Domaine Weinbach (Kaysersberg)

Visite au Domaine Weinbach – Kaysersberg
17 Septembre 2005

Dans le cadre d’un week-end organisé avec des amis étrangers (américain, autrichiens, allemands,) nous sommes allés rendre visite au Domaine Weinbach à Kaysersberg. Après une rapide visite des vignes du Clos des Capucins pour expliquer et illustrer la conduite des vignes en biodynamie, nous goûtons une large sélection des vins actuellement en vente au domaine, du Sylvaner au Pinot Gris Sélection de Grains Nobles, en compagnie de Catherine Faller.

Sylvaner Réserve 2004 – Domaine Weinbach (11.10€) : Le nez est parfumé, avec des notes d’élevage (houblon, levure) et de l’amande verte. La bouche est dense, riche et grasse avec une belle minéralité et beaucoup de fraîcheur. La bonne matière enrobe l’acidité et la finale est très parfumée. Un sylvaner ciselé, de haut vol, à garder quelques années pour qu’il atteigne son optimum. Dommage de considérer ce vin comme une «entrée de gamme», le niveau est déjà très élevé sur cette cuvée. Très Bien

Pinot Blanc Réserve 2004 – Domaine Weinbach (13€) : Une cuvée composée à 70% de Pinot Auxerrois et 30% de Pinot Blanc. Le nez est floral avec des notes de fruits blancs. La bouche est riche, mûre avec des notes de surmaturité, tout en gardant une bonne acidité. La fin de bouche est un peu chaude. Le vin ressemble presque à un pinot gris tellement il est riche. Très Bien

Muscat Réserve 2004 – Domaine Weinbach (20.50€) : Une cuvée composée à 70% de Muscat Ottonel et à 30% de Muscat d’Alsace. Le nez est musqué, assez intense avec des arômes de raisin frais. La bouche est dense, assez vive, avec un côté herbacé marqué. Un vin qui a de nouveau besoin de temps pour s’affiner, mais qui vieillira très bien. Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg 2004 – Domaine Weinbach : Une cuvée originaire des parcelles de la partie haute du Grand Cru. Le nez est très parfumé, avec des notes florales, du citron et du miel, qui pourrait rappeler l’élégance d’un jeune meursault. La bouche est minérale, pure, assez dense avec une belle acidité. La finale est assez longue sur des arômes de miel. Le terroir du Schlossberg magnifié par le millésime donne cette cuvée déjà superbe à boire. Très Bien

Riesling Cuvée Sainte Catherine 2004 – Domaine Weinbach (28€) : La cuvée Sainte Catherine est composée de parcelles assez âgées (30-40 ans) dans le bas du GC Schlossberg, en partie sur des sables granitiques. 80% des parcelles sont situées dans le Grand Cru Schlossberg pour cette cuvée. Le nez est floral, mûr, avec des notes de miel et de pêche. La bouche est plus grasse, avec plus de concentration et de richesse, ce qui donne une acidité un peu moins perceptible. La finale laisse apparaître un léger moelleux. Très Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg Cuvée Sainte Catherine 2003 – Domaine Weinbach (39€) : Une cuvée issue des plus vieilles parcelles de Riesling du domaine, situées à mi-coteau du Schlossberg. Le nez est assez discret, sur des arômes de fruits tropicaux et de pin. La bouche est concentrée, grasse avec une matière dense (récolte à 25hl/ha), et présente une légère évolution qui est la bienvenue par rapport aux 2004. On trouve beaucoup de minéralité et des tanins dans cette cuvée qui nécessitera quelques années de garde avant de donner son maximum. Une belle réussite pour le millésime 2003. Très Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg Cuvée Sainte Catherine « L’inédit » 2003 – Domaine Weinbach (46€) : Les plus belles parcelles de la cuvée Grand Cru Sainte Catherine, de près de 60 ans d’âge, sont vinifiées à part lorsque la surmaturité est là, donnant un vin riche et minéral dans un style demi-sec. Rendements de 23hl/ha et 21g/l de sucre résiduel pour cette cuvée 2003. Le nez est très aromatique, avec beaucoup d’élégance (arômes de pêche blanche). La bouche possède beaucoup de chair, une minéralité forte qui lui donne beaucoup de sapidité, dans un style demi-sec qui semble plutôt sec. Un vin qui par delà le millésime rappelle la même cuvée produite en 2001. Un vin à attendre encore un peu pour qu’il soit au firmament des grands rieslings alsaciens. Excellent

Pinot Gris Cuvée Sainte Catherine 2004 – Domaine Weinbach (30€) : Un vin issu des vieilles vignes du Clos des Capucins. Le nez est un peu épicé, riche avec des notes d’écorce d’orange. La bouche est assez riche avec une acidité fine qui s’associe au léger moelleux (11 g/l) pour donner un équilibre presque sec, mais très enveloppant. Un vin de gastronomie, encore un peu jeune pour s’exprimer complètement. Bien

Pinot Gris Altenbourg Cuvée Laurence 2003 – Domaine Weinbach (40€) : Le nez est  moyennement parfumé, sur des notes de fleurs séchées. La bouche est souple, fruitée, ronde, un peu plus moelleuse que la cuvée précédente (36 g/l) avec des arômes de raisin sec en finale. Un vin encore fermé. Bien

Gewurztraminer Cuvée Laurence 2004 – Domaine Weinbach (28€) : Une cuvée issu du bas de l’Altenbourg, lieu-dit situé sous le Grand Cru Furstentum. Le nez est parfumé, avec de la rose et du litchi, mais aussi des notes de pain grillé et de bouillon blanc. La bouche est ronde, souple avec un joli moelleux, avec beaucoup de pureté. Un vin encore jeune, légèrement chaud en finale. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Furstentum Cuvée Laurence 2003 – Domaine Weinbach (40€) : Le nez est assez discret, épicé avec du clou de girofle et de la bergamote. La bouche est très moelleuse avec une forte liqueur, avec des arômes de confiture de rose. Un vin de grande garde déjà abordable. Très Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg Vendanges Tardives 2002 – Domaine Weinbach (62€) : Le nez est intense, marqué par du citron confit, de l’abricot et de la fraise des bois. La bouche est dense, assez vive, avec beaucoup de chair. La forte minéralité fait oublier le léger moelleux perceptible pour cette cuvée très élégante qui rappelle un peu le millésime 1998 en plus concentré et plus fin encore. Le millésime 2002 a produit de belles VT, bien structurées par de belles acidités. Cette cuvée botrytisée à 30% a gardé plus de 80g/l de sucre et se montre remarquable de fraîcheur. Un tour de force. Seulement 2000 bouteilles produites, hélas ! Excellent

Gewurztraminer Vendanges Tardives 2002 – Domaine Weinbach (46€) : Une vendange tardive issue du Clos des Capucins. Le nez est intense, avec du pralin, du miel et de la carambole. La bouche est sucrée, fortement botrytisée, fraîche avec une belle amertume et des notes de pierre à fusil en finale. Un vin puissant dans tous ses aspects, qui fait penser à un equalizer de chaîne HiFi dont toutes les réglettes sont au maximum. Un vin qui a besoin d’un peu de temps pour qu’il s’assagisse. Bien

Pinot Gris Altenbourg Sélection de Grains Nobles 2002 – Domaine Weinbach (87.87€ en 50cl) : le nez est très parfumé, riche avec des fruits exotiques, de la mangue, et de la truffe blanche. La bouche est à la fois très liquoreuse et fraîche grâce à une acidité très présente. Un vin déjà superbe à boire dès aujourd’hui, mais qu’il faudra garder pour qu’il donne son meilleur dans 10 ans, voir plus. Excellent.

La gamme des vins est une nouvelle fois réellement impressionnante, du Sylvaner au Grain Noble, et si certaines cuvées se goûtent moins bien en ce moment, l’homogénéité du style minéral et dense est remarquable. Le travail en biodynamie semble profiter à toutes les cuvées, et le millésime 2004 met en avant la grande pureté des vins, à l’instar des autres bio-stars de la région que j’ai pu goûter cette année (Josmeyer, Marc Tempé, Zind-Humbrecht, Albert Mann). En  2003 les rieslings et gewurztraminers sont déjà très ouverts, et les pinots gris sont un peu discrets comme partout ailleurs.

Les vins dans un style demi-sec voire moelleux se montrent très bien, et certains diront qu’il y a un lien fort entre le sucre résiduel et les appréciations. Il ne faut pas oublier que les vins les plus riches sont également souvent issus des vignes les plus vieilles sur les meilleures parcelles, à l’instar de ce qui se fait dans les autres grandes maisons alsaciennes. Si le sucre joue certainement un rôle non négligeable, je pense que l’origine des raisins joue également beaucoup, par la densité et la pureté des vins.

Les prix de vente sont certes élevés par rapport à la moyenne de la région, mais à qualité égale tout à fait alignés voire meilleur marché que d’autres grands blancs, de Bourgogne par exemple. Le domaine assume sa position de locomotive qualitative alsacienne, avec comme étendard un grand cru Schlossberg vinifié en plusieurs cuvées qui permet de séparer les meilleures parcelles pour produire un vin proche de la perfection.

Il reste – comme souvent – à espérer que le plus grand nombre de vignerons alsaciens puissent goûter ces vins, et se rendre compte de l’immense potentiel qu’offrent les terroirs de la région.

Photo : Catherine Faller nous fait déguster le Riesling Grand Cru Schlossberg 2004 dans le salon de réception du domaine

 

La visite s'est poursuivie par un dîner autour de grands vins d'Alsace et des autres régions.

Thierry

 

Adresses et plan sur le site web du domaine Weinbach.

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici