Verticale de Clos Sainte Hune et Frédéric-Emile de 2011 à 2006 chez Trimbach (19/03/12) - abonnés

La visite de printemps au domaine Trimbach a permis de déguster en compagnie de Pierre Trimbach quelques cuvées en élevage du millésime 2011, mais surtout d'apprécier une série de rieslings du millésime 2010 à 2007, cuvée Frédéric Émile et Clos Sainte Hune en particulier. La rigueur du travail réalisé aux vignes tant qu'en cave se retrouve dans le verre, avec des rieslings marqués par la puissance et l'ampleur du Clos Sainte Hune, où la densité et la finesse du terroir de la cuvée Frédéric Émile.

Avant de passer dans le caveau de dégustation, nous faisons une halte en cuverie pour déguster quelques vins du millésime 2011. Le pinot blanc est déjà prêt à boire, franc et fruité avec une très belle pureté. Le riesling réserve conserve un caractère très sec et possède comme à son habitude une légère minéralité qui le rend déjà agréable sur des poissons cuisinés. Le riesling cuvée Frédéric Émile se comporte de manière plus austère avec un caractère droit et élégant compensé par la chair du millésime. Le Clos Sainte Hune se montre particulièrement agréable à la dégustation, ce qui est inhabituel pour cette cuvée. Dense, ample et concentrée, son acidité aboutie le rend très digeste et déjà agréable.

Pinot Blanc 2010 - Trimbach : un vin aromatique, frais au nez, qui possède du gras en bouche, avec ce qu’il faut d’acidité pour lui donner de la fraîcheur. Parfait sur de sushi. Grande réussite, franc et fruité comme un pinot blanc devrait l’être. 15/20

Riesling 2010 - Trimbach : un nez net sur les agrumes avec une pointe de rhubarbe, une bouche légère pure et croquante. Un riesling très réussi, qui se déguste très facilement. 14.5/20 2012-2018 (300 kbt produits, en vente à l’été 2012)

Riesling Réserve 2010 - Trimbach : citronné au nez avec une pointe de chèvrefeuille, ample en bouche avec une fine salinité qui souligne le gras, c’est un riesling sec bien élevé. Parfait dès à présent, c’est un vin qui supportera 10 ans de garde au moins. 15.5/20 (en vente fin 2012)

Riesling Frédéric Emile 2010 - Trimbach : nez parfumé sur les fleurs et les fruits à chair blanche, avec une touche de chèvrefeuille. Bouche droite et tendue par une fine salinité, mais également soulignée par une belle corpulence et du gras. Finale longue sur les agrumes mûrs. Une grande réussite. 18/20 2015-2030

Riesling Clos Sainte Hune 2010 - Trimbach : le nez est encore discret, mais marqué par des fleurs blanches et une pointe fumée, la bouche est ample, profonde et d’une grande pureté. Un style aérien pour ce vin puissant dans un millésime qui lui sied à merveille. Un grand vin bien né. 19/20

Riesling M 2010 - Trimbach : une récolte affectée en partie par la pourriture noble (une des parcelles a été constatée en SGN) a donné un riesling Mandelberg riche, au  nez d’agrumes confits, ample et moelleux en bouche avec une pureté cristalline exceptionnelle. Longue finale sur les fruits confits. A boire au dessert (crêpe Suzette) ou à garder dix ans pour le servir sur des poissons de mer en sauce. 18/20

Riesling Cuvée Frédéric Emile 2009 - Trimbach : Le nez est fumé, complexe, avec des notes de tilleul. La bouche est ample, charnue et très élégante avec une acidité bien présente et bien intégrée, dans le style du millésime 2005. Un millésime qui s’ouvre rapidement, et qui sera magnifique sur une longue période. 17/20

Riesling Clos Sainte Hune 2009 - Trimbach : le nez est déjà bien en place avec des notes de fumée, de pierre et une pointe de fleur d’acacia. La bouche est ample, profonde et puissante, avec du gras, et une longue finale sur la réglisse. Un grand millésime de Sainte Hune. 19/20 (14%, 3 g/l SR, belle acidité 7.2 g/l)

Riesling Cuvée Frédéric Emile 2008 - Trimbach : arômes de fruits acidulés, bouche serrée, élégante et dotée d’une acidité mure et présente. Finale de bonne longueur marquée par une légère amertume. Un vin croquant, salin, délicieux à boire dès à présent, mais qu’on encavera quelques années. 17/20

Riesling Clos Sainte Hune 2008 - Trimbach : le nez est ouvert, fumé, marqué par des agrumes avec une pointe de torréfaction, la bouche est concentrée, sèche et ample avec du gras. L’ensemble est souligné par une acidité très présente, qui allonge la finale à l’infini. Très grand millésime après 2005, s’est refermé depuis l’année dernière. 18/20

Riesling Cuvée Frédéric Emile 2007 - Trimbach : le nez est discret, fumé avec des notes florales qui s’ouvrent doucement. La bouche est droite, sèche et acidulée, légèrement saline avec du gras. A garder. 16.5/20

Riesling Clos Sainte Hune 2007 - Trimbach : Le nez s’ouvre sur des arômes mûrs de tilleul d’agrumes frais, de verveine. La bouche est ample, profonde et puissante avec une évolution sur des arômes de réglisse, long en finale. Un vin qui s’ouvrira doucement. 18.5/20

Riesling Clos Sainte Hune 2006 - Trimbach : La robe est claire, le nez est parfumé. Avec des arômes de fruits à noyau, d’agrumes mûrs et une pointe fumée discrète. La bouche est pure, cristalline, très élégante avec une fine salinité. Une grande réussite dans un millésime difficile, mais les raisins ont été récoltés sains. 18.5/20 2012-2026

À l'exception du millésime 2006 actuellement en vente, les autres Clos Sainte Hune sont encore en cave en attendant leur mise sur le marché. Si la cuvée mais généralement plusieurs années avant de se livrer complètement, il est intéressant de constater lors de cette dégustation que le vin se déguste particulièrement bien dans ses jeunes années, avant de se refermer pendant trois à quatre années.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici