Domaine du Clos Saint Landelin - René Muré (Rouffach)

Visite au Domaine du Clos Saint Landelin
14 mai 2005

Dégustation organisée das le cadre de la Journée autour du Muscat d'Alsace.

On ne présente plus la maison Muré. Propriétaire du Clos Saint Landelin situé sur le versant Sud du Grand Cru Vorbourg à Rouffach, la maison fait partie de l’élite des vignerons bios de la région. Contrairement à d’autres maisons connues plu spécialement pour leurs rieslings ou leurs pinot gris, tous les cépages sont mis en avant et donnent des vins réputés, du riesling au sylvaner en passant par le muscat ou le pinot noir. Les vins issus du domaine sont commercialisés sous le nom du « Domaine du Clos Saint Landelin ». Les vins « René Muré » sont pour leur part issus de raisins sélectionnés auprès de viticulteurs de Rouffach et de la Vallée Noble.

Thomas Muré nous reçoit au domaine ou nous faire visiter les installations et goûter quelques vins.

Pinot Noir Clos Saint Landelin 2004 - Domaine du Clos Saint Landelin : sur fût et avant fermentation malo-lactique, ce vin montre déjà un potentiel remarquable. La robe est noire et dense, le nez est puissant, marqué par des épices et de la réglisse. La bouche est grasse, riche, avec une acidité encore assez forte et des tanins sensibles, venant tant du bois que du raisin. L’élevage dans 100% de bois neuf ne semble pas donner d’arômes très boisés, ce qui souligne la grosse matière. Un grand Pinot Noir de style Côte de Nuits se prépare. Très Bien

Gewurztraminer Clos Saint Landelin 2004 - Domaine du Clos Saint Landelin : encore en cuve, il vient de terminer sa fermentation alcoolique. La mention Vendanges Tardives a été demandée. La robe est robe jaune citron assez dense, marqué par la turpitude que donnent les lies. Le nez est encore marqué par l’élevage mais laisse apparaître des notes de pralin et d’agrumes. La bouche est riche et onctueuse, avec une belle acidité qui donne du tonus à la richesse du vin. On sent de nouveaux des agrumes en fin de bouche, ce qui est assez surprenant pour un gewurztraminer. Ni rose, ni liche, la marque du terroir domine. Très Bien

De retour dans la salle à l’étage, nous débutons la dégustation des vins en bouteille par les crémants.

Crémant Cuvée Prestige – René Muré (9€) : une cuvée assemblage de riesling-pinot noir-pinot auxerrois-pinot blanc et pinot gris qui est élevée en fût et travaillée en solera pour assembler les millésimes. Cette bouteille a été dégorgée le 8 avril 2003. Le nez est complexe avec des arômes qui rappellent la brioche, les fruits secs et le bouillon de volaille. La bouche est aérienne, vive, avec un boisé encore un peu perceptible, dans un équilibre très sec (dosage à 6g/l). Une cuvée très élégante. Très Bien.

Crémant Clos Saint Landelin 1999 - Domaine du Clos Saint Landelin (14€) : Cuvée du domaine issue à 100% de chardonnays du Clos. Le nez est marqué par du pain grillé et des arômes toastés. La bouche est plus tendre, avec une bulle très effervescente en bouche, et développe des arômes de noisette fraîche et de rhubarbe en finale. Un style plus pointu que le précédent, à apprécier à table plus qu’à l’apéritif. Le dégorgement récent (Mai 2004) justifie  peut-être un peu de garde supplémentaire pour que l’ensemble se fonde plus. Bien

Pinot Noir Côtes de Rouffach 2003 – René Muré (12€) : La robe est éclatante, rubis avec des traces un peu violettes. Le nez est parfumé, fruité avec des arômes de cerise et de petits fruits rouges qui font penser à de la grenadine. La bouche est ronde et très élégante, avec des tanins en milieu de bouche qui tranchent un peu dans le gras que développera la cuvée dans quelques années. Un beau vin typé Alsace, à boire dès maintenant même si 2-3 ans de garde lui feront le plus grand bien. J’aime beaucoup ce style de pinot noir en 2003. Très Bien

Pinot Noir Clos Saint Landelin 2002 - Domaine du Clos Saint Landelin (35€) : la robe est dense et profonde sans être opaque mais prend des teintes orangées sur les bords. C’est qu’il y a du fer dans le sol du Clos ! Et le dire c’est bien, mais le fer c’est mieux :-).  Le nez est très parfumé, avec des notes épicées et un peu ferreuses qui font plus penser à une syrah du sud de la vallée du Rhône qu’à un Volnay de Lucien Boillot. La bouche est grasse et dense avec beaucoup de finesse, on retrouve les arômes d’épices du nez dans la longue finale. Le vin est très racé mais dans un style un peu trop puissant pour moi. J’ai pourtant bien aimé les millésimes 2000 et 2001. Très Bien.

Muscat Côtes de Rouffach 2003 – René Muré (12€) : la robe est pâle. Le nez est assez parfumé, avec des notes typiques de raisin frais et de fleurs qu’on trouve souvent dans le muscat en 2003. La bouche est grasse, riche avec une jolie densité, sans perdre de fraîcheur. Un très joli muscat qui me fait penser par son style au Muscat Bergheim 2003 de Deiss. Très Bien

Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2002 – Domaine du Clos Saint Landelin (23€) : la robe est jaune beurre assez dense. Le nez est parfumé, élégant et fruité avec des notes de citron et de raisin frais. La bouche est riche, assez vive citronnée, grasse avec un léger moelleux perceptible (environ 15g/l de SR). Voilà un beau riesling à boire dès aujourd’hui sur le cépage, ou dans 10 ans sur le terroir, s’il en reste ! Très Bien

Riesling Grand Cru Vorbourg 2002 – Domaine du Clos Saint Landelin (17€) : Changement de terroir avec ce vin issu de la colline à coté de la précédente. Le nez est fruité et anisé, sans le coté muscaté du précédent. La bouche se montre sèche, minérale et assez vive. Il s’agit d’un vin qui n’a pas fait sa fermentation malo-lactique. Le calcaire du terroir se sent du coup assez puissamment sur la langue pour ce riesling très droit. A attendre un peu pur que tout son potentiel se développe. Très Bien

Riesling Clos Saint Landelin 1998 - Domaine du Clos Saint Landelin (26€) : Le nez est parfumé, avec des note de fruits exotiques (mangue, papaye, carambole, fruit de la passion) et de miel. La bouche est très minérale, avec une acidité mure qui lui donne beaucoup de sapidité. Le profil aromatique du vin est très marqué par le cépage, et la forte matière supporte les 18g/l de sucre restants sans aucun problème. L’équilibre est superbe dans un style sec, et le vin se montre déjà proche de la perfection. Excellent.

Gewurztraminer Clos Saint Landelin 1999 - Domaine du Clos Saint Landelin (20€) : La robe est jaune citron, assez dense. Le nez est jaune, parfumé, marqué par des notes d’amande et de caramel. La bouche est sèche, grasse et puissante, avec des arômes de réglisse et de rose. Très peu de sucre (2g seulement) mais une richesse qui permet de lui garder son équilibre variétal. Seule la fin de bouche est un peu chaude. Très Bien.

Muscat 2002 d - Domaine du Clos Saint Landelin (19€) : Initialement le muscat du Clos SL revendiqué en VT, mais le muscat a été refusé à l’agrément Grand Cru Vorbourg pour manque de typicité. Apparemment il ne se présentait pas très bien dans sa prime jeunesse au moment de la dégustation. Tout bénef pour les acheteurs ! Le nez est mentholé avec beaucoup d’élégance. La bouche est assez moelleuse, avec cet équilibre aromatique sur la menthe et le chocolat qui fait penser à des gâteaux « after-eight ». Loin d’un équilibre mou, alcoolique et sucré qui rappellerait une chartreuse verte, le muscat prend ici beaucoup d’élégance et manie la finesse et la richesse de manière subtile. Des notes plus poivrées apparaissent en finale, ainsi qu’un peu d’alcool. Un vin qui a beaucoup de potentiel. Très Bien.

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2000 - Domaine du Clos Saint Landelin (42.80€) : La robe tranche et se fait vraiment dorée. Le nez est parfumé, intense sur des notes de miel, d’abricot, de menthe et de chocolat, même si un peu plus de pureté serait la bienvenue. La bouche est moelleuse, prend un aspect un peu végétal qui rappelle des muscats plus secs, et est bien équilibrée même si le sucre et l’acidité semblent un peu dissociés. Le vin est d’un bon niveau mais n’a pas la finesse ni l’équilibre du 2002. Bien.

Pour terminer, Thomas part dans l’oenothèque familiale pour nous chercher un vin un peu plus vieux.

Muscat Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 1992 - Domaine du Clos Saint Landelin : Le nez est très complexe, fumé et élégant, avec des notes de bouillon blanc, de verveine, se développant sur une jolie menthe fraîche. La bouche est minérale et très digeste, avec un léger moelleux fondu avec l’acidité du vin dans un équilibre hors du temps. L’archétype des grands muscats de terroir en Alsace, un style de vin que je n’avais pas rencontré depuis le Muscat Goldert 1991 de Humbrecht. Le cépage a donné un beau résultat dans un millésime très moyen, et l’âge a peaufiné l’équilibre. Ce serait intéressant de trouver des accords à table avec un tel vin. Excellent.

Une belle dégustation qui finit en beauté. Le temps d’acheter quelques bouteilles, nous filons au restaurant en face du domaine au bord de la nationale, où les vins du domaine figurent en bonne place sur la carte. Pour arroser les plats de manière simple et gourmande, nos prenons un Riesling du domaine.

Riesling Côtes de Rouffach 2002 – René Muré : La robe est pâle avec des reflets verts. Le nez est parfumé, avec du citron et un coté muscaté. La bouche est sèche avec une acidité assez présente qui tranche avec l’équilibre général des vins du Clos Saint Landelin. On se régale avec un vin frais et gourmand. Très Bien

Thierry Meyer

  • Domaine du Clos Saint Landelin
  • Route du vin F-68250 ROUFFACH
  • tél. : 03 89 78 58 00
  • fax : 03 89 78 58 01
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Site Web du domaine

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici