Domaine Gustave Lorentz (Bergheim)

Domaine Gustave Lorentz – Bergheim
Dégustation au domaine, 4 avril 2005

La maison Lorentz a une place particulière dans les nombreuses dégustations que nous avons réalisées ces dernières années. Les vins de la maison, secs ou moelleux, sont souvent associés aux repas que nous organisons depuis 2001 à la Taverne Alsacienne, au même titre que d’autres grands producteurs familiers du restaurant comme Josmeyer, Rolly-Gassmann, Schlumberger, Trimbach ou Guy Wach. De nombreux vins sont très bien appréciés, dans des millésimes très divers, et deux bouteilles ont même atteint des sommets (deux Riesling GC 1990, issus de l’Altenberg de Bergheim et du Kanzlerberg). L’impression est que la maison est régulière dans un bon niveau qualitatif, mais n’arrive que rarement à faire partie des grands moments d’une soirée. Est-ce une vision biaisée ? En tout cas c’est avec l’objectif de tester cette vision que je suis venu déguster une grande partie de la gamme au domaine lors de la journée porte ouverte du 4 avril 2005.

 

Le domaine couvre 30 hectares et la production propre est complétée par des achats de raisins sur 120 hectares, dont 90% sur Bergheim. Le domaine exploite la moitié du Grand Cru Altenberg de Bergheim (15.25 ha) ainsi que la moitié du confidentiel Grand Cru Kanzlerberg (1.65 ha). Lors des grandes années les vieilles vignes (plus de 30 ans) sont vinifiées à part et étiquetées avec cette mention.

La gamme est répartie en plusieurs gammes (je cite le domaine):

  • « Qualité Millésimée», des vins gouleyants, à consommer jeunes car ils expriment au mieux le bouquet et la personnalité de leur cépage d’origine.
  • Vins de réserve, Cinq cépages nobles. Un subtil équilibre entre finesse et charpente, à savourer dès maintenant ou après deux à cinq années de vieillissement.
  • Vin de cuvées, issus de nos meilleurs terroirs, des vins typés, racés, merveilleusement équilibrés, bien charpentés, d’une grande finesse.
  • Les Lieux-dits, d’une géologique spécifique, ils conviennent particulièrement à l’un ou à l’autre des cépages
  • Les Grands Crus : L’Altenberg de Bergheim, exposé plein sud, constitué d’un sol argilo-calcaire ; le Kanzlerberg, au sol argilo-marno-gypseux, est le plus petit terroir de l’appellation Alsace Grand Cru.
  • Les Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles. »

Les mentions « grand cru » ne sont pas toujours affichées sur les étiquettes des Sélections de Grains Nobles pour des raisons de lisibilité. Les indications techniques ont été gentiment fournies par le domaine, après la dégustation. Mes impressions ne tiennent donc pas compte de la connaissance de ces chiffres. L’acidité totale est exprimée en tartrique. Les prix départ cave TTC sont indiqués lorsque les vins sont disponibles à la vente au domaine. 

La maison propose un beau site Web, conçu par le spécialiste VINTERNET (comme les maisons Josmeyer et Hugel), sobre et assez complet, même si les informations sur les millésimes ne couvrent que la période 1997-2000. Etant donné la taille de la maison, une information technique sur les vins aurait été un plus. 

Aperçu du millésime 2004 

Les vins sont en fin d’élevage et présentent tous des quantités de gaz assez sensibles. Couplé à l’amertume de certains cépages, ils ne sont pas souvent très plaisant à boire, comme en témoignent les impressions. Néanmoins le profil est très intéressant et j’ai hâte de les regoûter dans une année lorsqu’ils seront en vente.

Fleurelle 2004 – Gustave Lorentz (6.60€): Le nez est encore marqué par l’élevage, mais fruité avec des notes florales. La bouche est un peu perlante, mais possède du gras et une belle vivacité. Bien
Alcool : 12.18 degrés     Sucres : 8g/l     Acidité : 5.29g/l

Pinot Blanc 2004 – Gustave Lorentz (6.60€): Le nez est discret, la bouche se montre également peu aromatique à ce stade, seule l’acidité donne un peu de charpente. Bof
Alcool : 12.49 degrés     Sucres : 3.5g/l     Acidité : 5.80g/l

Le Rosé 2004 – Gustave Lorentz : Un pinot noir vinifié en rosé, avec un nez assez parfumé, marqué par des notes de ronce. La bouche est plus agréable, fruitée avec un coté fruits rouges qui rappelle la grenadine, le tout soutenu par une jolie acidité. La finale évoque la fraise, ce qui donne un vin plaisant. Bien
Alcool : 12.49 degrés     Sucres : 4.7g/l     Acidité : 5.88g/l

Muscat Cuvée Particulière 2004 – Gustave Lorentz (9.01€): Le nez est parfumé, très mur, avec des notes de raisin frais et de fraise. La bouche est grasse, avec une acidité un peu en retrait qui donne une impression de rondeur. L’équilibre semble s’éloigner de la vivacité qu’on attend d’un muscat 2004. Bof
Alcool : 12.21 degrés     Sucres : 6.5g/l     Acidité : 4.45g/l

Riesling 2004 – Gustave Lorentz (6.92€): Le nez est bien fruité, riche et mur, avec des notes d’agrumes très franches. La bouche est minérale, avec une bonne acidité et une présence assez importante de gaz carbonique. Un vin fruité, nerveux et vif, avec du potentiel. Bien
Alcool : 12.28 degrés     Sucres : 5.4g/l     Acidité : 5.65g/l

Tokay Pinot Gris 2004 – Gustave Lorentz : Le nez est discret avec de légères notes florales. La bouche est riche et légèrement moelleuse, avec du gaz assez sensible et des traces d’élevage. Le vin parait encore très jeune. Bien
Alcool : 13.16 degrés     Sucres : 8g/l     Acidité : 5.65g/l

Gewurztraminer 2004 – Gustave Lorentz (8.24€) : Le nez est discret, avec des arômes de rose. La bouche est parfumé, très mure avec des notes de bonbon anglais, mais le gaz est encore très présent. Un bon potentiel. Bof
Alcool : 13.85 degrés     Sucres : 14.4g/l     Acidité : 5.31g/l

Les Rieslings

Riesling Cuvée Particulière 2003 – Gustave Lorentz (8.98€) : Le nez se montre très équilibré, fruité et minéral, très agréable. La bouche est sèche, minérale, avec des arômes de rhubarbe qui illustrent une belle amertume et accompagnent une bonne acidité. Voilà un des plus beaux rieslings 2003 bus à ce jour, doté d’un équilibre plus classique. Très Bien
Alcool : 12.63 degrés     Sucres : 4.6g/l     Acidité : 6.32g/l

Riesling Burg 2003 – Gustave Lorentz (10.70€) : Le nez est encore marqué par des arômes de fermentation (levure en particulier), avec des notes plus fines de bergamotte à l’aération. La bouche est sèche avec une amertume sensible, manquant un peu d’équilibre à ce stade. Bof
Alcool : 12.33 degrés     Sucres : 5.6g/l     Acidité : 5.94g/l

Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2001 – Gustave Lorentz (14.06€) : Le nez est riche, minéral et mur avec des notes de citron et de miel mélangées à de la pierre chaude. La bouche est sèche, grasse, assez dense avec un coté un peu piquant. Le vin pourrait montrer plus d’ampleur mais se montre probablement un peu fermé en ce moment. Bien
Alcool : 12.39 degrés     Sucres : 4.9g/l     Acidité : 7.79g/l

Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2000 – Gustave Lorentz (19.00€) : Le nez est parfumé, minéral, avec des agrumes. La bouche est dense, souple, avec une acidité présente mais fondue, presque en retrait. L’équilibre est très bon avec une légère évolution qui a arrondi les angles de la jeunesse. Très Bien
Alcool : 12.9 degrés     Sucres : 10.3g/l     Acidité : 6.1g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2001 – Gustave Lorentz (14.06€) : Le nez est parfumé, assez mur, avec des notes de pamplemousse. La bouche est minérale, dotée d’une acidité parfaitement équilibrée et d’une amertume maîtrisée qui repose sur des agrumes. Superbe équilibre déjà à ce stade. Très Bien
Alcool : 12.5 degrés     Sucres : 6.8g/l     Acidité : 6.64g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim «Vieilles Vignes» 2000 – Gustave Lorentz (19.00€) : Le nez se montre complexe, assez minéral, avec une légère évolution. La bouche est très équilibrée, dense avec une belle matière et une bonne acidité. Un grand vin arrivé à maturité. Très Bien
Alcool : 12.8 degrés     Sucres : 8.7g/l     Acidité : 6.6g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 1999 – Gustave Lorentz (14.06€): Le nez est parfumé, typé 1999 avec à la fois une touche d’évolution sur des notes de cire, et un coté floral très aérien, agrémenté par des notes de muguet. La bouche est riche et finement acidulée, mais manque encore un peu d’ampleur pour être au sommet. Bien
Alcool : 12.4 degrés     Sucres : 9.4g/l     Acidité : 6.9g/l

Les Pinots Gris

Tokay Pinot Gris Cuvée Particulière 2003 – Gustave Lorentz (9.56€) : Le nez rappelle le foin coupé et les fruits secs. La bouche est très classique, grasse dans un style sec. Le millésime n’est pas trop marqué, et cette cuvée est très équilibrée. Un compagnon de table versatile. Bien
Alcool : 12.87 degrés     Sucres : 6.6g/l     Acidité : 5.08g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Kanzlerberg 2000 – Gustave Lorentz (20.19€) : Le nez est marqué par la surmaturité, avec des notes grillées et de fruits jaunes. La bouche est moelleuse, beurrée, avec toujours les notes grillées en finale. L’acidité est présente, assez discrète, mais met bien la finesse du vin en valeur. Un style qui rappelle les Pinots Gris GC de Schlumberger. Très Bien
Alcool : 13.4 degrés     Sucres : 38g/l     Acidité : 5.5g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Kanzlerberg 1999 – Gustave Lorentz (18.90€) : Le nez se fait étrange, avec un caractère oxydatif, de l’acidité volatile, avec des notes de champignon qui lui donnent un air fatigué. La bouche est sèche, moyennement intense, avec peu de complexité. La bouteille n’a pas de problème, on me confirme que le vin se présente comme cela d’habitude. Trop inhabituel pour moi en tout cas. Bof
Alcool : 14.4 degrés     Sucres : 22.8g/l     Acidité : 6g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2001 – Gustave Lorentz (17.25€) : Le nez est classiques des grands pinots gris, avec des fruits jaunes et une pointe de miel. La bouche est fruitée, minérale, et surprenant sèche, avec des notes fumées très agréables en finale. La fin de bouche se montre un peu marquée par l’alcool tout de même. Un pinot gris de gastronomie et de garde, qui est bien né. Très Bien
Alcool : 14.34 degrés     Sucres : 13.4g/l     Acidité : 5.57g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim «Vieilles Vignes» 2000 – Gustave Lorentz (20.60€) : Le nez est fruité mais se montre assez discret. La bouche est assez dense avec un bel équilibre acide/sucre et une bonne matière, mais le style semble encore très variétal à ce stade. Bien
Alcool : 14.1 degrés     Sucres : 18.9g/l     Acidité : 5.7g/l

Les Gewurztraminers

Gewurztraminer Cuvée Particulière 2000 – Gustave Lorentz (10.71€) : Le nez est assez minéral, et évoque la rose. La bouche est étonnante, avec un mélange de notes mentholées et florales, dans un équilibre sec. Beaucoup de pureté dans ce vin, mais je me demande où il se situe dans son évolution. Bien
Alcool : 13.85 degrés     Sucres : 9.8g/l     Acidité : 5.89g/l

Gewurztraminer Rotenberg 2002 – Gustave Lorentz (12.15€) : Le nez est classique, moyennement parfumé, avec des épices et du litchee. La bouche est jeune, acidulée et moyennement dense. Peut-être encore trop jeune pour que sa personnalité se montre clairement. Bof
Alcool : 14.06 degrés     Sucres : 14.2g/l     Acidité : 5.88g/l

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2001 – Gustave Lorentz (17.60€) : Le nez est complexe, mielleux, épicé, se dévoile en plusieurs couches. La bouche est ronde, mais atteint cet équilibre sublime où les notes de rose se combinent avec un fruité intense sans que le sucre soit jamais dissocié. Un style très élégant et très puissant à la fois, qui rappelle le Gewurztraminer GC Kessler 2001 de Schlumberger. Excellent
Alcool : 13.46 degrés     Sucres : 18.4g/l     Acidité : 4.67g/l 

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim "Vieilles Vignes" 2000 – Gustave Lorentz (18.75€) : Le nez est plus évolué que le 2001, parfumé avec des notes de miel, de fleurs, et de fruits jaunes. La bouche est moelleuse, reprend les arômes du nez, avec beaucoup d’élégance. Presque aussi parfait que le précédent, avec un style un peu plus classique. Très Bien
Alcool : 14.2 degrés     Sucres : 25.2g/l     Acidité : 4.8g/l

Les vins moelleux et liquoreux

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2000 – Gustave Lorentz (22.26€) : Le nez est parfumé, avec des notes de pamplemousse et citron confits. La bouche est élégante, dans un équilibre demi-sec, tout en restant fruitée et aérienne. Un style qui rappelle les grands rieslings demi-secs de la Moselle allemande. Très Bien
Alcool : 12.4 degrés     Sucres : 22.8g/l     Acidité : 5.7g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 1997 – Gustave Lorentz (21.06€) : Le nez est parfumé, floral avec une légère évolution. La bouche est assez sèche, et laisse apparaître une belle minéralité. Probablement en phase d e fermeture, on dirait qu’il est un peu sur la retenue. Bien
Alcool : 13 degrés     Sucres : 15.6g/l     Acidité : 6g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 1999 – Gustave Lorentz (24.62€) : Le nez est complexe, assez évolué, avec des notes de cire et d’encaustique qui font penser à un vin plus vieux. La bouche est moelleuse, longue avec des notes de caramel qu’on retrouve souvent dans les VT en 1999. A nouveau beaucoup d’élégance. Très Bien
Alcool : 14.8 degrés     Sucres : 32.5g/l     Acidité : 6g/l

Tokay Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2000 500ML – Gustave Lorentz (17.15€) : Le nez est complexe mais sur un équilibre de surmaturité, avec des notes d’amande grillée. La bouche est élégante, parfumée, avec un bel équilibre. Un beau pinot gris VT très classique mais très pur. Dommage que le terroir ne se montre pas encore. Très Bien
Alcool : 14.3 degrés     Sucres : 39.9g/l     Acidité : 5.5g/l

Gewurztraminer Vendanges Tardives 2001 – Gustave Lorentz (25.30€) : Le nez est parfumé, élégant avec des notes de miel et de rose. La bouche est équilibrée, assez sèche, dense et acidulée, avec des notes mentholées qui surprennent un peu. Bien
Alcool : 14.35 degrés     Sucres : 27.5g/l     Acidité : 4.94g/l

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2000 750ml – Gustave Lorentz (25.73€) : Le nez est assez discret, voire carrément fermé. La bouche est marquée par des notes fermentaires et des arômes de houblon, le sucre donnant toutefois un moelleux assez équilibré. Le vin n’est probablement pas encore à maturité. Bof
Alcool : 13.9 degrés     Sucres : 40.8g/l     Acidité : 4.5g/l

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 1997  – Gustave Lorentz (38.20€) : Le nez est parfumé, avec des notes de rose et de litchi, et aussi un peu d’acidité volatile. La bouche est moelleuse, grasse avec une légère évolution. Un style assez classique qu’on retrouve dans beaucoup de Gewurz SGN 97. Bien
Alcool : 14.1 degrés     Sucres : 38g/l     Acidité : 4.9g/l

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 2001 "Réserve Exceptionnelle du Domaine" 500ml  – Gustave Lorentz (36.29€) : Le nez est riche et corsé, avec des notes de miel et de fruits jaunes. La bouche est grasse et ronde, liquoreuse au point de masquer un peu l’acidité. Le vin reste malgré tout assez élégant, ce qui est remarquable compte tenu de son jeune âge. Seulement 1500 bouteilles produites de ce nectar de grande garde. Très Bien
Alcool : 13.71 degrés     Sucres : 65.1g/l     Acidité : 5.29g/l

Le jeu des vieux millésimes à l’aveugle

En fin de dégustation, comme chaque année le domaine fait déguster 3 vins à l’aveugle et propose un concours. Avec des récompenses à celui qui trouvera les vins. 

Vin N1 : la robe est jaune assez clair, avec des reflets verts. Le nez est vieux évoque le goudron, les épices, avec un léger pétrole. La bouche est sèche avec des notes de houblon, la maturité semble moyenne, l’acidité soutient encore l’ensemble. J’ai proposé un Gewurztraminer 1975 pour le coté épicé, vieux et moyennement mur. Il s’agit d’un Riesling Réserve 1977. Le goudron et le pétrole auraient du mieux me guider…

Vin N2 : Le nez est vert, avec des notes de fleurs séchées. La bouche est amère et fumée. J’ai pensé à un pinot blanc 1982.  Il s’agit en fait d’un Pinot Gris « Cuvée Particulière » 1981.

Vin N3 : La robe est foncée, dorée. Le nez rappelle l’encaustique, les fruits secs, le raisin de corinthe. La bouche est épicée, fondue et sèche. J’ai pensé à un Gewurztraminer 1976 en pensant à la Cuvée des Seigneurs de Ribeaupierre de Trimbach.. En fait il s’agissait d’un Gewurztraminer Vendanges Tardives 1985.  Je suis surpris par le vieillissement rapide de cette cuvée.

En conclusion

La dégustation a confirmé le haut niveau général des cuvées, en particulier sur les grands crus et dans tous les cépages. Kanzlerberg et Altenberg de Bergheim sont suffisamment différents pour donner des styles de vins différents. Le mot «équilibré» revient souvent dans les notes de dégustation, ce qui explique peut-être pourquoi les vins ne se distinguent pas toujours lors des dégustations comparatives, un peu à l’instar des vins du domaine Josmeyer. A noter que les prix de vente départ cave sont très raisonnables, on dépasse rarement les 20 euros pour les grands crus. Et les quantités disponibles sont élevées, alors pourquoi se priver ?

Thierry Meyer

Gustave LORENTZ
91, rue des vignerons
68750 BERGHEIM (HAUT-RHIN)
Téléphone 03 89 73 22 22
Fax 03 89 73 30 49
Site Web
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici