Les 2009 du Domaine Zind Humbrecht dégustés par terroir (07/03/11) - abonnés

Visite au domaine le 7 mars 2011

Après avoir dégusté les vins des millésimes 2008 et 2009 au domaine en novembre 2010, la journée portes ouvertes de mars 2011 a été l'occasion de regoûté l'ensemble des vins du millésime 2009, avec une différence de taille, l'ordre de dégustation. Les habitudes et la culture alsacienne veulent qu'on déguste généralement les vins par ordre de cépage, pour tenter de respecter une certaine hiérarchie entre des vins de richesses en sucres différentes. Cependant, si on considère qu'un vigneron produit des vins de terroir, il faut accepter l'idée que la minéralité de chaque cuvée est un élément beaucoup plus différenciateur qu'un simple taux de sucre résiduel. Un tel état de fait choquera certainement la majorité des vignerons alsaciens, tout en étant une évidence pour les quelques grands vignerons qui produisent réellement des vins de terroir. Indépendamment de l'idée préconçue qu'on peut en avoir, il faut avoir réalisé ces dégustations par ordre le terroir pour comprendre d'une part le rôle important que joue le sucre résiduel dans la facilité que l'on a de passer d'un vin au suivant, mais également et surtout pour comprendre la typicité de chaque des terroirs. Si j'ai pris depuis longtemps l'habitude de déguster les vins de l'AOC Alsace en premier, avant de passer aux vins d'AOC Alsace Grand cru lors de mes visites chez les vignerons, le nombre de terroirs produits, et surtout de cépages cultivés sur chacun des terroirs rend la dégustation au domaine Zind Humbrecht particulièrement attrayante. Pour cette première base du millésime 2009, le changement est très important, et je ne vois pas comment je pourrais à nouveau déguster des vins cépage par cépage.

Les indices sont rappelés, tels que décrits dans les notes d'Olivier Humbrecht  sur le millésime 2009.

Cuvées génériques et terroir du Herrenweg

Les cuvées génériques ont été dégustées ensemble avec les vins originaires du Herrenweg, car provenant souvent de jeunes vignes issues de ce terroir. Les graves du Herrenweg proposent des vins francs, au fruité très présent, facile à boire avec une acidité présente mais pas d'une grande longueur, qu'on pourrait qualifier de carrée. Chaque cépage apporte sa marque et ses arômes, mais ce sera au moment de passer à la série suivante, que l'on se rendra compte de l'homogénéité dans le style que possèdent l'ensemble de ces vins.

Pinot Blanc 2009 - Zind-Humbrecht : net et aromatique, fruité avec une note d’herbe sèche, frais et ample en bouche avec du gras et une fine salinité. Bonne longueur. Un vin sec très agréable. 14.5/20 (indice 1)

Muscat 2009 - Zind-Humbrecht : nez très aromatique, fleur de sureau, pêche blanche, bouche sèche, saline et franche avec un bel équilibre. Un vin croquant et fruité. 15/20  2011-2014 (indice 1)

Riesling 2009 - Zind-Humbrecht : arômes nets, de bonne intensité, bouche pure, croquante avec une belle acidité et une bonne longueur. 14.5/20 (indice 1)

Riesling Herrenweg 2009 - Zind-Humbrecht : nez marqué par une fine réduction, puis par des notes d’agrumes confits avec une note boisée (note de pin qui traduit la surmaturité), bouche concentrée, légèrement surmurie avec un joli fruit et une belle acidité. Se boit bien en ce moment. 15/20 (indice 2)

Pinot Gris 2009 - Zind-Humbrecht : originaire du Herrenweg, c’est un vin nez de fruits à chair blanche, fleurs séchées. Discret avec une touche iodée. Bouche parfaitement sèche (2 g/l de SR), belle acidité et beaucoup de chair.  Se goûte très bien, avec une finale fumée. 15.5/20 2011-2019 (indice 2)

Pinot Gris Vieilles Vignes 2009 - Zind-Humbrecht : nez de fruits compotés, bouche ample et charnue avec une fine salinité qui donne de la longueur à la finale. Finit presque sec malgré les 12 g/l de sucre résiduel. 15.5/20 2012-2019 (indice 2)

Gewurztraminer 2009 Lot 170 - Zind-Humbrecht : très net au nez avec des notes de rose et d’épices, très pur. Sec en bouche avec du gras et une légère pointe d’alcool. Très digeste, adapté à la cuisine épicée. 15/20 2012-2019 (indice 1)

Gewurztraminer 2009 Lot 17M 2009 - Zind-Humbrecht : version moelleuse originaire d’une vielle vigne sur Turckheim. Nez discret, épicé, sur les fruits compotés, la pêche jaune. Bouche moelleuse en attaque, belle corpulence, de la minéralité, se goûte moelleux avec une finale plus sèche. 15.5/20 2012-2019   (indice 3)

Gewurztraminer Herrenweg Vieille Vigne 2009 - Zind-Humbrecht : produit par la vieille vignes du lieu-dit l’Aumônier, le vin est souple et moelleux, profond et gras en bouche avec une finale longue. 15.5/20 2011-2024  (indice 4)

Les vins de granits

Trois cuvées seulement sur les granits du Brand, mais une belle homogénéité de cette acidité fine et de cette salinité intense qui caractérise les vins du Brand, en leur donnant finesse et longueur. La silice des sables granitiques apporte une acidité verticale très typique, et après avoir dégusté les vins du Herrenweg, le contraste est très intense. La typicité des vins de Turckheim apparaîtrait franchement sur les trois rieslings dégustés.

Riesling Terroir d’Alsace 2009 - Zind-Humbrecht : la cuvée de vin sec produite par le domaine depuis 2008 a connu un très beau succès en restauration. Originaire de jeunes vignes sur le Brand, le vin est marqué par des notes florales avec une pointe fumée, très typique des sols granitiques. La bouche est finement acidulée, pointue et tranchante, donnant  de la finesse à l’équilibre. Finale longue et acidulée sur les agrumes. 15/20 2011-2017 (indice 1)

Riesling Grand Cru Brand 2009 - Zind-Humbrecht : nez aromatique, floral et fumé avec une touche d’agrumes qui apparaît à l’aération, bouche franche, ample et saline avec du corps. Belle charpente acide pour le millésime. 17/20 2012-2024 (indice 1)

Riesling Grand Cru Brand Vieille Vigne 2009 - Zind-Humbrecht : originaire des vignes sur le lieu-dit Schneckelsbourg au sein du Brand, nez surmuri de thé vert, d’agrumes confits, de miel, frais avec des fruits exotiques qui apparaissent à l’aération. Bouche ample, moelleuse  avec un confit important, évoluant sur les fruits exotiques séché. Belle longueur. A garder pour que le moelleux se fonde. 18/20 2012-2029 (indice 5)

Le terroir du Rangen

Si les grauwackes et tuffs du Rangen apportent une touche fumée sur certains vins, c’est surtout l’expression amère en bouche qui caractérise la typicité du cru, indépendamment du niveau de surmaturité du vin, ce dernier influençant surtout l’intensité aromatique. On retrouve à nouveau un air de famille impressionnant entre l'ensemble des cépages cultivés sur ce grand cru, ce qui rend en outre la dégustation très facile, tant on reste dans un style de bouche similaire d'un cépage à l'autre.

Riesling Thann 2009 - Zind-Humbrecht : produit par de jeunes vignes du Rangen. Premier nez discret, gagnant en fruité à l’aération, bouche élégante, légère, fine et amère en finale. 15.5/20 (indice 2)

Riesling Grand Cru Rangen 2009 - Zind-Humbrecht : nez ouvert marqué par le caillou, avec de discrètes notes florales et fumées à l’aération, bouche ample, corsée et saline avec du gras. Equilibre techniquement sec pour ce vin à la longue finale. Grande Réussite. 19/20 2012-2029 (indice 1)

Pinot Gris Grand Cru Rangen 2009 - Zind-Humbrecht : nez très ouvert avec des notes fruités, compotées, tourbées, avec une note intense de pierre à fusil à l’aération. Bouche tendre en attaque avec un moelleux bien intégré, évoluant sur un équilibre sec, amer et tourbé. Bonne longueur, se goûte déjà bien. 18.5/20  (indice 3)

Gewurztraminer Grand Cru Rangen 2009 - Zind-Humbrecht : nez très marqué par la pierre à fusil et les notes fumées, avec un caractère épicé qui se rajoute à l’aération (poivre noir concassé et girofle). Bouche ample, un brin chaude en attaque puis puissante et presque sèche, marquée par la pierre à fusil. Finale épicée très longue. Très grande garde prévisible. 19/20 2015-2029 (indice 3)

Les vins du Windsbuhl

La complexité et la force de l’acidité qui se manifeste sur les vins de ce terroir calcaire est remarquablement interprétée par tous les cépages cultivés, la règle au domaine étant de les récolter à parfaite maturité physiologique. Les variations de climats de chaque millésime vont toutefois se traduire par des niveaux de botrytis et de sucre résiduel parfois différents, la pourriture noble ne faisant qu’augmenter le niveau de richesse des raisins, sans lien avec sa maturation. L’intérêt de la dégustation par terroir devient à ce stade une évidence, à se demander pourquoi ce n’est pas un standard imposé à tous les visiteurs.

Zind 2009 - Zind-Humbrecht : Assemblage de chardonnay et d’auxerrois issus de la partie Sud du Clos. Un grand foudre neuf utilisé pour la première fois en 2009. Nez fumé avec une légère note boisée, prenant une note florale à l’aération, bouche tendue, marquée par le caractère acidulé et profond du Windsbuhl. Le vin est sec et gras, avec de la longueur. De grande garde mais délicieux jeune. 16/20 2011-2019

Pinot Gris Calcaire 2009 - Zind-Humbrecht : produit par des jeunes vignes sur les pinots gris du Windsbuhl. Le nez est très marqué par le caillou concassé, de farine, de poire, dans un équilibre. La bouche est ample en attaque, puis rapidement minérale, la salinité du terroir faisant fortement saliver. 16.5/20 2012-2024

Riesling Clos Windsbuhl 2009 - Zind-Humbrecht : le nez est marqué par la coquille d’huître et le caillou, avec des notes d’agrumes. La bouche est remarquable de précision, pure et très saline,  avec une finale très longue.  Cristallin et puissant, c’est un vin de grande garde. 18.5/20 2012-2029

Pinot Gris Clos Windsbuhl 2009 - Zind-Humbrecht : intense et très mûr au nez, avec une note de miel sec et de noisette, ample et moelleux en bouche avec une concentration importante et une fine salinité. Le moelleux très présent est équilibré par le forte minéralité. Longue finale acidulée. 18/20 2015-2029 (Indice 5)

Gewurztraminer Clos Windsbuhl 2009 - Zind-Humbrecht : le nez est confit avec des notes de miel, la bouche est ample et très moelleuse, au niveau de surmaturité d’une vendange tardive. Belle ampleur et longue finale élégante sur le beurre, les fleurs et les agrumes. Vin de grande garde. 18.5/20 2012-2029

Les Marno-calcaires

Les vins des terroirs marno-calcaires sont dégustés en une seule fois à la fin de la série, mais si l'exemple des groupes précédents laissait à penser que seule la nature géologique du sol induisait un style de vin particulier, dans la série qui suit nous avons réalisé que la complexité et l'acidité propre de chaque cuvée était marquée par son origine précise. On retrouve ainsi un style gras et complexe dans le Heimbourg, plus épicé et plus puissant dans la colline du Hengst (incluant le Rotenberg et le Haüserer), et une minéralité particulières sur le Goldert. Il faudra séparer ses terroirs lors de la prochaine dégustation.

Muscat Grand Cru Goldert 2009 - Zind-Humbrecht : nez ouvert, floral avec une pointe minérale. Bouche ample avec le fruité du muscat qui apporte de la chair, et le terroir du Goldert l’acidité complexe. Un Goldert de grande garde destiné à la table. 17/20 2015-2034 (indice 2)

Riesling Calcaire 2009 - Zind-Humbrecht : Nez fumé, camphré avec des notes de fleurs blanches et de coquille d’huître. La bouche est ample, sèche en attaque, droite  avec de la profondeur. Bel équilibre sec pour ce vin déjà ouvert. Assemblage de Heimbourg et de Clos Haüserer réalisé pour par nécessité d’ajuster les tailles de foudre, qui se révèle magnifique. 16/20  2011-2024

Riesling Heimbourg 2009 - Zind-Humbrecht : discret au nez avec une note fruitée, ample en bouche avec de la profondeur. 15.5/20 2012-2019 (indice 2)

Riesling Clos Haüserer 2009 - Zind-Humbrecht : ouvert au nez avec une dominante minérale, ample en bouche avec une légère douceur en attaque, puis l’équilibre revient sur le charnu avec une fine acidité. C'est probablement le vin le plus acidulé de toute la gamme en 2009, et un vin de grande garde. 16.5/20 2012-2029 (indice 2)

Pinot Gris Rotenberg 2009 - Zind-Humbrecht : nez fumé avec des notes de fruits compotés, du miel et du foin. La bouche est ample en attaque, profonde et concentrée avec des tanins légers en finale. Un pinot gris d’équilibre sec remarquable, qui sera parfait sur une volaille en sauce. 16.5/20 2012-2024 (indice 2)

Pinot Gris Heimbourg 2009 - Zind-Humbrecht : nez ouvert sur la noisette et la vanille, légèrement confit, bouche ample d’équilibre presque sec, qui possède du gras avec une longue finale. 16/20 2011-2024 (indice 2)

Gewurztraminer Calcaire 2009 - Zind-Humbrecht : assemblage des raisins du Goldert et du Heimbourg, ouvert et très mur au nez avec des arômes confits, de la vanille et du miel, évoluant sur une pointe fumée. Bouche ample, ronde et très pure avec une belle minéralité, évoluant sur des arômes de fleurs. Bonne longueur. 17/20 2012-2029 (indice 5)

Autres vins non classés

Riesling Gueberschwihr 2009 - Zind-Humbrecht : originaire des grès de Gueberschwihr sur un terroir à part qui n’a rien de commun avec celui du Goldert. Le nez est ouvert, fine avec des notes fumées et épicées qui complètent des arômes de fleurs. La bouche est fine, intense et acidulée avec une légère amertume. Le grain fin de ce vin donne une grande longueur. 15.5/20 2011-2019

Gewurztraminer Gueberschwihr 2009 - Zind-Humbrecht : nez est ouvert,  fumé et très épicé avec une note de noisette grillée, la bouche est ample, fine avec du gras et une fine amertume qui marque la longue finale. 15/20 2012-2019 (indice 2)

Les vins de botrytis

Pour rester dans la logique de la dégustation, il aurait fallu intégrer ces vins de botrytis au sein des terroirs dont ils étaient issus. Malgré tout, leur niveau de liqueur très importante encourageait à les déguster à la fin. Ce qui a permis de refaire un tour sur l'ensemble des terroirs dégustés, et de se rendre compte de manière évidente que l'influence des terroirs était extrêmement forte, même dans les vins de botrytis.

Pinot Gris Clos Jebsal vendanges tardives 2009 - Zind-Humbrecht : nez très aromatique, passerillé, bouche ample et minérale avec un moelleux très présent, évoluant sur une note de sous bois en bouche. Un vin de grande garde. 18/20 2016-2029

Pinot Gris Clos Jebsal Vendanges Tardives 2008 - Zind-Humbrecht : nez très ouvert, flatteur avec du miel et des fruits exotiques, ample, moelleux et très confit en bouche avec une salinité très présente. De grande garde. 19/20 2015-2028

Pinot Gris Grand Cru Rangen Sélection de Grains Nobles 2009 - Zind-Humbrecht : les raisins botrytisé ont donné une cuvée de sélection de grains nobles tout à fait exceptionnelle en 2009, le nez est déjà très élégant, avec des arômes de miel, datte, citron confit et une note fumée. La bouche est liquoreuse, confite, charnue avec une sensation acidulée d'un qui rappelle l'abricot sec, évoluant sur des notes rôties et fumées. Longue finale. Un vin exceptionnel qui rappelle l’équilibre du célèbre 1994. 19.5/20 2014-2039

Pinot Gris Clos Windsbuhl Sélection de Grains Nobles Trie Spéciale 2007 - Zind-Humbrecht : Elevé en demi-muids, encore marqué par le boisé au nez, ultra liquoreux en bouche avec un caractère datte séchée important. L’acidité très importante du Windsbuhl équilibre la liqueur très intense. De très grande garde avec un potentiel de bonification important. 16/20 2022-2047

Pinot Gris Clos Jebsal Sélection de Grains Nobles Trie Spéciale 2007 - Zind-Humbrecht : très classique dans le style ultra-liquoreux, avec un nez marqué par l’abricot sec, la pêche, le miel, la bouche reste très liquoreuse et monolithique. Seule une grande garde permettra au vin de révéler sa complexité. 16/20 2022-2047

En définitive

Une dégustation initiatique qu'il aurait fallu faire depuis de nombreuses années. Si le domaine continue de présenter ses vins cépage par cépage, une table étant dédié au riesling, au pinot gris, au gewurztraminer, et aux autres vins, la volonté était là de faire découvrir les terroirs aux visiteurs, à l'aide d'une feuille de route indiquant la marche à suivre pour déguster les vins terroirs par terroir. La facilité déconcertante avec laquelle j'ai pu déguster toute la gamme (près de 40 vins), montre à quel point une dégustation par terroir facilite grandement la dégustation, puisqu'au lieu de devoir changer de complexité et de salinité entre deux vins de même cépage (passer d’un riesling Rangen à un riesling Clos Windsbuhl par exemple), on reste sur une même note d'ensemble dans un seul terroir, en ne faisant varier que le cépage, son fruité et son acidité. Une telle dégustation est forcement très pédagogique pour comprendre la typicité de chaque terroir, et devra être proposé au grand public lors d'une prochaine dégustation de l'Oenothèque Alsace. Ce sera en tout cas la démarche retenue lors de la journée consacrée aux grands vins du millésime 2009, qui a eu lieu à l'automne 2011.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici