barrique est prononcé mais bien intégré au vin. A boire ou à garder. 14/20 2009-2014

Crémant d’Alsace Chardonnay – Paul Buecher : un crémant frais au nez de noisette, frais en bouche avec une mousse compacte. Un vin digeste peu dosé 13.5/20 2008-2010

Muscat Réserve Personnelle 2006 – Paul Buecher : un vin aromatique au nez marqué par la fleur de sureau, léger en bouche avec une  petite douceur en finale. 13/20 2008-2010

Riesling Réserve Personnelle 2006 – Paul Buecher : un vin discret au nez, sec et droit en bouche avec une bonne matière. La finale manque de netteté aromatique. 12/20 2008-2012

Riesling Grand Cru Brand 2005 – Paul Buecher : un vin fin très élégant au nez, pur et minéral en bouche avec du gras et une longue finale. Belle réussite. 16/20 2009-2020

Riesling Grand Cru Sommerberg 2005 – Paul Buecher : un riesling mur au nez d’agrumes qui laisse place à une bouche saline, nette et de bonne longueur. 15/20 2008-2015

Riesling Heimbourg 2002 – Paul Buecher : Les calcaires du Heimbourg donnent souvent des vins de garde. Grâce à une mise en vente tardive, voilà un vin à maturité, minéral au nez avec une note d’écorce d’agrumes, de bonne densité et légèrement moelleux en bouche avec  une bonne acidité qui donne un coté strict à la finale. 14/20 2008-2012

Pinot Gris Réserve Personnelle 2006 – Paul Buecher : un vin au nez agréable sur le fumé et le sous bois, franc en bouche avec une légère amertume en finale. 12.5/20 2008-211

Pinot Gris Grand Cru Brand 2005 – Paul Buecher : un vin très pur au nez d’aubépine, net en bouche avec un moelleux fondu d’une grande pureté.  Très proche dans l’expression minérale du riesling de même origine, le pinot gris donne au Brand une expression immédiate très plaisante.16/20 2008-2020

Gewurztraminer Réserve Personnelle 2006 – Paul Buecher : un vin simple et bien fait, au nez d’épices et de rose, franc et d’équilibre sec en bouche avec une belle netteté. 13.5/20 2008-2012

Gewurztraminer Grand Cru Hengst Vendanges Tardives 2005 – Paul Buecher : la puissance du Hengst s’est livrée dans cette vendange tardive au nez de pralin et de fruits confits, à la bouche moelleuse, ample et d’une grande profondeur. Superbe expression du terroir et grande vendange tardive au potentiel de garde important. 17/20 2009-2020

Le domaine produit également les bonnes années une unique barrique de pinot noir originaire du Hengst, que les plus chanceux auront l’occasion de goûter pour se rendre compte qu’il n’a pas grand-chose à envier aux meilleurs rouges produits parles producteurs de Wettolsheim.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici