Les vins du Domaine Schlumberger (Guebwiller) - abonnés

6 octobre 2006 : la journée dédiée aux Professionnels du Bas-Rhin organisée à Haguenau était l‘occasion de passer en revue l’ensemble de la gamme des vins commercialisés par le Domaine Schlumberger en cette fin d’année. Les 24 vins dégustés ont montré une grande homogénéité de la gamme Princes Abbés dans les derniers millésimes à la vente, et la palette des millésimes proposés sur les grands crus offre un formidable éventail de styles.

Les tarifs et disponibilités sont ceux du domaine en février 2007.

Pinot Noir Les Princes Abbés 2004 – Domaines Schlumberger (10.55€) : le robe est rouge cerise claire. Le nez est moyennement intense avec des arômes de cerise. La bouche est souple, fruitée et légère avec des tanins légers. La finale se montre plus amère. Un pinot noir léger et souple, agréable à boire légèrement rafraîchi sur son fruit. Bien

« S » de Schlumberger – Domaines Schlumberger (7.4€) : La cuvée « S » est un assemblage de pinot blanc et d’un peu de pinot gris. Le nez est floral avec des arômes de fruits blancs mûrs, La bouche est souple en attaque avec un léger moelleux, évoluant sur un équilibre dense et parfumé. Un vin agréable apparemment issu du millésime 2005, de bonne densité. (8g/l de SR). Bien

Sylvaner Les Princes Abbés 2004 – Domaines Schlumberger (6.6€) : Une cuvée issue du lieu-dit Bux, au dessus du grand cru Saering. Le nez est discret, frais et jeune avec des arômes de chèvrefeuille et de citronnelle. La bouche est sèche en attaque, évoluant sur un équilibre acidulé et assez dense sur la langue. Un sylvaner mûr et sec, simple avec du gras (1.6g/l de SR). Bien

Pinot Blanc Les Princes Abbés 2004 – Domaines Schlumberger (6.6€) : le nez est parfum, fruité avec des arômes de fruits à chair blanche, de poivre blanc et une pointe de silex. La bouche est souple, fruité et simple avec une bonne fraîcheur. Un pinot blanc qui claque sur la langue, parfait vin de plaisir immédiat. (5g/l de SR). Bien

Muscat Les Princes Abbés 2005 – Domaines Schlumberger (9.7€) : Le nez est très parfumé, frais et typé muscat Ottonel avec des arômes de fleur de sureau et de raisin frais. La bouche est sèche, croquante avec une belle ampleur. Un superbe muscat au prix relativement élevé. (5g/l de SR). Très Bien

Riesling Les Princes Abbés 2004 – Domaines Schlumberger (8.05€) : Un riesling classique au nez fruité dominée par les agrumes, légèrement souple en attaque avec une belle fraîcheur par la suite qui soutient le fruité mûr. Un riesling très facile à boire, à garder quelques années pur que le sucre résiduel se fonde un peu. (8g/l de SR). Très Bien

Riesling Vent d’Est 2004 – Domaines Schlumberger (8.05€) : Le nez est ouvert, minéral et typé avec des arômes de pamplemousse, d’ananas et de pierre à fusil. L’attaque en bouche est moelleuse, puis le vin se montre plus sec avec un fruite dense et une légère amertume en finale.  Un vin composé en partie de jeunes parcelles sur les grands crus Saering et Kessler, qui possède une belle minéralité plus marquée que dans la cuvée Princes Abbés. Un riesling de caractère immédiatement plaisant. (10.8g/l de SR). Très Bien

Riesling Grand Cru Kitterlé Vieilles Vignes 1999 – Domaines Schlumberger (18.66€) : le nez est puisant, minéral et fumé. La bouche est sèche et très puissante et saline avec légère évolution qui donne de la complexité à la longue finale. Un riesling issu d’une sélection des parcelles sur la partie volcanique du Kitterlé, qui évolue bien (4g/l de SR). Excellent

Riesling Grand Cru Kitterlé 1999 – Domaines Schlumberger (17.05€) : Le nez est minéral, fumé avec des arômes de fleurs blanches. La bouche est souple en attaque, puis fine avec un fruit encore très présent, évoluant minéral avec une longue finale sur l’écorce d’agrumes. Un vin qui semble se prendre de l’ampleur au vieillissement. (8g/l de SR). Très Bien

La série des rieslings se poursuit avec deux vins plus âgés.

Riesling Grand Cru Kitterlé 1995 – Domaines Schlumberger (épuisé) : Le nez est fumé, mais marqué par une certaine évolution avec des arômes d’écorce d’orange, d’encaustique, de feuille morte et d’hydrocarbure. La bouche est franche en attaque, sèche et légèrement évoluée avec une acidité très présente qui domine un peu l’équilibre. Un demi-degré de maturité en plus aurait aidé a cuvée à vieillir plus harmonieusement. Bien

Riesling Grand Cru Saering 1991 – Domaines Schlumberger (épuisé) : Le nez est minéral, fondu avec des arômes de fumée et de pétrole. La bouche est sèche, dense et épicée, avec un caractère sec qui a bien évolué dans le temps. La finale est de longueur moyenne, avec des notes d’agrumes et d’épices. Un vin qui a bien évolué, à boire sur des poissons de mer. Très Bien

Pinot Gris Les Princes Abbés 2003 – Domaines Schlumberger (épuisé) :. Le nez est ouvert et intense, avec des arômes de fruits jaunes et une note de sous bois. L’attaque en bouche est moelleuse puis le vin se montre riche avec un fruit très présent, sur un équilibre moelleux très ample. On ne s’étonnera pas de la grande qualité de ce pinot gris si on sait qu’il n’y a pas eu de pinot gris grand cru produit en 2003. Malheureusement le vin est épuisé !

Pinot Gris Grand Cru Spiegel 2004 – Domaines Schlumberger (13.85€): Le nez est discret, mûr avec des arômes de miel, de fleurs et de fruits secs. L’attaque en bouche est moelleuse avec un léger gaz, puis le vin se montre ample et rond avec beaucoup d’élégance. Le moelleux est fondu et la finale est délicate sur des arômes de pêche. Un vin élégant, profond et de très bon rapport qualité prix (35g/l de SR). Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Kitterlé 2002 – Domaines Schlumberger (épuisé) : Le nez est parfumé, complexe avec des arômes de fruits jaunes, de zeste et de silex. La bouche est minérale, fine et puissante, avec une acidité très présente. Un  grand vin de terroir dans la digne suite du 1999. (41g/l de SR). Excellent

Pinot Gris Grand Cru Kitterlé 1998 – Domaines Schlumberger (épuisé) : Un reliquat de demi bouteilles nous permet de goûter ce millésime. Le nez est complètement ouvert, surmaturé avec des arômes de miel, de fumée et d’écorce d’agrumes. La bouche est moelleuse, fondue et légèrement évoluée avec une légère amertume en finale. Un Kitterlé riche et moelleux, digne d’une vendange tardive qui aura conservé la marque de son terroir. Excellent. 

Pinot Gris Grand Cru Kessler 2001 – Domaines Schlumberger (épuisé) : Le premier millésime de pinot gris commercialisé sur ce terroir a produit un vin botrytisé, très riche au nez et liquoreux en bouche avec une belle acidité. La finale prend de discrètes notes fumées. A boire comme une vendange tardive ou à garder  (91g/l de SR). Très Bien

Gewurztraminer Les Princes Abbés 2004 – Domaines Schlumberger (11.6€) : le nez est ouvert, net et élégant, avec des arômes de rose et de fruits acidulés. La bouche est pure et aérienne avec un moelleux discret parfaitement intégré. La finale prend un caractère plus épicé. Un gewurztraminer délicieux, à boire dès à présent. (18 g/l de SR). Bien

Gewurztraminer Grand Cru Kessler 2002 – Domaines Schlumberger (17.75€) : Le nez est ouvert, épicé avec des arômes de fruits exotiques et de miel. La bouche est ample, minérale et racée avec un équilibre demi-sec puissant. Un gros potentiel ou ce gewurztraminer de gastronomie. (33 g/l de SR). Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Kitterlé 2003 – Domaines Schlumberger (22.1€) : Le nez est ouvert, complexe avec des arômes de fumée, de poivre, de rose et de citronnelle. La bouche est ample, riche et encore dominée par un moelleux très présent. Seule cuvée de grand cru revendiquée en 2003 au domaine, parions que ce vin dispose d’une grande capacité de bonification au vieillissement. (41g/l de SR). Très Bien

Pinot Gris Vendange Tardive 2000 – Domaines Schlumberger (19€) : Le nez est puissant, encore marqué par de l’acidité volatile, puis après aération très mur avec des arômes de sirop de bouillon blanc et de figue. La bouche est moelleuse, souple et très fine avec une acidité pré »sente et des notes d’abricot et de pain grillé en finale. Un vin à garder quelques années pour qu’il s’assagisse. (91 g/l de SR). Bien

Pinot Gris Cuvée Clarisse Sélection de Grains Nobles 2000 – Domaines Schlumberger (37.95€) : Le nez est très surmûri, avec des arômes de miel, de pralin et de figue. La bouche est liquoreuse, très pure avec une texture souple qui rappelle le jus de pêche. La finale est très longue avec une grande intensité de fruit. Une cuvée originaire du grand cru Spiegel qui nécessitera quelques années de garde supplémentaire pour se dévoiler complètement. Gros potentiel (154g/l de SR). Très Bien

Gewurztraminer Cuvée Christine Vendange Tardive 2001 – Domaines Schlumberger : (29€) : Le nez est pur, ouvert et floral avec des notes de pralin, évoluant de manière complexe à l’aération avec des notes fumées. La bouche est moelleuse en attaque, onctueuse et fine avec un bel équilibre. A finale est fumée, avec des arômes de zeste. Une vendange tardive de toute beauté marquée par le terroir du Kessler, déjà abordable. (55g/l de SR). Excellent

Gewurztraminer Cuvée Christine Vendange Tardive 1996 – Domaines Schlumberger (épuisé) : un millésime pus ancien dégusté pour le plaisir. Le nez est fortement marqué par le millésime, avec des arômes de truffe blanche et d’iode très présentes, qui évoluent moins favorablement à l’aération avec des notes plus vieilles de foin et d’encaustique. La bouche est fondue, ronde et grasse avec une évolution marquée. Est-ce là l’évolution normale de la cuvée ou une bouteille prématurément vieillie ? (nous aurons la réponse le 2 avril 2007 lors de la verticale de cuvée Christine qui confirmera un bouchon défectueux sur cette cuvée) . Bien

Gewurztraminer Cuvée Anne Sélection de Grains Nobles 2000 – Domaines Schlumberger (44.5€) : La dernière née des cuvées Anne est déjà équilibrée, avec un nez sur les fruits jaunes frais complexe et intense. La bouche est liquoreuse, fine avec une finale sur des arômes d’agrumes, de mirabelle et de fumée. Les vieilles vignes du grand cru Kessler ont donné un vin riche, qui se bonifiera avec le temps. Taillé pour la grande garde, voilà un vin qu’il sera difficile de ne pas ouvrir jeune. (94g/l de SR). Excellent.

Que de changements depuis la fin des années 90. La gamme Princes Abbés a gagné en régularité et en densité, et les grands crus ont gagné une finesse et une précision qu’ils n’avaient pas. Les sucres résiduels sont encore parfois présents sur les pinot gris et gewurztraminers grand cru, mais tout cela devrait renter progressivement dans l’ordre avec le millésime 2005 à venir.

A noter une nouvelle version du Site Internet du Domaine, à la navigation encore lente qui devra s’accélérer pour être pleinement utilisable.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici