Visite au Domaine Pierre Frick (Pfaffenheim) – Suite et fin

7 avril 2006

Deuxième partie de la dégustation au domaine Pierre Frick. Muscat, gewurztraminer et pinot gris sont dégustés en secs et moelleux, et je découvre deux vins liquoreux surprenants issus de sylvaner et de pinot noir. Après deux séances de dégustations, le compte rendu s’achève par quelques réflexions de synthèse sur le domaine et les vins produits.

Voir le compte rendu de la dégustation précédente ici. Si la première dégustation avait lieu en soirée, cette deuxième séance commence le matin. Les terroirs du domaine sont décrits sur une page à part. Les tarifs départ cave sont indiqués pour les vins actuellement en vente au domaine.

Muscat 2004 - Pierre Frick : une cuvée produite à partir de muscat Ottonel. La robe est jaune citron clair, avec une belle brillance. Le premier nez est net et de bonne intensité, fruité et mûr avec des arômes de pêche et de raisin frais, dans un style simple. La bouche est grasse en attaque, puis fruitée et sèche, avec une acidité peu marquée. La finale est de bonne longueur, avec des arômes d’herbe coupée et de raisin frais. Un vin très pur, à boire dans les prochaines années, superbe à l’apéritif, sur des asperges ou sur un dessert légèrement sucré.  Bien

Muscat Grand Cru Steinert 2003 - Pierre Frick (12.5€) : Le nez est discret, floral et minéral avec des arômes de menthe poivrée et de réglisse, prenant à l’aération des notes de mie de pain. La bouche est moelleuse en attaque, puis grasse, minérale avec beaucoup de pureté. Un vin de style demi-sec (14g/l de sucre résiduel) qui se goûte sec grâce à la forte minéralité. A conserver 3-4 ans ou à carafer. Très Bien

Muscat Grand Cru Steinert 2005 - Pierre Frick : Mise en bouteille il y a cinq jours, le nez se montre déjà très net, muscaté et minéral à la fois. La bouche est sèche, mentholée et poivrée, avec une bonne vivacité. La finale est longue et minérale. Le caractère du grand cru Steinert s’exprime plus que le cépage, même si l’association des deux est très intéressante. A boire comme un grand cru, sur un plat qui appelle de la minéralité : poissons de roche, cuisinés au fenouil par exemple. Dans tous les cas préférer les asperges vertes aux morilles plutôt que les asperges blanches sauce mousseline. Gros potentiel de bonification au vieillissement. Très Bien

Pinot Gris Cuvée Précieuse 2004 - Pierre Frick (9.5€) : La robe est jaune doré avec des reflets orangés. Le nez est net et de bonne intensité avec des arômes de fruits secs, de noisette et de miel, évoluant à l’aération sur des arômes de fruits jaunes. La bouche est grasse en attaque avec un léger moelleux, puis évolue avec beaucoup de gras sur un équilibre très pur. La finale est marquée par de discrètes notes de sous-bois. Une vendange très saine a produit un pinot gris riche (13.8% alcool, 12 g/l de sucre résiduel) Très Bien

Pinot Gris Cuvée Précieuse 2004 en élevage ss SO2 – Pierre Frick : une partie de la cuvée est encore en élevage sur les lies, sans soufre, et après fermentation malolactique, l’équilibre est actuellement de 13% d’alcool et de 30g/l de sucre résiduel. Le premier nez est marqué par l’élevage, avec des notes de brioche et de biscuit, évoluant sur des arômes de fruits sec et de poivre à l’aération. La bouche est grasse, ample et encore jeune avec des notes de raisin frais.  L’acidité est présente, et le moelleux très présent en milieu et fin de bouche. Un vin à suivre. (Bien)

Pinot Gris Cuvée Précieuse 2002 - Pierre Frick (€) : Le premier nez est intense, net avec des arômes d’agrumes et de miel, évoluant sur des notes d’abricot. La bouche est moelleuse en attaque, puis grasse avec un caractère plus sec, regorgeant de fruits mûrs avec une acidité plus fondue que dans le 2004. La finale est longue et fruitée. Une cuvée plaisir à boire dès à présent. Très Bien

Gewurztraminer 2004 – Pierre Frick (9.5€): Le premier nez est ouvert, fruité et mûr avec des arômes de fleur et de pêche blanche. Des notes de pierre à fusil apparaissent à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, puis plus sèche et épicée avec une bonne concentration du fruit. La finale est assez longue, sèche et épicée. Un vin de fruit très pur et déjà bien ouvert. Très Bien

Gewurztraminer Cuvée Précieuse 2004 – Pierre Frick : le premier nez est discret et légèrement réduit, prenant de la netteté et de l’intensité à l’aération avec des arômes de fruits mûrs, mirabelle et abricot. La bouche est moelleuse en attaque, puis concentrée et grasse avec une bonne acidité qui apporte de la structure. Un gewurztraminer issu d’un sol calcaire sur Rouffach, déjà ouvert. Très Bien

Gewurztraminer Krottenfues 2004 – Pierre Frick : Le premier nez est discret, minéral avec des arômes d’agrumes, évoluant à l’aération sur des notes florales sans gagner beaucoup en intensité. En bouche l’attaque est sèche et minérale, évoluant sur un joli fruité avec une texture saline sur a langue. Le vin est riche avec une bonne longueur en finale, mais il faudra le garder quelques années pour qu’il s’ouvre. Bon potentiel, un futur grand compagnon à table. Bien

Gewurztraminer Grand Cru Steinert 2004 – Pierre Frick : un vin tiré du fût, la fermentation n’étant pas terminée. Le premier nez est légèrement réduit, puis c’est un nez très net, minéral et fruité qui se dévoile, avec des arômes de pêche, d’agrumes, de pierre à fusil, et une pointe de citronnelle. La bouche est grasse en attaque, puis très minérale avec un équilibre sec et une minéralité qui envahit la bouche. Le vin possède beaucoup de fraîcheur et une domination du cru sur le cépage, à l’instar du muscat steinert. La finale est longue et épicée. Un vin à suivre, qui devrait faire une belle bouteille. (Très Bien)

Pinot L’Insolite 2000 – Pierre Frick : un pinot noir issu du Rot Murlé. Les baies de pinot noir atteintes de pourriture noble ont été placées à part en 2000, et l’ensemble a été pressé et vinifié comme un liquoreux. Le vin est moelleux (48g/l de sucre), vif (9.5g/l d’acidité en tartrique) et possède 14.7% d’alcool. La robe est ambre, très brillante. Le nez est parfumé, très mur avec des arômes acidulés de groseille, de confiture de mirabelle et de tarte tatin. La bouche est liquoreuse, avec une forte présence de sucre en attaque, puis plus acidulée, avec un moelleux qui ne tombe pas dans la lourdeur. La fin de bouche est longue. Un vin très surprenant pour un Alsace mais qui possède un bon équilibre. Très bien.

Pinot Gris Vendanges Tardives 2001 – Pierre Frick : Le nez est ouvert, fruité avec des arômes  de pêche et d’abricot, prenant des notes de vanille à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, puis ronde et fruitée avec une acidité fine et fondue. L’ensemble est doux et équilibré, très pur avec une longue finale sur des arômes de vanille et de fraise. Une belle vendange tardive. Très Bien

Pinot Gris Rotmurlé Vendanges Tardives 2001 – Pierre Frick : un vin encore en élevage, tiré du fût. Le premier nez est jeune, épicé et fruité avec des arômes de sous  bois, prenant des notes de miel à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, puis concentrée avec un botrytis marqué et une acidité marquée. Une cuvée dotée d’un très bon potentiel, à suivre. (Bien)

Pinot Gris Rotmurlé Vendanges Tardives 2002 – Pierre Frick : Le nez est discret, avec des arômes de miel et de fruits confits. La bouche est liquoreuse en attaque, puis corsée et acidulée avec des arômes de miel et de fruits jaunes. La finale est longue, tirée par l’acidité du vin, avec des notes fumées. Une superbe VT droite et puissante à conserver quelques années. Bien

Pinot Gris Vendanges Tardives 2003 – Pierre Frick : un vin encore en élevage, tiré du fût. Le nez est floral, marqué par l’élevage, prenant des notes de réglisse sauvage à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, puis riche et encore dominée par le sucre, évoluant sur des notes fumées avec des tanins marqués qui donnent de la mâche. Un vin corsé qui devrait atteindre un bel équilibre dans 3-4 ans. (Bien)

Pinot Gris Vendanges Tardives 2005 – Pierre Frick : un vin cette fois ci déjà en bouteille. Le nez est intense, initialement dominé par l’élevage, puis prenant d’agréables notes florales. La bouche est moelleuse en attaque, puis grasse et très pure avec un moelleux accompagné par une belle fraîcheur. Un vin déjà très ouvert, à carafer pour une dégustation immédiate ou à attendre quelques années. Bien

Pinot Gris Sélection de Grains Nobles 2000 – Pierre Frick (16€ en 37.5cl): La robe est jaune doré. Le nez est assez discret mais très net sur des arômes de coing et d’abricot sec. La bouche est moelleuse en attaque, puis fraîche avec une liqueur très fine donnant un équilibre pur et fin de toute beauté. La fin de bouche est longue sur des notes de miel. Un vin bien né, qui commence à bien se boire. Gros potentiel de bonification avec le temps. Très Bien

Pinot Gris Sélection de Grains Nobles 1989 – Pierre Frick : La robe est jaune doré tirant sur l’ambre, très brillante. Le nez est intense, très surmuri avec des arômes de miel, de pralin, de kumquat et d’écorce d’agrumes. La bouche est très liquoreuse, très corsée tout en conservant une grande douceur et une superbe patine qui donne un grand fondu à l’équilibre. La longue finale reprend les notes d’écorce d’orange du nez. Illustration parfaite de l’intérêt de garder le vin précédent. Excellent

Riesling Sélection de Grains Nobles 2001 – Pierre Frick : Le nez est parfumé, très net et délicat avec des arômes d’agrumes, de fleurs blanches et d’écorce d’orange. La bouche est moelleuse en attaque, avec du gaz, puis très fine avec un équilibre aérien formé par une liqueur fine (60-70 g/l de sucre résiduel) et une acidité présente. Les fruits acidulés, la rhubarbe et l’écorce d’agrume dominent la longue finale. Un grand vin encore tout jeune, possédant une grande précision. A boire pour les plus impatients, sinon à garder 5-6 ans. Gros potentiel. Très Bien

Sylvaner Perles Noires 2001 - Pierre Frick (16€ en 37.5cl): Perle Noire est un sylvaner Bergweingarten récolté à maturité SGN (25 degrés potentiels), ayant conservé près de 200 g/l de sucre résiduel. Le nez est parfumé, très mûr avec des arômes de sirop de plante assez caractéristiques des sylvaners surmaturés. La bouche est liquoreuse en attaque, confite et équilibrée par un caractère épicé qui évite la lourdeur. La fin de bouche est très longue. Une perle rare à déguster maintenant ou à conserver. Très Bien

Muscat Grand Cru Steinert Sélection de Grains Nobles 2001 – Pierre Frick : Le nez est délicat, net et de bonne intensité, avec des arômes de raisin frais mêlés de notes plus fraîches d’ortie et de menthe poivrée. La bouche est liquoreuse en attaque, puis fraîche et minérale avec une belle acidité qui amplifie la sensation de grande pureté du vin. Le muscat est un vrai révélateur du grand cru Steinert, et dans la version liquoreuse donne un vin remarquable de pureté. La fin de bouche est très longue sur des notes minérales et mentholées. Un vin à boire pour lui tellement il impressionne, et à garder quelques années pour le voir évoluer sur un registre encore plus minéral. Excellent

Après deux longues journées consacrées au domaine, comment caractériser ses vins ?

L’ensemble de la gamme donne une impression immédiate et constante de grande pureté aromatique et gustative. Chaque vin offre un beau toucher de bouche avec des notes de fruits mûrs toujours présentes, même dans les vins secs des cuvées « Classiques » comme le muscat 2004 ou le sylvaner 2002. Pour autant, les cuvées Précieuses, plus riches, ne tombent pas dans un excès de sucrosité. On est proche des vins du domaine Valentin Zusslin sur ce point, et loin de la caricature de vins bios vinifiés de manière approximative par des vignerons qui justifient le résultat d’un manque de maîtrise en cave par une soi-disant priorité idéologique laissée à la nature. (sans intervention, la nature transforme le moût de raisin en vinaigre, pas en vin).

Cette précision dans la qualité de la vendange et dans la vinification se retrouve dans les vins secs mais aussi dans les VT et SGN, d’une pureté remarquable. En effet, si le sucre et le miel peuvent agréablement recouvrir dans les jeunes années de la pourriture pas toujours noble, pour avoir une pureté cristalline il faut une vendange irréprochable.

Lorsqu’on prend l’habitude de boire des vins de ce niveau de pureté, le palais à du mal à revenir vers des vins plus approximatifs : l’acidité plus mordante devient pénible, et le moindre goût de trituration sur la vendange se détecte facilement. Difficile de revenir en arrière, vous serez prévenus !

La concentration des vins est bonne mais un ton en dessous des cuvées les plus réputées de la région, ce qui explique leur facilité d’accès même jeunes. Au vu des prix pratiqués, on est assurément sur un excellent rapport qualité/prix. Un choix conscient assumé par Chantal et Jean-Pierre Frick, des vignerons militants et passionnés, mais surtout cohérents.

Thierry Meyer

  • Chantal et Jean-Pierre Frick
  • Domaine Pierre  Frick
  • 5, rue de Baer
  • 68250 PFAFFENHEIM
  • Tél. : 03 89 49 62 99

Participez aux discussions sur le Domaine Pierre Frick sur le forum web de degustateurs.com

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici