Premier aperçu des 2010 au Domaine Marcel Deiss (Bergheim) - abonnés

29 avril 2011
Le repas de presse organisé fin avril (qui fera l’objet d’un compte rendu séparé) a été précédé d’une dégustation avant mise en bouteille de quelques cuvées du millésime 2010, plus complète que celle des grands crus 2010 présentés lors de la journée portes ouvertes en mars 2011. Une année délicate par la fraîcheur de son été, et la maturation plus lente que celle des années précédentes, qui fut sauvée par une belle arrière-saison.
Si certains vins sont encore en élevage, et doivent encore fermenter quelques sucres par ci par là, la majorité des vins dégustés est déjà clarifiée, et présente juste avant la mise en bouteille des expressions de salinité remarquables, qui montrent que 2010 sera une grande année. Le millésime offre une régularité exceptionnelle et une réussite importante sur tous les types de terroir, qui le place probablement au dessus de 2007 ou 2008. Il faudra regoûter les vins après la mise en bouteille pour leur donner des appréciations chiffrées précises, mais la maison effectuant des ventes en primeur, les quelques commentaires qui suivent permettront de se faire une première idée sur le style des vins produits.

Langenberg 2010 - Marcel Deiss : encore très jeune aromatiquement avec des notes de raisin frais qui rappellent le jus qui coule sous  le pressoir. Belle expression sur un millésime idéal pour les granits du Langenberg.

Engelgarten 2010 - Marcel Deiss : des notes d’agrumes et de fruits à chair blanche forment un nez franc, la bouche est ample, fraîche avec une fine salinité. Le vin possède du gras, et une finale légèrement tannique. Une grande réussite dans le millésime.

Schoffweg 2010 - Marcel Deiss : Elevé en barrique, le vin montre des notes fruitées très nettes avec un toasté très léger. Belle trame acide en bouche, et un caractère moins sec que d’habitude sur cet échantillon tiré d’une barrique qui doit encore finir de fermenter. Prometteur

Grasberg 2010 - Marcel Deiss : Lez arômess ont francs sans la surmaturité des millésimes précédents. La bouche est dense, saline avec une belle amertume qui donne un caractère sec au vin. Belle tension.

Burg 2010 - Marcel Deiss : un vin complexe, ample et profond, qui dévoile des amers de qualités en bouche. Le nez est fumé, la bouche puissante, encore austère à ce stade, avec un équilibre quasi sec qui sera un bon compagnon, de table dans quelques années. Grande longueur.

Gruenspiel 2010 - Marcel Deiss : la fraîcheur des arômes est complétée par une bouche ample, dense, avec des tanins fins qui allongent la finale. Un vin de caractère presque sec, à servir sur un plat corsé.

Grand Cru Mambourg 2010 - Marcel Deiss : très abouti dans l’acidité et la maturité, c’est un vin complet, parfaitement sec, qui possède du gras et une forte complexité. L’élevage devrait encore affiner le vin. Grande réussite. (vin dégusté en mars 2011)

Grand Cru Altenberg de Bergheim 2010 - Marcel Deiss : le nez est frais, sur les fruits exotiques, l’orange amère, et l’abricot sec. La bouche est ample, profonde, longue avec de légers tanins en finale. Un vin plein d’énergie, plus puissant que le 2008, qui pourrait surpasser le somptueux 2005.

Grand Cru Schoenenbourg 2010 - Marcel Deiss : la vieille vigne a une nouvelle fois produit un vin abouti au nez marqué par les agrumes très mûrs, dense et de grande pureté en bouche avec une salinité très présente. Encore une grande réussite en 2010, qui pourrait rejoindre le millésime 2007 au panthéon des grands vins alsaciens.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici