2009 et 2008 au Domaine Frédéric Mochel (Traenheim) - abonnés

Visite le 8 novembre 2010
La maison a produit des vins très classiques dans les deux millésimes 2008 et 2009. Si le muscat a connu des soucis en 2008, riesling, pinot gris et gewurztraminer ont produit de beaux vins équilibrés, en particulier sur le Grand cru Altenberg de Bergbieten. Vinifiés assez sec, les 2009 offrent un bel équilibre porté par le gras avec une acidité plus discrète qui reste malgré tout très présente. Le pinot noir offre une différence de style prononcée entre les deux millésimes, chacun des vins offrants un équilibre le destinant à des plats différents.

Klevner 2009 - Frédéric Mochel : encore en foudre, le vin est ample et gras avec des arômes de pomme et une pointe fermentaire. Légèrement marqué par une pointe de sécheresse (absence de sucre résiduel, alcool), le vin est déjà bien équilibré. (14/20) 2010-2013

Riesling 2009 - Frédéric Mochel : vinifié complètement sec, le vin est aromatique sur la fleur d’acacia et une note fumée, sec et droit en bouche avec une finale sèche, légèrement acidulée et tannique. Pas très fruité mais droit et sec. 13.5/20 2011-2019

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten cuvée Henriette 2009 - Frédéric Mochel : Le botrytis a surpris les vendanges créant une cuvée à la maturité plus élevée que d’ordinaire. Marqué par une note de fruits mûrs, moelleux en bouche, la minéralité est masquée à ce stade par la richesse. Pas de cuvée classique produite en 2009. A garder. 15.5/20 2013-2024

Muscat 2009 - Frédéric Mochel : fruité au nez avec de la fraîcheur, le vin se montre ample en bouche, d’équilibre sec avec une douceur inhabituelle sensible en finale. Bien fait malgré tout. 13.5/20 2010-2014 (100% Muscat Ottonel, 10 g/l SR)

Muscat Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2009 - Frédéric Mochel : peu aromatique à part une note musquée, le vin se montre ample et pur en bouche, avec une acidité en retrait. La finale est saline, de bonne longueur avec de la fleur d’oranger, sur un équilibre alcoolique. A garder 14.5/20 2013-2024  (14.1%, 10 g/l SR, 4.23 g/l AT)

Pinot Gris 2009 - Frédéric Mochel : une cuvée discrète au nez, acidulée et souple en bouche avec un équilibre demi-sec très digeste. Assez bonne maturité et légère salinité en finale 14.5/20 2011-2017

Trovium 2009 - Frédéric Mochel : assemblage de pinot gris et blanc élevé en barrique, c’est un vin sec au nez toasté, dense en bouche avec du gras. La finale reste marquée par le boisé à ce stade. 14/20 2011-2019

Pinot Noir 2009 - Frédéric Mochel : Bel équilibre fruité marqué par la mûre, le chocolat et des notes de cerise. Elégant en bouche avec des tanins encore marqués, le vin gagnera être conservé quelques années pour qu’il gagne en souplesse. 14/20 2013-2019

Gewurztraminer 2009 - Frédéric Mochel : nez de litchi et d’épices, bouche moelleuse, acidulée et légèrement minérale, encore dominée par le moelleux à ce stade malgré la pointe de gaz. 14.5/20 2012-2019 (une parcelle productive du GC entre pour moitié dans cette cuvée)

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2009 - Frédéric Mochel : une cuvée ample et profonde qui possède une bonne acidité et un moelleux important. La minéralité est très présente mais le vin devra être attendu pour que l’équilibre se montre plus digeste à table. 16/20 2014-2029

Pinot Gris Vendanges Tardives 2009 - Frédéric Mochel : produit par une parcelle souvent fraîche qui a botrytisé en 2009, le vin est marqué par la truffe blanche au nez, puis dense et acidulé en bouche avec une fine minéralité qui lui donne un caractère aérien. Encore dominé par le moelleux à ce stade. 15/20 2012-2019 (sol argileux)

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 2009 - Frédéric Mochel : nez racé, agrumes et miel avec une note de rose et de pralin. Bouche suave, liquoreuse et légèrement acidulée, avec un équilibre encore dominé par la liqueur. 16/20 2014-2024 (119 g/l SR)

Klevner 2008 - Frédéric Mochel : frais et fruité avec des arômes de bonbon acidulé, le vin est élégant et salin en bouche, avec une fraîcheur de riesling. 14/20 2010-2014.

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2008 - Frédéric Mochel : nez fumé et floral avec une note de fruits acidulés, bouche ample et saline, fraîche. Belle réussite. 15.5/20 2011-2023 (12.8%, 4.7 g/l SR,7.9 g/l AT)

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten Cuvée Henriette 2008 - Frédéric Mochel : nez discret sur les petits fruits acidulés, bouche saline, charnue avec une légère douceur à peine perceptible en finale.  17.5/20 2013-2028 (12.2%, 9.4 g/l SR, 8.7 g/l AT parcelles du haut de cru, plus caillouteux et aéré)

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2007 - Frédéric Mochel : nez qui gagne en complexité, tilleul, anis, pomme mûre ; bouche ample, profonde, belle patine sur un équilibre sec. Légère évolution qui semble rapide sur cette cuvée. 16/20 2012-2022

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten Cuvée Henriette 2007 - Frédéric Mochel : ample et gras, minéral et profond en bouche, c’est une cuvée remarquable à la fois saline et intense. 17/20 2012-2022

Pinot Gris 2008 - Frédéric Mochel : nez sur le froment avec une touche fumée, bouche sèche et saline, belle structure acidulée qui renforce le caractère herbacé de la fin de bouche. Elégant. 14/20 2011-2018 (13.1%, 10.5 g/l SR, 8.2 g/l AT)

Trovium 2008 - Frédéric Mochel : une cuvée de pinot gris et blanc élevée sous bois, marqué par le boisé au nez,  léger en bouche avec du gras et une longue finale. 14/20 2010-2018  (s’appellera peut-être Argentoratum, 13.4%, <1 g/lSR, 6.3 g/l AT)

Pinot Noir 2008 - Frédéric Mochel : robe claire, arômes de frais et franc de cerise, beau fuité mûr en bouche avec des tanins fins qui restent discrets. Un beau style alsacien. 14.5/20 2010-2016

Crémant d’Alsace 2007 - Frédéric Mochel : assemblage de chardonnay 50%, pinot blanc 25%, pinot noir 20% riesling 5% élevé 24 mois sur latte. Dense et floral au nez, mousse compacte en bouche, un crémant puissant à réserver à table. 14/20 2011-2013 (dosage 7g/l)

Gewurztraminer 2008 - Frédéric Mochel : nez de rose et de fruits exotiques, bouche tendre sans être excessivement sucrée, bonne acidité. Un vin d’assez bonne maturité qui possède un équilibre suffisamment sec pour passer à table. 15/20 2012-2018 (14% 6 g/l SR, 5.8 g/l AT)

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2008 - Frédéric Mochel : riche, épicé et fruité, salin en bouche avec de la profondeur, c’est un vin de terroir remarquable de tension, parfait à table sur une cuisine complexe. 16/20 2011-2023 (14.4% 15g/l SR, 6.2 g/l AT)

Gewurztraminer Vendanges Tardives 2008 - Frédéric Mochel : originaire de l’Altenberg, très confit au nez avec des notes de cassis et de fruits rouges, c’est un vin  moelleux à la liqueur intense, qui parait pourtant d’une grande élégance. Longue finale acidulée qui laisse le palais frais.  17/20 2010-2018 (9.8%, 120 g/l SR , 5 g/l AT)

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici