Journée au Domaine Josmeyer (Wintzenheim)

Journée dégustation au Domaine Josmeyer (Wintzenheim)
2 mai 2005

Cette journée organisée chaque année réunissait (sur invitation) sommeliers, restaurateurs, importateurs et cavistes, mais aussi journalistes et amateurs. C’est l’occasion de rencontrer la famille Meyer au grand complet et de déguster des vins récents, pas encore en vente, et des crus plus anciens. Une salle était réservée à la dégustation des vins, une autre à un buffet froid original, végétarien et bien sur bio. Enfin, des explications approfondies étaient disponibles sur la biodynamie, des cornes de bouse ou de silice aux tisanes de plantes. Les tables étaient sorties sous l’arbre ombrageux dans la cour du domaine, et le soleil a fait de cette chaude journée un grand moment.

 

Les Vins Plaisir

Le thème de la dégustation était le plaisir, les vins sont présentés sur différentes tables.

Table 1 : « J’adore les plaisirs tout simples, ils constituent le dernier refuge des êtres complexes »

Sylvaner 2004 – Josmeyer : Le nez est floral avec des notes d’amande. La bouche est assez corsée, vive, encore un peu marquée par l’élevage. Grand potentiel mais déjà très agréable. Très Bien.

Fleur de Lotus 2004 – Josmeyer (encore en élevage sur lies, échantillon tiré du fût) : Le nez est jeune et marqué par les lies. La bouche est grasse, sèche et équilibrée, avec une acidité juste comme il faut. Déjà un beau vin. Bien

Muscat 2004 – Josmeyer : Le nez est marqué par le raisin frais et des notes de buis. La bouche est fraîche, sèche et croquante, avec une finale assez longue. Bien

Pinot Blanc Mise du Printemps 2004 – Josmeyer : Le nez se montre discret dans cette série. La bouche est assez grasse, parfumée, mais semble moins vive que le mois dernier. Le contexte joue beaucoup. Bien

Riesling le Kottabe 2004 – Josmeyer : Le nez est parfumé, minéral avec des notes d’agrumes et de raisin frais. La bouche est jeune, croquante, avec une jolie acidité et un bel équilibre. Un superbe riesling qui annonce de belles choses du coté des grands crus en 2004. Très Bien.

Pinot Gris le Fromenteau 2004 – Josmeyer (encore en élevage sur lies, échantillon tiré du fût) : Le nez est très parfumé, net avec des notes de foin, d’herbe coupée et de fruits jaunes. La bouche est sèche, grasse, parfumée avec des notes d’agrumes confits. Superbe définition et grand potentiel. Un vin qui fera merveille à table lorsqu’il sera en vente. Très Bien

Gewurztraminer les Folastries 2004 - Josmeyer (encore en élevage sur lies, échantillon tiré du fût) : le nez est discret, avec des notes florales. La bouche est grasse, dans un équilibre sec (3g/l de SR) parfumé de notes de rose et d’épices, avec une finale qui rappelle un peu le caramel. Un gewurztraminer sec de toute beauté mais encore jeune, à regoûter en bouteille. Bien.

La série des 2004 est impressionnante de minéralité, de finesse et d’équilibre parfait entre l’acidité et la maturité. Tous les vins sont déjà bons à boire, l’envie était forte d’avaler tous les verres.

Table 2 : « Les Plaisirs d’aujourd’hui font les grands de demain »

Pinot Auxerrois « H » Vieilles Vignes 2002 – Josmeyer : le nez est jeune et fruité, avec des notes de fruits à noyau et de fruits exotiques. La bouche est encore marquée par l’élevage et un peu de gaz, avec une acidité marquée sans être mordante. Le milieu de bouche révèle des notes de pierre à fusil et de fruits exotiques. Un grand potentiel pour ce vin. Très Bien

Riesling les Pierrets 2002 – Josmeyer : le nez est parfumé, minéral, avec des notes de silex, de menthe poivrée et d’agrumes. La bouche est sèche, acidulée, minérale avec une grosse concentration en milieu de bouche. Gros potentiel également mais le vin se boit déjà bien. Très Bien

Riesling les Pierrets 2001 – Josmeyer : le nez est parfumé, avec des notes de fruits à chair blanche et de pamplemousse. La bouche est un peu amère, avec une légère évolution perceptible, les notes de pamplemousse donnent une belle amertume en finale. Un style moins exotique que le 2002 mais qui nécessitera un peu de temps pour atteindre son plateau de maturité. Très Bien

Riesling Grand Cru Brand 2002 – Josmeyer : Le nez est minéral et puissant, jeune avec des notes de camphre. La bouche est très concentrée, puissante, avec encore une forte acidité et une amertume marquée en finale. Toute la puissance du Grand Cru Brand se retrouve dans cette bouteille, loin des clichés sur les terroirs granitiques produisant des vins légers. A regoûter dans 5 ans. Bien

Riesling Grand Cru Brand 2000 – Josmeyer : Le nez est marqué par des notes de pain grillé. La bouche est sèche, riche avec des notes de poivre blanc. Un vin également encore fermé. Bien

Riesling Grand Cru Hengst 2003 – Josmeyer : Le nez est floral, assez discret. La bouche est franche, grasse, avec une acidité très agréable dans un style très digeste. Des notes d’herbes séchées viennent compléter le bon équilibre de ce vin. Belle réussite dans ce millésime. Très Bien

Riesling Grand Cru Hengst 2002 – Josmeyer : le nez est parfumé, avec des notes de pamplemousse et de camphre. La bouche est sèche, pointue avec une acidité assez mordante, dense, et termine sur des notes de menthe poivrée. Le vin entre dans une phase de fermeture. A regoûter dans quelques années pour atteindre l’excellence. Très Bien

Riesling Grand Cru Hengst 2001 – Josmeyer : Le nez est parfumé, exotique avec des agrumes, on sent une légère évolution à l’agitation. La bouche est grasse, pure et minérale, avec suffisamment de tension en milieu de bouche pour en faire un vin riche et très sec. Un grand vin de terroir qui arrive tout doucement à maturité. Excellent.

La série des grands vins de terroir montre un potentiel de vieillissement énorme. Les vins ont tous une grosse carrure et ne se révèlent pas entièrement, il faudra attendre un peu  avant qu’ils se dévoilent complètement. Brand et Hengst montrent des profils très typés, en particulier la puissance du Brand et la minéralité du Hengst ressortent toujours très fortement dans les rieslings du domaine. A noter qu’en 2002, le domaine a réalisé 800 bouteilles très confidentielles de Riesling GC Hengst Sélection de Grains Nobles. Une nouveauté dans l'histoire du domaine qui réalise ici sa première SGN de riesling. Un vin qui sera probablement hors norme et qui sera un des plus grands flacons alsaciens en 2030...

Table 3 : « Les grands plaisirs dans tous les arts, ne sont que pour les connaisseurs »

Riesling Grand Cru Hengst 2000 – Josmeyer : Le nez est floral avec d’élégantes notes de muguet et une légère note d’évolution. La bouche est mûre, avec une acidité bien marquée pour 2000, qui donne une bonne structure et une forte personnalité à ce vin. Excellent.

Riesling Grand Cru Hengst Samain 2000 – Josmeyer : récolte tardive de la « Saint Martin », ce vin offre un nez équilibré entre des notes de fruits exotiques et un peu d’évolution se traduisant par des notes d’encaustiques et d’hydrocarbures. La bouche est équilibrée, sapide avec un léger moelleux perceptible, qui donne beaucoup de longueur en finale. A l’instar du Riesling Brand Samain 1991, la patine du temps va probablement faire de ce vin un monument dans une dizaine d’années. Très Bien

Riesling Grand Cru Hengst Vendange Tardive 2001 – Josmeyer : le nez est mûr, avec des notes d’ananas et de mangue. La bouche est un peu mielleuse avec une bonne acidité qui équilibre le sucre. Le vin est encore jeune et ne dévoile pas trop sa complexité ou son terroir, mais devrait bien se fondre avec le temps. Encore faut-il être patient, et avec cette cuvée, difficile de garder des bouteilles en cave ! Très Bien.

Pinot Gris Fondation 2004 - Josmeyer (encore en élevage sur lies, échantillon tiré du fût) : Le nez est fortement marqué par l’élevage avec des notes de houblon. La bouche est marquée par du gaz et des notes d’asperge mais montre un joli gras en milieu de bouche. Un joli potentiel, à regoûter en bouteille. Bof

Pinot Gris Fondation 2002 – Josmeyer : le nez est marqué par des notes de champignon frais et de pain grillé. La bouche est moelleuse, grasse et souple, parfumée avec un bel équilibre, l’acidité étant fondue dans la matière riche. Très Bien

Pinot Gris Fondation 2001 – Josmeyer : Le nez est assez intense mais possède un peu d’acidité volatile. La bouche est grasse, parfumée et légèrement épicée. Le style de l’équilibre en bouche rappelle un peu un bourgogne blanc élevé sur lies avec bâtonnage. Très Bien.

Pinot Gris Grand Cru Hengst 2002 – Josmeyer : Le nez est complexe, herbe, champignon, beurre. La bouche est équilibrée, avec une belle tension entre le fruit, l’acidité et un léger moelleux. Une forte minéralité se développe en milieu de bouche, pour ce vin qui montre déjà de beaux attributs. Le vin que j’ai préféré de toute la dégustation. Excellent, voir plus.

Pinot Gris Grand Cru Brand Vendange Tardive 2000 – Josmeyer : Le nez est parfumé, avec du miel et des fruits jaunes. La bouche est pure, moelleuse tout en restant finement acidulé pou garder un style assez sec, avec un joli botrytis qui se développe en milieu de bouche. Un style très classique des meilleurs pinots gris en 2000, réalisé avec beaucoup de précision. J’aime beaucoup le pinot gris ayant cet équilibre. Très Bien

Une série pour connaisseurs où on sent un peu la complexité se développer. Les maturités sont un peu plus avancées que dans la série précédente, et le sucre fait son apparition dans l’équilibre des vins, sans que cela ne soit gênant à aucun moment.

Table 4 : « Le plaisir est rond comme la lune, et en bout de course il se fait étoile filante.. »

Gewurztraminer Les Archenets 2000 – Josmeyer : le nez est très parfumé, avec des la rose et du litchi, développant à l’aération des notes de pain grillé. La bouche est assez sèche, grasse avec une acidité un peu masquée, développant les parfums du nez en milieu de bouche, avant de revenir sur un aspect plus épicé en finale. Très Bien

Gewurztraminer Vendange Tardive 2000 – Josmeyer : le nez est mûr, corsé, évoque de la bergamote. La bouche est moelleuse, grasse, avec une légère évolution aromatique perceptible en fin de bouche. Déjà un bel équilibre pour ce millésime 2000. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Hengst 2002 – Josmeyer : Le nez est végétal et épicé, assez complexe. La bouche est moelleuse, ronde et corsée, avec un florilège de parfums qui se dévoile doucement. Un vin au potentiel énorme, mais même sur le fruit il impressionne par sa structure et sa finesse. Excellent.

Gewurztraminer Vendange Tardive 2002 – Josmeyer : Le nez est assez discret, avec des notes d’abricot et de papaye. La bouche se montre également exotique, moelleuse et équilibrée par une belle acidité. La fin de bouche se montre un peu alcoolique. 2002 est vraiment un grand millésime. Très Bien.

Gewurztraminer Grand Cru Hengst Vendange Tardive 2001 – Josmeyer : Le nez est parfumé mais assez discret sur l’intensité, avec des notes de miel et de fleurs blanches. La bouche est ronde avec un joli moelleux fondu dans une acidité parfaite, cet ensemble très fin se développe autour de notes de rose très intenses, ce qui donne un équilibre proche de la perfection. Un équilibre superbe qui rappelle d’autres Gewurz Grand Cru VT 2001 (Altenberg de Bergheim 2001 de Lorentz par exemple). Excellent

Une fois de plus l’expression du cépage est présente mais revêt des formes très variées qui expriment bien les millésimes et les terroirs. Une combinaison qui procure beaucoup de plaisir pour une série (à nouveau) de très haut niveau.

Table 5 : « Le secret de l’éternelle jeunesse c’est une passion anormale pour le plaisir »

Riesling Grand Cru Brand Samain 1991 – Josmeyer : Le nez est intense et complexe, avec une certaine évolution perceptible sur des notes de cire, camphre, pétrole. La bouche est riche, acidulée, presque amère avec des notes de pamplemousse et une légère évolution. Un style qui me plaît moins dans le cadre de cette journée, peut-être est-ce parce qu’il vient après une série de gewurztraminers ? Bien

Pinot Gris Vendange Tardive 1990 – Josmeyer : Le nez est assez évolué, avec des notes d’encaustique et de pain grillé. La bouche est souple et moelleuse, complexe avec un joli botrytis. L’équilibre fondu est très agréable en bouche, le vin est passé à l’âge adulte sans aucune ride. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Hengst Vendange Tardive 1985 – Josmeyer : Finale en apothéose avec ce vin. Le nez est très parfumé, complexe et fumé avec des notes de rose fanée, d’herbes séchées et de cire. La bouche est parfaite, minérale, complexe à souhait, au moelleux fondu. Fin de bouche interminable. Excellent, voire plus.

La plongée dans les vieux millésimes se fait par paliers, mais une fois qu’on est calé sur ces profils aromatiques, difficile de revenir à le jeunesse des vins du millésime 2004.

Buffet Froid Bio

« Des amis, un flacon de vin, du loisir, un coin parmi les fleurs. Je n’échangerai pas ce plaisir pour un monde présent ou à venir »

Un buffet confectionné avec des produits bios, réalisé dans l’optique de donner le change aux vins proposés en dégustation.

Pinot Blanc Mise du Printemps 2004

  • Cake aux épinards, cresson et fenouil, graines germées fraîches à croquer

L’équilibre est très bon avec le cake, les notes de levure du jeune vin sont amplifiées par les graines germées.

Riesling le Kottabe 2004

  • Salade d’algues Wakamé, concombre et gingembre frais

Les arômes citronnés du riesling et sa fraîcheur font un malheur sur la salade d’algues et le gingembre. Un accord idéal.

Fleur de Lotus 2004

  • Wok de riz aux crevettes, sauce chili et coriandre

L’assemblage asiatique de cette cuvée convient parfaitement à la coriandre, la richesse du vin s’accordant facilement avec la sauce chili. La fraîcheur du millésime apporte un plus en relevant les arômes du plat.

Pinot Gris le Fromenteau 2003

  • Pâté végétal et pain aux graines

Le pinot gris semble un peu léger au nez, il n’a pas le profil aromatique des vins d’Alsace traditionnels et ressemble plus à un bourgogne blanc. Mais c’est en bouche que tout se passe. Le vin relève les arômes de graines en bouche de manière spectaculaire.

Riesling Grand Cru Hengst Samain 1997

  • Assortiment de fromages de chèvre de la ferme des Merlusses

Le vin est minéral avec une légère évolution, dans un équilibre proche de la perfection. Un vin Excellent. C’est amusant de penser que le domaine met en avant le peu de sucres résiduels de ses vins, pourtant les cuvées dans un style riche voire demi-sec se montrent remarquable, surtout lorsqu’elles sont issues de grands terroirs. L’accord avec les fromages de chèvres est superbe, en particulier la bûche cendrée qui donne un bel accord de texture.

Gewurztraminer Vendange Tardive 2002

  • Salade marocaine de carottes et oranges à la menthe
  • Cake au gingembre

Le vin se montre à nouveau remarquable avec le plat, l’équilibre sucre/acide et la fraîcheur du vin allant très bien avec la salade marocaine. Le cépage s’accorde de manière plus aromatique sur le cake au gingembre

Bilan de la journée

Georges Brassens a résumé le bilan de la journée : « Tout est bon chez elle, ya rien à jeter, Sur l'île déserte il faut tout emporter »…

Le plaisir est à toutes les étapes, et difficile de ne pas être sous le charme devant une telle recherche de qualité dans une approche bio. Les cuvées 2004 s’annoncent magnifiques de précision, et les grands crus un peu plus âgés montrent leur potentiel. Devant une telle démonstration, on se dit que l’Alsace a un beau potentiel. Peu de 2003 en dégustation, ce qui semble confirmer qu’ils ne se montrent pas tellement bien en ce moment. Au vu de l’évolution des vins de qualité souvent décriés du millésime 1997, je crois qu’il sera intéressant de les goûter dans 2-3 ans.

Thierry Meyer

Pour les coordonnées du domaine, voir le Site Web du Domaine

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici