Foire aux vins Blancs chez Cactus

Foire aux vins Blancs 2005
Cactus Belle Etoile (Grand Duché de Luxembourg)
11 mars 2005 

Le Supermarché Cactus Centre Belle Etoile organise des dégustations–vente de vin sur le thème des vins blancs chaque année au printemps. On y retrouve de nombreux domaines connus avec des producteurs qui viennent présenter leurs vins.  On peut ainsi goûter en toute simplicité la production de domaines tels que:

  • Loire : Fournier, Alphone Mellot, René Renou
  • Chablis : La Chablisienne, R&V Dauvissat, Raveneau
  • Côte de Beaune : Bonneau du Martray, Drouhin, Roulot, Marc Morey, Marc Colin, Vincent Girardin etc…
  • Rhône : Guigal, Beaucastel etc.
  • Sud-Ouest : Domaine Cauhapé, Domaine Brana
  • Alsace : Cave Wolfberger et Domaine Weinbach

De retour de Bruxelles j’ai rapidement grappillé en une heure de dégustation quelques vins blancs avant de déguster plus en détail les vins du domaine Weinbach. Les prix affichés sont les prix TTC proposés sur place, en sachant que les membres du club de vin local ont 10% de remise.

Précipitation et dégustation ne font pas bon ménage, sauf à vouloir repérer rapidement des vins faciles à boire et immédiatement plaisant. De plus, le changement de région demande des ajustements incompatibles avec un tel grappillage. Mais bon, entre ça et rien…

Jurançon Sec Chant des Vignes 2003 – Domaine Cauhapé (9.15€) : une cuvée que j’aime beaucoup en 2002 pour son coté acidulé, j’étais curieux de goûter le 2003. Le nez est très aromatique sur du buis, du bourgeon de cassis, très sympa. La bouche est riche, sèche et grasse, avec une amertume qui rappelle le pamplemousse et les agrumes. La fin de bouche est un peu marquée par l’alcool. Un vin très plaisant. Très Bien

Saint Aubin « La Fontenotte » 2002 – Marc Colin (21€) : le nez est floral, vanillé et boisé, assez simple. La bouche est grasse, acidulée, avec une tension entre un coté végétal et la rondeur apportée par le bois. Assez sympa, mais assez cher. Bien

Saint-Aubin 1er Cru « Charmois » 2002 – Marc Morey (24€) : Le nez est assez discret, floral. La bouche est acidulée, pas très grasse, discrète. Peut-être un vin fermé, mais pas la grande émotion. Bof

Pessac-Léognan 2001 Château Carbonnieux (22.5€) : je change de région pour voir si Bordeaux réussit mieux. La robe est très pâle. Le nez est finement boisé  avec des notes d’agrumes et d’herbes fraîches cachées derrière la forêt de chêne. La bouche est amère à cause des tanins du bois encore présents, ce qui masque les autres qualités que ce vin aurait à offrir. Toujours pas de quoi pavaner. Difficile à goûter les Pessace blancs dans leur jeunesse. Bof

Corton-Charlemagne 2002 – Bonneau du Martray (75€) : je commence à me dire que je ne suis pas en grande forme ce matin pour goûter du vin, alors pour me faire un dernier test, je tape très haut. Le nez est cette fois plus complexe, parfumé, avec des notes de fleurs blanches. La bouche est dense et concentrée, équilibrée, puissante avec une acidité assez discrète qui vient structurer le milieu de bouche. On est bien dans le haut de gamme, mon palais n’est pas fatigué. Mais à 75 euros, mieux vaut que ce soit bon. Les autres bourgognes sont moins chers en relatif pour la région, mais si on veut en acheter, on regarde quand même ce qu’on a en bouche pour 20 euros ! Très Bien

Domaine Weinbach

Je passe enfin à la table du domaine Weinbach. Habituellement, c’est Catherine Faller qui se déplace, mais prise par d’autres sommets internationaux elle laisse la place à une Colette Faller fort sympathique qui me fait goûter l’ensemble des vins.

Riesling Grand Cru Schlossberg 2003 – Domaine Weinbach (22.5€) : le nez est élégant, assez intense, floral. La bouche est grasse et souple, mure, avec une bonne matière. La fin de bouche est un peu courte. Bien

(rétrospectivement, après avoir goûté d’autres 2003 les jours suivants, ce riesling est un de ceux qui se présentent le mieux actuellement)

Riesling Grand Cru Schlossberg Cuvée Sainte Catherine 2002 – Domaine Weinbach (38 €) : la cuvée haut de gamme en sec est issue des vieilles parcelles de milieu de coteau. Le nez est parfumé, sur les agrumes et le citron vert. La bouche est minérale avec une belle acidité mûre et des arômes de pêche blanche très élégantes qui viennent compléter les notes d’agrumes du nez. L’ensemble a beaucoup de chair, un équilibre remarquable et une pureté qui met en valeur la finesse du terroir du Schlossberg. Une qualité comparable dans la finesse au Corton Charlemagne 2002 bu précédemment, pour la moitié du prix ! Je ne comprends pas pourquoi ce vin qui était déjà en vente l’année dernière au même endroit n’est toujours pas épuisé, surtout qu’en octobre dernier Herbert Hansen était passé au domaine ! Excellent

Pinot Gris Altenbourg Cuvée Laurence 2003 – Domaine Weinbach (38€) : terroir situé en contrebas du Grand Cru Furstentum, l’Altenbourg réussit bien aux cépages pinot gris et gewurztraminer. Le nez est discret sur des fruits blancs. La bouche est moelleuse, riche, mielleuse avec une complexité moyenne, mais garde une bonne acidité. Le vin est mûr mais à mon goût un peu trop sucré en l’absence de botrytis. Bof

Pinot Gris Altenbourg Cuvée Laurence 2002 – Domaine Weinbach (38€) : le nez se montre cette fois épicé et grillé, avec des notes fumées. La bouche évoque le champignon frais, le pralin, dans un équilibre tendu par une acidité fine et un moelleux bien fondu. Les notes grillées et fumées accompagnent la longue finale. Je ne sais pas comment le vin de 2003 va évoluer, mais à ce jour, il y a un écart énorme entre les deux années. Très Bien.

Gewurztraminer Altenbourg Cuvée Laurence 2003 – Domaine Weinbach (42€) : Le nez est très parfumé, avec des arômes de fraise des bois et de rose très intenses. La bouche est ronde, et grasse, avec beaucoup de douceur plus que de sucre, et ce coté floral sur la rose qui marque le cépage. Un vin très élégant et très équilibré dans ce millésime. Prix en rapport avec le prestige de l’étiquette. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Furstentum Cuvée Laurence 2002  - Domaine Weinbach (44€) : Le nez est plutôt marqué par du liche et des fruits jaunes cette fois. Il annonce avec justesse une bouche finement acidulée où les arômes de fruits jaunes et de liche sont complétés par du fruit de la passion pour donner un vin qui a beaucoup de peps. 2002 est vraiment un grand millésime lorsque l’acidité mûre soutient une riche charpente. Très Bien.

Gewurztraminer Grand Cru Furstentum « Vendanges Tardives » 2002 – Domaine Weinbach (65€) : le nez est discret avec de fines notes d’écorce de mandarine et de miel. La bouche est moelleuse, finement acidulée, avec beaucoup de gras. La fin de bouche renvoie des arômes de fruits jaunes et des notes fumées qui lui donnent beaucoup de longueur. Un très grand vin qui montre un potentiel de garde important, mais la qualité se paye au prix fort. Très Bien.

Pinot Gris Altenbourg Vendanges Tardives 2001  - Domaine Weinbach (59€) : Le nez est parfumé, avec des arômes de figue, d’abricot et des notes fumées. La bouche est fine, acidulée avec beaucoup de finesse, et développe des arômes de truffe. La fin de bouche est longue, et souligne un équilibre remarquable une fois de plus. Excellent.

J’ai acheté du riesling 2002, du pinot gris 2002, du gewurztraminer VT 2002 et du pinot gris VT 2001. Autant de bons moments de dégustation à venir.

Thierry Meyer