Le millésime 2004 au Domaine de l’Oriel (Niedermorschwihr)

28 février 2006

Dégustation des derniers vins en vente au domaine, majoritairement ceux du millésime 2004. Les vins sont mûrs sans tomber dans l’excès de maturité, et les cuvées de riesling Grand Cru ont beaucoup de pureté, et proposent une belle interprétation de leurs terroirs d’origine. Brand et Sommerberg expriment des minéralités distinctes dues en partie à la différence de désagrégation des granits de Turckheim et Niedermorschwihr, et le Florimont complète la gamme dans un style plus puissant sur terroir marno-calcaire. Découverte également de deux pinots noirs 2003 très prometteurs.

Note : les prix sont calqués sur les 2003 lorsque les 2004 n’étaient pas au domaine. Ils sont potentiellement sujets à une légère variation donc sur le tarif 2006.

Edelzwicker 2004 – Domaine de l’Oriel (5.4€) : Le nez est simple, fruité, assez intense. La bouche est fruitée en attaque, avec encore un peu de gaz, dans un style aromatique et acidulé, assez gras en finale. Très agréable. Bien

Pinot Blanc 2004 – Domaine de l’Oriel (6€) : Un assemblage de 70% de pinot auxerrois et 30% de pinot blanc. Le nez est floral, encore marqué par l’élevage. La bouche est grasse en attaque, acidulée, assez ample avec un bon fruité, évoluant un peu sec sur la langue. Un vin bien structuré, avec un bon potentiel mais qui a besoin de se fondre un peu. Le 2003 permettra d’attendre six mois / un an. Bien

Pinot Blanc 2003 – Domaine de l’Oriel (6€) : Le nez est assez discret, floral avec des notes de vernis. La bouche est grasse en attaque, fruitée et acidulé, sans aucune lourdeur, évoluant sur un équilibre gras et sec. Un beau pinot 2003 déjà bien équilibré. Bien

Muscat 2004 – Domaine de l’Oriel (6.5€) : Le nez est très parfumé, avec des arômes de raisin frais, évoluant sur des notes de fruits très mur. La bouche est souple en attaque, fruitée avec une légère rondeur qui marque le fruit très mûr. La bonne maturité masque un peu l’acidité, et donne un équilibre souple à ce vin. Parfait à l’apéritif. Très Bien

Riesling Tradition 2004 – Domaine de l’Oriel (7€) : Le premier nez est discret, sur les agrumes, prenant de l’intensité à l’aération sur des notes de citron mûr. En bouche l’attaque est franche, concentrée, évoluant sur un équilibre sec et crayeux sur la langue, avec un fruit très présent dominé par le citron et le pamplemousse. La finale est plus grasse, avec une bonne persistance du fruit et des arômes. Un vin bien structuré, issu de jeunes vignes du Sommerberg, qui est déjà très équilibré. Très Bien

Pinot Gris 2004 – Domaine de l’Oriel (7.5€) : Le nez est floral, initialement assez discret, évoluant sur des notes d’agrumes et de fleurs séchées. La bouche est grasse en attaque, suivie par une bonne vivacité, évoluant avec une bonne richesse sur un équilibre sec. La fin de bouche est assez longue, dense et prend des notes fumées. Une cuvée de pinot gris à petits grains, issue pour les deux tiers de jeunes vignes du Sommerberg. Encore un peu jeune, un vin qui évoluera bien, à boire dans 2-3 ans. Bien

Riesling Grand Cru Brand 2004 – Domaine de l’Oriel (€) : Le nez est assez ouvert, sur des fruits acidulés et des agrumes, assez intense. La bouche est grasse en attaque, assez vivace et minérale, évoluant de manière ample avec une acidité fondue qui renforce le coté gras. Une cuvée issue de vignes de plus de 45 ans qui a donné un vin mûr et puissant, très bien structuré. Gros potentiel d’évolution au vieillissement. Très Bien

Riesling Grand Cru Sommerberg 2004 – Domaine de l’Oriel (13€) : Le premier nez est fin, discret, évoluant sur des notes fumées ans prendre beaucoup d’intensité. La bouche est sèche et assez vive en attaque, concentrée, prenant progressivement du gras, avec beaucoup de sapidité en finale. Encore un peu fermé, voilà un vin sec marqué par la chaleur du Grand Cru, qui possède un bon potentiel de vieillissement. Très Bien

Riesling Grand Cru Sommerberg Cuvée Arnaud 2004 – Domaine de l’Oriel (20€) : le nez est complexe, fumé avec des notes de silex, évoluant avec beaucoup d’intensité sur des notes fruitées et épicées. La bouche est grasse en attaque, riche avec une grosse matière qui enveloppe la bouche, évoluant sur un équilibre sec et acidulé malgré le sucre résiduel (19g/l), donnant un vin minéral et équilibré. Déjà superbe aujourd’hui, il faudra attendre 5-6 ans avant qu’il donne toute sa mesure lorsque le fruit sera un peu moins prédominant. Excellent

Riesling Grand Cru Florimont 2004 – Domaine de l’Oriel (18€) : Le premier nez marqué par des arômes de fleurs blanches, puis prend des notes d’agrumes assez intenses. La bouche est sèche, assez grasse en attaque, évoluant de manière très minérale avec une sensation de pierre marquée qui tapisse la langue. L’acidité n’est pas aussi présente en début de bouche que dans les autres rieslings, mais elle accompagne la bouche et se manifeste plus en finale. La persistance des sensations salines et des arômes de fleurs et de poivre blanc est longue. Un vin un peu moins facile à boire aujourd’hui, ce qui est normal compte tenu de son origine, mais qui possède un bel équilibre et promet de grands moments dans 4-5 ans. Dommage que la production soit si confidentielle. Très Bien

Pinot Noir Tradition 2003 – Domaine de l’Oriel (8€) : Le nez est fruité avec des arômes de fruits rouges murs, évoluant vers des notes vanillées à l'agitation. La bouche est souple en attaque, concentrée avec des tanins très gras qui n'assèchent pas, et conserve beaucoup de fraîcheur en évolution grâce à un fruit qui reste mur sans tomber dans le confituré. La finale reprend le coté rond et fruité de la bouche, et possède une bonne longueur. Un style à mi-chemin entre le rosé alsacien et le rouge corsé comme un fitou qui se boit particulièrement bien en ce moment. Coup de cœur personnel. Très Bien

Pinot Noir Tradition 2004 – Domaine de l’Oriel (8€) : Le nez est parfumé, fruité et ouvert, avec des arômes de cerise et de pain grillé. La bouche est fruitée en attaque, assez vive et avec des tanins un peu asséchants à ce stade. Je ne retrouve pas la souplesse ni la densité du vin goûté en cuve l’an dernier et qui m’avait beaucoup plu. La mise récente explique peut-être son coté fermé. A regoûter. Bien

Pinot Noir Hommage à Gérard Weinzorn 2003 – Domaine de l’Oriel (13€): La densité du vin ont donné l’occasion à Claude Weinzorn de créer une cuvée élevée sous bois, 18 mois dans des fût de 2-3 vins.  Le nez est marqué par un certain boisé, avec des notes de fumée, d’eucalyptus et de fruits noirs qui rappelle l’élevage de certains vins de garage de Toscane. Contre toute attente la bouche est souple en attaque, très mûre avec une grosse densité de fruit, le boisé se faisant très discret derrière des tanins gras. La finale conserve ce coté pur, gras et fruité qui fait plus penser à un Châteauneuf du pape qu’à un pinot noir, le millésime ayant permis d’extraire beaucoup de matière mûre. Un vin qui se boit déjà bien, contrairement à beaucoup d’autres super cuvées de pinot noir produites en 2003. A découvrir. Très Bien

Le millésime 2004 est particulièrement réussi et rappelle un peu l’homogénéité du millésime 2001, même si les vins sont un peu moins corsés. Les vins seront progressivement mis en vente cette année, à suivre donc...

Thierry Meyer

 

  • Domaine de l’Oriel
  • Gérard WEINZORN et Fils
  • 133 rue des Trois Epis
  • 68230 Niedermorschwihr
  • Tel : 03 89 27 40 55
  • Fax : 03 89 27 04 23
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Ouvert du lundi au samedi matin et après midi, et le dimanche matin sur RDV

 

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Participez aux discussions sur le Domaine de l'Oriel sur le forum

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

&nbsp