Les Vins du mois d'Octobre 2006

Compte rendu des vins dégustés en octobre 2006 à différentes occasions, dont un extraordinaire Clos Sainte Hune 1967.

Bourgueil 2004 – Domaine de la Chevalerie : Belle robe rouge rubis, brillante. Le nez est moyennement intense, épicé et fumé avec des notes florales à l’aération. La bouche est sèche en attaque, assez corsée avec une bonne concentration, mais peine à décoller qualitativement à cause de son caractère sec. Un cabernet mur qui se boit bien. Bien

Riesling Altenbourg 1993 – Pierre SPARR : La robe st jaune clair avec des reflets verts. Le nez est parfumé, fumé et légèrement pétrolé avec des notes de fleurs blanches. La bouche est grasse en attaque, puis sèche et puissante avec une belle profondeur. Le vin est déjà assez évolué mais montre bien son terroir. Un vin à maturité, parfait sur un poisson au beurre blanc. Très Bien

Riesling Zellenberg 2002 – Marc Tempé : la robe est jaune doré, intense et brillante. Le nez est parfumé, très mur avec des arômes de miel, d’agrumes confits et de fruits exotiques. La bouche est dense et riche en attaque, avec initialement un peu de gaz, puis devient très fraîche et minérale avec une bonne sapidité. Le vin conserve un caractère sec, la surmaturité est surtout marquée au niveau aromatique, avec des notes de pamplemousse rose et de miel en finale. Un vin qui évolue bien, sur un registre riche. A conserver encore un peu à mon avis. Très Bien

Riesling Tradition 2004 – Gérard Weinzorn : Le nez s’ouvre sur des arômes de fleurs, quelques agrumes, une pointe de levure marquant la jeunesse du vin. La bouche est éclatante en attaque, fraîche et fruitée, sur des fruits acidulés, puis évolue avec une bonne intensité de fruit et une bonne concentration, tout en conservant une acidité fine et présente. La finale est de bonne longueur, plus simple avec des notes d’agrumes. Un beau riesling déjà tentant à boire jeune, issu pour grande partie de jeunes vignes sur le GC Sommerberg. Très bon rapport qualité prix. Très Bien.

Riesling Grand Cru Altenberg de Wolxheim 1999 – Cave du Roi Dagobert : Le premier nez est assez discret, avec des arômes de fleur d’acacia, évoluant à l’aération sur un registre plus minéral : pétrole, camphre, poivre blanc, silex. L’aération le fait évoluer assez rapidement, marquant une certaine fragilité à la garde. La bouche est assez riche en attaque, avec une légère sucrosité perceptible, puis possède du gras et une bonne acidité qui se manifeste rapidement. Le vin se montre de concentration moyenne, mais exprime une jolie profondeur typique de l’Altenberg de Wolxheim. La finale est légèrement amère, mais cette amertume est adoucie par un léger moelleux. Un beau terroir qui transparaît bien dans ce 1999, sur une cuvée bien réalisée par une des plus grands caves coopérative d’Alsace. Le rapport qualité prix est intéressant, et pour moins de 8 euros en Grande surface on a de quoi aborder les terroirs alsaciens tout à fait correctement. Bien

Gevrey Chambertin 1er Cru La Combe Aux Moines 1999 – René Leclerc : La robe est rubis profond, très brillante avec des bords légèrement tuilés. Le nez est de bonne intensité, assez complexe avec des arômes de cerise noire, de mûre, de fraise cuite, de fumée et de cuir. La bouche est souple en attaque, puis concentrée, pure et très fruitée, avec beaucoup de profondeur. La finale est longue, fruitée et soutenue par des tanins fins qui restent discrets. Une cuvée tout en élégance qui malgré sa couleur reste très concentrée. Servie sur le premier ragoût de biche de la saison, le vin tient tête au plat et sa douceur enrobe la texture de la  viande. A 7 ans d’âge, on ne peut plus parler d’infanticide, mais je pense que cette cuvée a de beaux jours à venir. Très Bien

Riesling Leimenthal 2001 – Barmès-Buecher : La robe est jaune citron, brillante avec de belles larmes. Le nez s’ouvre sur des notes de fleur d’acacia et de pamplemousse, et gagne en précision et intensité à l’aération avec des arômes d’agrumes mures. La bouche est riche et pure en attaque, légèrement moelleuse, puis concentrée avec une acidité bien intégrée à l’ensemble. L’impression de pureté cristalline se poursuit dans la longue finale. Une essence de riesling qui se boit déjà très bien. Très Bien

Riesling Clos Sainte Hune 1967 – Trimbach : la robe est jaune doré, brillante. Le premier nez est assez intense, évolué avec des arômes de camphre, d’encaustique, de feuille morte et de tabac, prenant un aspect beaucoup plus jeune à l’aération : au fil des heures, le pamplemousse, la poire et les fruits secs prennent le dessus, en conservant une bonne intensité. La bouche est grasse en attaque, sèche et dense, avec une forte matière en milieu de bouche et une acidité présente mais fondue dans la matière. La finale prend un caractère beurré avec des notes d’hydrocarbures, et possède une persistance très longue. Un vin superlatif, tant ce riesling de presque 40 ans possède encore une belle fraîcheur. Un peu plus évolué que les millésimes 1968, 1973 et 1976 dégustés ces dernières années, ce 1967 devrait être progressivement bu pour profiter de son équilibre magique. Excellent

Riesling Clos Saint Landelin Sélection de Grains Nobles 1990 1/2b – René Muré : la robe est jaune doré très intense, brillante et riche en glycérol. Le nez est parfumé, très surmuri avec des arômes de fruit exotiques, de miel et d’abricot.  La bouche est liquoreuse, pure avec beaucoup de profondeur et l'acidité du riesling qui tend le tout. Un vin très pur, au sommet de sa forme. Excellent

Minervois la Livinière 2002 – Domaine de Courbissac : une robe profonde, brillante, et rouge-noir. Le nez est parfumé, épicé avec des notes de fruits noirs. La bouche est riche et souple en début de bouche, puis légèrement épicée avec une bonne concentration. La fin de bouche laisse apparaître des tanins gras un peu marqués, donnant de la longueur. Finale sur la réglisse, la fumée et le cassis. Une belle bouteille qui s’ouvre doucement. Bien

Muscat 2004 – Jean Dietrich (Ingersheim) : Le nez est ouvert, net et de bonne intensité, avec du raisin frais et une pointe amylique. L’attaque en bouche est moelleuse, puis le vin se montre frais et léger, évoluant sur un caractère souple avec une finale fruitée. Un vin simple parfait à l’apéritif. Bien

Pinot Noir Harmonie 2003 – Valentin-Zusslin : La robe st rouge cerise, profonde avec un bel éclat. Le nez est parfumé, mur avec des arômes de pruneau, de fruits noirs et une petite pointe végétale. La bouche est souple en attaque, concentrée avec des tanins gras, évoluant sur une note plus sèche dans une finale longue dominée parles fruits noirs. La cuvée issue du Bollenberg est magnifique de profondeur et de finesse. Très Bien

Champagne Blanc de Blancs « Terroir » -  Agrapat : la robe paille est accompagnée par une bulle est fine dans le verre. Le nez est mur, bissuité avec des notes de fruits secs. La bouche est fine, élégante avec une bonne concentration. Un champagne fin. Bien

Riesling Tradition 2004 – Barmès-Buecher : Le nez est net, sur les agrumes, les fruits à chaire blanche avec une pointe de pierre à fusil qui signe une petit réduction. La bouche est ample en attaque, puis sèche avec une acidité mûre qui donne de la sapidité à l’ensemble. Un riesling élégant qui se boit très facilement. Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Hengst 2004 – Albert Mann : Le nez est ouvert, de bonne intensité avec des arômes de miel et de fruits secs, ainsi qu’une note de fleurs séchées. L’attaque en bouche est moelleuse, sur le fruit, puis le vin se montre concentré, minéral avec de la profondeur. La finale est longue, de caractère sec.  Un beau vin encore un peu jeune, parfait à table aujourd’hui mais qui mérite d’être conservé 2-3 ans de plus pour afiner son bouquet. Bien

Sylvaner Vignobles de Katzenthal 2004 – Jean-Marc Bernhard : nez parfumé, fruits murs, intensité moyenne. Bouche souple, légèrement moelleuse en attaque, bonne concentration pour ce sylvaner récolté en légère surmaturité. Trop aromatique et as assez sec pour passer sur des huîtres. Très Bien

Gewurztraminer Cuvée Anne 1981 – Rolly-Gassmann : La robe est jaune dorée, intense et éclatante. Le nez est de bonne intensité, légèrement évolué avec des arômes de poire mure, de miel, d’ananas et de fleur séchée. La bouche est moelleuse en attaque, puis grasse et acidulé avec encore un reste de gaz. Superbe flacon qui a accompagné un dîner asiatique (beignets, nems, dim-sum, crevettes à l’ananas). Très Bien

Muscadet Expression de Granit 2003 1/2b – Domaine de l’Ecu : Nez pierre à fusil, fleurs séchées. Bouche sèche, iodée, minérale et légèrement acide. Un vin type qui se goûte bien avec des huîtres. Bien

Pinot Noir Cuvée des Seigneurs 2004 – Vincent Spannagel : La robe est rouge clair, brillante et limpide. Le nez est parfumé, fumé avec des notes de petits fruits rouges. La bouche est souple, légère et légèrement tannique, avec une finale courte. Un vin gourmand, léger et de bonne pureté qui se laisse boire. Bien

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...), cliquer ici