2009 chez Laurent Barth (Bennwihr) - abonnés

Visite le 11 janvier 2011
Revenu au domaine familial en 1999, mais encore sous contrat avec la cave coopérative locale, Laurent Barth a vinifié et produit sa première récolte en 2004. Conseillé par plusieurs vignerons de talent, il pratique la viticulture biologique, réalise des vinifications et des élevages avec un minimum d'intervention pour laisser à chaque vin le temps de se stabiliser dans son foudre. Les vins possèdent une grande concentration et une personnalité affirmée, avec une différence de style marquée entre la précision et la finesse des cuvées originaires des sables granitiques du Rebgarten et le caractère profond et fumé des vins du grand cru Marckrain. Trois millésimes plus tard, la réputation du domaine a franchi les montagnes et les océans, et il faut se manifester très tôt pour acheter quelques flacons au domaine avant d'aller terminer ses achats chez les cavistes les plus chanceux. La grêle de juin 2007 a détruit la quasi-totalité de la récolte, seuls 3,7 hectolitres de gewurztraminer grand cru Marckrain ayant été produits. Grâce à des achats de raisins, qu'il est allé lui-même récolter chez plusieurs vignerons bio de Barr à Hattstatt, Laurent a pu produire une gamme de vins très intéressante. 2008 signe un retour sur le parcellaire du domaine, avec la profondeur du Marckrain et la finesse des autre cuvées, ainsi que les grands pinots noirs. 2009 est une petite récolte avec des rendements faibles.

Mise en bouche avec une comparaison intéressante de deux cuvées de riesling Rebgarten, en sachant que les raisins de Laurent étaient vendus à la cave de Bennwihr jusque 2003. Malheureusement le bouchage synthétique du vin de la cave de Bennwihr a fait évoluer le vin, empêchant une comparaison juste des matières premières.

  • Riesling Rebgarten 2004 – Bestheim : Nez pâtissier, sur la frangipane avec une note de plastique certainement due au bouchage. La bouche est légère, molle, fatiguée. Le bouchon a fatigué la cuvée. 12/20
  • Riesling Rebgarten 2004 – Laurent Barth : Le nez est fruité, légèrement fumé avec des agrumes, du zeste, et une pointe d’acidité volatile. La bouche est dense, sèche, acidulée avec une salinité en retrait. Fin de bouche agréable, finement acidulé. A boire 14.5/20

Pinot Noir 2009 - Laurent Barth : un vin ouvert, marqué par des notes de cerise noire, de fumée, avec une pointe de cacao. La bouche est tendre en attaque, dense avec une belle acidité et des tanins discrets de belle maturité. Une belle cuvée très réussie, facile à boire jeune. 15/20 2011-2015

Pinot Noir « M » 2009 - Laurent Barth : la robe est brillante, le nez est corsé, sur la pivoine, la cerise griotte, le cacao, et une pointe de toasté. La bouche est ample en attaque, puis dense, très pure avec une pointe d’alcool. Un vin bien né, à garder, qui sera un des grands vins du millésime en Alsace. 17/20 2013-2019

Racines métisses 2009 - Laurent Barth : un assemblage à base de sylvaner et d’auxerrois, complété par le riesling et du muscat. Le nez est ouvert, sur le raisin frais avec une pointe fermentaire, la bouche est ample, sèche avec une fine acidité. Une belle cuvée facile à boire. 13.5/20 2011-2013 (3 g/l SR)

Sylvaner 2009 - Laurent Barth : Récolté très mûr sur le secteur Est de Bennwihr, très précoce, le vin est marqué par les agrumes confits au nez, puis se présente doux et acidulé en bouche. La finale est marquée par une pointe de volatile et une note boisée. Un vin déséquilibré qui a mis du mal à terminer sa fermentation. 13/20 2011-2013

Il n'y aura pas de riesling générique en 2009, les vignes ayant souffert de stress.

Riesling Vieilles Vignes 2009 - Laurent Barth : originaire du Rebgarten en totalité, le vin est ample, charnu avec du gras en bouche, laissant une sensation de pureté et de salinité intéressante. Finale de bonne longueur sur l’amande et le tilleul. 14.5/20 2011-2019

Riesling Granite 2009 - Laurent Barth : produit sur le Schlossberg sans en revendiquer l’appellation, le vin est typé avec des arômes de melon, de pomelo, ample et salin en bouche avec du gras et une acidité fine. Belle réussite.16/20 2012-2019 (200 bt produites, petits rendements sous 25 hl/ha. 18€)

Muscat 2009 - Laurent Barth : intégrant une moitié de raisins issus du Marckrain, le vin est intense au nez, riche en bouche avec de l’acidité et une pointe de gaz qui équilibre une richesse prononcée (15 g/l SR). Longue finale sur la citronnelle. Une cuvée inhabituelle par son intensité et son équilibre, qui méritera d’être conservée. Encore un peu brut à ce stade, c’est un vin à garder. 14.5/20 2013-2019 (Les parcelles de muscat du Schlossberg ont été intégrées à cette cuvée)

Pinot Gris 2009 - Laurent Barth : une cuvée riche au nez de miel et de fruits secs, ample en bouche avec un moelleux sensible, une bonne pureté et du gras. Un équilibre compact A boire jeune sur cette richesse ou à garder. 15/20 2012-2019 

Pinot Gris Grand Cru Marckrain 2009 - Laurent Barth : une petite récolte vinifiée à part dans une feuillette en 2009. Encore fermé au nez, le vin se montre puissant en bouche, ample en attaque et profonde avec du gras et une acidité intense qui se dévoile en finale. Un vin très réussi qui méritera d’être conservé. 17/20 2013-2024 (parcelle de 5 ares, plantée en 2000 à 10000 p/ha, 21g/l SR, 5.74g/l AT)

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2009 - Laurent Barth : le nez est épicé avec des notes de miel et de fumé, la bouche est moelleuse, dense avec de la mâche, évoluant sur un équilibre très pur et des arômes de fruits au sirop. Légère pointe d’alcool en finale. 15/20 2011-2016 (46 g/l SR, 30hl/ha)

Gewurztraminer Grand Cru Marckrain 2009 - Laurent Barth : une cuvée riche au nez de figue et de miel, ample et minérale en bouche avec une acidité fine très intense qui allège une matière très dense. Un vin incroyable par sa sapidité, de grande garde. 18.5/20 2013-2029 (1500 bt 50cl et 200 bt 75cl produites, petits rendements, 22hl/ha, 15€ 50cl, 20€ la 75)

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici