Les Vins du mois de Mai 2007

Compte rendu des vins dégustés en mai 2007 à différentes occasions, avec un exceptionnel Gewurztraminer Grand Cru Mambourg Vendanges Tardives 1999 de Marc Tempé.

Volnay 1er Cru les Caillerets « Clos des 60 ouvrées »  1990 – Domaine de la Pousse d’Or : Le nez est complexe, mur et légèrement évolué. En bouche voilà un volnay souple très agréable, qui se montre concentré et soyeux  avec la race des grands terroirs. La finale est fumée avec des notes de cuir. Excellent.

Gewurztraminer Grand Cru Mambourg Vendanges Tardives 1999 – Marc Tempé : Robe jaune or clair, brillante et limpide. Le nez est net, frais avec des arômes d’agrumes de fleur et d’épices, évoluant sur une note miellée. La bouche est moelleuse, riche,  profonde et très pure, avec un coté envoûtant remarquable. Le vin est ample, très minéral avec une liqueur très fine, lui donnant une longueur phénoménale. Remarquable de pureté et de précision, voilà du grand Marc Tempé. Excellent, voire plus.

Gewurztraminer Grand Cru Kitterlé 1994 –Domaines Schlumberger : fané, léger et presque sec, avec une évolution marquée. Bof

Riesling Vent d’Est 2004 1/2b – Domaines Schlumberger : fruité et pamplemousse mu au nez, très fin en bouche avec une acidité fine très fondu, un riesling de fruit, très plaisant. Bien

Côtes du Rhône 2003 – E. Guigal : mur, ouvert et plus souple que l’an dernier avec des tanins gras qui finissent par se fondre. Les fruits noirs et fruits cuits ressortent fortement, avec une syrah mure qui apporte une touche de finesse et d’épices. Parfait sur les barbecues du printemps. Bien

Sylvaner Fraîcheur du printemps 2004 – Domaine de l’Ancien Monastère : Super rapport qualité prix pour ce sylvaner net et pur, aux arômes d’amande et de pistache, qui se montre moins vif qu’il y a deux ans avec une acidité plus assouplie. Bien

Pauillac Château d’Armaillhac 1990 : un beau Médoc qui poursuit sa carrière sur son plateau de maturité. Le nez est ouvert et intense, avec des arômes de fumée et de boîte à cigare rehaussées de quelques notes de cassis et d‘épices. La bouche est dense, profonde et arrondie par des tanins gras très soyeux. Un Pauillac délicieux. Très Bien

Bugey Cuvée Coccinelle 2005 – Domaine de Soléyane : Un gamay déjà commenté sur le site, au fruité pur et intense dominé par la groseille, offrant une bouche souple, fraîche et fine avec une belle concentration. L’archétype de ce que vignoble français sait produire de sympa dans une gamme de prix très compétitive (moins de 4 euros). Bien

Champagne Extra Brut « 1522 » - Philipponnat : Dégorgé en 2001 sur une vendange de premiers crus et grands crus du millésime 1996, le champagne présente une très légère évolution qui lui donne un charme fou : nez de fruits secs et de noisette, mousse compacts sur les fruits murs, avec une fine acidité, belle longueur. Très Bien 

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici