Visite au Domaine Paul Blanck (Kientzheim)

23 février 2006

Après la visite et la dégustation consacrée aux rieslings en novembre dernier, je voulais rencontrer Frédéric Blanck et goûter le reste de la gamme. La dégustation a montré un haut niveau qualitatif sur l’ensemble de la gamme, et surtout un style original dans tous les vins. Coup de cœur pour le Grand Cru Furstentum aux vins irréprochables, et belles réussites en 2003 avec des vins équilibrés qui se boivent désormais bien.

Les tarifs départ cave de février 2006 sont indiqués pour les vins en vente au domaine

Sylvaner Vieilles Vignes 2003 – Paul Blanck (6.3€) : le nez est floral, moyennement intense, puis fruité avec des arômes confits. La bouche est grasse en attaque, puis dense, souple et légèrement beurrée, avec une très longue finale. Un vin très riche qui atteint un bel équilibré. Issu d’une vigne de 50 ans d’âge sur un sol argilo-calcaire pas trop exposé au soleil, récolté à 30hl/ha, voilà un sylvaner concentré comme on en rencontre rarement. Très Bien

Pinot Blanc 2004 – Paul Blanck (6.6€) : Assemblage de 60% de pinot auxerrois et 40% de pinot blanc. Le nez est léger, floral, marqué par des arômes empyreumatiques discrets, prenant de l’ampleur à l’aération avec des arômes fruités. La bouche est sèche, assez grasse avec une acidité présente mais fondue et beaucoup de pureté dans le fruit. La fin de bouche est assez longue, confirmant un vin pas très démonstratif mais qui possède beaucoup de fond. Bien

Pinot Auxerrois Vieilles Vignes 2003 – Paul Blanck (9.5€) : Issu de parcelles de plus de 60 ans d’âge sur le Schlossberg (granitique) et le Rosenbourg (argilo-calcaire). Le nez est ouvert, initialement marqué par des notes de citronnelle, évoluant vers des fleurs blanches et du miel. La bouche est grasse en attaque, concentrée et très pure, avec une forte salinité sur la langue. Le vin se goûte sec avec une acidité moyenne, et termine assez long sur des notes florales. Belle réussite pour cette cuvée de noble origine. Très Bien

Riesling 2004 – Paul Blanck (7.9€) : Le nez est assez parfumé, sur des notes d’agrumes confits, prenant de l’intensité à l’agitation. La bouche est fruitée en attaque, dense et croquante avec une bonne tension entre le gras et l’acidité. L’équilibre très frais en bouche persiste longtemps en finale. Un beau riesling déjà plaisant à boire. (30% de raisins issus de grands crus). Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg 2002 – Paul Blanck (14.7€) : Le premier nez est marqué par des fruits exotiques dont l’ananas, évoluant à l’aération vers plus d’intensité et dévoilant des notes de fumée et de silex. La bouche est assez vive en attaque, très fine et minérale avec un très léger moelleux (7g/l de sucre résiduel) qui laisse rapidement la place à une longue finale acidulée sur des arômes de citron vert. Un beau Schlossberg qui arrive doucement à maturité. Très Bien

Riesling Grand Cru Furstentum 2002 – Paul Blanck (14.7€) : Le nez est parfumé, ouvert, avec des arômes de pain grillé, évoluant vers des fruits exotiques et des fruits acidulés. La bouche est moelleuse en attaque, grasse et légèrement sucrée (12g/l), évoluant vers une structure dense, complexe et puissante, l’acidité se manifestant progressivement pour accompagner la longue finale. Un vin plus mûr que le précédent, le terrain favorisant la surmaturité, et qui se montre déjà très équilibré en bouche. Gros potentiel de bonification au vieillissement. Excellent

Muscat d’Alsace 2003 – Paul Blanck (9.5€) : Le premier nez est assez intense, fruité, marqué par la pêche, évoluant vers des notes florales (géranium) et musquées plus intenses à l’aération. La bouche est grasse en attaque, puis souple, concentrée, très minérale avec une forte salinité sur la langue. On sent beaucoup de matière mais aussi une grande finesse, le vin semble encore un peu sur la réserve. La fin de bouche est un peu tannique et reprend les arômes de pêche du nez, avec des notes florales en rétro-olfaction. Une cuvée comprenant 80% de muscat Ottonel issu des Grands Crus Schlossberg et Furstentum qui est très bien structurée, et qui méritera d’être gardée quelques années, même si l’acidité est basse. Très Bien

Pinot Gris 2004 – Paul Blanck (8.9€) : Le premier nez est discret, un peu floral, avec de légères notes fruitées à l’aération. La bouche est sèche en attaque, très fine avec une acidité mesurée, très sapide mais peu aromatique. Un vin fin en demi-teinte, à réserver à la table ou à garder un peu pour qu’il s’ouvre plus au niveau aromatique. Bien

Pinot Gris Patergarten 2004 – Paul Blanck (11.5€) : Le premier nez est floral, prenant des arômes fruités à l’aération. La bouche est grasse en attaque, fluide et très pure, très fruitée avec une légère acidité qui tapisse la langue et donne de la brillance à la fin de bouche. Un vin fin et minéral mais encore un peu sur la réserve. Bien

Pinot Gris Grand Cru Schlossberg 2001 – Paul Blanck (20.9€) : Le premier nez est fin et fumé, et évolue vers des notes mûres de pralin et de caramel à l’aération. La bouche est légèrement moelleuse en attaque (16g/l de SR), puis sèche et assez vive, très minérale avec une évolution fruitée soutenue par l’acidité du vin. La fin de bouche est longue. Un vin issu de vignes jeunes (12 ans) mais déjà très marqué parle terroir du Schlossberg. Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Furstentum 2002 – Paul Blanck (20.9€) : Le premier nez est grillé, fumé, dévoilant à l’aération des notes vanillées issues du terroir, car le vin n’a pas vu de bois neuf. La bouche est grasse en attaque, concentrée et élégante, l’acidité assez forte donnant une impression de légèreté. La bouche évolue vers un équilibre gras dominé par des arômes de fruits jaunes, et revient sur une bonne fraîcheur et des notes de pain grillé dans la longue finale. Le 20 g/l de sucre résiduels passent inaperçus dans une telle matière, et le vin se montre déjà bien ouvert. Excellent

Gewurztraminer Altenbourg 2004 – Paul Blanck (12.5€) : Le nez est fruité, encore un peu marqué par l’élevage sur les lies. La bouche est grasse en attaque, concentrée avec une forte matière et de la puissance qui se développe en bouche dans un équilibre sec (10g/l de SR). La fin de bouche est assez longue et dévoile des notes florales. Un vin puissant encore fermé, à garder. Bien

Gewurztraminer Grand Cru Furstentum Vieilles Vignes 2001 – Paul Blanck (18.6€) : Le  nez est complexe, très mûr, évoluant de notes d’agrumes confits et de fumée vers des arômes grillés et floraux. La bouche est moelleuse en attaque, riche et puissante avec une acidité présente le fruit concentrée enveloppant cette structure minérale pour donner un équilibre proche de la perfection. Encore un peu jeune dans ce millésime pour donner toute sa mesure, voilà encore un grand Furstentum en préparation. Très Bien

La gamme est vraiment très homogène, et la quantité de vielles vignes sur le domaine permet de proposer des cuvées denses dans toute la gamme. Au vu de la qualité, les prix sont plus que raisonnables et incitent à s’arrêter au domaine.

Thierry Meyer

  • Domaine Paul Blanck et Fils
  • 29-32, Grand'Rue
  • 68240 Kientzheim
  • Tel : 03 89 78 23 56
  • Fax : 03 89 47 16 45
  • Site Web du Domaine
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Participez aux discussions sur le Domaine Paul Blanck sur le forum

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici