Visite au Domaine Jean-Marc Bernhard (Katzenthal)

Visite au Domaine Jean-Marc Bernhard – Katzenthal
30 janvier 2006

Les rieslings du Wineck-Schlossberg m’ont souvent surpris lors des dégustations passées par leur caractère minéral et fin, et après une première rencontre avec Frédéric Bernhard lors de la présentation des grands crus au Château de Kientzheim en Novembre dernier, il fallait donc passer au domaine pour découvrir une gamme très homogène de très bons vins, à des prix restant très sages…

La famille Bernhard produit du vin depuis 1802 sur la commune de Katzenthal, et les parcelles autour du village (Kaefferkopf, Hinterburg, Grands Crus Wineck-Schlossberg et Florimont) sont complétées par des vignes un peu plus au Nord sur les grands crus de la vallée de la Weiss (Mambourg, Furstentum). Jean-Marc et son épouse travaillent depuis quelques années avec leur fils Frédéric et son épouse Anne-Caroline.

Passage en cuve pour goûter quelques 2005 qui terminent leur élevage. Quelques impressions marquantes :

Pinot Blanc 2005 : Composé à 100% de pinot auxerrois, cette cuvée issue d’un sol d’alluvions limoneux est déjà très parfumé au nez, avec du fruit et du gras en bouche. L’acidité parait un peu en retrait.

Pinot Blanc « Bouquet de Printemps » 2005 : 90% d’auxerrois et 10% de pinot blanc dans cette cuvée issue de diverses parcelles autour de Katzenthal. Le nez est plus mûr avec des notes de pierre à fusil, de poire mûre. En bouche on sent une légère sucrosité (6g/l) qui enrobe un peu les arômes du nez pour proposer un équilibre rond. Une cuvée équilibrée, bientôt prête pour la mise.

Riesling Vieilles Vignes 2005 : issu de vignes sur la commune de Katzenthal, le nez est très floral, la bouche est dense, vivace, sur les agrumes. Une cuvée qui sera très plaisante, facile à boire jeune.

Riesling Grand Cru Wineck-Schlossberg 2005 : le nez est floral, avec des notes d’agrumes à l’aération. La bouche est finement ciselée avec la salinité typique du Wineck-Schlossberg. Gros potentiel pour cette cuvée.

Muscat 2005 : 2/3 d’Ottonel et 1/3 de muscat d’Alsace composent cette cuvée. Le nez est floral et musqué. La bouche est grasse, sapide, avec de la pulpe. Très prometteur.

Sylvaner 2005 : 13 degrés acquis et 15g/l de sucre résiduel, un vin qui doit encore évoluer s’il veut rester plus sec, mais qui présente beaucoup de chaire et des notes typiques d’amande. A suivre.

Muscat « VT » 2005 : 12.5 % acquis et 35g/l de SR, cette cuvée issue à 100% de Muscat d’Alsace produira certainement une vendange tardive. Un très bel équilibre fraîcheur/moelleux.

Le millésime 2005 est prometteur au domaine, avec des concentrations élevées et un fruit très présent, même si les vins ne sont pas encore filtrés. Le reste de la dégustation se déroule au caveau. Prix TTC départ cave.

Sylvaner Vignoble de Katzenthal 2004 – Jean-Marc Bernhard (4.3€): le nez est initialement floral, prenant des notes anisées à l’aération. La bouche est fruitée, assez simple avec une sensation de chaire très agréable. Un sylvaner qui se boit très facilement. Bien

Pinot Blanc « Bouquet de Printemps » 2004 – Jean-Marc Bernhard (4.5€): une cuvée entièrement issue de pinot auxerrois. La robe est or blanc. Le nez est floral et fruité avec des arômes de fruits à chaire blanche. La bouche est vive en attaque, sèche et fruitée, dans un style aérien qui se boit facilement. La fin de bouche est très parfumée. Bien

Pinot Blanc « Barrique » 2003 – Jean-Marc Bernhard (7€): Un essai en 2003 sur deux barriques. Le nez est marqué par le fût, avec des notes de noix de coco, vanille et des notes beurrées. La bouche est grasse, agréable, avec des tanins du bois qui charpentent une structure manquant un peu d’acidité. Un bel équilibre, qui rappelle un peu un bourgogne blanc. Bien

Muscat Tradition 2004  – Jean-Marc Bernhard (6€): Deux tiers de muscat Ottonel et un tiers de muscat d’Alsace composent cette cuvée issue des terroirs granitiques du Hinterburg. Le nez est discret, un peu musqué à l’agitation. La bouche est grasse en attaque, légèrement moelleuse avec une acidité sèche discrète qui renforce le coté pulpeux de la texture. Un joli muscat qui devrait s’ouvrir au printemps. Bien

Riesling Vieilles Vignes 2004 – Jean-Marc Bernhard (5.5€): Le premier nez est discret, floral, développant des notes de craie à l’aération. La bouche est vive en attaque, sèche et minérale avec un beau fruité qui se dévoile en fin de bouche. La finale est assez longue. Un vin très agréable, remarquable au vu de son prix, à boire en semaine comme le week-end ! Bien

Riesling Grand Cru Wineck-Schlossberg 2004 – Jean-Marc Bernhard (10€): Le premier nez est discret, prenant des arômes floraux à l’aération (fleur d’églantine). La bouche est fine, grasse et dense, avec un équilibre sec (6 g/l de sucre résiduel) et une salinité typique du Wineck-Schlossberg. La fin de bouche est longue,  l’arrière-bouche reprenant les notes florales du nez. Une belle expression du Wineck-Schlossberg, encore un peu jeune pour s’exprimer complètement, mais qui arrivera à maturité dans 2-3 ans. Très Bien

Riesling Grand Cru Wineck-Schlossberg 2003 – Jean-Marc Bernhard (10€): Le nez est assez parfumé, mûr et légèrement évolué avec des notes de résine et de pin. La bouche est grasse, ronde avec une petite acidité en milieu de bouche qui est renforcée par des tanins. La fin de bouche est assez longue pour ce vin marqué par le millésime, déjà ouvert mais qui mériterait à mon avis d’être gardé. Bien

Pinot Gris Cuvée Particulière 2004 – Jean-Marc Bernhard (6€): Le nez est assez parfumé, fruité avec des arômes de pêche, de noyau et d’amande. La bouche est moelleuse (17g/l), assez vive avec du gras qui donne beaucoup d’élégance. La fin de bouche dévoile des arômes de grillé. Une cuvée très mûre (récoltée à 15 degrés potentiels) bien ouverte, très plaisante, à boire dès à présent, et de très bon rapport qualité/prix. Bien

Pinot Gris Grand Cru Furstentum 2004 – Jean-Marc Bernhard (10€): Le premier nez est un peu discret, fruité, développant à l’aération des arômes de miel et de pêche jaune. La bouche est fruitée en attaque, grasse et légèrement moelleuse, avec une présence de botrytis qui reste discrète. La fin de bouche est longue et fumée. Une cuvée bien née, superbement équilibrée mais encore jeune et un peu sur la réserve. Gros potentiel dans 4-5 ans. Bien

Pinot Gris Hinterburg Vendanges Tardives 2002 – Jean-Marc Bernhard (16€): Le premier nez est vanillée et un peu champignonné, puis dévoile des arômes de fruits. La bouche est confite, moelleuse en attaque puis soutenue par une bonne acidité qui donne de la légèreté à l’ensemble. La fin de bouche est longue et revient sur les notes de fruits acidulés (brugnon). Une cuvée moelleuse (60g/l de sucre résiduel) mais qui reste très fraîche grâce à l’acidité. Un régal. Très Bien

Pinot Noir Tradition 2004 – Jean-Marc Bernhard (5.5€): Une vigne plantée en plaine sur un sol d’alluvions granitiques. Le nez est initialement un peu fumé avec des arômes de cerise griotte qui apparaissent à l’aération. La bouche est souple en attaque, assez grasse avec une dominante de fruits rouges. La fin de bouche est un peu kirschée. Travail intéressant sur ce vin pour faire ressortir le fruit sans chercher une extraction trop forte qui donne souvent des tanins acerbes. Bien

Pinot Noir Barrique 2004 – Jean-Marc Bernhard (9€): Une cuvée plus ambitieuse avec 11 moi d’élevage en fût de chêne de l’Allier dont un tiers de fût neufs. Les raisins sont issus du terroir granitique du Hinterburg. La robe est rouge rubis, assez claire mais donne une apparence grasse. Le nez est marqué par un boisé fin et un fruité discret. La bouche est souple en attaque, très grasse avec une acidité fine. L’équilibre est celui d’un vin moyennement corsé mais gras et concentré, qui dévoile des tanins frais en fin de bouche, un peu asséchants tout en restant agréables. L’arrière bouche revient sur des notes de noyau de cerise. Un superbe équilibre pour ce vin très bien travaillé, à boire ou à garder.  Très Bien

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2004 – Jean-Marc Bernhard (6.4€): Le nez est parfumé, fruité et très intense. La bouche est moelleuse en attaque, souple et grasse avec une acidité assez discrète initialement qui se montre un peu plus en fin de bouche. La finale est florale, contribuant à l’impression de légèreté de ce vin très agréable. Cette cuvée récoltée mure avec des rendements un peu plus généreux que les grands crus a terminé à 14 degrés d’alcool et 12g/l de sucre résiduel, produisant un vin ouvert, parfumé, très plaisant. Bien

Gewurztraminer Grand Cru Florimont 2004 – Jean-Marc Bernhard (10€): Une cuvée issue de parcelles sur le versant Est du Grand Cru, proche du Dorfbourg. Le nez est intense, fruité avec encore des arômes de levures. La bouche est moelleuse, corsée et assez grasse avec des tanins un peu sensibles qui masquent un peu l’acidité. Un vin concentré, typique du Florimont par son coté corsé, encore un peu jeune mais déjà expressif. Très Bien

Gewurztraminer Kaefferkopf 2004 – Jean-Marc Bernhard (10€): une cuvée issue de la partie gréseuse sur substrat granitique derrière le Wineck-Schlossberg. Le nez est complexe, botrytisé, mielleux avec des arômes de fleurs et de fumée. La bouche est grasse, pure avec un bon équilibre sucre/acide. La bouche évolue vers des arômes d’épices avec une finale assez longue. Un vin très ouvert, équilibré et qui se boit déjà très facilement. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Mambourg 2004 – Jean-Marc Bernhard (13€): Une cuvée issue de vieilles vignes de plus de 50 ans dans le lieu-dit Betzenthal. Le nez est fruité avec des arômes de pralin qui apparaissent à l’aération. La bouche est corsée en attaque, grasse et marquée par des tanins, avec beaucoup de maturité, la concentration rappelant une vendange tardive. Le vin est encore un peu jeune, mais exprime bien la puissance du Mambourg en fin de bouche. A garder un peu pour que l’ensemble se fonde même si le vin se goûte déjà très bien. Très Bien

Gewurztraminer Vendanges Tardives 2002 – Jean-Marc Bernhard (20€): le premier nez est mielleux, avec des notes d’ananas confit qui apparaissent à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, assez fraîche avec une belle expression de fruits acidulée, soutenue par une acidité très présente. L’équilibre est assez sec pour une vendange tardive, l’acidité du millésime produisant un vin très digeste. Un style de vin que j’apprécie particulièrement au dessert. Très Bien

Muscat Vendanges Tardives 2003 – Jean-Marc Bernhard (20€ en 50cl): Une cuvée produite à partir de 50% de muscat Ottonel et 50% de muscat d’Alsace. Le nez est parfumé, très intense sur des notes florales dominées par le jasmin. La bouche est moelleuse en attaque, grasse avec beaucoup de rondeur. L’acidité étant assez discrète, la fraîcheur est apportée par les notes florales qui font jeu égal en final avec des arômes de bonbon anglais. Les 70g/l de sucre passent inaperçues, ainsi que les 14 degrés d’alcool. On est sur un équilibre qui rappelle un peu un muscat du Cap Corse, en moins alcooleux et sans être pâteux. A boire à l’apéritif ou à conserver quelques années pour que le vin se fonde un peu et que les arômes mentholés ressortent. Bien

L’homogénéité de la gamme des vins est remarquable, et la pureté des pinots noirs montre un travail minutieux de la vigne à la cuverie ; les études de Frédéric en Bourgogne n’y sont peut-être pas étrangères. Le millésime 2004 exprime bien le style de la maison : des vins blancs purs, droits et très digestes. Les cuvées de base sont déjà très plaisantes à boire avec un très bon rapport qualité prix, et la variété des terroirs des gewurztraminers permet à chacun de trouver le style qui lui convient. Le riesling Wineck-Schlossberg est un peu isolé dans tout cet étalage de crus puissants, en l’absence d’autres cépages plantés sur ce grand cru, pourtant il reste un superbe porte-drapeau des vins du domaine, même si la finesse du terroir peut parfois troubler les dégustateurs habitués à des vins plus riches. Au vu des prix pratiqués, je comprends que le domaine soit cité dans de nombreux guides, français et étrangers. La majorité de la gamme est vendue au domaine sous la barre des 10 euros, voilà une entreprise qui ne connaît pas la crise. Achetez des 2004 tant qu’il en reste, et réjouissez-vous des 2005 à venir.

Thierry Meyer

  • Domaine Jean-Marc Bernhard
  • 21, Grand’rue
  • 68230 Katzenthal
  • Tel : 03 89 27 05 34
  • Fax : 03 89 27 58 72
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Participez aux discussions sur le Domaine Jean Marc Bernhard sur le forum