Première Visite au Domaine François Bléger (Saint-Hippolyte)

11 avril 2006

C’est toujours un grand plaisir de découvrir un nouveau domaine, de sentir la passion qui anime ses propriétaires, et surtout de découvrir un style maison au fil d’une dégustation des vins. En plus du coup de coeur pour le pinot blanc 2004, découvrez le reste de la gamme, dont de beaux rieslings et gewurztraminers.

Tarif TTC départ cave indiqué pour les vins en vente actuellement au domaine.

Pinot Noir Rosé 2005 – François Bléger (6€): la robe est rouge cerise très clair, avec des nuances roses. Le premier nez est ouvert et fruité, avec des arômes de petits fruits rouges frais (fraise, groseille), conservant une bonne intensité à l’aération. L’attaque en bouche est fruitée, puis dense et grasse avec des tanins présents fondus dans la matière. La finale est longue à cause des tanins qui assèchent légèrement, mais conserve du fruit. L’équilibre est plus porche d’un rouge léger que d’un blanc coloré, à la façon de la Cuvée de Ripailleurs du Domaine des Remparts à Dambach-la-Ville. Un vin parfait sur les repas de cet été, assez souple pour être bu frais, tout en ayant assez de corps pour être associé aux divers repas estivaux (des salades aux barbecues) sans se faire dominer. A goûter. Bien

Pinot Blanc Windmuehl 2004 - François Bléger (5€) : la robe est de nuance or blanc, profonde et brillante, avec des jambes fines dans le verre. Le premier nez est ouvert, floral sur une dominante de fleurs blanches, évoluant à l'aération de manière plus intense avec des arômes de fruits à chair blanche (poire, pomme). La bouche est très grasse en attaque, riche et dense, avec une évolution grasse qui est accompagnée progressivement par une acidité discrète et fine. Le vin remplit la bouche sans agressivité, avec une ampleur et une concentration surprenante dans un pinot blanc. La fin de bouche reste sèche et grasse, très pure avec une persistance harmonieuse mais un peu courte de la texture et des arômes de fleurs blanches. Une cuvée 100% pinot blanc, sans le coté un peu plus exotique (et parfois sucré) du pinot auxerrois, mais qui réalise ici un quasi sans-faute avec des rendements bas (environ 65hl/ha, très bien en 2004) et une bonne maturité, ce qui donne un équilibre très harmonieux. Un vrai coup de cœur. Très Bien

Pinot Auxerrois 2004 – François Bléger (5.5€): la robe est de nuance or blanc, à peine plus foncée que le précédent. Le nez est discret, floral et net, prenant de l’intensité à l’aération. L’attaque en bouche est fruitée et légèrement moelleuse, évoluant fruité et finement acidulé. La fin de bouche est riche mais courte. Un vin plus parfumé que le pinot blanc, avec plus de légèreté en bouche. On sent bien la différence entre les deux cépages,  et chaque amateur a sa propre préférence. Rendements limités à environ 70hl/ha, 6g/l de sucre résiduel. Bien

Muscat 2004 – François Bléger (5.5€): le premier nez est ouvert, parfumé avec des arômes de feuille de cassis, évoluant sur des notes de pêche. L’attaque en bouche est moelleuse, avec du gaz carbonique, évoluant sur un équilibre gras et sec avec le croquant du raisin frais. La fin de bouche est assez courte. La bonne acidité renforce le coté frais de ce muscat mûr, parfait à table. Bien

Riesling le Bouquet de Clémence 2003 – François Bléger (6€) : un riesling issu d’une parcelle sur sol argilo-limoneux. La robe est or blanc avec des reflets verts. Le premier nez est intense, avec des arômes de fleur blanche, de silex, de poivre blanc, prenant des notes fumées à l’aération. La bouche est grasse en attaque, puis plus sèche avec une matière dense et des tanins qui apparaissent progressivement. La finale est sèche, fumée avec des notes d’écorce d’agrumes. Un riesling très équilibré qui se boit déjà très bien. 5g/l de sucre résiduel. Très Bien

Riesling le Bouquet de Clémence 2002 – François Bléger (9€) : la robe est jaune dorée. Le premier nez est dominé par des arômes d’écorce d’orange et de miel, évoluant sur des notes fumées et pétrolées. L’attaque en bouche est franche, avec du gaz, puis le vin se montre concentré, finement acidulé et prenant du gras en évolution. La fin de bouche est longue, marquée par une fine amertume et des notes de citron vert et d’écorce d’orange. Une médaille d’or aux concours des Rieslings du Monde explique le prix légèrement supérieur de ce millésime. Très Bien

Riesling 2000 – François Bléger (5.5€) : la robe est or pâle avec des reflets verts. Le premier nez est discret, sur des agrumes, évoluant sur des notes de citronnelle. La bouche est franche en attaque, puis sèche et grasse avec une belle minéralité qui rappelle le caillou et qui assèche la langue. Le vin est riche et mûr, finalement acidulé avec une finale assez courte sur les agrumes. Un riesling à la fois frais et minéral, proposé à un prix ridiculement bas. Un coup de cœur du même niveau que le pinot blanc 2004. Très Bien

Pinot Noir Silbergrub 2004 – François Bléger (6€) : la robe est rouge cerise avec des reflets violacés, très brillante. Le premier nez est parfumé, sur des fruits rouges frais dont la cerise griotte, prenant de l’intensité à l’aération avec des notes de ronce. La bouche est fruitée et sèche en attaque, évoluant sur un équilibre de fruit frais acidulé et gras qui est un peu atténué par une présence de tanins encore dissociés qui assèchent la bouche. La fin de bouche est assez courte et sèche avec des notes de cuir. Un pinot noir dans un style léger qui possède trop de tanins pour être gouleyant. Bien

Pinot Noir Geisberg 2003 « Barrique » - François Bléger (12€) : la robe est rouge rubis. Le premier nez est marqué par de l’acidité volatile, puis net et intense, avec des arômes de fruits rouges, de cassis, et une dominante de fût neuf avec des arômes toastés. La bouche est riche et grasse en attaque, puis perd de son gras avec des tanins secs qui prennent le dessus. La finale est moins rude, avec des notes vanillées et une légère amertume. Un vin à attendre 2-3 ans pour tenter de trouver un équilibre. Bof

Pinot Gris Kappelreben 2005 – François Bléger (8.5€) : la robe est de nuance or pâle. Le nez est ouvert, jeune et fruité, avec une pointe amylique (la mise en bouteille date de 2 semaines seulement). La bouche est grasse en attaque, acidulée avec une pointe de gaz, puis fine et tendue par une acidité fine et un léger moelleux, qui donne du relief au vin. La fin de bouche est fine mais encore un peu dominée par le sucre. Un beau potentiel. Bien.

Pinot Gris Burgreben 2003 – François Bléger (11€) : la robe est jaune pâle avec des reflets orangés. Le premier nez évoque les fruits secs et les fleurs séchées, évoluant sur des notes fumées. La bouche est moelleuse en attaque, puis fruitée et souple avec une belle rondeur. La finale est souple, avec des arômes de fruits à chaire blanche et de miel. Un pinot gris élégant, déjà agréable mais qui bénificiera d’un peu de garde pour que le sucre se fonde. Bien

Pinot Gris Grand Cru Mambourg Vendange Tardive 2003 – François Bléger (18€) : Le nez est floral avec des notes de fruits rouges. La bouche est moelleuse en attaque, assez souple avec des tanins qui apparaissent en finale. Le vin se montre léger et moelleux à la fois, ce qui le déséquilibre au stade actuel. A regoûter plus tard. Bof.

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2005 – François Bléger (7€) : la robe est de nuance or pâle. Le nez est ouvert et déjà très net avec des arômes de rose et d’écorce d’agrumes. La bouche est moelleuse, pure avec du gras qui apparaît en milieu de bouche. La finale est souple et florale, avec une belle sensation de pureté. Pas étonnant que les millésimes antérieurs soient déjà épuisés ! Très bon rapport qualité/prix. Très Bien

Gewurztraminer Cuvée Corinne Ungerer 2001 – François Bléger (11€) : le premier nez est ouvert et intense avec des arômes de litchi et de miel, évoluant à l’aération sur des notes fumées. La bouche est moelleuse en attaque, puis prend un caractère plus sec en milieu de bouche avec un équilibre riche et épicé. La finale est longue avec des arômes de pralin, de miel et de fleurs. Un vin très digeste, superbement équilibré, très bon à table. Très Bien

Gewurztraminer Vendanges Tardives 1999 – François Bléger (19€) : la robe est jaune dorée. Le nez est assez discret, fruité et marqué par des fruits exotiques dont l’ananas. La bouche possède une attaque franche, moelleuse avec une belle acidité, évoluant sur un équilibre dense et très fruité. La finale est longue avec des arômes d’agrumes confits et une légère amertume. Une vendange tardive typique du millésime, à bore dès aujourd’hui. Très Bien

Un domaine à visiter particulièrement pour ses superbes rieslings et gewurztraminers, et d’une manière plus générale pour ses prix très compétitif qui constitueront un fond de cave intéressant à l’approche de l’été. Les vins sont tous marqués par une matière dense et par un aspect sec en fin de bouche qui les rend très agréables à table. En redescendant de la Montagne des Singes ou de la Volerie des Aigles toutes proches cet été, voilà un endroit où il fera bon s’arrêter pour remplir son coffre.

Thierry Meyer

  • Domaine François Bléger
  • Christophe et François Bléger
  • 63 Route du Vin
  • 68590 Saint Hippolyte
  • Tel/Fax 03 89 73 06 07
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Discuter du domaine François Bléger sur le Forum