Verticale de Muscat Clos Saint Landelin - René Muré - abonnés

02 avril 2007 : la journée portes ouvertes permet de déguster l’ensemble de la gamme actuellement en vente au domaine, mais permet également de déguster des vins plus vieux. A l’honneur en 2007, le Muscat Clos Saint Landelin est présenté sur 6 millésimes de 2004 à 1989.

Situé sur le versant Sud du Grand Cru Vorbourg, le Clos Saint Landelin est un terroir argilo-calcaire, caillouteux et riche en fer. La pente est forte, forçant la culture sur des terrasses. Le versant Sud est également aéré par les vents d’Ouest qui sortent de la vallée noble, créant un microclimat particulier en plus de placages aériens de loess. Propriété de la famille Muré, le Clos Saint Landelin est un monopole à la réputation qui dépasse celle du grand Cru Vorbourg, plus caillouteux dans son extrémité la plus au Nord.

Comme le riesling, le sylvaner, le gewurztraminer, le pinot gris et le pinot noir, le muscat mûrit très bien sur le Clos, donnant toujours des vins de grande maturité. Particularité du Muscat, chaque année le vin revendique une mention vendanges tardives ou sélection de grains nobles. Planté au milieu du coteau, le muscat prend alors des airs de vin plus sudiste, combinant moelleux, pureté, profondeur avec la fraîcheur du cépage et la touche acidulée du Clos.

La dégustation en compagnie de René Muré débute par les millésimes plus anciens.

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 1989 – René Muré : Le nez est ouvert, net et complexe, typique des vieux muscats surmaturés avec des arômes de miel, de tisane, de citronnelle. L’attaque en bouche est moelleuse, puis le vin se montre doux, d’une bonne pureté avec un moelleux fondu. La finale est de bonne longueur. Un vin très élégant, de style demi-sec avec un superbe nez. 17/20

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 1992 – René Muré : concentré par passerillage plus que par le botrytis en 1992, le vin présente un nez élégant et frais, marqué par des arômes de menthe fraîche, de fruits à chair blanche et une pointe de fumée. La bouche est droite, légèrement moelleuse en attaque, puis ronde avec une bonne acidité et des tanins présents. L’ensemble donne un équilibre très net, peut-être moins complexe que le 1989. 16/20

Muscat Clos Saint Landelin Sélection de Grains Nobles 1994 – René Muré : Le nez est intense et très mur, dominée par le miel et les fruits jaunes dont la mirabelle, avec une pointe d’acidité volatile. L’attaque en bouche est moelleuse, nette et puissante, puis le vin se montre liquoreux, dense avec une acidité fine qui lui donne une belle fraîcheur. Le moelleux domine encore à ce stade, et si le botrytis est toujours discret, le passerillage a donné une cuvée très confite qui se devrait évoluer favorablement dans les années à venir. 17/20.

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 1998 – René Muré : Le nez de cette bouteille se fait plus discret, avec des arômes de fruits exotiques et de gingembre confit. La bouche est moelleuse en attaque, puis très riche avec une liqueur d’une grande douceur, évoluant sur un caractère frais apporté par des notes de gingembre et de gentiane. L’impression d’ensemble est mitigée par rapport aux autres car le vin manque de fondu. Une cuvée moins aboutie que le 1992 ou le 1989, qui mérite peut-être encore quelques années de garde. 15/20

Muscat Clos Saint Landelin Sélection de Grains Nobles 2001 – René Muré : Le nez est intense, très pur avec des arômes de pralin, d’amande grillée  et de miel. La bouche est moelleuse en attaque, puis ample et profonde comme jamais dans les millésimes précédents, avec une jolie fraîcheur aromatique dans la longue finale. Un vin abouti, d’une grande pureté, qui est parti pour une très longue garde. 18.5/20

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2004 – René Muré : L’équilibre est magistral avec un nez très pur sur les fruits exotiques, l’abricot, la pêche et la menthe, laissant place à une bouche moelleuse, pure et très profonde qui conserve beaucoup de finesse. La fin de bouche est très longue, aromatique avec un moelleux discret. Un vin tout en finesse, de grande garde. 19.5/20

Difficile de ne pas lire au travers ces 6 vins l’évolution qualitative de la cuvée, depuis les premiers millésimes. La finesse du vin s'accroît sur les derniers millésimes, et la minéralité du terroir donne des saveurs d’une grande pureté en bouche. Plus que des vins d’apéritif, les muscats du Clos Saint Landelin peuvent devenir des compagnons de table sur une cuisine riche à base de produits de la mer, travaillés aux épices ou aux herbes fraîches : gratin de langoustines, queue de lotte au curry et à la citronnelle, homard au safran sauront créer des accords avec des vins aux nez complexes qui possèdent du fond et de la race...

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici