Vins d’Alsace étonnants

A coté des vins d’Alsace traditionnels, il existe en Alsace des vins rares produits dans des conditions particulières, qui leur donnent un style qui sort de l’ordinaire. Vins secs élevés dans des fûts de chêne ou vinifiés sans soufre, pinot noir vinifié en blanc, pinot blanc issus de vendange tardive, ou vins liquoreux produit à partir de sylvaner ou de pinot noir, la dégustation du samedi 20 mai dernier a permis de faire un tour d’horizon très éclectique et de d’apprécier de ces différents styles de vin. Tour d’horizon en 12 vins…

Les vins vinifiés sans soufre

Première catégorie, celle des vins vinifiés et mis en bouteille sans soufre. La recherche de vins le plus naturels possibles donne envie à certains vignerons pratiquant la culture biologique d’utiliser le moins de soufre possible, voire de ne pas en mettre du tout pendant l’élevage et la mise en bouteille. Ces cuvées présentent parfois un caractère oxydatif, mais nécessitent aussi d’être bien aérées. Fragiles, elles doivent être conservées à température fraîche.

Riesling 2002 Rot Murlé vinifié sans soufre - Pierre Frick: Alcool : 13.7 % - Acidité : 6.3 g/l AT - Sucre résiduel : 13.0 g/l. Si toute la cuvée de Riesling Rot Murlé 2002 a été vinifiée et élevée sans soufre dans les foudres, une partie de la production a été mise en bouteille sans ajout de soufre. La robe est de nuance vieil or, brillante et intense. Le premier nez est discret, légèrement oxydatif, puis prend à l’aération des notes plus intenses de mirabelle, de pomme et de safran qui rappellent un champagne. La bouche est moelleuse en attaque, suivie par une bonne acidité qui atténue la sensation moelleuse pour donner une finale sèche. La fin de bouche est longue avec des aromes de compote de pomme. Un vin riche et acidulé, à l’équilibre plaisant, l’élevage étant marqué au nez. Très Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-3 Bien-6 Bof-0 Beurk-1 : le coté oxydatif du nez est diversement apprécié, mais la bouche plait beaucoup.

Riesling Steinweg Cuvée de la Cigale 1999 – Fleith-Eschard : Une cuvée de riesling surmuri vinifié presque sec et élevé deux ans en foudre sans soufre, dans un style oxydatif. Le nez est assez intense avec des notes de fruits rouges, de sous bois et de bois. La bouche est grasse en attaque, très pure, dans un style sec malgré un léger sucre résiduel. L’acidité est discrète et un léger rancio accompagne la longue finale dominée par l’alcool (15% pour le vin). Un vin très mur vinifié en sec, qui appelle le style des grands vins du Jura. Très Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-1 Bien-4 Bof-4 Beurk-1 : le style plait moins en comparaison avec le précédent. L’amertume et le coté sec du vin passe difficilement après le précédent qui était plus moelleux.

Pinot Noir 2003 Strangenberg vinifié sans soufre - Pierre Frick : La version sans soufre du pinot noir est obtenue  à partir de la cuvée Strangenberg : parcelle au sommet d’une colline sèche exposée à l’Est, avec sol brun calcaire sur dalle de calcaire dur. Particularité d'élevage : raisins foulés non égrappés avec une cuvaison de 10 jours avant pressurage - pas de soutirage et pas d’ajout de soufre pendant la vinification et à la mise en bouteilles. (50% de rafles). Alcool : 12.4 %  Acidité : 5.3 g/l AT  Sucre résiduel : 1.1 g/l : La robe est rouge grenat,  profonde et très brillante. Une forte matière colore les parois du verre et forme des jambes épaisses. Le premier nez est discret, réduit puis floral sur la violette, évoluant sur un registre plus intense, avec de l’encens, du cuir et des notes de petits fruits noirs qui apparaissent à l’agitation. La bouche est grasse et concentrée en attaque, immédiatement suivie par une présence de tanins fins très asséchants, qui laissent toutefois un peu de place en finale à plus de gras. Le vin est puissant, concentré, très mur avec un fruité qui reste discret. Un gros potentiel pour ce vin à garder pour assouplir ses tanins, car la bouche est fortement asséchée, surtout après avoir bu du vin blanc. Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-4 Bien-4 Bof-2 Beurk-0 : les tanins asséchants ne gênent pas trop, la cuvée est considérée comme de garde.

Les cuvées élevées sous bois neuf

Technique fortement utilisée pour les bourgogne blanc et le pinot noir alsacien, l’élevage en barrique plus ou moins neuve permet une bonne oxygénation du vin mais donne parfois des arômes boisés (fume, grillé, toasté etc …). Les blancs alsaciens sont rarement élevés en barrique neuve, à l’exception de quelques vins moelleux (pinot gris et gewurztraminers VT ou SGN), à l’image des sauternes.

Riesling Le Délice des Papilles « Vieilli en fût de Chêne » 2001 – Jean-Louis Schoepfer : Un joli riesling élevée pendant une année dans des fûts de chêne presque neufs, ayant déjà accueilli le millésime 2000. Le nez est parfumé, boisé avec des notes d’agrumes, assez complexe. L’attaque en bouche est moelleuse, puis finement acidulée avec les tanins du bois qui sont complètement fondus dans la richesse du vin. Voilà un essai concluant montrant que lorsqu’il est bien travaillé, le riesling supporte un élevage sous bois. Se goûte mieux que l’an dernier. Très Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-10 Bien-0 Bof-0 Beurk-0 : le vin fait l’unanimité, chose rare sur un groupe de 10 personnes ! L’élégance est le caractère principal reconnu.

Pinot élevé en Barrique 2002 – Domaine Dirler : Une cuvée de pinot noir vinifié en blanc et élevé en barrique, trouvée dans une grande surface connue pour proposer des produits très variés. La robe est jaune paille avec des reflets orangés. Le nez est désagréable, boisé avec des arômes de caramel salé, de beurre rance et de fumée. La bouche est franche en attaque, sèche avec des tanins légers, évoluant sur un équilibre plus gras avec des notes de fruits rouges en finale. La bouteille a un défaut de conservation, elle a probablement subi une altération due à la lumière, à la température et se montre oxydée. A regoûter. Beurk

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-0 Bien-0 Bof-7 Beurk-3 : un vin défectueux.

Les Vendanges Tardives « Hors la Loi »

En Alsace, seuls les cépages nobles (riesling, muscat, pinot gris et gewurztraminer) peuvent revendiquer une mention VT ou SGN. Les autres cépages récoltés avec une dose de botrytis importante ou beaucoup de passerillage sont condamnées à donner des cuvées spéciales qui ne peuvent pas revendiquer la mention VT ou SGN.

Blanc de Noir 2002 – Audrey et Christian Binner : Un pinot noir très mur pressé rapidement pour éviter la coloration du jus, vinifié en foudre et élevé sur lie pendant 11 mois. Le nez est parfumé, avec des arômes de miel, d e sous bois et de fruits secs qui rappellent un pinot gris. Des notes de pain grillé apparaissent à l’aération. La bouche est moelleuse en attaque, grasse avec une bonne acidité, évoluant sur un équilibre plus amer avec des tanins. La fin de bouche est acidulée, riche et moelleuse. Un goût inhabituel pour ce vin équilibré. (à noter que le fond de bouteille resté à l’air va s’oxyder en 24h et ressembler progressivement au vin de Dirler avec un coté caramel rance très prononcé). Très Bien

Avis du Groupe : Excellent-2 Très Bien-3 Bien-3 Bof-2 Beurk-0 : appréciations très variables, le style particulier ne plait pas à tout le monde.

Auxerrois Hinterberg Cuvée Excellence 2001 – Audrey et Christian Binner : Un pinot auxerrois issu d’une parcelle proche du grand cru Wineck-Schlossberg, récolté en surmaturité et vinifié sans soufre, avec un léger sulfitage à la mise. Le nez est fumé et grillé, avec des notes de surmaturité. La bouche est moelleuse, ronde avec une acidité moyenne, conservant beaucoup de fraîcheur grâce à de légers tanins et à des arômes de fleurs qui rappellent le cépage. La finale est longue avec des aromes de fruit mûr et de fumée. Un auxerrois moelleux de toute beauté, très agréable Très Bien.

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-5 Bien-4 Bof-1 Beurk-0 : les commentaires les moins enthousiastes trouvent que le vin manque un peu de fraîcheur.

Pinot Blanc Grande Réserve 1994 – Cave de Pfaffenheim : la robe est dorée avec un bel éclat. Le nez est complexe, grillé avec des notes d’écorce de mandarine. La bouche est vive, avec encore un peu de gaz en attaque, puis reste très mûre et acidulée en bouche. La finale est courte. Un beau vin à maturité, qui rappelle le pinot gris au nez mais qui manque d’ampleur en bouche pour lui ressembler. Une belle cuvée qui tient bien au vieillissement. Très Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-3 Bien-6 Bof-1 Beurk-0

Vin de Passerillage 1999 – Audrey et Christian Binner : Riesling, gewurztraminer et sylvaner récoltés sains et mûrs, puis séchés 3 mois sur fil. Longue fermentation suivie d'un élevage de 4 ans sur lie. Le nez rappelle la tarte Tatin avec des arômes de pomme cuite, de caramel et de coing. L’attaque en bouche est souple, faisant penser à un vin moelleux, mais le sucre ne vient pas et c’est un équilibre gras et sec qui se présente. La finale est de bonne longueur avec des notes de fruits secs. Un vin déroutant, à essayer à table sur une poularde aux morilles. Bien

Avis du Groupe : Excellent-0 Très Bien-2 Bien-4 Bof-2 Beurk-2 : un autre vin aux appréciations très variées.

Les Sélections de Grains Nobles insolites

Les robes brillent de mille feux, les nez prennent de la complexité, le final de la dégustation va marquer les papilles. Comme pour les vendanges tardives, seuls les cépages nobles (riesling, muscat, pinot gris et gewurztraminer) ont droit à la mention « Sélection de Grains Nobles ». Du coup les cuvées botrytisées prennent des noms spéciaux.

Pinot L’insolite 2000 - Pierre Frick : du pinot noir issu du Rot Murlé, sol brun calcaire ferrugineux sur dalle de calcaire dur, au sommet d’une colline avancée vers la plaine. Les baies de pinot noir atteintes de pourriture noble ont été placées à part en 2000, et l’ensemble a été pressé et vinifié comme un liquoreux. Le vin est moelleux (48g/l de sucre), vif (9.5g/l d’acidité en tartrique) et possède 14.7% d’alcool. La robe est cuivrée, très brillante. Le nez est parfumé, très mur avec des arômes acidulés de groseille, de prunelle, de miel et de chocolat. La bouche est liquoreuse, acidulée et garde un coté moelleux sans tomber ans la lourdeur. La fin de bouche est longue. Un vin très surprenant mais très charmeur Très bien.

Avis du Groupe : Excellent-3 Très Bien-6 Bien-1 Bof-0 Beurk-0 : Un style inhabituel mais très apprécié.

Sylvaner Inédit 2000 – Seppi Landmann : La robe est ambrée, très brillante, avec un disque très épais. Le premier nez est discret avec des arômes de pralin, puis dévoile des arômes de fruits confits, d’amande, de datte et de figue. La bouche est très liquoreuse, puissante, très dense, avec une fin de bouche très longue. L’arrière bouche déploie un bouquet très complexe, ou les notes torréfiées viennent s’ajouter au caramel, au cuir, et à la figue. Une sélection de grains nobles particulièrement dense, titrant 130g/l de sucre résiduel, ayant produit un vin superlatif déjà accessible. Excellent

Avis du Groupe : Excellent-6 Très Bien-3 Bien-1 Bof-0 Beurk-0 : le vin le plus apprécié de la dégustation.

Riesling Herrenweg de Turckheim Sélections de Grains Nobles 2000 - Barmès-Buecher : Alcool : 6°23 - Sucre : 501 g/l - Acidité : 14.7 g/l. Un vin produit à partir d’une sélection des grappes et baies les plus botrytisées fin septembre, avant les vendanges. La robe est ambre très intense. Le nez est discret, monolithique avec des notes de citron confit et de pralin. La bouche est très liquoreuse, super sucrée avec une acidité très fort se ressent dans les dents. La finale révèle des arômes extrêmes, fumés, grillés, de raisins secs, avec une  grande longueur procurée par l’acidité très vive et les 501g/l de sucre résiduel. Anecdotique à ce stade, l’âge lui donnera une complexité supplémentaire. Très Bien.
Avis du Groupe : Excellent-1 Très Bien-3 Bien-5 Bof-1 Beurk-0 : un vin diversement apprécié, les dégustateurs reconnaissent le caractère exceptionnel du vin sans pour autant supporter la forte sucrosité.

Une dégustation qui a mis nos sens en alerte, face à des équilibres originaux. La diversité des appréciations du groupe montre le caractère particulier de chaque vin, certains flacons se présentant certainement mieux à table. Merci aux producteurs qui ont ouvert leurs cave aux trésors pour rendre possible une telle dégustation.

Thierry Meyer

Discuter des vins sur le forum

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici