2009 et 2008 au Domaine Paul Kubler (Soultzmatt) - abonnés

Visite le 3 novembre 2010
2009 et 2008, deux millésimes au profil particulièrement marqué, qui ont mis à rude épreuve les nerfs de Philippe Kubler. Le millésime 2008, avec sa maturité un peu juste et sa fraîcheur, était parfaitement adapté à des élevages longs, favorisant la fermentation malolactique. Sur les vins secs, 2009 fut du coup plus difficile, le choix judicieux de la date de récolte étant un compromis permettant de produire soit des vins secs à la consommation rapide, soit des vins plus riches destinés à la grande garde. Malgré un résultat moins éclatant le millésime 2009, la justesse des choix de récolte et de vinification montre la grande maîtrise de Philippe.

Kintet 2009 - Paul Kubler : assemblage majoritaire de pinot blanc, pinot noir et sylvaner, c’est un vin sec et léger qui possède du gras. La finale se montre moins fraîche sans tomber dans l’excès d’alcool. 14/20 2011-2015

Kintet 2008 - Paul Kubler : un vin sec aux arômes de poire et de noisette avec une pointe de fruits confits. La bouche se montre ample avec une légère pointe de surmaturité qui atténue la fraîcheur attendue de l’équilibre. 13.5/20 2010-2013

Pinot Blanc K 2009 - Paul Kubler : un auxerrois mûr au nez floral, sec et gras en bouche avec une bonne densité. 14/20 2010-2013

Pinot Blanc K 2008 - Paul Kubler : un auxerrois frais au nez toasté qui rappelle l’élevage en petit foudre, sapide en bouche avec une belle fraîcheur. Un style moins ample que 2009 mais un peu plus frais. 14/20 2010-2012

Riesling K 2009 - Paul Kubler : issu d’une récolte très mûre, c’est un vin ouvert, charnu et aromatique sur les agrumes mûrs, de style demi-sec en bouche avec une belle longueur. 13.5/20 2011-2015 (16 g/l SR)

Riesling K 2008 - Paul Kubler : conservé un an en cave en bouteille, mis en vente en même temps que le 2009, le 2008 est concentrée, sec avec une forte acidité mais aussi une note boisée qui assèche la finale. A garder. 13.5/20 2011-2018

Riesling Breitenberg 2009 - Paul Kubler : une version tendre de ce cru, encore marqué par l’élevage avec des notes de levure derrière les arômes d’agrumes mûrs, laissant apparaître en bouche un équilibre légèrement doux, pur et salin. A garder pour que l’ensemble prenne plus de fraîcheur. 14/20 2012-2019 (environ 12 g/l SR)

Riesling Breitenberg 2008 - Paul Kubler : frais et élégant, c’est un Breitenberg au fruité frais, tendu par une fine salinité en bouche. 15.5/20 2011-2018

Sylvaner Z 2009 - Paul Kubler : une cuvée ample de bonne concentration, vinifié sec avec du gras. Encore discret au nez, le vin se montre ample et taillé pour une grande garde. Le potentiel est là. Elevage en foudre. 15.5/20 2015-2029

Sylvaner Z 2008 - Paul Kubler : Un grand vin à la trame minérale prononcée, à peine marqué par l’élevage en petit foudre. Belle tension ou ce vin déjà approchable jeune, même s’il évoluera bien. 16.5/20 2012-2023

Pinot Gris K 2009 - Paul Kubler : un vin ample au nez de vanille et de poire, puissant en bouche avec du gras et une bonne pureté. Belle réussite dans l’année, et un vin qui se conserva bien. 15/20 2010-2017 (sec, <6 g/l)

Pinot Gris K 2008 - Paul Kubler : un vin charnu et gras au nez légèrement toasté, qui possède une acidité très présente, donnant une fraîcheur agréable en bouche. 14.5/20 2010-2015 (environ 8g/l SR)

Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2008 - Paul Kubler : un vin riche au fruité acidulé, moelleux en bouche avec de la salinité une note de noisette en finale. A garder 16/20 2013-2023 (25 g/l SR)

Gewurztraminer K 2009 - Paul Kubler : une cuvée élégante au nez de rose et de poivre, riche et onctueuse avec une trame épicée très fine. Un vin gourmand facile à boire sur son caractère floral. 14.5/20 2011-2017

Gewurztraminer K 2008 - Paul Kubler : de style plus sec, marqué par une légère minéralité, c’est un vin facile à boire sur une cuisine épicée. 14/20 2010-2014

Gewurztraminer Weingarten 2009 - Paul Kubler : très mur au nez avec des notes de girofle et de poire au sirop, fin et ample en bouche avec une note d’alcool en finale. A boire jeune sur son fruit. 14/20 2010-2015.

Gewurztraminer Weingarten 2008 - Paul Kubler : une cuvée élégante au nez fumé et épicé, moelleuse et charnue en bouche avec des fruits exotiques en finale. Un vin élégant à boire légèrement frais. 15.5/20 2011-2018

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2009 - Paul Kubler : un vin moelleux élégant dans un style charnu et confit, les fleurs et les épices faisant corps avec le miel pour donner une longue finale. La minéralité est présente, tout comme l’alcool. Un vin à suivre. 15.5/20 2013-2024

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2008 - Paul Kubler : un grand classique avec un vin racé au nez de fruits exotiques et d’épices, fin et salin en bouche avec un fruité acidulé qui équilibre le moelleux. Un vin de grande garde. 17.5/20 2013-2028

Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2009 - Paul Kubler : toute la parcelle a été récoltée en VT. Une cuvée subtile au nez de vanille, de caramel et une pointe d’agrumes, fluide en bouche avec une fine salinité. Elégante grâce à sa minéralité, c’est un vin qui passera facilement à table sur une cuisine riche. 16/20 2013-2024

Pinot Gris Vendanges Tardives 2008 - Paul Kubler : intégrant une moitié de Zinnkoepflé, c’est un vin ouvert au nez de noisette et de miel, fumé en bouche avec un moelleux rehaussé par une belle acidité. La finale est très saline grâce à cette même acidité. 17/20 2011-2028

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2009 - Paul Kubler : ample, épicé au nez avec une note de miel et de marmelade d’orange, c’est un vin riche au moelleux bien intégré, qui manque de minéralité à ce stade pour un grand cru. 15.5/20 2012-2024

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé Vendanges Tardives 2008 - Paul Kubler : élégant au nez avec du litchi et du miel, le vin se montre salin et fluide en bouche avec un moelleux équilibré par une belle acidité. 17/20 2012-2028

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici