Domaine Marc Tempé (Zellenberg)

Dégustation au Domaine Marc Tempé
Zellenberg, 29 Août 2005

Ca faisait quelques années que je n'avais pas fait de dégustation sérieuse au domaine, et les millésimes 2001, 2002 et 2003 tardent à sortir. L'occasion de me rendre compte que les vins qui vont arriver sur le marché à la fin de l'année et en 2006 sont d'un très haut niveau.

Riesling Saint-Hippolyte 2003 – Marc Tempé : Le nez est parfumé, floral et sur des agrumes fraîches, avec beaucoup de netteté et de pureté. La bouche est très minérale, grasse avec une bonne acidité. L’équilibre est remarquable, mélangeant une belle maturité et beaucoup de fraîcheur sans que le vin ne soit jamais agressif. Le Riesling Saint Hippolyte demande généralement 3 à 4 années avant d’être équilibré, à cause de l’acidité un peu sauvage des granits du terroir. En 2003 il s’est ouvert rapidement et se montre très frais. A boire ou à garder. Très Bien

Riesling Graffenreben 2002 – Marc Tempé : le nez est mûr, marqué par les fruits jaunes mais aussi par des notes d’élevage. La bouche est riche avec une acidité très tranchante et de beaux amers en fin de bouche, tout en restant sur des arômes de fruits jaunes que viennent compléter des notes de fût (presque trois ans d’élevage sur les lies). La mise en bouteille date d’une semaine et le vin s’en ressent. Il faudra le regoûter dans quelques mois pour apprécier toutes ses qualités car la matière est belle. Bien

Pinot Noir rosé "Rose sauvage" - Marc Tempé : produit à partir du millésime 2003, voilà un rosé inhabituel et remarquable. Le nez est fruité et frais mais devient rapidement un peu alcooleux. La bouche est grasse et mûre, avec beaucoup de concentration, ce qui rend le vin presque tannique. Un vin qui sera parfait l’été prochain ? Bien

Riesling Zellenberg 2002 – Marc Tempé : le nez est assez vif, avec des notes de citron jaune, d’agrumes, et une touche végétale assez forte due apparemment à la mise en bouteille. La bouche est vive, crayeuse avec une belle densité. La finale se fait plus fine, et s’ouvre vers plus de douceur avec des notes de verveine. Un vin qui mérite d’être attendu encore un peu. Bien

Riesling Graffenreben 2001 – Marc Tempé : le nez est très parfumé, délicat avec des notes de fleurs blanches (acacia, tilleul), de la pêche blanche et un peu de miel. La bouche est grasse, sèche avec une acidité présente mais qui ne domine pas. Le vin se boit déjà bien, est ouvert mais gagnera à être attendu quelques années encore. Très Bien

Riesling Burgreben 2001 – Marc Tempé : Le nez est cette fois assez discret avec des notes de surmaturité. La bouche est grasse et assez vive avec un léger moelleux perceptible mais fondu La finale débute par une belle amertume, et se termine avec des notes de miel. Un vin qui a mis du temps à s’ouvrir mais qui émerge doucement vers un très bel équilibre. On boira les 97 en attendant. Très Bien.

Pinot gris Zellenberg 2002 – Marc Tempé : Le nez se montre étrange sur cette bouteille, floral avec des notes étranges qui font penser à du savon ? A l’aération, les fruits jaunes et exotiques apparaissent en force, et tout rentre dans l’ordre. La bouche est riche, légèrement moelleuse et finement acidulée, grasse et beurrée avec une finale qui paraît plus sèche et épicée. Un vin très bien travaillé, avec un équilibre idéal sur ce millésime. On a envie de boire ce vin dès à présent, hélas ! Très Bien.

Gewurztraminer Rodelsberg 2002 – Marc Tempé : Cette parcelle situé sur le dessus de la colline du GC Mambourg possède un sol de terres rouges riches en fer, et produit un gewurztraminer toujours très typé. Le nez est marqué par des épices et de la barrique, traduisant l’élevage long sur les lies. La bouche est quasiment sèche, riche et épicée, avec une belle amertume et un peu de sucre résiduel qui adoucit l’ensemble. L’assemblage bois neuf plus sucre donne un équilibre aromatique assez surprenant, la minéralité en bouche se chargeant pour le moment d’assembler le tout. Il faudra que tout cela se fonde un peu. Bien

Pinot Gris Grand Cru Schoenenbourg Vendange Tardive 2000 – Marc Tempé : la première VT du millésime 2000 que je goûte chez Tempé. Le nez est intense, floral avec des notes de miel et à nouveau des notes de fût neuf pas trop marquées. La bouche est fine et assez vive, avec une jolie liqueur qui donne du moelleux sans être trop piquante. Le vin montre déjà un bel équilibre, même si la minéralité su Schoenenbourg est un peu en retrait. Très Bien

Le millésime 2001 s’ouvre doucement pour les rieslings (le Riesling Zellenberg 2001 bu cette semaine était très bien) alors que 2002 demande encore un peu de patience pour en profiter vraiment. Dans tous les cas, les vins présentent tous une belle minéralité en bouche, qui les rend très digestes. On a envie de les boire.

Thierry Meyer

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici