Derniers 2003 et premiers 2004 chez Zind-Humbrecht

Derniers 2003 et premiers 2004 chez Zind-Humbrecht

Ils ont fermenté pendant plus de 18 mois, lentement, laissant les levures indigènes transformer tout le sucre qu’elles pouvaient. Ils n’étaient pas prêts en mars dernier lors de la présentation des vins au domaine, et leur sortie a été retardée. Les deux derniers vins (hors SGN) du millésime 2003 ont été mis en bouteille avant les vendanges 2005, et sont désormais à la vente. Zind 2003 et Riesling Clos Haüserer 2003.

ZIND 2003 – Zind-Humbrecht (17€) : le nez est très mur avec des note se fruits jaunes qui font penser à un pinot gris, avant que des notes plus florales rappellent la présence de pinot auxerrois et de chardonnay. La bouche est élégante, souple avec un moelleux présent mais pas embêtent, les 30 g/l de sucre résiduel sont très fondus dans le fruit, et la fin de bouche se permet même de prendre des notes citronnées. Les tanins du vin assèchent un peu la bouche et compensent une acidité moyenne. Un superbe vin d’apéritif dès aujourd’hui, et probablement quelque chose de très surprenant dans 15 ans. Très Bien

Riesling Clos Haüserer 2003 – Zind-Humbrecht (32.6€) : un terroir calcaire en contrebas du Hengst, souvent humide, et proposant des vins très vifs dans es millésimes secs. J’attendais de goûter le résultat sur le millésime 2003. Le nez est parfumé, avec des notes d’ananas et de papaye, développant à l’agitation des notes plus complexes. La bouche est très fine, assez vive, avec beaucoup de gras, une forte minéralité, et un sucre résiduel très fondu (32g/l). Un style de vin demi-sec qui évoluera certainement bien sur le long terme. Excellent.

Je déguste également deux mises récentes, en vente en 2006.

Riesling Grand Cru Rangen 2004 – Zind-Humbrecht : un nez très minéral qui rappelle la pierre, avec des notes d’agrumes mûres et de fruits jaunes. La bouche dégage une minéralité extraordinaire, tout en restant sur ces notes de pierre et de fruit avec une grande finesse. Le vin est gras et reste assez sec (8 g/l de SR) Grand vin ! Excellent.

Pinot Gris Grand Cru Rangen 2004 – Zind-Humbrecht : le nez se montre marqué par de la truffe blanche et du champignon frais, avec des notez de pierre à fusil assez marquées. La bouche est encore un peu marquée par l’élevage et propose un équilibre assez sec à nouveau, mais nécessite un peu de temps pour se fondre. Très Bien

Vivement la dégustation des vins du millésime 2004.

Thierry Meyer

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici