Les crémants de la cave Wolfberger (Eguisheim)

Dégustation des Crémants – Cave Wolfberger
8 septembre 2005

L’Alsace suit depuis quelques années les autres régions de France avec une baisse légère des ventes de vin. L’Edelzwicker et les vins bon marché sont en net recul, et la région s’adapte aux modifications des habitudes de consommation. Dans ce contexte un peu morose, le Crémant d’Alsace continue néanmoins d’augmenter ses ventes et sa production. A l’image de la champagne, la production d’une multitude de petits producteurs est complétée par une offre en grande quantité de la part de quelques grandes maisons : Bestheim, Arthur Metz, Dopf et Irion, et bien sur l’incontournable cave Wolfberger.

Le développement d’une surface de vente directe de l’ensemble des produits de la cave Wolfberger à Colmar s’est accompagné de la création d’une superbe salle de dégustation de 55 places, destinée à des dégustations des produits maisons, qu’il est également possible de louer pour des séminaires. Dans le cadre de dégustations organisées par le cave, le jeudi 8 septembre 2005 ce sont les crémants qui étaient à l’honneur pour une soirée dégustation gratuite.

L’assistance est assez dense, 30 personnes sur les 55 places disponibles, avec une moitié de femmes et une moyenne d’âge assez élevée. Cinq crémants sont dégustés, accompagnés par des petits fours adaptés à chaque cuvée. Les prix indiqués sont ceux de la boutique en ligne sur le site web de la maison Wolfberger.

Crémant d’Alsace Extra Brut Chardonnay – Cave Wolfberger (7.70€) : Alcool : 11.5% - Dosage : 5-6 g/l - Acidité totale (exprimée en sulfurique) : 3.5-4.5 g/l : La bulle est fine, avec une bonne mousse et un cordon persistant. Le nez évoque le fût, la brioche, avec des fruits secs. La bouche est florale, jeune, beurrée, très effervescente avec des fruits secs en finale. L’équilibre est un peu dissocié entre une amertume présente et une certaine rondeur, mais sinon le vin est très agréable et assez long en bouche. Bien

Le Chardonnay est dégusté en compagnie de branchettes au fromage et sésame. Le gras et Les graines de sésame grillées forment un bel accord.

Crémant d’Alsace Brut Banc de Noirs – Cave Wolfberger (7.70€) : Alcool : 11.5% - Dosage : 10-12 g/l - Acidité totale (exprimée en sulfurique) : 3.5-4.5 g/l : La bulle se fait plus grosse, avec une mousse et un cordon plus légers. Le nez est assez discret, et évoque le raisin frais. La bouche est assez vineuse, ronde avec une bonne densité, mais parait encore très jeune, avec un goût de raisin prononcé. La finale est sur les fruits rouges, dans un style qui rappelle la grenadine. Un crémant simple et fruité que je regoûterai bien après 3 ans de garde. Bien

Le Blanc de Noirs est servi sur des toasts au jambon fumé avec des raisins. Le jambon fumé passe très bien, mais les pépins des raisins donnent un peu d’amertume au pinot noir.

Crémant d’Alsace Brut tokay Pinot Gris – Cave Wolfberger (7.70€) : Alcool : 11.5% - Dosage : 10-12 g/l - Acidité totale (exprimée en sulfurique) : 4-4.5 g/l : la robe est jaune assez brillant, avec une bulle discrète. Le nez est parfumé, avec des fruits secs, des notes de sous-bois et de foin coupé. La bouche est riche, typée pinot gris, avec une grosse effervescence e un dosage très perceptible. La fin de bouche est assez courte. Un vin riche qui frôle la lourdeur, mais qui se boit bien frais. Bien

Le Pinot Gris est servi sur des toasts au saumon fumé avec lesquels il forme un bel accord, même si l’ensemble est un peu lourd pour qu’on en mange plus qu’à l’apéritif (et venant d’un gourmant comme moi, il faut le faire !).

Crémant d’Alsace Brut Prestige Cuvée Léon IX – Cave Wolfberger (9.40€) : Alcool : 11.5% - Dosage : 10-12 g/l - Acidité totale (exprimée en sulfurique) : 4-4.5 g/l : La cuvée prestige est un assemblage de pinot noir, pinot blanc et de riesling. Elle est servie dans une bouteille armoriée, aux armes de Léon IX, célèbre pape d’Eguisheim du 11e siècle. La robe est jaune citron, avec des reflets vert et dorés. Le nez est assez complexe, rappelle un champagne avec des notes de biscuit et un peu plus d’évolution que les cuvées précédentes. La bouche est fine, parfumée, avec un équilibre très plaisant. Un crémant de table, mon préféré ce soir avec le Brut Chardonnay. Bien

La cuvée prestige est servie sur une tranche de pâté en croûte contenant des pistaches qui vont faire un très bon liant. J’imagine sans peine finir la bouteille lors d’un repas.

Crémant d’Alsace Demi-Sec – Cave Wolfberger : Alcool : 11.5% - Dosage : 35-38 g/l - Acidité totale (exprimée en sulfurique) : 4-4.5 g/l : La robe est pâle avec une bulle assez grosse. Le nez est parfumé, avec des notes de miel et de bergamote. La bouche est moelleuse sans apparaître trop sucrée, avec des arômes de frangipane.  L’équilibre reste un peu lourd, un crémant à bore très frais. Bof

Le demi-sec st servi sur des mini-éclairs à la vanille, l’association sucre/sucre avec le glaçage forme un ensemble à déconseiller aux diabétiques. Comme l’animatrice nous le montrera, le Crémant demi-sec peut se prêter à la confection de cocktails autrement pétillant, utilisant la gamme des alcools de la maison Wolfberger. A réserver aux jeunes qui sortent le samedi soir (et qui ne conduisent pas !)

Une gamme très homogène à défaut d’être particulièrement époustouflante, qui remplit bien son rôle et les attentes des clients. En particulier, la disponibilité de ces cuvées produites à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires permet de les trouver facilement en grande surface et à l’étranger. Leur prix raisonnable en fait enfin une bonne alternative à des champagnes pour ceux qui ont un petit budget, à l’occasion de banquets. J’ai une petite préférence pour le Blanc de Blancs et la cuvée Prestige, il faudra regoûter cela lors d’une soirée consacrée au Crémant d’Alsace.

Thierry

Pour le programme des dégustations voir le site web de la maison Wolfberger

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici