Un dîner d’anniversaire au vin d'Alsace

Un dîner d’anniversaire
30 avril 2005

Un anniversaire important était l’occasion de faire la fête avec nos amis strasbourgeois. Je me suis mis au fourneau en prenant soin de ne pas trop passer de temps une fois les convives arrivés, et ai choisi des vins faciles à boire, en donnant une large priorité à l’Alsace.

En apéritif, nous avons préparé des brochettes de feta et tomates cerise, avec de la menthe fraîche. Pas d’accord particulier avec le champagne, que nous avons décidé de réserver au début du repas pour l’apprécier pleinement.

Champagne Blanc de Noirs NV - Egly-Ouriet – La robe est paille, avec des bulles assez fines qui laissent un cordon assez persistant. Le nez est marqué par des fruits rouges et des arômes de fruits secs. La bouche est un peu dense, presque sèche, encore jeune. La densité du vin le réservait peut-être plus à un plat riche qu’à un apéritif, mais nous avons pu le déguster avec beaucoup d’attention. Le dégorgement date de 2002 d’après la contre-étiquette, quelques années de garde supplémentaire lui feront du bien. Bien

Saumon fumé à la crème à l’aneth sur blinis

Riesling Vent d’Est 2002 – Domaines Schlumberger : Un vin déjà décrit pour sa sapidité et sa forte minéralité en bouche. Auprès d’amateurs non connaisseurs, il fait mouche une nouvelle fois, confirmant son caractère consensuel. Très Bien

Cassolette de morilles

Pinot Gris Clos Jebsal 1995 – Zind-Humbrecht : robe jaune paille foncée, reflets dorés. Le nez est envoûtant, minéral, marqué par des fruits jaunes et de la pierre à fusil. La bouche est fine et élégante, du niveau d’une vendange tardive avec un coté terroir qui ressort bien grâce à une acidité présente du début à la fin. Bel accord avec les morilles et la sauce crémée à l’échalote. Excellent

Magrets de canard grillés au four, sauce poivre et framboises

Auxey-Duresse 1996 – Joseph Matrot : La robe est rouge assez foncé, avec des bords un peu plus clairs. Le nez met quelques minutes avant de s’ouvrir sur des notes de cassis et de framboise, assez élégantes. La bouche est fine et parfumée, mais l’acidité déséquilibre un peu la dégustation pure. Les framboises rajoutées au magret vont rétablir un bel équilibre. Bien

Soupe de mangues à la vanille, glace vanille

Gewurztraminer Grand Cru Mambourg Sélection de Grains Nobles 1998 – Marc Tempé – Le bouchon est un peu humide, j’ai eu un peu peur que la bouteille soit couleuse. Le nez est parfumé, avec du miel et du pralin, mais contient une légère note liégeuse. La bouche est ronde, élégante et riche, donnant une sensation enveloppante très agréable. L’acidité peu sensible renforce le caractère rond du vin, et donne envie de boire de grandes gorgées. Une belle bouteille malgré le bouchon. Très Bien