Les Primeurs 2005 chez René Muré

26 Juillet 2006

La dégustation du millésime 2005 à Rouffach était intéressante à plus d'un titre, car même si les vins ne sont pas encore en bouteille, le domaine fait de la vente en primeur sur certains vins de ses propres parcelles, et il est possible de les réserver avant la fin de cette année. Le domaine pratique le travail des sols depuis bientôt dix ans, let les vins du Clos Saint Landelin n’ont jamais eu une telle minéralité. Ici aussi, le millésime 2005 va être un formidable révélateur de terroirs. Coup de cœur énorme pour le pinot noir Clos Saint Landelin 2005, certainement un des meilleurs pinots noirs de style bourguignon jamais produits en Alsace.

Les tarifs indiqués sont les prix primeur TTC par bouteille de 75cl, valables jusqu’au 30 novembre 2006 dans la limite des stocks disponibles. Si les agréments Grand cru sont déjà accordé, les mentions Vendanges Tardives et Sélection de Grains Nobles sont indiqués sous réserve d'agrément.

Pinot Noir « V » - René Muré (16€ en primeur): Echantillon assemblé de deux barriques pour obtenir 50% de bois neuf, comme dans l’assemblage final. La robe est rouge grenat foncé avec des reflets violets, très brillante. Le nez est intense et net, avec des arômes de cerise et de chocolat. La bouche est souple en attaque, fine et concentrée avec des tanins présents et fins qui sont intégrés. Une fine acidité apparaît progressivement, donnant de la légèreté à l’ensemble. Un vin pur et très fin, à la matière élégante. (Très Bien)

Pinot Noir Clos Saint Landelin 2005 – René Muré (24€ en primeur): La robe est profonde, violacée et très grasse. Le nez est d’intensité moyenne, avec des arômes de cerise noire, d’épice et de ronce. La bouche est riche et fine en attaque, puis très concentrée, profonde et veloutée. Les tanins sont présents et fins, fondus dans l’énorme matière. L’acidité est présente sans dominer l’ensemble, et contribue à une longueur en bouche très longue. Le bois neuf est quasiment imperceptible, comme dans tous les vins très concentrés. Un pinot noir de ce calibre se rapproche des meilleurs bourgognes rouges, issus de grands terroirs. Le Clos Saint Landelin avait donné des pinots noirs de haut calibre en 2003 et 2004, cette cuvée 2005 se situe encore un cran au dessus avec un équilibre magique entre la puissance, la concentration et la finesse. Un véritable tour de force qui place haut la barre qualitative des grands pinots noirs alsaciens. (Excellent)

Provenant de vignes distantes de quelques centaines de mètres seulement, les deux cuvées de pinot noir diffèrent par un élevage dans des fûts différents, mais c’est surtout la différence de terroir qui donne la différence de style. Le Clos Saint Landelin possède un sol plus profond et riche en fer, donnant un vin plus profond et plus gras. Le domaine pratique une extraction mesurée, qui donne un style élégant à chaque cuvée. Le Pinot Noir V sera parfait sur une côte de veau aux truffes, alors que le Clos Saint Landelin accueillera des viandes plus corsées dont le bœuf. Les deux cuvées montrent un savoir-faire rare en Alsace, combinant l’utilisation de terroirs adéquats, l’obtention de des petits rendements et une vinification en douceur pour ne garder qu’une matière concentrée et souple. Aucune dureté due à la surextraction ou à un manque/excès de maturité des raisins ne vient gâcher le plaisir de boire ces vins. Les deux vins sont dans un style riche très loin des pinots noirs clairets aux arômes de cerise griotte qu’on boit frais en Alsace sur des tartes flambées, et à ce titre ne sont pour certains pas très typique des vins de la région. Pour les amateurs de bourgogne, ou plutôt d’une certaine bourgogne produisant des vins dans un style souple, ce sont des vins d’un très bon rapport qualité prix.

Riesling Côtes de Rouffach 2005 – René Muré : Un vin en fin d’élevage sur lies fines sans bâtonnage. Le nez est discret, avec des arômes de fleurs blanches et de pêche blanche. La bouche est fruitée ne attaque, avec du gras, puis concentrée avec un léger moelleux et une bonne acidité qui contribue à la fraîcheur aromatique de la finale. La fin de bouche est longue avec des arômes de citron et pamplemousse. Un riesling riche bien né, qui fera une belle bouteille à boire sans se presser. (Bien)

Pinot Gris Côtes de Rouffach 2005 – René Muré : Le nez est discret, avec des notes d’élevage. La bouche est légèrement moelleuse en attaque, puis fine et grasse avec une belle acidité et une bonne concentration. La finale est marquée par une pointe d’alcool. Un vin plus fermé pour le moment. (Bien)

La richesse et la touche de fraîcheur en finale signent les vins de la future appellation intermédiaire « côtes de Rouffach », dont les vins du domaine sont un bel exemple.

Vin de Table du Clos Saint Landelin 2005 – René Muré : Le chardonnay du Clos Saint Landelin produit une cuvée de Vin de Table. Le nez est fruité avec une note florales, mais encore marqué par l’élevage sur lies. La bouche est grasse en attaque, ample et très mure avec une bonne richesse. Avec moins de 4 g/l de sucre résiduel, le vin est sec dans les standards alsaciens, et propose une belle richesse qui rappelle certains bourgognes blancs riches, comme le Meursault Gouttes d’Or. Ce chardonnay est cultivé exclusivement pour la production de vin tranquille. Le chardonnay utilisé pour le crémant provient d’une parcelle en bas du Clos, et le vin tranquille 2005 issu de ce cépage présente un nez plus frais de fleurs blanches et une bouche plus vive. (Très Bien)

Riesling Clos Saint Landelin 2005 : René Muré (16.8€ en primeur): Le nez est riche, ouvert et intense, avec des fleurs, du miel et des fruits mûrs combinés à des notes d’élevage. La bouche est moelleuse en attaque, puis riche, concentrée tout en gardant une bonne finesse. L’acidité est très présente, et la minéralité du clos s’exprime en milieu de bouche avec une sensation de mâcher des cailloux. La finale est longue, dans un style sec avec une bonne persistance de l’acidité. Le vin conserve 16g/l de sucre résiduel mais présente un caractère sec qui sera renforcé une fois le vin en bouteille. Voilà un vin remarquable qui illustre en comparaison avec les millésimes précédents la minéralité croissante des vins du clos ainsi qu’une recherche d’équilibre plus sec dans le riesling. Vendu en primeur, le rapport qualité prix est très bon. (Excellent)

Sylvaner Cuvée Oscar Clos Saint Landelin 2005 – René Muré (14.4€ en primeur): Le nez est encore dominé par l’élevage, avec des arômes lactés et des notes de caramel. La bouche est moelleuse en attaque, puis sucrée dans un style vendange tardive, avec une légère acidité qui vient redresser le tout. La finale est assez courte avec des arômes d’épices et de fruits rouges. Je ne suis pas un grand fan des sylvaners surmûris, et cette cuvée ne se goûte pas très bien à ce stade. Le Sylvaner Cuvée Oscar est en outre un vin à garder quelques années, le temps aidant à affiner son équilibre. (Bien)

Pinot Gris Lutzeltal 2005 – René Muré (12.8€ en primeur): Le nez est parfumé, avec des arômes de miel et de sous-bois, et présente ici une légère pointe de soufre, témoin d’une mise en bouteille imminente. La bouche est moelleuse en attaque, fine et  délicate avec une belle acidité fondue qui donne un équilibre acidulé à un vin très pur. La finale est fruitée, de bonne longueur avec une persistance de notes de fruits mûrs et de miel. Un beau pinot gris qui se goûte déjà très bien. (Bien)

Riesling Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2005 – René Muré : Le nez est ouvert, riche et intense, avec des arôme de miel et d’ananas. La bouche est moelleuse avec une pointe de gaz en attaque, puis concentrée et fine avec la salinité propre du Zinnkoepflé qui donne un superbe équilibre à cette vendange tardive. Récolté à 15 degrés potentiel et fermenté à 12.3% avec 45g/l de SR, le vin n’est pas trop élevé en alcool et se boit déjà très bien. Le vin est très minéral, délicat et très bien équilibré. Un futur très grand vin. (Très Bien)

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2005 – René Muré : Le nez est marqué par l’élevage, puis épicé et fruité avec des notes de poire william. La bouche est moelleuse en attaque, puis concentrée et aérienne, finement acidulée avec des notes de poire dans la longue finale. Issu d’une vigne plantée sur une petite parcelle du lieu-dit Steinstuck, les180 litres de vin produit cette année ne seront probablement pas commercialisés. Il faudra insister pour le goûter sur place en visitant le domaine car c’est un magnifique exemple de l’adéquation forte entre le cépage et le terroir. Un vin doté d’un très grand potentiel (récolté à 18% potentiels, fermenté à 14.5% avec environ 60 g/l de SR). (Très Bien)

Pinot Gris Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2005 – René Muré : Le nez est discret, avec des arômes de fruits secs et de noisette. L’attaque en bouche est moelleuse, puis très grasse, acidulée avec du gaz, évoluant sur des notes d’épices. La finale est plus fraîche, très longue avec une forte minéralité en bouche qui donne beaucoup de sapidité. Un vin très profond, issu de raisins passerillés récoltés à maturité grains nobles. (récolté à 18.1% potentiels, fermenté à 12.8% avec environ 90 g/l de SR). (Excellent)

Muscat Gris Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2005 – René Muré (27.2€ en primeur): Le nez est parfumé, frais et net avec des notes de miel, de menthe et de thé. La bouche est moelleuse, fine et mentholée en attaque, puis puissante avec une liqueur imposante due à la forte richesse en sucre. La finale est longue et parfumé, avec des notes de miel et d’épices. Issu de muscat Ottonel et muscat d’Alsace à parts égales, le vin est moins marqué par la minéralité du Clos à ce stade, mais propose un équilibre moelleux et  frais remarquable qui rappelle le Muscat VT 1992 bu l’an dernier. Un vin de grande garde. (récolté à 16% potentiels, fermenté à 10.3% avec environ 90 g/l de SR)  (Très Bien)

Gewurztraminer Clos Saint Landelin Vendanges Tardives 2005 – René Muré (24€ en primeur): Le nez est très intense, témoin d’une récolte très surmûrie avec des arômes de rhum, de raisins secs et de pain grillé. La bouche est moelleuse en attaque, puis liquoreuse avec les notes de fruits secs et de grillé qu’on trouve dans les cuvées extrêmes. La finale fait ressortir une touche alcoolique, mais persiste longtemps avec des arômes de fruits secs. Un vin qui bénéficie d’un élevage long, mais qui devrait rester sur cet équilibre très mur voire grillé, à la manière des meilleures cuvées de grains noble du millésime 1989. Sans avoir la pureté aromatique et la texture fine du pinot gris CSL VT 2005, les amateurs du genre seront comblés. (récolté à 18% potentiels, fermenté à 14.6% avec environ 58 g/l de SR). (Très Bien+)

 

Une belle dégustation pour un millésime très prometteur. Les vins de la Cote de Rouffach ont une belle typicité, toujours très murs et riches en gardant de la fraîcheur avec des notes d’agrumes en finale. Le Clos Saint Landelin est bichonné depuis de nombreuses années, les plans de palissages sont modifiés, les sols sont labourés, tout concourre à une expression plus forte de la minéralité de ce terroir profond dans les vins. Les raisins des vendanges tardives et sélections de grains nobles sont pressés avec un pressoir vertical, qui permet de récupérer le jus en une seule montée en pression, évitant les goûts de trituration au maximum. Les vins moelleux ont ainsi une pureté et une finesse remarquable. Avec une telle gamme de vins blancs secs et moelleux et de rouge, le domaine du Clos Saint Landelin tutoie les sommets de la production alsacienne par son niveau de qualité mais aussi par son homogénéité. Un domaine incontournable pour tout amateur de vins d’Alsace de terroir.

Thierry Meyer

  • René Muré - Domaine du Clos Saint Landelin
  • Route du vin F-68250 ROUFFACH
  • Tél. : 03 89 78 58 00
  • Fax : 03 89 78 58 01
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Site Web du domaine  (avec des commentaires sur les primeurs 2005)

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Discuter du domaine Muré sur le forum de degustateurs.com