Visite au domaine Rolly-Gassmann (Rorschwihr)

Visite au domaine Rolly-Gassmann – Rorschwihr
31 Août/20 Septembre 2005

La dégustation a été faite au domaine pour avoir une première impression de la gamme actuellement en vente. Cela faisait quelques années que je ne m’étais pas arrêté à Rorschwihr au domaine Rolly-Gassmann. Les vins du domaine font régulièrement partie de nos dégustations à Ingersheim, et j’étais curieux de découvrir les dernières bouteilles mises en vente. Comme d’habitude, de nombreux millésimes sont à la vente, les vins étant mis sur le marché lorsqu’ils sont prêts à boire. Un luxe que beaucoup de vignerons ne peuvent malheureusement pas se permettre, pour des questions de trésorerie.

Description des terroirs

La commune de Rorschwihr est connue pour la diversité de ses terroirs, et même si les vignerons n’ont pas réussi à se mettre d’accord pour présenter un dossier d’agrément en Grand Cru de certaines parcelles. Ainsi, sur les 152 hectares de terroirs variés de la commune, on trouve plus de 115 hectares délimités pour leur typicité :

  • le Rotleibel (17ha),
  • le Moenchreben (13.4ha),
  • le Kappelweg (5.7ha),
  • le Weingarten (8.6ha),
  • le Lachreben (10.6ha),
  • le Kugelberg (7.6ha)
  • Le Silberberg ( 22.5ha)
  • Le Grasberg (12.8 ha)
  • Le Stegreben (5.2 ha)
  • Le Oberer Weingarten (6 ha)
  • Le Pflaenzerreben (6.3 ha) 

Le  domaine a produit une belle description de tous ces terroirs, que je mettrai en ligne lorsque j’aurai scanné la carte.

Les vins

Première partie dégustée le 31 Août 2005

Sylvaner Weingarten 2002 – Rolly-Gassmann (5.5€) : Le nez est citronné, assez discret. La bouche est fine, assez vive, rehaussée par un léger moelleux qui l’adoucit. Une belle bouteille encore bien une mais très plaisante qui me rappelle l’équilibre du 96. Bien

Sylvaner Weingarten 1999 – Rolly-Gassmann (7.5€) : Le nez est mur, avec des notes de fruits à noyaux dont mirabelle, un arôme assez rare. La bouche est assez vive, fondue avec de la souplesse, finissant sur des arômes de miel, pêche et quetsche (la prune de l’Est). Un vin dense et gras, à oublier en cave quelques années. Le style fait penser que les vieux sylvaners qu’on boit aujourd’hui étaient sans doute dans ce style à leur origine. Bien

Auxerrois Moenchreben 2001 – Rolly-Gassmann (7.5€) : Le nez est intense, marqué par de la pierre à fusil. La bouche est grasse, florale en gardant une belle fraîcheur. Un vin bien né, disposant d’un beau potentiel de garde. Très Bien

Auxerrois 2002 – Rolly-Gassmann (6.1€) : Le nez est parfumé, floral, citronné avec des notes de pierre à fusil. La bouche est assez mure, grasse avec une bonne acidité, dans un style très croquant. Un peu moins complexe que le Moenchreben mais déjà très plaisant à boire aujourd’hui. Bien

Riesling 2003 – Rolly-Gassmann (7€) : Le nez est parfumé, floral avec de la bergamote et de la glycine, et développe des arômes de vernis à l’aération. La bouche est riche et dense, moyennement parfumé, avec beaucoup de fraîcheur malgré un léger moelleux la finale dévoile des notes un peu grillées. Un joli 2003 qui évite de justesse les excès du millésime. Bien

Riesling Silberberg 2003 – Rolly-Gassmann (11€) : Le nez se montre assez discret, avec des notes de pamplemousse. La bouche est minérale, sèche, vivace avec des notes de poivre blanc qui la rend presque piquante. La fin de bouche est parfumée, sur des notes florales. Un superbe vin sur un très beau terroir, qui se goûte déjà très bien. Très Bien

Riesling Silberberg 2000 – Rolly-Gassmann (13.5€) : Le nez se fait cette fois plus mur, avec du citron confit et du miel. La bouche est riche et oppose un équilibre sucre/acide digne d’une belle vendange tardive. Cette concentration masque un peu le terroir si présent dans le 2003, mais fera une bouteille extraordinaire avec un peu de carafe ou dans quelques années. Très Bien.

Il n’y a plus de Silberberg 2001, mais la bouteille bue au restaurant la Nouvelle Auberge l’an dernier était magnifique à table. Le Silberberg est un très beau terroir calcaire parfait pour le riesling (un sol de Muschelkalk silicifié).

Riesling Réserve Millésime 2001 – Rolly-Gassmann (9€) : Le nez est très classique avec des fleurs blanches. La bouche est assez vive, riche et épicée en finale. Un riesling avec beaucoup de peps, se goûtant sec. Très Bien

Riesling Pflaenzerreben 2001 – Rolly-Gassmann (14.8€) : Le nez est très jeune et mûr, sur des notes d’agrumes confits. La bouche est riche, grasse et minérale avec beaucoup de sapidité. Encore un superbe terroir qui s’exprime, par delà le fruit. Un vin sec d’un grand millésime avec un grand potentiel de vieillissement, un très bon rapport QP. Excellent.

Riesling Pflaenzerreben 1996 – Rolly-Gassmann (15€) : Le nez se montre parfumé, complexe avec des notes d’encaustique qui marquent une légère évolution. La bouche est fondue, sèche avec une belle vivacité qui n’est jamais agressive. Un régal de boire ce vin à ce stade de maturation. Très Bien

Je goûte ensuite une belle série de trois Riesling VT 97,  de terroirs différents. L’exercice de les goûter à table doit être magnifique, pour identifier comment la minéralité des différents terroirs s’associe avec différents plats.

Riesling Silberberg Vendange Tardive 1997 – Rolly-Gassmann (19€) : Le nez est complexe, fumé et marqué par des notes d’encaustique. La bouche montre une légère évolution, avec une liqueur très fine et beaucoup de minéralité, finissant sur des notes de pamplemousse. Un bel équilibre pour ce vin demi-sec.

Riesling Kappelweg Vendange Tardive 1997 – Rolly-Gassmann (21.4€) : Le nez est très mur, évoque les fleurs blanches et la bergamote, avec des notes de bonbon krema. La bouche est moelleuse avec une fine acidité, et possède encore du gaz de manière assez sensible. Un vin bien équilibré mais encore jeune, sur le fruit, à attendre encore quelques années. Très Bien

Riesling Pflaenzerreben Vendange Tardive 1997 – Rolly-Gassmann (22€) : Le nez est cette fois complexe, avec des notes de miel d’acacia. La bouche est fraîche, sapide et fondue avec une légère évolution perceptible en finale. Superbe équilibre pour ce vin qui minéralise beaucoup, sans avoir les notes fumées du silberberg. Très Bien

Pinot Gris Réserve Rolly-Gassmann 2002 – Rolly-Gassmann (16€) : Le nez est très parfumé, grillé, un peu fumé, avec des notes de pierre à fusil. La bouche est riche, corsée avec une fine acidité, tout en gardant beaucoup de pureté en finale. Un léger moelleux accompagne bien l’équilibre épicé de ce vin à apprécier à table. Un vin déjà à maturité. Bien

Gewurztraminer Kappelweg 1998– Rolly-Gassmann (18€) :Le nez est magnifique, parfumé avec des notes de miel de fleurs et de rose. La bouche est ronde, grasse, avec une acidité peu sensible et beaucoup de rondeur, le moelleux tant très fondu. Un beau gewurztraminer très aromatique. Très Bien

Gewurztraminer Stegreben Vendange Tardive 1998– Rolly-Gassmann (22€) : Le nez est également très parfumé, très mur avec des notes de rose, de miel, de liche et de pralin. La bouche est liquoreuse, rehaussée par une belle acidité, mais est encore un peu marquée par le sucre. 98 est une bonne année pour les gewurztraminers, et cette bouteille a tout son temps devant elle. Très Bien

Sylvaner, Auxerrois et Riesling proposent des équilibres remarquables, la richesse des vins n'étant pas un problème de par la vivacité des équilibres. Les vins en vente des millésimes chauds comme 2003 et 1997 donnent des vins équilibrés, 1997 donnant l'exemple que suivra 2003.

Dégustation des vins – Partie 2 – 20 septembre 2005

Edelzwicker Cuvée des Châteaux forts 2004 – Rolly-Gassmann (5.8€) : le nez est parfumé, floral avec des aromes de fruits blancs. La bouche est grasse, assez parfumée, avec de la vivacité. Une cuvée très aromatique marquée par la présence de gewurztraminer. Bien

Sylvaner 2002 – Rolly-Gassmann (4€) : le nez est minéral avec des notes de pierre à fusil et de grillé, de miel et de fruits jaunes. La bouche est vive, grasse et mûre, avec beaucoup de peps. Un vin qui se boit très facilement, plus ouvert que la cuvée Weingarten, et un super rapport qualité prix. Très Bien

Auxerrois Rotleibel 2002 – Rolly-Gassmann (6.8€): Le nez est floral avec des notes de pierre à fusil. La bouche est grasse, fruitée, riche et minérale avec des notes de nougat en finale. Le léger sucre procure beaucoup de souplesse en bouche tout en gardant un caractère sec. Très Bien

Auxerrois Rotleibel 2000 – Rolly-Gassmann : Le nez évoque la pêche et des épices. La bouche est souple, mûre, presque mielleuse sans être lourde. Le millésime paraît un peu terne goûté juste après le 2002 plus vivace, mais garde un bel équilibre. Bien

Auxerrois Moenchreben 1997 – Rolly-Gassmann (10€): Le nez est légèrement évolué avec des notes d’encaustique. La bouche est riche, souple et mielleuse, avec une bonne complexité. Le vin est fondu et assez corsé. Un style à réserver à table plus qu’à l’apéritif. Très Bien

Riesling Pflaenzerreben 2002 – Rolly-Gassmann (16€) : le nez est parfumé avec des arômes d’ananas. La bouche est vive, dense et minérale, assez sèche avec une acidité marquée. La bouche est tendue par une acidité et une richesse qui se retrouve au niveau aromatique en finale avec des notes de pamplemousse et de miel. Un vin très jeune, un peu moins fin que le 2001 à ce stade, mais qui possède un bel équilibre. Excellent

Pinot Noir 2004 – Rolly-Gassmann (6.60€): Le robe est dense. Le nez est parfumé, avec des la cerise griotte, du pain grillé et des notes fumées. La bouche est assez tannique avec un boisé présent, et une bonne acidité. Un vin encore assez jeune mais dans un vrai style alsacien, à boire dans 2-3 ans. Bien

Pinot Noir Rorschwihr 2001 – Rolly-Gassmann : La robe est assez claire, tirant vers la pelure d’oignon sur les bords. Le nez est viandeux, épicé avec des notes fumées, un peu à la façon d’un jeune vin issu de syrah. La bouche est assez souple, fruité avec un beau pinot qui se révèle, puis revient sur une amertume assez marquée en finale. Un vin issu d’un sol calcaire et marno-calcaire, concentré, à garder encore un peu ou à boire sur des plat corsés. Bien

Pinot Noir Rorschwihr 2000 – Rolly-Gassmann (10€): La robe est rouge clair avec des reflets acajou. Le nez est assez discret, légèrement fumé. La bouche est corsée, assez vive avec des tanins gras et fins. La douceur et les arômes du pinot s’expriment plus nettement en finale. Bien

Pinot Noir Rodern 2001 – Rolly-Gassmann (11€): la robe est rouge rubis assez clair. Le nez est fruité avec de la cerise, épicé et légèrement fumé. La bouche est souple, épicée et très soyeuse avec une amertume très agréable en finale. Le terroir de granit à marnes bleues de Rodern produit un beau vin à attendre un peu. Bien

Pinot Noir Réserve Millésime 1997 – Rolly-Gassmann (13.5€): La robe est rubis foncé avec des bords tuilés. Le nez évoque la ronce, la cerise, la framboise, avec des notes de chocolat. La bouche est souple, fruitée avec un bel équilibre acide. Les tanins commencent à se fondre un peu. Une belle matière à maturité. La finale est équilibrée, on ne sent vraiment pas les 15% d’alcools. Bien

Pinot Noir Rodern 1997 – Rolly-Gassmann (22€): La robe est grenat foncé, avec des bords plus clairs. La bouche est grasse, sèche, avec beaucoup de fraîcheur et un beau fruité sur la cerise. La fin de bouche reste droite, sur des arômes de réglisse. Un superbe pinot noir, la région de Rodern a certainement un joli terroir bien adapté. Très Bien

Pinot Noir Réserve Millésime 2003 – Rolly-Gassmann : Le nez est puissant, épicé avec des notes de ronce et de laurier. La bouche est grasse, suave et riche, très fruitée avec beaucoup de concentration. Les arômes de fruits rouges mûrs masquent un peu l’alcool en finale (presque 16 degrés) et l’ensemble parait très équilibré. Un vin très mûr et très puissant, antithèse du style alsacien traditionnel. Très Bien

Muscat 2004 – Rolly-Gassmann (10€): Le nez est parfumé, citronné avec des arômes de raisin frais. La bouche est grasse avec une acidité fine, fraîche avec du croquant, et développe des notes florales en fin de bouche. Un muscat bien né, encore un peu jeune, qui sera parafait au printemps 2006. Bien

Muscat Moenchreben 2004 – Rolly-Gassmann (13.5€): Le nez est parfumé, floral avec des aromes de raisin blanc. La bouche est dense et sèche, plus fine que le précédent avec des notes de fruit exotiques en finale qui forment un bel équilibre avec une acidité fine. Un vin déjà agréable à boire à l’apéritif, qui laisse présager un bon vieillissement. Très Bien

Muscat Vendanges Tardives 2003 – Rolly-Gassmann (17€): Le nez est délicatement parfumé, très jeune, sur des notes florales. La bouche est grasse et moelleuse, très parfumée avec des notes de vernis en finale. Le vin reste bien structuré, il faudra le suivre sur quelques années pour voir comment il évolue. Très Bien

Muscat Moenchreben Vendanges Tardives 1997 – Rolly-Gassmann (38€): Le nez est parfumé, avec des notes de menthe fraîche, de pêche et d’abricot. La bouche est fruitée, avec un moelleux fondu et beaucoup de maturité, tout en restant fin. Une VT à maturité, bien équilibrée, à l’image des rieslings VT 97. La fin de bouche est particulièrement longue. Très Bien

Pinot Gris 2002 – Rolly-Gassmann : Une cuvée issue d’un terroir argilo-calcaire. Le nez est jeune, fruité avec des notes grillées. La bouche est assez vive, légèrement moelleuse avec une bonne concentration. La finale revient sur les notes grillées du nez. Un pinot gris dans un style quasiment sec, soutenu par une bonne acidité. Bien

Pinot Gris 2004 – Rolly-Gassmann (9.80€): Le nez est très parfumé, avec des fruits jaunes, des agrumes confits dans un style qui rappelle les pinots gris du domaine Zind-Humbrecht. La bouche est riche, tendue par une belle tension sucre/acide. Le vin est jeune mais déjà bien équilibré, frais et éclatant, on a envie de le boire sans attendre. Très Bien

Pinot Gris Rotleibel 2002 – Rolly-Gassmann : Le nez est fruité, légèrement beurré. La bouche est souple, finement acidulée, avec beaucoup de sapidité. Les beaux raisins viennent d’un beau terroir, donnant une bonne complexité. Un vin qui arrive à maturité. Très Bien

Pinot Gris Rotleibel 2004 – Rolly-Gassmann (12€): Nez est un peu fermentaire, avec des notes florales qui se dégagent à l’agitation. La bouche est encore un peu perlante, souple et parfumée, avec beaucoup de finesse. La comparaison avec le Rotleibel 2002 et les Pinot Gris 2002 et 2004 montrent tout le potentiel de ce vin qui a besoin de quelques années pour être à maturité. Bien

Pinot Gris Rotleibel 2001 – Rolly-Gassmann (15€): Le nez est parfumé, délicat avec des notes de fleurs blanches, de miel d’acacia et de truffe. La bouche est assez corsée, moelleuse avec beaucoup de matière. Un vin également très jeune par rapport au 2002, à acheter s’il est en vente mais à conserver aussi longtemps que possible. La complexité aromatique, la finesse et la concentration en bouche annoncent un gros potentiel de garde. Bien

Pinot Gris Réserve Rolly-Gassmann 2002 – Rolly-Gassmann (16€): terroir de calcaire oolithique. Le nez est parfumé, grillé avec des notes de pierre à fusil. La bouche est corsée, vive et bien structurée, avec du gras. Longue fin de bouche marquée par la pierre à fusil. Un vin toujours équilibré, qui me rappelle les dernières bouteilles de 94 bues ces deux dernières années. Gros potentiel de garde Très Bien

Pinot Gris Vendanges Tardives 1997 – Rolly-Gassmann : Le nez est aromatique, mur avec des fruits à noyau (dont mirabelle) et du miel. La bouche est fondue, fine avec beaucoup de pureté, ce qui lui donne un style un peu simple. Un vin très plaisant, à boire dès à présent. Bien

Pinot Gris Vendanges Tardives 2001 – Rolly-Gassmann (17€): le nez est assez discret, avec quelques notes de miel. La bouche est grasse et moelleuse, gardant un bel équilibre grâce à une acidité assez présente. Des notes de miel et de noisette grillée accompagnent la longue finale. Un vin à attendre encore, doté d’un grand potentiel. Très Bien

Pinot Gris Rotleibel Vendanges Tardives 1997 – Rolly-Gassmann (23€): Le nez est discret, légèrement évolué. La bouche est moelleuse, fondue et pure avec des notes d’abricot. Un vin à maturité, très équilibré. Très Bien

Pinot Gris Rorschwihr Vendanges Tardives 2000 – Rolly-Gassmann (25€): Un vin issu comme le PG réserve » d’un terroir de calcaire oolithique. La robe est jaune foncé. Le nez est parfumé, légèrement fumé avec des notes de miel et pralin. La bouche est très fine, la pureté de la liqueur s’associant avec la fine acidité pour donner un vin ciselé en bouche, qui se poursuit longuement en finale. Superbe équilibre proche de la perfection. Excellent

Gewurztraminer 2001 – Rolly-Gassmann : Le nez évoque la rose et le géranium. La bouche est moelleuse, grasse et corsée, avec une belle expression aromatique en finale. Très Bien

Gewurztraminer Oberer Weingarten 2002 – Rolly-Gassmann (12€): Le nez se montre fruité, épicé, avec des notes d’agrumes. La bouche est vive, presque un peu piquante, parfumée et épicée (girofle), dans un style sec. Un vin encore un peu jeune, issu d’un grand terroir, qui sera parfait sur tajines et cuisines asiatique. Bien

Gewurztraminer 1999 – Rolly-Gassmann (13.7€): Le nez est parfumé, avec des fruits jaunes et du litchi. La bouche est moelleuse, très agréable avec des notes d’abricot et de litchi, dans un style simple et très plaisant. Bien

Gewurztraminer Haguenau 1999 – Rolly-Gassmann : Le terroir prend son nom du « Couvent de Haguenau », pas directement de la ville qui est très éloignée de Rorschwihr. Le nez est fruité et très doux avec des arômes de pêche. La bouche est souple, grasse et très minérale, très sapide avec un joli fruit. La fin de bouche est un peu sèche. Un vin de gastronomie, fin et parfumé. Très Bien

Gewurztraminer Kappelweg 1998 – Rolly-Gassmann (18€): Le nez est assez parfumé, avec des notes de miel et de fruits exotiques. La bouche est moelleuse, fondue avec beaucoup de chair, restant sur des notes de fruits exotiques et un peu d’abricot en finale. Un vin encore très jeune qui possède beaucoup de pureté aromatique. Très Bien

Gewurztraminer Rorschwihr Vendanges Tardives 1999 – Rolly-Gassmann (19€): Le nez évoque la pierre mouillée et l’abricot. La bouche est grasse, sapide avec une acidité assez marquée. Un vin sa aucune lourdeur, qui parait presque sec, qui se boit très très bien. Très Bien

Gewurztraminer Oberer Weingarten Vendanges Tardives 1996 – Rolly-Gassmann (21.3€): Le nez est parfumé, avec des notes de coing, de truffe blanche et de fumée. La bouche est très fine, la liqueur étant fondue et l’acidité très présente. La truffe blanche et le coing reviennent en finale. Un vin qui possède beaucoup de fraîcheur, très marqué par le millésime 1996. On pense immédiatement au foie gras poêlé et au type d’accompagnement qui pourrait convenir : confit de figues, réduction de vinaigre balsamique… Très Bien

Gewurztraminer Stegreben Vendanges Tardives 1998 – Rolly-Gassmann : le nez est épicé avec un savant mélange de notes de fruits exotiques frais (carambole) et de caramel salé. La bouche est très pure, la liqueur étant très fine et fondue, soutenue par une bonne acidité. La fin de bouche est très longue. Très Bien

Gewurztraminer Brandhurst Sélection de Grains Nobles 1997 – Rolly-Gassmann (35€): Un vin issu d’un terroir de Marnes du Lias. Le nez est légèrement évolué avec des notes de houblon. La bouche est moelleuse, assez fine, épicée avec une finale un peu amère. Un vin très terroir qui arrive doucement à maturité. Très Bien

Gewurztraminer Oberer Weingarten Sélection de Grains Nobles 1997 – Rolly-Gassmann (38€): Le nez est floral, avec des notes de miel, de papaye et de fruits secs.  La bouche est liquoreuse tout en restant ronde et grasse, avec une belle acidité. La tension et la puissance de ce vin sont remarquables, l’Oberer Weingarten est un grand terroir à gewurztraminer. J’attends depuis décembre 2001 la sortie de l’extraordinaire millésime 1994, toujours en stock au domaine, mais ce millésime là est une bonne introduction en matière. Excellent

Gewurztraminer Stegreben Cuvée Anne-Marie Sélection de Grains Nobles 1994 – Rolly-Gassmann (53€): le nez est parfumé, avec des fruits secs et de pralin. La bouche est liquoreuse, fine et légèrement évoluée, ce qui lui donne un bel équilibre. Superbe à boire maintenant. Très Bien

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 1989 – Rolly-Gassmann (69€): Le nez est très complexe avec une dominante de truffe noire. La bouche est dense, complexe, liquoreuse avec un fondu des sensations gustatives. On sent un peu des tanins et la sensation très sucrée s’estompe petit à petit. Un vin superbe mais pas passe-partout, à boire pour lui Excellent

Quelle dégustation ! La sélection de vins est très large et permet à chacun de trouver son style. La gamme des vins varie en fonction de la complexité et des terroirs, mais est toujours issue de raisins très murs donnant un vin concentré. Les vins de cépage sans mention d’origine sont très faciles à boire, très francs dans leur style, alors que les vins de terroir sont un peu plus marqués par une fine acidité et une plus grande complexité aromatique. Les derniers millésimes proposent des acidités assez élevées, ce qui donne un équilibre sec aux vins et les rendent plaisants à boire dès aujourd’hui malgré un sucre résiduel parfois perceptible. Les vins se goûtent très bien seuls, et l’expérience montre qu’il faut passer à table pour déceler et apprécier les subtilités minérales des différents terroirs. Ne vous laissez pas impressionner uniquement par les arômes et l’équilibre sucre/acide, les vins ont souvent plein d‘autres choses à raconter.

Du coté des millésimes, le domaine frôle le sans-faute en 2001 avec un niveau très élevé. Les 2003 et 1997 déjà en vente sont d’un équilibre inhabituel par rapport aux lieux communs des millésimes dans la région. 2002 et 2004 s’annoncent également très homogènes, et la diffusion étalée dans le temps des 2003 permettra sans doute de découvrir des vins parfaitement équilibrés.

Thierry Meyer

  • Domaine Rolly-Gassmann
  • 1 rue de l’Eglise
  • 68590 Rorschwihr
  • Tel : 03 89 73 63 28

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici