Le millésime 2005 chez Laurent Barth (Bennwihr) - abonnés

10-octobre 2006 - Après un premier millésime 2004 d’anthologie, et avec le superbe millésime 2005 à venir, j’attendais la dégustation avec impatience. Je n’ai pas été déçu. Passage en revue des 9 vins du millésime avec Laurent Barth.

Lire le compte rendu de la dégustation des 2004. Une première dégustation le 1er septembre dernier avait permis de découvrir quelques cuvées dont toutes n’étaient pas encore en bouteille. Cette seconde dégustation juste après les vendanges 2006 montrait des vins plus ouverts.
Les tarifs indiqués sont les prix départ cave de 2006, certains vins n’étant que disponibles à partir de 2007.

Pinot Noir 2005 – Laurent Barth (8€): Issu d’une parcelle sur le lieu-dit « Unterlohe » sur Bennwihr. Goûté sur fut. La robe est rouge cerise. Le nez est jeune, net et intense avec des arômes de violette et de cerise avec une touche fumée et vanillée. L’attaque en bouche est souple, dense, puis le vin se montre dense avec des tanins frais et une acidité masquée par la bonne matière. La finale est encore un peu ferme sur le vin goûté sur fût. Un très beau vin de style bourguignon,  issu d’une très belle matière, déjà ouvert en 2007. Très Bien

Pinot Noir « M » 2005 – Laurent Barth (12€): Une cuvée issu du grand cru Marckrain. La robe est rouge grenat, avec des jambes épaisses. Le nez est fumé avec des notes de petits fruits noirs. La bouche est fruitée et souple en attaque, puis très profonde, fruitée et souple avec des notes de petits fruits noirs acidulés (myrtille). La finale est plus ferme, épicée avec des tanins corsés encore asséchant à ce stade, mais rapidement dominée par des arômes de cassis et de mûre. Techniquement, la vendange est toujours 100% éraflée, et la macération a été portée à 14 jours, 3 de plus qu’en 2004. Un grand vin de style sudiste qui nécessitera 2-3 ans de garde avant de se dévoiler complètement. Très Bien

Racines Métisse 2005 – Laurent Barth (5€): Assemblage des fins de presse (sauf le gewurztraminer), complété par du riesling et du sylvaner. Le nez est jeune, floral avec des notes de poire. L’attaque en bouche est ample, puis le vin se montre riche, pur avec une acidité piquante en milieu de bouche, évoluant sur un équilibre épicé et sec. La finale est un peu chaude. Le vin est gras et riche, techniquement sec, et de bonne densité. Un Edelzwicker d’une concentration inhabituelle. Bien

Sylvaner 2005 – Laurent Barth (6€): La robe est profonde. Le nez est encore jeune, marqué initialement par l’élevage, puis très typé, avec des arômes d’amande, de mousseron et de fruits mûrs, ainsi qu’une note de pistache grillée. L’attaque en bouche est ample, puis le vin se montre droit, sec et gras avec une belle acidité qui donne de la structure. Riche et sec, voici un des grands sylvaners du millésime 2005. Très Bien

Riesling Rebgarten 2005 – Laurent Barth (8€): goûté en cuve, le nez est mûr, intense avec des arômes d’agrumes mûrs et de miel. La bouche est sèche, avec une charge de gaz carbonique importante à ce stade, mais offre une belle acidité en attaque (malgré la fermentation malolatique), suivie par une grande concentration, une forte salinité en milieu de bouche et une finale sur le fruit de bonne longueur. L’ensemble à besoin de s’affiner mais le potentiel est là. Très Bien

Muscat d’Alsace 2005 – Laurent Barth (7€): Une cuvée issue d’une majorité de muscat d’Alsace, situé sur le grand cru Marckrain et sur le Rebgarten. Le nez est déjà très pur, floral avec des arômes de muguet, de fleur de sureau, puis des notes de fruits à chaire blanche mûrs. La bouche est ample et souple en attaque, puis sèche avec une sensation veloutée, évoluant sur un équilibre profond, sec avec une pointe d’épices en finale. Un grand vin sec (5g/l de sucre résiduel) et minéral, destinée à la gastronomie. Gros potentiel de bonification dans les années à venir. Très Bien

Pinot Gris 2005 – Laurent Barth (9€): Le nez est intense, très riche avec des arômes de miel, de pâte de coing, de caramel et de fruits à noyau, évoluant sur une note fumée. La bouche est ample et riche en attaque, puis profonde avec une forte concentration, évoluant sur un équilibre demi-sec au moelleux très fondu. La finale est plus fraîche,  puissante avec des arômes de fruits jaunes, de mirabelle et de pralin. Récolté à 16 degrés potentiel, terminant avec 40g/l de sucre résiduel, voilà un vin puissant et minéral, de grande garde. Très Bien

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2005 – Laurent Barth (9€): Le nez est intense, avec des arômes mûrs de litchi et de rose ainsi qu’une note poivrée. La bouche est ronde, très souple en attaque, puis fruitée, très pure avec un moelleux délicat qui enrobe une matière concentrée. Le vin est moyennement profond, mais très élégant avec une finale riche qui se montre déjà minérale. Le terroir granitique du Rebgarten donne un vin élégant au moelleux très aérien. Récolté à 15.5% potentiel, conservant 45 g/l de sucre résiduel, voilà de nouveau un vin de haute volée au succès mérité. Très Bien

Grand Cru Marckrain Vendanges Tardives 2005 – Laurent Barth (sous réserve d’agrément, 19€ en 50cl –disponible mi-2007) : Le gewurztraminer du Grand Cru est récolté cette année entièrement en vendange tardive.  Le nez est encore discret avec des notes de fruits confits. La bouche possède une attaque moelleuse très riche sur le miel, puis se montre fine et très pure avec un joli fruité. La finale se montre riche, intense avec des notes de fruits confits, de raisin sec et une magnifique note florale qui tire le vin en longueur. Le vin a terminé sa fermentation avec 12.3% d’alcool et 67 g/l de sucre résiduel. Une bouteille remarquable, promise à une grande garde, qui devrait s’affiner encore un peu dans 3-4 ans. Très Bien

Il n’y aura pas de pinot blanc en 2005. Après la belote du 2004, voici la rebelote du 2005, en attendant le dix de der du millésime 2006. Le millésime 2005 est de haut niveau, peut-être un cran au dessus de 2004 dans son potentiel de bonification à la garde, et si les élevages longs sur lies ont entraîné des fermentations malolactique, la forte proportion d’acide tartrique a conservé beaucoup de fraîcheur dans les vins.

Les vins sont disponibles en quantités réduites, et à l’heure où ce compte rendu est publié, une grande partie des références est probablement déjà épuisée au domaine. Avec des prix départ cave encore extrêmement bas au regard de la qualité des vins, les tarifs proposés par les cavistes restent très raisonnables. Précipitez-vous à la Sommelière à Colmar, à l’Echanson à Nancy, ou encore à La Cave de Bacchus à Brest pour acheter tout ce que vous pouvez.

Thierry Meyer

  • Domaine Laurent Barth
  • 3, rue du Maréchal De Lattre
  • 68630 Bennwihr
  • Tel / Fax : 03 89 47 96 06
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici