2008 avant la mise chez Laurent Barth (Bennwihr) - abonnés

Visite le 10 avril 2009
Revenu au domaine familial en 1999, mais encore sous contrat avec la cave coopérative locale, Laurent Barth a vinifié et produit sa première récolte en 2004. Conseillé par plusieurs vignerons de talent, il pratique la viticulture biologique, réalise des vinifications et des élevages avec un minimum d'intervention pour laisser à chaque vin le temps de se stabiliser dans son foudre. Les vins possèdent une grande concentration et une personnalité affirmée, avec une différence de style marquée entre la précision et la finesse des cuvées originaires des sables granitiques du Rebgarten et le caractère profond et fumé des vins du grand cru Marckrain. Trois millésimes plus tard, la réputation du domaine a franchi les montagnes et les océans, et il faut se manifester très tôt pour acheter quelques flacons au domaine avant d'aller terminer ses achats chez les cavistes les plus chanceux. La grêle de juin 2007 a détruit la quasi-totalité de la récolte, seuls 3,7 hectolitres de gewurztraminer grand cru Marckrain ayant été produits. Grâce à des achats de raisins, qu'il est allé lui-même récolter chez plusieurs vignerons bio de Barr à Hattstatt, Laurent a pu produire une gamme de vins très intéressante. 2008 signe un retour sur le parcellaire du domaine, avec la profondeur du Marckrain et la finesse des autre cuvées, ainsi que les grands pinots noirs. Les vins goutés avant la mise sont de magnifiques témoignages de la qualité des terroirs de Bennwihr.

Pinot Noir 2008 - Laurent Barth : un vin de bonne profondeur, au nez de fruits noirs, équilibré en bouche avec une assez bonne densité et des tanins frais. Belle acidité (15/20) 2009-2014

Pinot Noir « M » 2008 - Laurent Barth : originaire d’une parcelle sur le Marckrain, le vin est ample, parfumé avec des petits fruits des bois et des notes de cuir, dense en bouche avec de la profondeur et de la race. (16/20) 2010-2018

Racines métisses 2008 - Laurent Barth : assemblage de cépages alsaciens à majorité de riesling, c’est un vin friand au fruité net, net en bouche avec une finale acidulée. (13-14/20)  2009-2013

Sylvaner 2008 - Laurent Barth : un vin au nez de petits fruits mûrs, tendre en bouche avec de la chair et une acidité mûre très fine. Un vin délicieux qui sera parfait à table. (14-15)

Pinot d’Alsace 2008 - Laurent Barth : Auxerrois et pinot noir pressé et vinifié en blanc ont donné un vin dense au nez marqué par l’élevage en barrique, gras en bouche avec une légère douceur. Attendre la fin de fermentation. Bon potentiel

Muscat 2008 - Laurent Barth : issu en partie de vignes sur le Marckrain, le muscat est fruité avec la fraicheur du raisin frais, ample et croquant en bouche avec un fruité très présent. Une cuvée délicieuse. (15/20)

Riesling 2008 - Laurent Barth : un riesling frais et parfumé, élégant en bouche avec l’acidité mûre du millésime qui lui donne un caractère gourmand. (14/20)

Riesling Vieilles Vignes 2008 - Laurent Barth : un riesling dense et de bonne maturité, élégant en bouche avec un fruité acidulé qui possède une légère salinité. (15/20.)

Riesling Kienzheim 2008 - Laurent Barth : originaire d’une vieille vigne sur le Schlossberg reprise cette année, c’est un vin élégant à l’acidité fine, dense en bouche avec une salinité déjà présente (vieille parcelle). A regoûter en fin de fermentation. (15/20)

Pinot Gris 2008 - Laurent Barth : un vin puissant et concentré, avec de la chair mais encore marqué par le sucre. A regoûter

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2008 - Laurent Barth : un vin corpulent à l’équilibre encore moelleux, parfumé en bouche avec de la chair. A regoûter

Gewurztraminer Grand Cru Marckrain 2008 - Laurent Barth : une récolte en surmaturité a donné un vin riche au  nez de fruits confits, moelleux en bouche avec de la profondeur. Un vin de terroir riche qui conserve les notes fumées du Marckrain en finale. 17/20 2011-2028

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici