Salon de la Maison du Vin à Mulhouse

Salon des vins « Des Vins, Des Femmes et Des Hommes »
Maison du Vin à Mulhouse, 5-6 Novembre 2005

Un salon des vins organisé en collaboration avec une grande partie des fournisseurs habituels de la cave, ce qui a permis de goûter de nombreux vins dan la journée et de rencontrer les vignerons. Les 5 euros d’entrée donnaient droit  un verre de dégustation Spiegelau. Les vins sont commentés par région et par producteur, même si nous avons goûté les blancs secs, les blancs moelleux puis les rouges dans cet ordre. En compagnie de trois amis, c’est parfois difficile de se faire servir 4 verres à la fois, mais c’est sympathique pour échanger ses opinions. Les prix affichés sont pour des bouteilles à l’unité, avec pendant ce salon des réductions spéciales pour l’achat d’un carton complet.

Alsace – Domaine Albert Mann

Muscat 2004 – Albert Mann (9.50€) : Le nez est frais, avec des notes de raisin frais et d’agrumes. La bouche est sèche et assez vive, légèrement crayeuse sur la langue. Un vin encore jaune mais doté d’un bel équilibre. Très Bien

Riesling Cuvée Albert 2004 – Albert Mann (11.90€): Le nez est fruité, un peu lacté. La bouche est vive, minérale, très agréable avec un coté un peu sec en finale. Voilà un joli riesling qui demande 1-2 ans pour se fondre un peu. Bien

Riesling Grand Cru Schlossberg 2004 – Albert Mann (18.50€): le nez se fait plus complexe, minéral avec des agrumes. La bouche est vive en attaque, puis montre une belle densité avec beaucoup de gras. Le vin est fin et riche avec une structure sucre/acide digne d’un grand vin puissant, qui lui donne un caractère sec (12g/l de sucre résiduel, 7.5g d’acidité exprimée en tartrique). Déjà superbe maintenant, mais doté d’un grand potentiel de vieillissement. Excellent

Pinot Gris Cuvée Albert 2004 – Albert Mann (12.00€): Le nez est fruité, assez parfumé. La bouche est riche, assez vive avec de la finesse, mais reste encore très jeune. La fin de bouche est parfumée sur des notes de fruits jaunes. Un vin élégant à boire ou à attendre. Très Bien

Pinot Gris Grand Cru Hengst 2004 – Albert Mann (18.50€): Le nez est assez discret, fermé et marqué par des notes d’élevage. La bouche est dense, ronde et grasse, avec une forte sapidité et une belle complexité. Le coté fermentaire revient en finale. Un grand vin à laisser vieillir. Très Bien

Gewurztraminer Grand Cru Steingrübler 2004 – Albert Mann (18.50€): Le nez est pur, floral sur la rose, avec des arômes de fruits jaunes et des petites notes fumées à l’agitation. La bouche est assez sèche, grasse avec une belle vivacité. Le vin est bien charpenté avec un peu d’amertume en finale. Encore très jeune pour donner tout son potentiel. Très Bien

Gewurztraminer Altenbourg Vendange Tardive 2003 - Albert Mann (30.50€): le nez est fruité, frais et floral avec des notes de miel. La bouche est grasse, moelleuse, assez sucrée, avec des notes florales qui donnent de l’élégance. La finale est un peu marquée par les levures. A conserver encore un peu. Très Bien

Alsace – Domaine Josmeyer

Pinot Blancs Les Lutins 2001 – Josmeyer (12.00€): le nez est floral et fruité. La bouche est mûre, minérale, sèche et dense, avec beaucoup de jeunesse. Un vin qui s’ouvre doucement, pas besoin de se presser. Bien

Riesling Le Kottabe 2004 – Josmeyer (10.50€): Le nez est parfumé, minéral. La bouche est très sapide, bien équilibrée, avec une acidité très agréable qui donne de la fraîcheur sans agresser, laissant la fin de bouche nette. Un vin gourmand, le millésime 2004 étant le digne successeur du 2001. Très Bien

Riesling Les Pierrets 2001 – Josmeyer (17.20€): Le nez se fait plu complexe, avec des notes de citronnelle, d’écorce d’orange, d’agrumes et d’encaustique. La bouche est sèche, très fruitée, riche et élégante. Le vin est un peu plus complexe que le précédent, et complètement ouvert. J’aime beaucoup ce style. Très Bien

Riesling Grand Cru Hengst 2000 – Josmeyer (23.50€): le nez est complexe, assez intense, avec des notes de camphre et de fleurs blanches. La bouche est sèche, très grasse, élégante et très sapide. Une quintessence de terroir calcaire avec une acidité puissante sans jamais être agressive. Un modèle du genre. Excellent

Pinot Gris le Fromenteau 2004 – Josmeyer (13.50€): le nez est assez discret avec des notes de noisette et de foin. La bouche est parfumée, assez sèche avec une forte densité, une bonne minéralité et du gras. Cette cuvée est un pinot gris de table par excellence, loin du style des vins fruités et moelleux. Bien

Pinot Gris Fondation 2000 – Josmeyer (20.50€): Le nez est doux, avec des notes de brioche, de cuir et de cire faisant penser à un vieux meuble. La bouche est ronde, fruitée et dense, avec un retour des fruits jaunes en finale. Un vin très équilibré, parfait également à table. Très Bien

Gewurztraminer Les Folastries 2004 – Josmeyer (13.50€): Le nez est parfumé, floral avec de la rose et du lilas. La bouche est fine, assez vive, très sapide avec beaucoup de pureté. La finale est très pure avec des notes de rose. Un gewurztraminer très élégant. Très Bien

Pinot Gris Vendanges Tardives 1995 – Josmeyer (34.00€): le nez est fumé, avec des notes d’abricot et de pralin. La bouche est surmurie, confite sans avoir trop de sucre, dans le plus pur style de la maison. Une VT construite sur la concentration plus que sur le sucre. Très Bien

Alsace - Eaux de vie Michel Windholtz

Un petit arrêt chez Michel Windholtz pour goûter quelques unes des plus extraordinaires eaux de vie alsaciennes. On a fait la dégustation avant la pause déjeuner, pour que nos papilles ne soient pas cassées par l’alcool. Le fruit est d’une pureté incroyable, et l’alcool ne brûle pas du tout. On voulait en goûter 2-3, puis on s’est pris au jeu et par curiosité on a continué ! Coup de cœur pour le kirsch et la framboise sauvage.

  • Marc de Gewurztraminer (31.50€): un marc très doux et parfumé avec des notes de lilas et jasmin en rétro-olfaction
  • Marc de Gewurztraminer 50cl VT 1996 (37.50€): un style plu épicé, plus corsé avec un surcroît de finesse en bouche.
  • Griotte d’Alsace (40.50€): très parfumé avec un nez de griotte fraîche, la bouche se fait plus puissante avec des notes de cuir.
  • Kirsch Réserve (47.50€): très marqué par la cerise noire au nez, puis très enveloppant en bouche
  • Quetsch Réserve (38.00€): le nez rappelle l’amande, puis la bouche se fait plus fine, presque acidulée.
  • Alisier (44.50€): le nez rappelle la pâte d’amande et les fruits confits. La bouche est d’une douceur qui fait oublier les 40+ degrés d’alcool
  • Framboise Sauvage (44.50€): Le nez est très fin, très pur sur les arômes de fruit. On se met littéralement des framboises sauvages dans le nez. La bouche est ronde et très parfumée.
  • Baie de Houx (59.00€): Le nez est parfumé, avec des notes élégantes de houx qu’on n’a pas l’habitude de sentir. La bouche est grasse, avec des notes de pin. On pense à allumer un cigare…
Beaujolais – Jean-Paul Brun

Beaujolais Nouveau 2005 – Jean-Paul Brun : le nez est fruité, sur la cerise, la bouche est gouleyante sans aucune amertume. Un bien joli BN Bien

Beaujolais Cuvée l’Ancien 2005 – Jean-Paul Brun : Le nez est marqué par la violette, la bouche est plus corsée, un peu ambitieuse, mis parait technique. Moins plaisant à boire que le précédent. Pas encore prêt à boire. Bof

Beaujolais Cuvée l’Ancien 2004 – Jean-Paul Brun (6.40€): Le nez est plus net sur ce 2004, avec de la cerise et de la framboise. La bouche reste légère, souple, mais très simple. Pas terrible après des 2005. Bof

Fleurie 2004 – Jean-Paul Brun (10.50€): Le nez est floral et un peu marqué par des fruits rouges. La bouche est élégante avec du gaz, le vin est très typé macération carbonique et possède beaucoup de fraîcheur. Bien

Bourgogne – Domaine Gilbert Picq

Chablis 2003 – Gilbert Picq (11.50€): Le nez est minéral, beurré avec des notes de coquille d’huître. La bouche est grasse et sèche, assez dense, légèrement anisée en finale. Un chablis sympathique et déjà bien ouvert. Bien

Chablis Vieilles Vignes 2003 – Gilbert Picq (13.20€): Le nez est assez parfumé, avec des agrumes et du tilleul. La bouche se fait plus sèche que le précédent, assez dense avec une texture granuleuse sur la langue. Un vin encore un peu fermé. Bien

Chablis 1er Cru Vosgros 2003 – Gilbert Picq (16.00€): Le nez est très fin, légèrement épicé. La bouche est minérale, fine et assez complexe, avec une finale anisée. A attendre. Bien

Chablis 1er Cru Vaucoupin 2003 – Gilbert Picq (17.50€): le nez est assez discret, fin avec des notes d’écorce d’orange. La bouche est grasse, encore jeune, avec une acidité assez présente. Une belle richesse mais le vin est encore fermé. Bien

Bourgogne – Domaine Saumaize-Michelin 

Saint-Véran Les Crèches 2004 – Saumaize-Michelin (11.50€): Le nez est boisé, avec des notes d’eucalyptus et de menthe réglissée. La bouche est assez vive, minérale avec de fines notes de pamplemousse mais avec un boisé envahissant qui prend toute la place. Le temps fondra-t-il le bois avant que le fruit disparaisse ? Bof

Pouilly-Fuissé Les Vignes Blanches 2003 – Saumaize-Michelin (16.00€): Le nez est parfumé, avec un fruité fondu, et est légèrement boisé. La bouche est assez grasse, élégante et minérale. Un vin assez rond, bien typé. Bien

Pouilly-Fuissé Clos sur la Roche 2004 – Saumaize-Michelin (18.00€): Le nez est fin et parfumé sur des notes d’agrumes. La bouche est tendue, souple et vive avec beaucoup de fruit, et un boisé encore un eu sensible. Une vivacité dans un style alsacien qui rappelle les rieslings et muscats d’Albert Mann. Très Bien

Jura – Domaine Mireille & André Tissot

La dégustation est animée par un Stéphane Tissot à l’enthousiasme communicateur.

Arbois Chardonnay Mailloche 2004 – Mireille et André Tissot (14.10€): Le nez est floral avec des notes de beurre et de noisette fraîche. La bouche est dense, mûre, très chardonnay, avec une texture un peu sèche sur la langue. Un bel élevage pour ce chardonnay très plaisant à boire. Très Bien

Arbois Chardonnay Bruyères 2003 – Mireille et André Tissot (14.50€): Le nez est marqué par des fleurs blanches, du tilleul et du fenouil, un peu plus évolué que le précédent. La bouche est plus acidulée, grasse et assez dense, avec de nouveau une finale asséchante. Bien

Arbois Traminer 2004 - Mireille et André Tissot (10.30€): Un savagnin élevé en cuve. Le nez est parfumé, avec des fleurs séchées et du beurre. La bouche est grasse, assez vive avec des notes d’asperge. Un vin à forte personnalité, encore un peu jeune. Bien

Arbois Savagnin 2001 - Mireille et André Tissot (16.50€): Le nez est parfumé, complexe avec de la pomme verte, de la noix, et des notes de cannelle, de mine de crayon, de fumé et de céleri. La bouche est corsée, épicée et un peu alcoolique, avec des notes fumées en finale. Très Bien

Vin Jaune 1998 - Mireille et André Tissot (30.00€): Le nez est complexe, avec des notes de noix, de caramel, de pralin et de mine de crayon. La bouche est plus grasse, presque chaude, avec des notes de pomme vert et de cuir en finale. Un vin encore jeune, à laisser vieillir un peu pour que les épices se dévoilent plus fortement. Bien

Vin Blanc Passerillé Cuvées Spirale 37.5cl – Mireille et André Tissot (27.00€): un vin liquoreux (320 g/l de sucre, 8 degrés d’alcool). Le nez évoque le miel, le foin coupé, la pomme. La bouche est très fine, de la vraie dentelle, mais encore fortement marquée par le sucre. Une bombe… à retardement ! Très Bien

Vin Rouge Passerillé Cuvées Audace 37.5cl – Mireille et André Tissot (27.00€): Le nez évoque la fleur de sureau et la cerise griotte. La bouche est moelleuse, sans aucune lourdeur, et développe un léger rancio qui s’associe à une belle amertume. La fin de bouche est très pure. Un vin doté d’une forte personnalité. Très Bien

Languedoc - Domaine de la Marfée 

Coteaux du Languedoc Les Gamines 2002 – Domaine de la Marfée (12.00€): Le nez est boisé, un peu végétal, avec des notes de cerise griotte. La bouche est souple, épicée, assez douce. Un vin plaisant. Bien

Coteaux du Languedoc Les Gamines 2003 – Domaine de la Marfée (12.00€): Le nez est plus marqué par le bois qui masque un peu le fruit. La bouche est corsée, assez vive avec des notes de prunelle et de chocolat. Les tanins sont un peu asséchants, et la finale un peu alcoolique. Un vin un peu déséquilibré pour le moment. Bien

Coteaux du Languedoc Les Vignes qu’on abat 2003 – Domaine de la Marfée (28.00€): Une cuvée 100% Carignan (d’où le nom de la cuvée), contrairement à l’assemblage 60/40 de Syrah/Mourvèdre de la cuvée précédente. Le nez est giboyeux avec des notes d’encre qui rappellent un pauillac. La bouche est souple, finement acidulée, dans un style très doux malgré des tanins un peu secs en finale. Très Bien

Languedoc - Domaine de l’Aiguelière 

Montpeyroux Tradition 2002 – Domaine de l’Aiguelière (7.80€): Le nez est fruité, épicé dans un style médocain. La bouche est assez dense, élégante avec un petit manque de maturité qui renforce le caractère épicé. Assemblage 60/40 Syrah/Grenache. Bien

Montpeyroux Côte Dorée 2002 – Domaine de l’Aiguelière (21.00€): Le nez est assez boisé, avec des notes de fruits et de lierre à l’agitation. La bouche est souple en attaque, assez fine avec un beau fruité soutenu par une bonne acidité. La fin de bouche est à nouveau un peu sèche. Un bon potentiel après une garde de quelques années. Cuvée 100% Syrah. Très Bien

Montpeyroux Côte Rousse 2002 – Domaine de l’Aiguelière (21.00€): Le nez est parfumé avec des notes de fruits noirs et de cuir. La bouche est souple, fine avec beaucoup de densité, dans un style équilibré et un peu austère qui rappelle un jeune Hermitage. Beau potentiel également, peut-être un peu plus fin que la côte dorée. 100% Syrah. Très Bien

Rhône – Vignobles Brunier

Châteauneuf du Pape Blanc 2004 – Domaine de la Roquète (21.50€): le nez est parfumé, un peu végétal. La bouche est assez vive, grasse et assez neutre. Un vin qui parait plat. Bien

Châteauneuf du Pape Blanc 2003 – Domaine du Vieux Télégraphe (31.00€): Le nez est floral avec des notes de vernis. La bouche est grasse, parfumée avec beaucoup de finesse, dévoilant un joli fruité en finale. La bouche est nettement plus plaisante que ce que le nez ne laisse présager. Très Bien

Gigondas Les Pallières 2003 – Domaine du Vieux Télégraphe (17.00€): le nez est parfumé, avec de la prunelle et des fruits noirs. La bouche est souple, légèrement épicée, très riche avec un coté sec peu plaisant. La finale est asséchante avec des tanins qui manquent de fraîcheur. Le vin reste néanmoins bien équilibré pour le millésime. Très Bien

Châteauneuf du Pape 2003 – Château la Roquète (24.00€): le nez est parfumé, sur des notes de fruits rouges. La bouche est grasse et souple, revient sur d’agréables notes de framboise en milieu de bouche avant de tomber dans un fossé de tanins secs en finale. Est-ce que le temps va assouplir une telle structure ? Bien

Châteauneuf du Pape 2003 – Domaine du Vieux Télégraphe (34.00€): Le nez est très épicé, sur des arômes de laurier, et un peu viandeux. La bouche est corsée, dense avec des tanins qui sont très veloutés en comparaison de tous les autres vins. On est clairement un cran au dessus avec ce vin. Mais il faudra patienter avant d’en profiter. Bien

Vin du Liban Massaya Sélection 2002 –Château Massaya (23.00€): La robe est rubis assez foncé. Le nez est très bordelais, avec des épices, du poivron, du cuir et des notes végétales. La bouche est souple, fine avec des tanins peu marqués. Un vin plaisant à boire aujourd’hui. Bien

Rhône - Domaine de l’Oratoire Saint-Martin

Cairanne Réserve des Seigneurs 2004 – Domaine de l’Oratoire Saint-Martin (9.70€): Le nez est très mûr avec des notes de pruneau cuit. La bouche est souple, corsée avec des tanins généreux. La finale se pare de notes de café et chocolat. Un vin très mûr déjà abordable (60%grenache 30%Mourvèdre 10%Syrah). Bien

Cairanne Cuvée Prestige 2004 – Domaine de l’Oratoire Saint-Martin (13.50€): La robe est très sombre, le nez est riche avec des notes de suie et de ronce. La bouche est souple, grasse et enveloppante, sans tomber dans la lourdeur. Une cuvée charpentée où la matière est un peu poussée, mais qui garde encore un peu de finesse. (60%Grenache 40%Mourvèdre). Très Bien

Cairanne Cuvée du Haut Coustias 2003 – Domaine de l’Oratoire Saint-Martin (15.00€): Le nez est très puisant, avec des fruits noirs cuits et des notes de rafle. La bouche est veloutée, soyeuse avec des notes de café. La finale est très tannique et très asséchante. Un vin un peu sec. Où est l’élégance des millésimes 95-96 ? (60%Mourvèdre 40%Syrah). Le millésime 2003 parait bien difficile en Rhône Sud. Bien

Roussillon

Maury moelleux cuvée Aurélie 2004 – La Préceptorie de Centernach (12.50€): Le nez est riche, sur des notes de chocolat et de kirsch. La bouche est un peu moelleuse, douce mais encore jeune, avec des notes de cuir en finale. Trop jeune à mon goût. Bof

Banyuls Léon Parcé 50cl 2004 – Domaine de la Rectorie (16.20€): le nez évoque la cerise fraîche. La bouche est assez vive et reste sèche avec des notes de framboise en finale. Un équilibre plus abouti pour un vin qui se déguste assez bien maintenant. Bien

Sud-Ouest – Domaine Charles Hours (Clos Uroulat)

Jurançon Cuvée Marie 2004 – Charles Hours (10.50€): le nez est assez discret, avec des agrumes. La bouche est grasse, riche et mure, avec des agrumes en finale. Le vin parait moelleux de par sa richesse, alors qu’il contient moins de 4g/l de sucre. Très Bien

VDT Cuvée Marie 03 – Charles Hours (10.50€): Les 6.4 g/l de sucre ont été fatals à l’AOC Jurançon sec, c’est donc sous l’appellation vin de table que le millésime 2003 est étiqueté. Le nez est très mûr, avec des notes d’abricot et de pêche. La bouche est grasse avec un léger moelleux, mais semble encore jeune. Très Bien

Jurançon Moelleux 2003 – Charles Hours (14.80€): le nez est parfumé, avec du miel et de l’écorce d’orange. La bouche est vive, avec une liqueur assez forte, le cépage revenant fin de bouche donner une touche un peu amère. Un Jurançon Moelleux bien né, très bien structuré, qui demande un peu de temps pour se fondre. Très Bien

Sud-Ouest – Domaine Rotier

Gaillac rouge les Gravels 2003 – Domaine Rotier (6.00€): Le nez est très fruité, un peu dans le style d’un bordeaux clairet, avec du poivron et des fruits rouges. La bouche est souple, droite avec des tanins gras et fondus. Un beau vin plaisant et un super rapport QP. Très Bien

Gaillac rouge Renaissance 2002 – Domaine Rotier (8.50€): le nez est un peu réduit, avec des notes de cassis et framboise. La bouche est souple, assez fine avec une belle concentration. Les tanins sont gras, ce qui donne beaucoup d’élégance à l’ensemble. Un vin à boire dès à présent. Très Bien

Gaillac doux les Gravels 2004 – Domaine Rotier (8.80€): le nez est parfumé, net et pur sur des notes de pêche. La bouche est moelleuse, ronde, mais encore jeune et marquée par des notes d’asperge. Bien

Gaillac doux Renaissance 50cl 2003 – Domaine Rotier (12.10€): le nez est très mûr, avec des arômes de raisin de Corinthe et d’abricot. La bouche est liquoreuse, avec un joli botrytis, dans un style fin et facile à boire. Un très beau vin. Très Bien


C’est toujours difficile de goûter du vin lorsque l’offre est si nombreuse. Le risque est de consacrer trop de temps aux incontournables, et au final de ne pas avoir le temps ou l’énergie pour goûter des vins moins connus. L’organisation était parfaitement rodée, et la pause de midi bien organisé, avec un traiteur qui confectionnait de superbes sandwiches à la demande.

J’ai été globalement déçu par les vins du Sud de la France dans le millésime 2003. Plus que de la surmaturité, la sécheresse a bloqué les maturités et grillé les raisins, donnant souvent des vins à l’équilibre cuit au nez et sec en bouche. Du coup, l’épouvantable millésime 2002 de la catastrophe naturelle  parait presque bien équilibré en comparaison, avec un fruité doux très agréable. En tout cas, la Maison du Vin dispose d’un portefeuille de domaines impressionnant, dans toutes les régions de France. L’Alsace est dignement représentée par la Maison du Vin avec de beaux domaines. Même s’ils ne sont pas venus au salon, on trouve également entre autres Trimbach, Schlumberger, Zind-Humbrecht et Martin Schaetzel en vente à la Maison du Vin. Les Mulhousiens ont de la chance d’avoir un tel caviste au centre ville, accessible facilement en voiture grâce à son parking privé.

Thierry Meyer

  • LA MAISON DU VIN
  • Georges Henner
  • 10 Rue Nouveau Bassin
  • 68100 MULHOUSE
  • 03 89 46 50 35