Les Vins du Mois de Février 2009

Compte rendu des vins dégustés en Février 2009 à différentes occasions, dont un remarquable Riesling Grand Cru Florimont 2002 du Domaine de l'Oriel (Claude Weinzorn)

Riesling Grand Cru Florimont 2002 – Gérard Weinzorn : un vin très élégant, de robe claire, au nez très net de fleurs avec une pointe fumée. La bouche est ample, profonde et très pure avec du gras, l’acidité fine apparaissant progressivement en fin de bouche. L’équilibre sec et les arômes complexes forment une belle harmonie. Grande réussite pour ce vin à parfaite maturité, qui a été récolté mûr sans pourriture noble. 2005 et 2007 sont très réussis, mais produits en petite quantité, il faut se dépêcher pour en avoir.  Très Bien

Muscat Grand Cru 1975 – Zind Humbrecht : la bouteille ne porte pas le nom de Goldert, mais c’est bien de ce terroir que le muscat est issu. La robe vieil or très brillante et le nez de raisin de Corinthe, menthe poivrée et miel annoncent un vin en légère surmaturité, la bouche possède un gras et une profondeur qui confirment la noble origine de ce vin de garde et surtout sa conservation impeccable. De légers tanins en fin de bouche, typiques du Goldert, conservent de la fermeté à l’équilibre pour ce vin parfait sur une lotte rôtie, purée de légumes anciens (je vous laisse deviner le restaurant qui cuisine ce genre de plat...). Excellent

Riesling Breitenberg 2005 – Léon Boesch : floral au nez avec une belle pureté, droit en bouche avec une minéralité fine, c’est un riesling sec facile à boire jeune, qui évoluera bien sur 5-6 ans. 15/20 2009-2015

Muscat Herrenweg 2002 – Zind-Humbrecht : un vin très frais au nez de menthe poivrée, de raisin frais avec une pointe de pierre à fusil, sec et frais en bouche avec le caractère herbacée apporté par le muscat d’Alsace mûr vinifié sans sucre restant. Un muscat d’apéritif sans concession, dont l’équilibre légèrement évolué suggère de le terminer sans trop tarder. Très Bien

Riesling les Pierrets 2001 – Josmeyer : une cuvée délicieuse qui se montre sous un jour plus terne. La robe jaune dorée très foncée annonce une évolution que vient confirmer le nez de miel et de pomme façon tatin. La richesse du vin et la légère douceur se montrent mou en bouche avec le caractère oxydatif qui renforce le manque de fraîcheur. Un vin qui reste agréable à boire comme un vin demi-sec, mais qui est moins de ce qu’on attend d’un Pierret dans un si grand millésime. Des variations de bouteille ont été constatées, dues à deux lots de bouchons dont le mauvais a donné des résultats mitigés comme sur cette cuvée. Bien

Grüner Veltiner Eiswein 2003 – Weingut Nigl (Autriche) : un vin de glace dans une année caniculaire, c’est faire preuve de patience. Le nez est discret avec des arômes de fruits jaunes frais, dominés par la pêche et la mirabelle. La bouche est tendre moelleuse et d’une grande pureté. Superbe vin à déguster à deux. Très Bien

Riesling Muschelkalk 2004 – Etienne Loew : après deux années difficiles marquées par un équilibre sec à l’acidité prononcée, ce riesling de terroir calcaire montre enfin toute se mesure. Le nez de fleurs d’acacia et de fumée est élégant, la bouche sèche possède du gras et de la profondeur, avec une acidité qui a trouvé sa place en milieu et fin de bouche. Une cuvée remarquable qui rappelle le 1999. Très Bien

Riesling 2007 – François Bohn : fruité et simple, de maturité et concentration moyenne, c’est un vin techniquement bien fait, mais sans grand relief. Bof

Muscat 2006 – Henri Schoenheitz : frais et acidulé avec la légèreté et la finesse acidulée des vins de terroirs granitique, c’est un super muscat apéritif de grande netteté. Très Bien

Gewurztraminer Bollenberg 2006 – François Schmitt : épicé et ample, le vin possède du corps et un moelleux modéré qui le rend très digeste. Bien

Pinot Gris Grand Cru Brand Sélection de Grains Nobles 2000 – François Baur : riche et miellé, très concentré en bouche, mais malheureusement bouchonné.

Roussette de Savoie Cru Marestel 2005 – Domaine Dupasquier : un grand vin aux arômes de verveine et de tilleul avec une pointe de miel, gras et fin en bouche avec une minéralité prononcée et une longueur inouïe. Un vin encore sur le gras, qui prendra de la fraîcheur avec le temps. Excellent

Vin de Savoie Jacquère 2007 – Domaine Dupasquier : jeune et frais sans trop d’alcool, c’est une jacquère légère et mûre qui se boit très facilement... Bien

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici