Première visite à la Cave Vinicole de Ribeauvillé (full)

21 août 2006 : En compagnie d’Evelyne Bléger-Dondelinger, l’œnologue en charge de la cave, visite du nouveau vendangeoir et dégustation de 33 vins actuellement en vente.

Fondée en 1895, la cave vinicole de Ribeauvillé est la plus ancienne de France. Les vignes de la cave sont réparties sur plus de 260 hectares autour de Ribeauvillé, entre Rodern et Hunawihr, en plein cœur du champ de fracture de Ribeauvillé. Des vignes sont plantées sur des coteaux quasi exclusivement, la plaine voisine et le cône de déjection de la rivière entre Ribeauvillé et Ribeauvillé-gare n’étant heureusement pas plantés.

Le nouveau vendangeoir est presque prêt pour accueillir la vendange 2006, et coté vinification, les immenses cuvées en béton vitrifié sont complétées par des grands foudres et plusieurs dizaines de petites cuves permettant de réaliser la vinification de lieux-dit. Si plus de 60 références sont ainsi commercialisées chaque année, avant assemblage la vinification porte sur plus de 200 cuvées différentes.

La gamme des vins tranquilles se décline en trois niveaux qualitatifs indiqués sur le bas de l’étiquette : Prestige (vins de cépage), Réserve (Vieilles vignes de 25 ans minimum, lieux-dits ainsi que vins bios », Grande Réserve (Grands Crus, vendanges tardives et sélections de grains nobles). Les étiquettes mentionnent les équilibres « Sec », « Demi-Sec » et « Moelleux » pour indiquer la sucrosité perçue des vins.

Les prix indiqués sont les prix départ cave particulier d’Août 2006.

Sylvaner Prestige 2004 – Cave de Ribeauvillé (4.75€) : le nez est discret, sur des notes fruitées. L’attaque en bouche est ample, puis le vin se montre sec, de bonne concentration avec de légers tanins en fin de bouche qui renforce la bonne persistance. Un sylvaner plaisant possédant un grain agréable en bouche. Bien

Sylvaner Vieilles Vignes 2002 – Cave de Ribeauvillé (5.5€) : Le nez est ouvert, légèrement évolué avec des arômes d’épices et de foin. La bouche est acidulée, avec un équilibre sec et épicé. La finale sur le sirop d’orgeat confirme une évolution précoce. Bof

Pinot Blanc Prestige 2004 – Cave de Ribeauvillé (5.5€) : Le nez est initialement marqué par une note d’acétate, puis gagne en netteté à l’aération avec des arômes floraux. La bouche est fruitée, fraîche en attaque puis plus souple avec une bonne concentration. Un vin facile à boire. Bien

Auxerrois Vieilles Vignes 2004 – Cave de Ribeauvillé (5.9€) : Le nez propose une belle netteté sur des arômes de fruits acidulés. La bouche est fraîche en attaque, puis ample avec du gras, avec une finale aromatique. Un vin élégant. Bien

Pinot Blanc Vieilles Vignes 2003 – Cave de Ribeauvillé (6.15€) : Le nez est parfumé, anisé, brioché avec des notes de foin. La bouche est fraîche, acidulée avec une légère minéralité. Un vin de belle origine, qui a bien supporté la chaleur du millésime. Bien

Pinot Blanc Bio 2002 – Cave de Ribeauvillé (7.3€) : Le nez est ouvert, intense  et mûr avec des arômes de pamplemousse et d’ananas. La bouche est riche en attaque, fruitée, mûre et acidulée avec des arômes d’écorce d’agrumes et de silex. La fin de bouche est fraîche et de bonne longueur. Un pinot blanc dense qui possède beaucoup de relief, qui sera de bonne garde. Très Bien

Riesling Prestige 2004 – Cave de Ribeauvillé (5.65€) : Le nez est discrète, net et floral avec des arômes de chèvrefeuille. La bouche est fraîche en attaque, croquante, ample et sèche avec une acidité mordante, évoluant sur des sensations épicées en fin de bouche qui font saliver. Un riesling frais et net mais qui a probablement conservé trop d’acidité malique. Bof

Riesling Réserve « Cuvée de 111 ans » 2005 – Cave de Ribeauvillé (7.70€) : Une cuvée spéciale a été produite en 2004 à l’occasion des 110 ans de la cave, avec un succès tel qu’une cuvée 111 ans a été produite en 2005. Issu de vieilles vignes sur la commune de Hunawihr, le vin offre un nez net et floral de bonne intensité. La bouche est sèche, grasse en attaque avec de l’ampleur, puis affiche une bonne concentration, beaucoup de fruit avec une finale sur le citron vert. La matière est superbe, et le vin sera magnifique dans 2-3 ans. Bien

Riesling Vieilles Vignes 2004 – Cave de Ribeauvillé (6.25€) : le nez est marqué par des arômes de fruits acidulés et d’agrumes dont la mandarine. La bouche est sèche, ample avec une belle fraîcheur, évoluant sur des notes d’agrumes. La fin de bouche est longue, légèrement épicée avec des arômes de fleurs blanches. Bien

Riesling Muhlforst 2004 – Cave de Ribeauvillé (7.7€) : Situé sur un terroir argilo-marneux entre Ribeauvillé et Hunawihr, le Muhlforst possède un sol profond. Ce 2004 possède un nez de bonne intensité, mûr et floral. La bouche est nette et ample en attaque, avec du gras, puis le vin se montre parfumé avec une acidité qui gagne en intensité en bouche, dans un style puissant qui ne pique pas. La fin de bouche est longue pour ce vin qui nécessite quelques années de garde pour donner toute sa mesure. Un bel étalonnement qualitatif des rieslings 2004 entre la cuvée Prestige, a cuvée Vieilles Vignes et ce Muhlforst. Bien

Riesling Steinacker 2004 – Cave de Ribeauvillé (7.75€) : En contrebas du Muhlforst, le Steinacker est situé sur le cône de déjection de la rivière Strengbach qui débouche de la vallée vosgienne à l’ouest de Ribeauvillé. Un sol profond et caillouteux qui se réchauffe assez rapidement. Le nez est minéral, fin et marqué par des arômes de pamplemousse. La bouche est fine en attaque, cristalline avec un fruité très pur, évoluant sur un équilibre fin à l’acidité fondue avec un fruit qui donne beaucoup de longueur à la fin de bouche. Un vin plus immédiat que le Muhlforst, qui donne en 2004 un équilibre déjà remarquable. Très Bien

Riesling Bio 2002 – Cave de Ribeauvillé (7.7€) : Le nez est minéral, légèrement évolué avec des arômes anisés. L’attaque en bouche est très fraîche, presque vive, puis le vin se montre concentré et riche mais reste pointu avec une finale épicée dominée par des arômes de citron vert. Un vin à garder quelques années pour qu’il s’affine. Bien

Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2000 – Cave de Ribeauvillé (11.25€) : Le nez est intense, net et fondu avec des arômes d’écorce d’agrume et de fumée. L’attaque en bouche est grasse avec beaucoup de finesse, puis le vin se montre délicat, équilibré avec une finale de bonne longueur dominée par des arômes de fleurs blanche. Un vin équilibré, parfait sur un poisson cuit au four, style dos de cabillaud. Bien

Riesling Grand Cru Mandelberg 2000 – Cave de Ribeauvillé (11.25€) : Le nez est net, délicat avec des arômes de fleurs et de fruits mûrs. La bouche est ample en attaque, puis fruitée et aérienne avec une finale florale qui assèche les papilles. Le vin est moins racé que le Kirchberg, et manque de corps et de gras pour exprimer complètement le Mandelberg. Bien

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2003 – Cave de Ribeauvillé (13€, demi-sec) : L’étiquette mentionne un vin « Demi-Sec ». Le premier nez est floral et fumé, évoluant sur une note de fraise des bois évoquant une touche amylique. L’attaque en bouche est moelleuse, puis le vin se montre minéral et ample avec une rondeur toute fondue. La finale est longue, fumée avec une note de fenouil. Un très beau vin sur un grand terroir, minéral et très réussi dans le millésime. Très Bien

Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2003 – Cave de Ribeauvillé (12.65€, demi-sec) : Le nez est plus discret, fumé et floral avec des arômes de fruits mûrs. La bouche est grasse, minérale avec un léger moelleux, reprenant rapidement un caractère sec avec une texture asséchante et une finale sur le pamplemousse. Un vin équilibré, déjà ouvert mais qui bénéficiera d’une garde de quelques années supplémentaires. Très Bien

Riesling Grand Cru Rosacker 2003 – Cave de Ribeauvillé (12.65€, demi-sec) : le nez est discret, net et floral avec des arômes de bergamote. L’attaque en bouche est grasse et légèrement moelleuse, puis le vin se montre minéral, pur avec une acidité fine très nette, encore enrobée par le léger moelleux du début de bouche. La finale montre une légère évolution, mais le vin possède une bonne profondeur. Grande réussite en 2003. Très Bien

Pinot Gris Prestige 2004 – Cave de Ribeauvillé (6.4€) : Le nez est net, mûr et de bonne intensité avec des arômes d’asperge, de fruit acidulés et de miel. La bouche est moelleuse en attaque, puis légère, acidulée et nette avec une finale assez courte. Un vin bien fait, à boire. Bien

Pinot Gris Pflänzer 2005 – Cave de Ribeauvillé (8.15€) : Le Pflänzer est un terroir calcaire et limoneux sur la commune de Rorschwihr, au sol très profond. Le nez est discret, net avec des arômes de fruits à chaire blanche et de fruits jaunes. L’attaque en bouche est grasse et  marquée par un léger moelleux, puis le vin se montre minéral et profond avec une belle acidité qui équilibre le moelleux du vin. La sensation de pureté et de profondeur est remarquable en bouche. Une cuvée malheureusement produite en trop faible quantité, qui montre tout l’intérêt de vinifier et commercialiser certains lieux-dits à part. Un coup de cœur personnel. Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Gloeckelberg 2004 – Cave de Ribeauvillé (14.2€) : Le nez est ouvert, net et jeune, fruité avec des notes de pierre à fusil. L’attaque en boche est moelleuse, avec du gaz, puis le vin se montre très fin et très aromatique avec des arômes d’agrumes confits, de fruits exotiques et de pierre à fusil dans la longue finale. Un Gloeckelberg aérien qui a donné en 2004 un vin très aromatique et déjà ouvert. Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2003 – Cave de Ribeauvillé (13.95€) : 2003 marque la première cuvée de pinot gris produite sur ce terroir. Le nez est discret, avec des notes florales. La bouche est moelleuse en attaque, profonde et grasse, avec beaucoup de pureté. L’équilibre est encore dominé par le moelleux qui masque la minéralité. Une cuvée moins aboutie que le riesling du même cru, mais dotée d’un bon potentiel de bonification au vieillissement, à conserver quelques années pour que le bouquet gagne en intensité et que la bouche gagne en minéralité. Bien.

Gewurztraminer Prestige 2005 – Cave de Ribeauvillé (6.8€) : Le nez est intense, jeune et net avec des arômes dominants de rose et de poivre. La bouche est ronde en attaque, puis le vin se montre sur un équilibre demi-sec avec un caractère épicé qui lui donne beaucoup de longueur. L’acidité du millésime masque le moelleux du vin (21g/l de sucre résiduel), le rendant plaisant à l’apéritif. Se boit déjà bien mais devrait s’améliorer encore dans un ou deux ans. Bien

Gewurztraminer Rorschwihr 2005 – Cave de Ribeauvillé (8.3€) : Le nez est plus épicé sur cette cuvée, avec des notes grillées et poivrées. La bouche est minérale, de bonne concentration avec un équilibre sec qui renforce le caractère épicé. La fin de bouche est longue avec des notes légères de litchi. Une cuvée racée, de grande garde qui sera parfaite à table. Gros potentiel. Bien

Gewurztraminer Coteaux du Haut Koenigsbourg 2005 – Cave de Ribeauvillé (8.3€) : Le nez se montre floral, poivré mais prend également des notes fumées sur cette cuvée. La bouche est moelleuse en attaque, puis nette et très pure avec une belle acidité qui apporte de la fraîcheur et souligne la pureté du fruit. La finale est longue et nette. Un beau vin aérien qui possède une bonne concentration. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Gloeckelberg 2004 – Cave de Ribeauvillé (14.30€, moelleux) : Le nez est net, ouvert et marqué par des arôme de fruits exotiques frais, litchi, papaye, mangue. La bouche est moelleuse en attaque, puis aérienne, ronde et pure. La finale est nette, de bonne longueur, avec une grande persistance des arômes du nez. Un vin très similaire au pinot gris 2004 du même cru, avec une touche exotique en plus. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Osterberg 2004 – Cave de Ribeauvillé (14.3€) : Le nez est ouvert, épicé avec des arômes d’écorce d’agrume. La bouche est moelleuse, riche et finement acidulée, avec beaucoup d’élégance et de pureté. La finale prend un caractère plus frais, avec une bonne longueur. Le terroir est plus profond que le Gloeckelberg mais le vin conserve un équilibre fin. Très Bien

Pinot Noir Prestige 2004 – Cave de Ribeauvillé (6.1€) : Le nez est d’intensité moyenne, avec des arômes de ronce et de cerise griotte. La bouche est légère, fruitée et asséchante en fin de bouche. Un pinot noir léger, à servir frais, dans un style qualifié parfois d’alsacien que je ne goûte pas très bien. Bof

Pinot Noir Rodern 2004 – Cave de Ribeauvillé (8.05€) : Le nez est intense, encore dominé par un élevage sous bois neuf de bonne qualité. La bouche est franche en attaque, riche et souple avec une belle profondeur.  Le fruit est encore masqué par le boisé à ce stade. Un vin à garder 2 ans. Bien

Pinot Noir Kugelberg 2004 – Cave de Ribeauvillé (8.5€) : Le nez est intense, net et marqué par des arômes de fruits noirs et de pain grillé. La bouche est souple en attaque, riche et fruitée avec des tanins gras et fondus. L’acidité mûre donne de la fraîcheur à ce vin mûr et gras. Le terroir du Kugelberg avait donné un grand vin en 2003, il récidive en 2004 avec une cuvée équilibrée qui sera peut-être surpassée par le fabuleux 2005 goûté sur fût. Très Bien

Pinot Noir Vieilles Vignes 2003 – Cave de Ribeauvillé (6.8€) : La robe est marquée par le millésime, violacée avec des reflets rubis brillant. Le nez est parfumé, boisé et marqué par des arômes de figue et de pruneau. La bouche est souple en attaque, puis sèche et de concentration moyenne, laissant une place important au boisé qui assèche la finale. Un vin à boire. Bien

Crémant Blanc de Blancs Girsberger – Cave de Ribeauvillé (7.15€) : Le nez est intense, floral avec des notes de fruits acidulés. La bouche est vive en attaque, riche avec une mousse compacte qui dégaze lentement. Une cuvée dense qui possède de la fraîcheur, à boire à l’apéritif ou à table. Bien

La dégustation se termine avec deux produits dérivés à base de vin de la cave, en vente au magasin « L’Or du Terroir » à coté de la cave, un magasin repris par un coopérateur de la cave, Jean-Marc Kentzinger. Deux produits nouveaux mis au point avec l’œnologue de la cave et conçu avec des élèves en licence « Vins et Spiritueux » de l’IUT Colmar.

Grio'Kir : Assemblage de Crémant rosé et de liqueur de griotte du célèbre Jean-Paul Metté de Ribeauvillé. Un vin mousseux qui correspond à un kir préparé après dégorgement du crémant et avant le bouchage, la liqueur de griotte remplaçant la traditionnelle liqueur d’expédition. Une telle technique est souvent utilisée par des restaurants qui préparent leur assemblage avant le bouchage, permettant d’obtenir des Kirs d’une couleur très uniforme, parfait pour des banquets. Du coup, le flacon perd l’appellation Crémant d’Alsace, et n’est plus considéré comme du vin, avec toutes les implications légales et la paperasserie douanière que cela entraîne !  Le nez est fin, parfumé par la griotte. La bouche possède une mousse généreuse qui dégaze rapidement, laissant un vin tranquille marqué par l’amertume de la griotte en finale. Un apéritif très agréable à boire. Bien

OUPS – Ratafia de Muscat: Un ratafia fait à base de jus et de marc de muscat, offrant un nez frais légèrement marqué par l’alcool, et une bouche moelleuse qui conserve la fraîcheur des notes muscatées. A consommer avec… modération (15% d’alcool). Bien

Une dégustation intéressante, qui confirme le potentiel des terroirs de Ribeauvillé, et le haut niveau de qualité atteint par la cave. La dégustation a montré une belle homogénéité de la gamme, et les millésimes 2002 à 2005 montrent une grande homogénéité de qualité, alors que ce sont 4 millésimes très différents. Les grands crus sont très expressifs et typés par leur origine, et la mise en avant des terroirs permet de proposer des vins d’équilibres différents sur un même cépage, en particulier  le riesling, le gewurztraminer ou le pinot noir.

La cave est bien intégrée à la ville de Ribeauvillé : proche du centre ville, offrant un parking facile d’accès, le caveau de dégustation est moderne et spacieux. On trouve également au sous-sol un petit musée du vin rassemblant d’anciens objets de la vigne et de la cave donnés par les membres de la cave. La cave possède enfin aussi le restaurant L’Auberge au Zahnacker, qui sert ses nombreuses cuvées dont une grande partie au verre.

Meilleure cave coopérative d’Alsace ? Un titre décerné par le guide des vins de la RVF dans son édition 2007, que n’aiment pas entendre les autres caves bien entendu, et tout dépend des critères utilisés : homogénéité de la gamme, présence d’une offre très haut de gamme en petite quantité pour tirer la marque, régularité d’un millésime à l’autre. En fait, quel que soit le critère retenu, la cave de Ribeauvillé a effectivement de beaux atouts à mettre en avant. L’arrivée d’Evelyne Bléger-Dondelinger et de Philipe Dry au début du siècle a marqué un changement perceptible.  Le nouveau vendangeoir opérationnel en partie dès la vendange 2006 permettra d’obtenir un surcroît de pureté dans les vins, à suivre dès l’année prochaine.

Les prix sont à la hauteur de la qualité, mais ici c’est une volonté de crédibiliser une offre qualitative. Les volumes des petites cuvées les réservent à la vente au caveau, sur l’export et le reste de la France ce sont les gammes génériques qui sont mises en avant. En passant à Ribeauvillé, profitez de l’accès aisé et de la salle de dégustation pour découvrir quelques vins des terroirs de Ribeauvillé.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici

Discuter de la Cave de Ribeauvillé sur le forum de degustateurs.com