Les Coups de Cœur Alsace de l’Eté 2008

Samedi 6 septembre 2008

La dégustation des coups de cœur de l’été a permis de découvrir une sélection de 18 vins francs particulièrement adaptés à la dégustation pendant la saison chaude, des premiers auxerrois et sylvaners 2007 aux rieslings. Jamais très éloigné du style de chaque vin, le terroir a montré qu’il s’exprimait particulièrement bien lorsque le vin possédait de la salinité, et que dans de nombreux cas le cépage disparaissait au profit d’une sapidité très agréable. Lire le détail et les appréciations du groupe de participants pour les 18 vins dégustés.

Crémant Chardonnay - Fernand Engel : issu du millésime 2006, c’est un crémant net, friand avec beaucoup de finesse et une finale acidulée. 14.5 2008-2010 - 8.1€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-7 Bien-6 Bof-0 Beurk-0 : une cuvée très facile à boire, même si le dégorgement récent après un élevage d’à peine une année demande un dosage légèrement marqué. Déjà très bon, ce crémant pourrait devenir magnifique avec un  élevage plus long.

Muscat 2006 - Domaine Mader : un beau muscat sec, aromatique et très fruité, croquant en bouche avec une belle définition. 14/20 2008-2011 – 5.7€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-6 Bien-7 Bof-0 Beurk-0 : la pureté des arômes et la finesse de la texture ont laissé une belle impression au groupe, d’autant que son prix en fait un des meilleurs rapports qualité prix  dans la catégorie des muscats alsaciens

Pinot Blanc médaillé 2007 – Wolfberger : un pinot blanc simple, frais et gouleyant, formidable exemple de la grande homogénéité du millésime 2007 en Alsace. 13/20 2008-2012. 4.95€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-0 Bien-11 Bof-2 Beurk-0 : une cuvée surprenant qu’il était intéressant de découvrir à l’aveugle. Si 2006 a produit des cuvées parfois difficiles à goûter dans la plus grande maison alsacienne, 2007 présente un profil homogène intéressant, qui présente dès la gamme des vins médaillés une bonne maturité et de bonnes densités

Sylvaner Vieilles Vignes 2007 - Cave de Ribeauvillé : Un sylvaner mûr au nez de pêche blanche, qui possède beaucoup d’ampleur en bouche avec un caractère sec et une finale acidulée. 14/20 2008-2012 – 5.8€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-0 Bien-6 Bof-7 Beurk-0 : le vin découvert plus tôt cet été se montrait plus avenant et plus facile à boire que cette bouteille qui a semblé fermée, faisant le dos rond.

Sylvaner 2007 - Aimé Stentz : un sylvaner mûr de bonne densité, frais et acidulé en bouche avec de la finesse. Une très bonne cuvée  14/20 2009-2015 – 4.4€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-2 Bien-7 Bof-3 Beurk-1 : un vin à la salinité prononcée en comparaison de son voisin, ce qui lui donne un goût de sylvaner prononcé, que certains aiment pus que d’autres. Le prix très sage en fait une cuvée idéale à boire régulièrement.

Auxerrois Mulhlweg 2006 - Jean&Guillaume Rapp : Net et floral au nez avec une pointe de boisé, pur et légèrement moelleux en bouche avec du gras, c'est un vin parfaitement bien vinifié qui sera un bon compagnon de table. 13.5 2008-2012 – 4.4€
Avis des participants : Excellent-1 Très Bien-5 Bien-7 Bof-0 Beurk-0 : la patte du vinificateur se manifeste dans cette cuvée précise dotée d’un bel équilibre.

Pinot Auxerrois 2006 - René Simonis : un auxerrois au nez très net de fruits blancs, riche en bouche avec une bonne densité. Un parfait compagnon de table. 14/20 2008-2012 – 4.6€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-8 Bien-5 Bof-0 Beurk-0 : plus riche et surmaturé que le précédent, ce vin conserve néanmoins suffisamment de minéralité pour lui donner un caractère sec.

Pinot Blanc Cuvée Réservée 2005 - Paul Gaschy : un auxerrois mûr issu en partie de l'Eichberg, d’équilibre sec en bouche avec de la densité et du gras. Bel élevage. 14/20 2008-2012 – 5€
Avis des participants : vin non noté : le flacon dégusté montre des signes d’oxydation prématurée expliquée par un bouchage défaillant. Dommage

Muscat Grand Cru Wineck-Schlossberg 2006 - Vincent Spannagel : Seul producteur à proposer du muscat sur ce grand cru, le millésime 2006 propose un équilibre étonnant par son fruité net dominé par le sureau, et avec une bouche ample qui possède du moelleux. Le niveau de maturité d’une vendange tardive avec un équilibre sec. 15/20 2008-2016 – 12.2€
Avis des participants : Excellent-0 Très Bien-7 Bien-5 Bof-1 Beurk-0 : les vignes sont encore jeunes et à défaut de minéralité le vin offre un équilibre moelleux/acidulé  très plaisant. Un vin délicieux

Pinot Gris Grand Cru Brand 2005 - Paul Buecher : Un vin très pur au nez d’aubépine, net en bouche avec un moelleux fondu d’une grande pureté. Une belle réussite pour un vin qui sera de grande gastronomie après quelques années de garde. 16/20 2008-2020 – 12.9€
Avis des participants : Excellent-1 Très Bien-7 Bien-5 Bof-0 Beurk-0 : le cépage se manifeste discrètement par ses arômes de froment, mais c’est surtout la finesse du terroir granitique qui a donné un vin charmeur qui n’est pas très éloigné du style du Riesling Brand 2005 de la même maison.

Riesling Schiefferberg 2005 - Willy Gisselbrecht : un vin racé au nez épicé et fumé, délicat et fin en bouche avec du gras, sur une finale saline. Belle expression du terroir de schistes dont il est issu. 14.5/20 2008-2015 – 8.8€
Avis des participants : Excellent-4 Très Bien-5 Bien-3 Bof-1 Beurk-0 : le fumé se manifeste discrètement mais l’équilibre sec et sans surmaturité plait à une grande partie du groupe.

Riesling Grand Cru Kastelberg 2006 - Rémy Gresser : un vin récolté sain au nez pur sur des notes florales, ample et épicé en bouche avec de la profondeur et beaucoup de race. Un très beau Kastelberg. 17/20 2009-2021 – 20€
Avis des participants : Excellent-1 Très Bien-7 Bien-4 Bof-1 Beurk-0 : la pureté et la salinité de ce vin paraissent discret devant le coté acidulé du vin précédent, donnant des impressions très variables : un vrai vin de terroir qui ne lasise pas indifférent !

Riesling Brandluft 2005 - Albert Seltz : Droit et floral au nez, le vin se montre dense et sec en bouche avec de la pureté. 15/20 2009-2015 – 11.2€
Avis des participants : Excellent-1 Très Bien-7 Bien-4 Bof-1 Beurk-0 : Servi avec les deux vins suivants, le riesling ne se montre pas à la hauteur des grands crus, mais possède un caractère franc qui plait à certains.

Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2005 - Domaine Hering : le vin est encore jeune avec un nez de fleurs blanches très net, mais la pureté et la profondeur en bouche signent déjà un grand vin de terroir, avec du gras et de la densité. La finale est longue. 16/20 2009-2020 – 15€
Avis des participants : Excellent-1 Très Bien-6 Bien-4 Bof-2 Beurk-0 : un vin minéral dominé par le terroir, qui ne laisse pas deviner facilement le cépage riesling. On se dit que le gewurztraminer donnerait sur ce terroir un vin plus homogène, mais cette cuvée de riesling tient sa place et magnifie le terroir.

Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2005 - Dopff&Irion : un vin sec concentré, intense au nez avec une note minérale, puis droit en bouche avec une bonne concentration, du fruit et une acidité fine. Superbe Schonenbourg à boire sur son fruit ou à garder pour que le vin gagne en puissance aromatique. 16/20 2008-2020 – 19€
Avis des participants : Excellent-6 Très Bien-6 Bien-1 Bof-0 Beurk-0 : en comparaison des deux vins précédents, ce vin affiche son cépage et son terroir à importance égale. Très dans l’expression aromatique des terpènes, c’est en bouche que le terroir se manifeste par sa pureté et sa finesse. Un vin très différent dans le style que le précédent, qui plait beaucoup par sa facilité de compréhension.

Gewurztraminer Vendanges Tardives 2005 - Maurice Schoech : un vin très aromatique au nez intense de fruits exotiques (mangue, papaye), riche et très pur en bouche avec une minéralité qui donne un joli fondu au moelleux. 17/20 2008-2020 – 23€
Avis des participants : Excellent-10 Très Bien-3 Bien-0 Bof-0 Beurk-0 : la buvabilité de cette cuvée est remarquable, avec un équilibre moelleux/fruité/minéralité proche de la perfection.

Gewurztraminer Kaefferkopf Sélection de Grains Nobles 2004 – Frédéric Geschickt : Finement botrytisé avec des arômes de fruits exotiques au nez, le vin est moelleux, pur et très élégant avec une liqueur aérienne qui donne de la légèreté à l’ensemble. 17/20 2008-2020 – 30€
Avis des participants : Excellent-5 Très Bien-8 Bien-0 Bof-0 Beurk-0 : profond et d’une grande pureté, le vin semble pouvoir se bonifier après quelques années de garde supplémentaire. Il se montre du coup légèrement moins séduisant que ses voisins.

Riesling Herrenreben Sélection de Grains Nobles 2005 - Henri Schoenheitz : expression merveilleuse d’un grand riesling liquoreux, tendu par l’acidité du terroir : la mandarine confite se mêle au pamplemousse dans une déclinaison d’amers nobles qui donnent du relief à une liqueur d’une grande pureté. Exceptionnel. 19/20 2008-2025 – 31.1€
Avis des participants : Excellent-11 Très Bien-2 Bien-0 Bof-0 Beurk-0 : rien à ajouter pour cette cuvée que tout le monde avale. Le granit donne des rieslings liquoreux magnifiques.

La dégustation fut légèrement plus longue que les 12 vins annoncés au programme, à cause d’une difficulté de choisir parmi les vins à faire découvrir. Malgré cela, ce fut assez facile d’aller au bout des 18 vins à déguster. La minéralité des vins était très variable d’une cuvée à l’autre, pourtant le groupe a eu des avis très homogènes quant à la salinité de chaque cuvée. Une attention particulière à cet aspect de l’équilibre des vins qui devrait permettre de dénicher les meilleures cuvées pour accompagner les repas.

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici