Domaine Gustave Lorentz (Bergheim)

3 avril 2006

La dégustation annuelle des vins du domaine a permis de faire un tour d’horizon de la gamme,  avec des vins du millésime 2005, des grands crus dans tous les cépages et de vieux flacons servis à l’aveugle. Au-delà d’une gamme toujours homogène où Altenberg et Kanzlerberg s’expriment bien, se dégagent quelques vins à maturité dotés d’un équilibre exceptionnel.

Le Domaine

Je reprends la description du domaine de l’an dernier : Le domaine couvre 30 hectares et la production propre est complétée par des achats de raisins sur 120 hectares, dont 90% sur Bergheim. Le domaine exploite la moitié du Grand Cru Altenberg de Bergheim (15.25 ha) ainsi que la moitié du confidentiel Grand Cru Kanzlerberg (1.65 ha). Lors des grandes années les vieilles vignes (plus de 30 ans) sont vinifiées à part et étiquetées avec cette mention.

La gamme est répartie en plusieurs gammes (je cite le domaine):

  • « Qualité Millésimée», des vins gouleyants, à consommer jeunes car ils expriment au mieux le bouquet et la personnalité de leur cépage d’origine.
  • Vins de réserve, Cinq cépages nobles. Un subtil équilibre entre finesse et charpente, à savourer dès maintenant ou après deux à cinq années de vieillissement.
  • Vin de cuvées, issus de nos meilleurs terroirs, des vins typés, racés, merveilleusement équilibrés, bien charpentés, d’une grande finesse.
  • Les Lieux-dits, d’une géologique spécifique, ils conviennent particulièrement à l’un ou à l’autre des cépages
  • Les Grands Crus : L’Altenberg de Bergheim, exposé plein sud, constitué d’un sol argilo-calcaire ; le Kanzlerberg, au sol argilo-marno-gypseux, est le plus petit terroir de l’appellation Alsace Grand Cru.
  • Les Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles. »

Les mentions « grand cru » ne sont pas toujours affichées sur les étiquettes des Sélections de Grains Nobles pour des raisons de lisibilité. Les indications techniques ont été gentiment fournies par le domaine, après la dégustation. Mes impressions ne tiennent donc pas compte de la connaissance de ces chiffres. L’acidité totale est exprimée en tartrique. Les prix départ cave TTC sont indiqués lorsque les vins sont disponibles à la vente. 

Les  « Pinot Noir »

Le Rosé 2004 – Gustave Lorentz (6.90€): la robe est saumonée. Le nez est discret, avec des notes de bonbon fruité. La bouche est souple en attaque, évoluant sur un équilibre léger et fruité. La fin de bouche est nette, ronde avec des arômes de fruits rouges frais façon grenadine. Un rosé très agréable à boire. Bien
Alcool : 12,46 g/l - Sucre : 10,6 g/l - Acidité : 5,86 g/l

Pinot Noir Cuvée Particulière 2003 – Gustave Lorentz (9.00€): la robe est rouge cerise, très brillante. Le premier nez est net, discret avec des arômes de fruits rouges cuits, prenant de l’intensité à l’aération avec des arômes de framboise, pruneau, chocolat. L’attaque en bouche est souple, le vin est riche et mûr avec tes tanins gras déjà fondus. La finale est plus sèche, très longue avec des arômes de fruits rouges et une ointe de vanille. Un très beau pinot noir fin et concentré, à boire dès aujourd’hui ou à garder. Une des réussites du millésime. Très Bien
Alcool : 13,58 g/l - Sucre : 6 g/l - Acidité : 4,82 g/l

Pinot Noir Fût de Chêne 2003 – Gustave Lorentz (11.10€): la robe est rouge cerise burlat. Le premier nez est discret, toasté, prenant de l’intensité à l’aération avec des arômes de fruits noirs et d’épices. Ma bouche est grasse et concentrée en attaque, puis fruité avec des tanins puissants et gras très présents, qui combinés au boisé du fût envahissent la bouche. La fin de bouche est longue et asséchante. Une cuvée ambitieuse dotée d’un gros potentiel après 4-5 ans de garde, mais qui se goûte moins bine que la cuvée précédente. Bien
Alcool : 14,05 g/l - Sucre : 5,4 g/l - Acidité : 4,94 g/l

Un aperçu du millésime 2005

Pinot Blanc Cuvée des Asperges 2005 – Gustave Lorentz : la robe est de couleur or blanc. Le nez est intense, simple et floral, prenant des notes fruitées à l’aération. La bouche est grasse avec du gaz en attaque, puis plus vive avec une matière légère. La finale est assez longue avec des notes épicées. Un pinot blanc ouvert, frais et vif, à consommer rapidement. Bien
Alcool : 12,77 g/l - Sucre : 5,2 g/l - Acidité : 5,72 g/l

Pinot Blanc 2005 – Gustave Lorentz (6.60€): la robe est de couleur or blanc. Le premier nez est réduit avec des notes grillées, évoluant à l’aération vers des notes plus nettes de fougère et de silex. L’attaque en bouche est grasse, évoluant sur un équilibre acidulé et gras. La finale est riche, longue avec des notes de silex. Un pinot blanc encore jeune mais doté d’un bon potentiel. Bien
Alcool : 12,88 g/l - Sucre : 4,5 g/l - Acidité : 5,68 g/l

Muscat Cuvée Particulière 2005 – Gustave Lorentz (9.00€): la robe est or pâle avec des reflets verts. Le premier nez est intense et net, très muscaté puis floral avec des notes d’herbe coupée. La bouche est franche en attaque, croquante, fraîche et parfumée, avec un équilibre souple qui le rend immédiatement plaisant. Un bon muscat à boire en 2006 ou 2007. Très Bien
Alcool : 12,21 g/l - Sucre : 8 g/l - Acidité : 4,45 g/l

Riesling 2005  – Gustave Lorentz (6.90€): la robe est jaune clair. Le nez est ouvert, floral avec des arômes de bouquet printanier et de fleurs blanches. La bouche est vive avec du gaz en attaque, suivie par un équilibre vif et assez dense qui termine sur une amertume prononcée. Un vin riche et vif, mais encore trop jeune à ce stade. Bof
Alcool : 13,50 g/l - Sucre : 10,8 g/l - Acidité : 5,16 g/l

Pinot Gris Réserve 2005 – Gustave Lorentz (8.20€): la robe est jaune claire, avec des reflets dorés. Le premier nez est ouvert, fruité avec des notes de miel et de sous-bois, évoluant à l’aération sur des arômes plus floraux. L’attaque en bouche est grasse, suivie par une présence de gaz, évoluant sur un bon équilibre acide/gras. La finale de ce vin riche est parfumée. Encore jeune, mais un bon potentiel. Bien
Alcool : 13,10 g/l - Sucre : 10,1 g/l - Acidité : 5,65 g/l

Gewurztraminer 2005 – Gustave Lorentz (8.20€): la robe est de nuance or blanc avec des reflets dorés. Le premier nez est parfumé, net sur des arômes de rose, prenant à l’aération des notes de menthe poivrée et de fruits mûrs. La bouche est moelleuse en attaque, avec un peu de gaz, suivie par un équilibre rond et épicé possédant beaucoup de pureté. La finale est assez longue avec des notes de fleurs et de fruits exotiques. Une belle cuvée. Très Bien
Alcool : 13,50 g/l - Sucre : 10,8 g/l - Acidité : 5,16 g/l

Un Panel de « Riesling »

Riesling Cuvée Particulière 2003 – Gustave Lorentz (9.00€): la robe est or pâle. Le nez est ouvert, fruité avec des arômes d’agrumes, d’écorce d’orange, prenant des notes de pierre à fusil à l’aération. L’attaque est franche en bouche, puis le vin se montre dense avec des fruits acidulés, la finale se faisant plus grasse avec une légère amertume. Un riesling équilibré et prêt à boire. Bien
Alcool : 12,63 g/l - Sucre : 4,6 g/l - Acidité : 6,32 g/l

Riesling Burg 2002 – Gustave Lorentz (10.70€): la robe est jaune clair avec des reflets verts. Le premier nez est discret, muscaté avec des fruits acidulés, évoluant sur un registre plus minéral avec des notes de silex, d’hydrocarbure et de poivre blanc. L’attaque en bouche est moelleuse puis vive, évoluant dense et acidulé avec une légère rondeur. Le vin conserve un caractère sec, avec une finale grasse marquée par des notes de pamplemousse. Un vin ouvert, à boire ou à garder. Très Bien
Alcool : 11,78 g/l - Sucre : 9,9 g/l - Acidité : 7,22 g/l

Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2002 – Gustave Lorentz (14.10€): la robe est jaune dorée avec beaucoup d’éclat. Le nez est moyennement intense, mûr, fruité et minéral avec des notes de pêche, de silex et une note fumée typique du Kanzlerberg. La bouche est grasse en attaque, puis riche et très minéral avec une acidité fondue. La finale est longue avec de l’amertume. Un vin encore fermé qui montre déjà une bonne densité, doté d’un gros potentiel. Très Bien.
Alcool : 12,7 g/l - Sucre : 4,8 g/l - Acidité : 7,19 g/l

Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2000 – Gustave Lorentz (19.00€): la robe est jaune dorée très brillante. Le premier nez est dominé par des arômes de fleurs blanches et d’hydrocarbure, évoluant à l’aération sur des notes d’écorce de mandarine, de fumée avec une pointe iodée. La bouche est grasse en attaque, très minérale avec une sensation fruitée très pure. La longue finale est grasse, légèrement moelleuse avec des arômes de pamplemousse. Un vin ample et ouvert, à maturité. Superbe vin de terroir. Excellent.
Alcool : 12,9 g/l - Sucre : 10,3 g/l - Acidité : 6,1 g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2002 – Gustave Lorentz (14.10€): la robe est or blanc avec des reflets dorés. Le premier nez est discret, avec des arômes de mousseron, évoluant sur des notes de fleurs blanches et d’encaustique sans gagner en intensité. L’attaque en bouche est grasse, puis riche et très minérale avec une acidité puissante mais fondue qui apparaît progressivement en bouche. La finale est longue avec une légère amertume. Un vin dense encore fermé, futur grand vin. Très Bien
Alcool : 13,1 g/l - Sucre : 5,8 g/l - Acidité : 7,04 g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2001 – Gustave Lorentz (14.10€): la robe est jaune dorée avec des reflets verts, très brillante. Le premier nez est discret, minéral et fumé avec des notes de poivre blanc, évoluant  l’aération sur des arômes de pêche blanche et de pierre à fusil. L’attaque en bouche est grasse, puis l’équilibre se fait dense et pur avec une acidité progressive qui donne beaucoup de puissance. La finale est longue. Un vin minéral qui s’ouvre progressivement, déjà accessible. Excellent.
Alcool : 12,50 g/l - Sucre : 6,8 g/l - Acidité : 6,64 g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim « Veilles Vignes » 2000 – Gustave Lorentz (19.00€): la robe est jaune dense, avec des reflets verts. Le nez est ouvert, de bonne intensité avec des arômes de fleurs blanches, d’encaustique et des notes grillées et pétrolées. La bouche est grasse en attaque, puis dense avec une légère évolution, gagnant en puissance et en minéralité sur la langue. A finale est longue sur la sensation minérale. Un vin riche et puissant qui arrive doucement à maturité, et ne montre pas encore la même précision du 2001. A garder. Très Bien
Alcool : 12,80 g/l - Sucre : 8,7 g/l - Acidité : 6,6 g/l

Une Sélection de « Pinot Gris »

Pinot Gris Cuvée Particulière 2004 – Gustave Lorentz (9.60€): le nez est ouvert, fruité  avec des arômes de fruits jaunes, de fruits secs et une note iodée. La bouche est moelleuse en attaque, avec du gaz, évoluant sur un équilibre frais avec une bonne densité de fruit. La finale est grasse, sèche et acidulée. Un joli pinot gris riche qui se goûte sec. Bien
Alcool : 13,66 g/l - Sucre : 11,7 g/l - Acidité : 6,03 g/l

Pinot Gris Grand Cru Kanzlerberg 1999 – Gustave Lorentz (18.90€): la robe est foncée, de nuance vieil or avec beaucoup d’éclat. Le nez est ouvert, avec des arômes de sous bois, de champignon, évoluant sur des notes grillées et fumées. La bouche est moelleuse en attaque, puis acidulée et aérienne, évoluant sur un registre minéral avec des notes grillées en finale. Un vin minéral et vif dans un style inhabituel. Se goûte un peu mieux que l’année dernière. Bien
Alcool : 14,4 g/l - Sucre : 22,8 g/l - Acidité : 6,0 g/l

Pinot Gris Grand Cru Kanzlerberg 2000 – Gustave Lorentz (20.20€): la robe est jaune doré de nuance vieil or, foncée et intense. Le premier nez est marqué par des notes de fleurs séchées et de cire, évoluant sur un registre plus classique avec des notes fruitées, fumées et grillées. La bouche est moelleuse en attaque, grasse et fruitée avec une belle rondeur, donnant une forte sensation minérale sur la langue. La chaire en bouche est très agréable. La finale est longue, avec des arômes de fruits jaunes et d’écorce d’orange. Un vin surmûri et très minéral, déjà accessible mais qui évoluera bien. Très Bien
Alcool : 13,4 g/l - Sucre : 38,3 g/l - Acidité : 5,5 g/l

Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2002 – Gustave Lorentz (17.30€): la robe est jaune foncé, avec des reflets dorés. Le premier nez est discret, fruité et mûr avec des notes de miel, évoluant en prenant de l’intensité sur des arômes de fruits acidulés et de beurre. La bouche est moelleuse en attaque, puis très minérale avec le coté gras et puissant de l’Altenberg, évoluant sur des arômes d’abricot. La finale est longue et fruitée. Un vin encore fermé au nez qui est très prometteur. Très Bien
Alcool : 14 g/l - Sucre : 13,4 g/l - Acidité : 5,97 g/l

Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim « Vieilles Vignes » 2000 – Gustave Lorentz (20.60€): la robe est jaune dorée avec des reflets orangés. Le premier nez est discret avec de l’acidité volatile, laissant la place à l’aération à des arômes d’abricot, de miel et de sous bois avec des notes fumées. La bouche est moelleuse en attaque, puis prend un caractère plus sec avec une forte concentration et une texture veloutée sur la langue. La finale est puissante, longue avec des notes fumées. Un vin riche qui se présente déjà bien, à garder. Très Bien.
Alcool : 14,1 g/l - Sucre : 18,9 g/l - Acidité : 5,7 g/l

Les Incontournables « Gewurztraminer »

Gewurztraminer Cuvée Particulière 2001 – Gustave Lorentz (10.70€): la robe est dorée avec un bel éclat. Le premier est intense et net avec des fleurs et du miel, évoluant sur des arômes de fruits exotiques. La bouche est moelleuse en attaque, dense et très mûre avec des arômes de miel et pralin, évoluant sur un équilibre rond avec une finale sur les fleurs et le caramel. Le vin se goûte demi-sec sans aucune lourdeur, à parfaite maturité aujourd’hui. Très Bien
Alcool : 13,2 g/l - Sucre : 18,5 g/l - Acidité : 4,9 g/l

Gewurztraminer Rotenberg 2004 – Gustave Lorentz (12.20€): la robe est jaune clair avec des reflets dorés. Le premier nez est encore jeune, floral et fermentaire, évoluant sur des notes épicées et iodées. La bouche est moelleuse en attaque, très fruitée avec un équilibre souple et minéral qui conserve de la fraîcheur. Un vin dense qui se goûte quasiment sec mais qui se montre encore fermé. A attendre. Bien
Alcool : 13,29 g/l - Sucre : 19,6 g/l - Acidité : 4,53 g/l

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim « Vieilles Vignes » 2002 – Gustave Lorentz (18.80€): la robe est jaune dorée, très brillante. Le nez est ouvert et mûr avec des arômes de fruits exotiques et d’agrumes confits, évoluant à l’aération sur des fruits jaunes. La bouche est grasse en attaque, puis plus vivace avec une bonne minéralité, évoluant sur des saveurs plus épicées et des notes d’écorce d’orange. La finale est sèche, dominée par le terroir avec une forte minéralité sur la langue. Un vin qui se goûte déjà bien mais qui possède un potentiel de bonification énorme. Très Bien
Alcool : 13,8 g/l - Sucre : 13,7 g/l - Acidité : 5,36 g/l

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2001 – Gustave Lorentz (17.60€): la robe est jaune doré. Le nez est ouvert, fruité avec des notes de pain grillé. La bouche est souple en attaque, élégante et très pure avec une rondeur associée à une forte minéralité, qui donne beaucoup de puissance sans aucune agressivité. La finale est très longue, sur la sensation minérale avec des notes florales. Un vin demi-sec qui est extraordinaire d’équilibre. Les mots manquent pour décrire la sensation de plénitude que renvoie ce vin déjà ouvert mais au gros potentiel de garde. Excellent.
Alcool : 13,46 g/l - Sucre : 18,4 g/l - Acidité : 4,67 g/l

Sans oublier la Douceur des « Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles »

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2000 – Gustave Lorentz (22.30€): la robe est jaune dorée avec de légers reflets verts. Le premier nez est ouvert, complexe avec des arômes de pétrole, d’agrumes confits, évoluant à l’aération avec des arômes de citronnelle et des notes fumées. La bouche est moelleuse en attaque, très minérale avec un caractère sec. La légère évolution apporte de la complexité. La fin de bouche est longue. Un riesling VT au début de sa carrière qui, minéralise déjà beaucoup. Très Bien
Alcool : 12,4 g/l - Sucre : 22,8 g/l - Acidité : 5,7 g/l

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 1997 – Gustave Lorentz (21.10€): la robe est jaune dorée. Le premier nez est floral, minéral et légèrement évolué, évoluant sur des notes de miel, d’hydrocarbure et d’encaustique. La bouche est grasse en attaque, très minérale avec une sucrosité peu intense et fondue. L’évolution apporte une belle patine à l’équilibre de ce vin. La finale est longue, légèrement amère avec des notes d’agrumes confits. Un riesling VT 97 qui atteint son plateau de maturité, à l’instar de nombreuses autres cuvées dans ce millésime. Très Bien
Alcool : 13 g/l - Sucre : 15,6 g/l - Acidité : 6,0 g/l

Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2001 – Gustave Lorentz (24.60€): la robe est foncée, de nuance vieil or avec des reflets ambre. Le nez est assez discret, mûr avec des arômes de cire, de pêche, de miel, évoluant à l’aération avec des notes de fruits jaunes et de champignon. La bouche est moelleuse en attaque avec une liqueur concentrée, puis revient sur un équilibre plus moelleux avec une bonne fraîcheur, finissant presque sec. La finale est longue avec des notes d’écorce d‘agrumes. Une vendange tardive encore jeune qui mérite d’être conservée. Bien
Alcool : 15,17 g/l - Sucre : 28,9 g/l - Acidité : 6,36 g/l

Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2000 – Gustave Lorentz (25.70€): la robe est jaune dorée. Le nez est discret, fruité et mûr avec des arômes de fruits jaunes et de pralin, mais encore sur la réserve. La bouche est moelleuse en attaque, puis concentrée et très minérale, les notes de pralin et d’épices apportant de la richesse. La finale est fruitée avec une bonne longueur. Le fruit est très pur dans cette cuvée à garder encore quelques années. Très Bien
Alcool : 14,3 g/l - Sucre : 39,9 g/l - Acidité : 5,5 g/l

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim Vendanges Tardives 2003 – Gustave Lorentz (25.70€): la robe est jaune claire, avec des reflets dorés. Le nez est parfumé, ouverte et mûr avec des arômes de citronnelle et de miel, évoluant sur des arômes de rose et de géranium. La bouche est moelleuse en attaque, riche avec des tanins combinés au moelleux qui donnent une sensation veloutée sur la langue. La finale est longue et parfumée, évoluant sur des arômes de verveine, mélisse, citronnelle qui rappellent des plantes médicinales façon bonbon Ricola. Un vin moelleux minéral à attendre pour qu’il fonde ses sucres. Très Bien
Alcool : 14,5 g/l - Sucre : 45,4 g/l - Acidité : 5,6 g/l

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 1997 – Gustave Lorentz (38.20€): la robe est jaune doré, brillante. Le nez est intense, avec des arômes de miel, caramel et de rose. La bouche est moelleuse en attaque, puis très dense avec une sucrosité fondue dans un équilibre plus rond que liquoreux qui donne une bonne sensation de pureté. La finale est longue avec un retour des notes florales du nez. Une sélection de grains nobles très pure, à boire dès aujourd’hui. Nette évolution depuis l’an dernier. Excellent.
Alcool : 14,1 g/l - Sucre : 38 g/l - Acidité : 4,9 g/l

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles « Réserve exceptionnelle du domaine » 2001 – Gustave Lorentz (36.30€ en 50cl): la robe est jaune doré. Le premier nez est intense, avec du miel, des fruits exotiques et du pralin, évoluant sur des notes d’agrumes et de fruits confits. La bouche est liquoreuse en attaque, très concentrée et riche avec des épices, des fruits confits et des notes de pain grillé dans la longue finale. Une sélection de grains nobles très mûre, taillée pour une grande garde. Grand potentiel de bonification. Très Bien
Alcool : 13,71 g/l - Sucre : 65,1 g/l - Acidité : 5,29 g/l

Dégustation de vieux millésimes : « les 3 Vins & Millésimes rigoureusement sélectionnés »

La maison sort toujours quelques vieux millésimes à faire découvrir à l’aveugle aux visiteurs. Un concours permet aux participants de donner leurs prévisions, les résultats doivent être instructifs.

Pinot Blanc 1993 – Gustave Lorentz : Le nez est discret, avec des notes d’encaustique, de fumée et de terre, évoluant sur des notes d’agrumes. La bouche est franche en attaque, puis grasse, acidulée avec une certaine évolution. La finale est minérale, sèche et assez longue avec des notes de camphre. La minéralité et l’évolution me font penser à un Riesling Altenberg 1981.

Riesling Cuvée Particulière 1990 – Gustave Lorentz : La robe est jaune avec des reflets verts. Le nez est parfumé, simple avec des fruits mûrs, de l’encaustique et du miel. La bouche est acidulée, grasse et parfumée avec une légère amertume en finale. Je pense à un Riesling Cuvée Particulière 1976, oubliant le Riesling Cuvée Particulière 1990 bu en février.

Gewurztraminer Vendanges Tardives 1987 – Gustave Lorentz : Le nez est ouvert, évolué avec des notes d’encaustique et de foin. La bouche est grasse en attaque, puis légèrement moelleuse avec des épices. La finale est beurrée avec une bonne longueur. Je pense à un Gewurztraminer Altenberg VT 1983.

Deux superbes pinots noirs 2003, un millésime 2005 qui s’annonce bien, puis une série de riesling, pinot gris et gewurztraminers grand crus qui expriment leur origine : l’Altenberg qui marque la langue en puissance avec sa forte minéralité qui joue au rouleau compresseur sur la langue, et le Kanzlerberg qui se montre plus fin et plus épicé avec des notes fumées au nez. La disponibilité de plusieurs cuvées de cépages différentes sur les deux crus permet un véritable apprentissage sur la différence entre les terroirs et leur expression dans des vins de millésimes et donc de style différents. Du coup on retrouve la trame minérale en bouche dans les millésimes jeunes, même si les vins se montrent fermés.

Les informations techniques données pour chaque vin (alcool, sucre et acidité) font apparaître des niveaux de sucre résiduels relativement bas sur les grands crus, les VT et les SGN, mais à l’inverse assez élevés sur les vins génériques du millésime 2005. Les tarifs des grandes cuvées sont plus que raisonnables et encouragent à venir essayer le jeu des terroirs sur plusieurs cuvées.

Thierry Meyer

  • Gustave LORENTZ
  • 91, rue des vignerons
  • 68750 BERGHEIM
  • Tél 03 89 73 22 22
  • Fax 03 89 73 30 49
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire le compte rendu de la dégustation annuelle 2005.

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Discuter du domaine Gustave Lorentz sur le Forum