Visite au Domaine du Rempart (Dambach la Ville)

31 janvier 2006

Dambach la Ville est un des villages viticoles qui compte le plus de producteurs metteurs en marché, avec Eguisheim et Ammerschwihr. Etabli contre le rempart de la ville qui donne son nom au domaine,  Gilbert Beck gère le domaine familial transmis de génération en génération depuis 1763.  La présence de terroirs granitiques sur Dambach et schisteux sur Albé permet d’offrir une diversité de style intéressante, avec une belle expression de pinots sur les schistes. Dégustation de toute la gamme avec de très belles surprises.

Connu pour son Grand Cru Frankstein et les terroirs de la commune de Dambach la Ville, le domaine possède aussi de jolies parcelles sur les terrasses d’Albé dans le val de Villé, un peu plus à l’Ouest, sur des sols schisteux. Le Clos du Sonnenbach a été cadastré en 1983, c’est une parcelle de 2.4 ha située en hauteur sur un îlot de vignes de 4 hectares entouré de forêts. L’altitude maximale de 460m est une des plus élevée du vignoble alsacien, plus haute que le dessus du Rangen, du Zinnkoepflé ou du Kitterlé. Si on trouve six producteurs ayant planté de la vigne à cet endroit, seuls deux mettent en bouteille et revendiquent un lieu-dit « Clos du Sonnenbach ».

Pinot Noir Cuvée des Ripailleurs 2003 – Domaine du Rempart (6€) : une cuvée de Rosé préparée pour les ripailles de la Confrérie des Ripailleurs du Val de Villé, en particulier les cochonnailles. Il s’agit d’un pinot clairet vendangé par les ripailleurs avec un rituel particulier, qui fait une macération en raisins entiers. La robe est rubis clair, avec des bords de nuance rouge-orangé. Le nez est assez discret, fruité. La bouche est moelleuse en attaque, grasse et assez dense, avec des tanins qui font leur apparition en finale. Un vin sympathique, que l’adjectif gouleyant ne dénature pas, bien au contraire compte tenu du contexte dans lequel plupart des bouteilles seront consommées. Bien

Pinot Noir Vignoble d’Albé 2003 – Domaine du Rempart (6€) : La robe est rouge rubis avec des reflets violacés. Le nez est initialement un peu réduit, puis prend des aromes grillés et fumés. La bouche est assez vive en attaque, puis dense et soutenue par des tanins frais très présents et une acidité assez marquée. Le terroir de schistes donne ici un pinot noir bien structuré, même pour un vin élevé en cuve. Le vin prend de l’ampleur en fin de bouche, avec des notes de fruits rouges cuits qui apparaissent et persistent longtemps. Un vin taillé pour la garde. Bien

Pinot Noir Clos du Sonnenbach 2004 – Domaine du Rempart (7€) : la robe est rouge vermillon, dense et brillante. Le nez est fruité, un peu acidulé avec des notes de cerise griotte.  La bouche est assez vive en attaque, grasse et dense avec une bonne concentration de fruit. Les tanins apparaissent en fin de bouche et donnent une finale un peu sèche, ans entacher l’impression de souplesse donnée par le vin. A garder un peu pour que l’ensemble se fonde. Très Bien

Pinot Noir Clos du Sonnenbach 1985 – Domaine du Rempart : La robe est rouge clair, nuance pelure d'oignon avec des reflets acajou. Les larmes sont très grosses et forment un jambage très gras et très persistant, le disque est épais. Le vin colle littéralement au verre. Le premier nez est fruité avec des notes de cerise mure, puis se développe en intensité et complexité à l'agitation avec des notes plus kirschées, des arômes de pruneau, de chocolat et de cuir. La bouche est très grasse en attaque, souple avec des tanins fins très fondus et une petite acidité présente du début à la fin. La fin de bouche est longue et très pure, reprenant les arômes du nez et conservant l'impression de souplesse et de gras. Remarquable pinot alsacien à maturité, qui me rappelle un Chapelle Chambertin 85. Le 2004 arrivera-t-il à ce niveau ? Merci à Gilbert Beck ne m’avoir fait découvrir un tel trésor alsacien. Excellent.

Sylvaner 2003 – Domaine du Rempart (4€) : La robe est or blanc. Le premier nez est parfumé, anisé, avec des notes végétales et de poivre blanc qui apparaissent à l’aération. La bouche est grasse en attaque, dense et assez tannique avec de l’amertume qui apparaît en finale. Un vin puissant et un peu marqué par l’alcool. Bien

Pinot Blanc 2003 – Domaine du Rempart (4€) : La robe est or blanc avec des reflets verts. Le premier nez est floral, développant des arômes anisés, mentholés et un peu grillés à l’aération. La bouche est grasse en attaque, moyennement acide avec une légère sucrosité qui fait ressortir le fruit du vin. La fin de bouche est un peu crayeuse sur la langue. Une cuvée 100% pinot blanc, assez rare en Alsace mais bien réussie en 2003. Bien

Pinot Auxerrois Coteaux du Galgenrain 2003 – Domaine du Rempart (5€) : Le coteau du Galgenrain est un terroir sur sol de schistes près d’Albé. La robe est jaune pâle. Le premier nez est fumé, puis floral avec des arômes de violette. La bouche est grasse en attaque, dense et sèche avec beaucoup de finesse et une salinité qui donne un coté crayeux sur la langue. Le vin est concentré, très fruité, avec une longue finale fruitée, évoluant vers un arrière goût de violette. Superbe réussite dans le millésime, et très joli terroir. Très bon rapport qualité prix. Très Bien

Riesling 2003 – Domaine du Rempart (5€) : la robe est or pâle, avec des larmes lentes et des jambes épaisses. Le nez est très parfumé, initialement dominé par le bonbon anglais, prenant des arômes de résine et de pin à l’aération. La bouche est grasse en attaque, légère et fine avec des arômes d’agrumes en finale. Un vin plus équilibré en bouche qu’au nez, à attendre un peu pour qu’il gagne en homogénéité. En 2003 cette cuvée est issue d’un assemblage des terroirs de plaine sur sol marneux, et qui intègre les vignes sur sables granitiques de la cuvée « Coteaux de Dambach » déclassée en 2003. Bien

Riesling Coteaux de Dambach 2002 – Domaine du Rempart (6€) : la robe est jaune paille assez clair, avec un disque épais. Le nez est très minéral, initialement un peu musqué avec à l’aération des arômes de silex, de pamplemousse. Le terroir marque fortement avec un coté sauvage qui rappelle les jeunes rieslings de Saint-Hippolyte. La bouche est vive en attaque, sèche et presque tannique avec une acidité qui reste élevée et qui donne beaucoup de légèreté à une matière dense. La finale est longue et le vin parait très sapide. Première expression du granite à deux micas de Dambach le Ville, cette cuvée provenant d’un sol de sables granitiques est plus ouverte que le Grand Cru Frankstein. Superbe vin de terroir. Très Bien

Riesling Grand Cru Frankstein 2001 – Domaine du Rempart (8.5€) : la robe est jaune pâle avec des reflets verts. Le nez est initialement un peu fumé, et dévoile de belles notes florales à l’aération : violette, fleur d’acacia. La bouche est minérale en attaque, acidulée et légèrement moelleuse, avec une acidité fine et très agréable qui fait résonner toute la bouche. Un vin tout en finesse, qui exprime bien l’élégance et la salinité du Frankstein. A garder encore quelques années pour atteindre un équilibre parfait. Très bon rapport qualité/prix. Très Bien

Blanc de l’Ours 2004 – Domaine du Rempart (5€) : la robe est jaune pâle, avec une léger perlant perceptible à l’œil. Le nez est fumé, avec des arômes de bouillon blanc à l’aération. La bouche est grasse en attaque, ronde avec un peu de gaz, très souple avec des arômes de fleur en finale. Un edelzwicker riche, composé de pinot auxerrois, de riesling et de pinot gris qui se montre très avenant. Bien

Pinot Gris Coteaux de Dambach 2004 – Domaine du Rempart (6.5€) : la robe est or blanc, avec du gaz visible. Le nez est marqué par l’élevage, avec des arômes de houblon, évoluant à l’aération vers des notes fruitées dominées par la pêche. La bouche est moelleuse en attaque, puis très vive avec une acidité presque piquante qui tapisse bine la langue. Les 15g/l de sucre résiduel n’atténuent pas beaucoup le caractère vif et sec de ce vin qui doit encore un peu s’assagir. Bof

Pinot Gris  « Steinacker » Les Terrasses Ardentes 2003 – Domaine du Rempart (10.8€) : un jeune vignoble de 1.2 ha sur les schistes d’Albé, travaillé en terrasse sur une pente forte (plus de 75%), donne ces « terrasses ardentes ». La robe est jaune paille. Le nez est initialement un peu résineux, puis fumé, avec des arômes de mie de pain, de cire et de fleurs séchées. La bouche est dense, sèche et assez vive avec des tanins et du gras très présents. La fin de bouche est puissante et fumée. Un vin très typé qui est déjà très expressif mais qui mérite d’être gardé un peu. Très Bien

Muscat d’Alsace 2002 – Domaine du Rempart (6.5€) : Une cuvée 100% muscat Ottonel. Le nez est musqué, évoluant vers des arômes mentholés et floraux. La bouche est grasse, mûre et un peu végétale, avec une finale souple. Les arômes apportent une fraîcheur au vin autant que la texture en bouche, pour donner un équilibre très agréable. Bien

Gewurztraminer Tradition 2004 – Domaine du Rempart (6.5€) : le nez est floral avec des notes poivrées qui apparaissent à l’aération. La bouche est ample, sèche avec un peu de gaz et une fine acidité. Le vin est ouvert, assez léger mais parfumé. La fin de bouche est assez longue et un peu marquée par l’élevage. Un vin agréable. Bien

Gewurztraminer Cuvée Du Rempart 2003 – Domaine du Rempart (13€) : La cuvée était trop riche pour être classée en « Tradition », la voilà renommée en 2003. Le nez est discret avec des notes de pain grillé. La bouche est moelleuse en attaque, riche avec une sucrosité marquée, complétée d’arômes floraux. Ce vin rond et puissant a le niveau d’une vendange tardive, mais sans botrytis. Bien

Gewurztraminer Vendanges Tardives Cuvée Guillaume 2002 – Domaine du Rempart (18€ en 75cl) : la robe est jaune citron avec des légers reflets verts, très grasse avec de grosses larmes. Le nez est parfumé, initialement sur le kumquat, avec des arômes de miel et d’abricot qui apparaissent à l’aération. La bouche est mielleuse en attaque, le moelleux étant très présent avec une acidité qui apporte beaucoup de fraîcheur. L’équilibre très tendu sucre/acide est accompagné par des arômes de fruits exotiques, de coing et de pralin en finale. Un vin très fin, les sables granitiques de Dambach contribuant à équilibrer cette vendange tardive. Très Bien

Le travail qualitatif réalisé ces dix dernières années porte ses fruits, et la concentration des vins est remarquable à ce niveau de prix, surtout sur les terroirs schisteux d’Albé et dans le difficile millésime 2003. Les vignes sont travaillées en culture intégrée (charte Tyflo) et les terroirs sont mis en avant dans différentes cuvées. Gilbert Beck a fermé l’été dernier la Maison des Grands Crus qu’il avait créé il y a une quinzaine d’année et qui commercialisait l’ensemble des Grands Crus de la région, préférant se consacrer uniquement à son gîte rural et à ses chambres d’hôte en plus du domaine. Les prix sont encore très sages, et comme souvent seront lentement ajustés à la hausse sur le long terme afin de refléter le changement qualitatif. Voilà un domaine de plus dont le prix des vins ne reflète pas encore les efforts de qualité. L’archétype d’une bonne affaire en quelque sorte.

Thierry Meyer

  • Domaine du Rempart
  • Gilbert Beck
  • 67650 Dambach la Ville
  • Tel : 03 88 92 42 43
  • Fax : 03 88 92 49 40
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour comprendre la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Participez aux discussions sur le Domaine du Rempart sur le forum