Les Vins du Mois de Novembre 2009

Compte rendu des vins dégustés en Novembre 2009 à différentes occasions, dont un délicieux Pinot Blanc Réserve 2008 du Domaine Weinbach

Champagne Grand Cru Louis de Sacy : un champagne Grand Cru élégant, au nez de noisette prononcé, puis de groseille ; la bouche est sèche avec une bulle fine, sur un équilibre aérien. Très apéritif. Très Bien

Riesling Herrenweg 2002 – Zind-Humbrecht : Le vin était marquée par un équilibre demi-sec dans sa jeunesse avec ses 14 g/l de sucre résiduel, mais 7 ans plus tard les notes d’hydrocarbure et de fruits jaunes forment un équilibre très plaisant. La bouche est saline, mûre et bien définie, avec une perception moelleuse qui s’est complètement estompée. Un vin parfait sur un poisson sauce crémée. Très Bien

Gewurztraminer Turckheim 2002 – Zind-Humbrecht : un vin marqué par la surmaturité et un équilibre haut en alcool : 15.2% d’alcool et 22g/l de sucre résiduel traduisent la richesse qui se manifeste au nez avec des notes fumées et épicées. La bouche est ample et chaude avec un caractère grillé et fumé qui réserve ce vin à des fromages forts ou à un cuissot de porcelet grillé.  Bien

Pinot Gris Clos Windsbuhl 1998 – Zind-Humbrecht : récolté à maturité vendange tardive, le vin a conservé un moelleux important, mais aujourd’hui complètement fondu. La trace aromatique du millésime 1998 se manifeste rapidement avec des notes de prune cuite et de miel, et la bouche possède la profondeur, l’ampleur et la trame acide des vins du Windsbuhl, le moelleux en plus. Un vin en début de vie. Excellent

Puligny Montrachet 1er Cru Clavoillon 2006 – Domaine Leflaive : superbe vin déjà approchable, avec son nez de fleur d’acacia, de tilleul, de beurre avec une pointe d’anis. La bouche est ample, profonde avec du gras, et une bonne longueur. Délicieux jeune grâce à la bonne maturité du millésime, c’est un vin qui vieillira certainement très bien. Excellent.

Haut Médoc Château Sociando Mallet 1996 : une robe dense un nez complexe de cuir, fumée, petits fruits noirs, viande séchée. Bouche dense, corsée, souple avec des tanins présents mais mûrs, un vrai Médoc avec des cabernets très murs, peu évolué. Magnifique sur râble de lièvre, sauce poivrade au sang, et tourte de canard colvert. Très Bien

Muscat Réserve 2007 – Domaine Weinbach : un muscat frais au nez floral d’une bonne pureté, d’équilibre sec en bouche avec de l’ampleur. Très apéritif. Bien

Cotes du Rhône 2003 – E Guigal : le vin est ouvert avec une note fumée et corsée qui rappelle à la fois le millésime et la proportion de syrah important sur cette cuvée. Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg 2008 – Domaine Weinbach : vertical, tendu par une acidité franche très citronnée, le vin se montre encore sur sa réserve, moins facile que son prédécesseur. Un doigt de jus de citron sur le poisson suffit à rétablir l’équilibre à table. Très Bien

Trousseau Singulier 2005 – Stéphane Tissot : un trousseau issu des meilleurs terroirs d’Arbois, dans un millésime ample et mûr : le nez regorge de cerise noire et de pruneau avec une pointe de cassis et de violette, la bouche est ample avec des tanins gras, et conserve une certaine légèreté grâce à une trace de gaz carbonique. Un vin encore jeune, à carafer quelques heures pour qu’il dévoile son potentiel aromatique. Très Bien

Pinot Blanc Réserve 2008 – Domaine Weinbach : un nez fruité, une bouche acidulée qui possède salinité et gras, un superbe équilibre qui rend le vin extrêmement facile à boire. La cuvée ne dément pas son succès depuis quelques années. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2005 – Domaine Mersiol : une cuvée délicate aux arômes de miel de fleur, pure et précise aromatiquement, avec un moelleux délicat en bouche. La salinité est toutefois masquée par un moelleux trop présent pour un Frankstein. Le moelleux permet d’obtenir une ampleur qui n’est pas recherchée pour obtenir l’expression du terroir. Plus sec, le vin serait magnifique. Bien

Sylvaner Réserve 2008 – Domaine Weinbach : Le nez est floral, montrant une belle maturité, la bouche est ample, d’équilibre sec avec une acidité fine très agréable. Une cuvée saline, délicieuse sur les premières huîtres de la saison ! Très Bien

Muscat Grand Cru Goldert Clos Saint Imer Vendanges Tardives 2000 – E. Burn :une cuvée très confite qui présente une robe sombre et des arômes de raisins sec, moelleuse en bouche avec un caractère évolué surprenant. A regoûter pour voir s’il ne s’agit pas d’une anomalie liée au bouchage. Sinon, le vin est à boire sans tarder. Bien

Alsace 2007 – Domaine Loew : légère réduction sur ce flacon, puis fruité agréable avec une légère évolution sensible par rapport aux cuvées dégustées cet été. Le caractère muscaté et frais se fait plus discret au profit de notes plus minérales. Bien

Bugey les Fleurs de la Côte 2005 – Domaine de Soléyane : une bouteille plaisante sur les fruits de mer, assemblage de jacquère et de chardonnay, qui soufre malheureusement de son bouchon synthétique qui lui donne un équilibre plus mou et des arômes en retrait. A boire sans tarder.  Bien

Gewurztraminer Roemerberg 2004 – Bestheim : le petit coteau aplati à l’Est du Marckrain produit un gewurztraminer d’équilibre demi-sec très agréable, épicé à souhait, et délicieux sur un assortiment de nems après quelques années de garde. Bien

Lavaux « Cuvée Gourmande » 2007 – La Cave Vevey-Montreux (Suisse) : un chasselas vieilles vignes récolté surmuri et élevé en barrique d'acacia, délicat au nez avec des fruits mûrs, des traces de fleurs blanches et une pointe de miel, puis légèrement doux en bouche avec une bonne pureté. Un vin ample de bonne densité, qui conserve une charpente acide suffisante pour passer à table. Une belle découverte. Bien

Pinot Noir Clos du Sonnenbach 2004 – Gilbert Beck : le vin est altéré, il présente malheureusement des notes végétales et un caractère oxydatif en bouche. Problème d’étanchéité, à revoir.

Riesling 2004 – Domaine de l’Ancien Monastère : une cuvée légère à la maturité juste, mais qui a une bonne pureté et qui a conservé un léger moelleux équilibrant parfaitement l’acidité. L’équilibre est encore bon avec une faible évolution, ce vin est une bonne surprise. Bien

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici