Les Bourgognes à la Cave Rommes (Luxembourg)

21 septembre 2004

La Cave Rommes organise des dégustations par thème six fois dans l'année, ce qui permet de goûter une grande partie des produits en vente et d'en acheter à tarif préférentiel.

Les prix indiqués sont  TTC, avec réduction de 15% par 6 bouteilles de même qualité.

Rouges 

Domaine Bart

·         Marsannay « Les Champs Salomon » 2001 : Le nez est très fruité sur des arômes de cerise griotte. La bouche est souple et acidulée. Un vin déjà très agréable à boire aujourd’hui, un tour de force pour le millésime. Une bouteille que j’ai sortie de ma cave pour la comparer aux vins présentés lors de la dégustation.

Domaine Bruno Clair

·         Savigny les Beaune 1er Cru la Dominode 2000 (37.47€) : Le nez évoque la ronce, la bouche est sèche avec un peu de cerise.

·         Vosne Romanée « Les Champs Pedrix » 2000 (34.92€) : Le nez est plus épicé, amis reste austère. La bouche est assez dense avec beaucoup de tanins.

·         Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos du Fontenys 2000 (45.99€) : Le nez est épicé, avec des arômes végétaux. La bouche est corsée et sèche, avec des tanins assez forts. Un vin fermé.

Les vins de Bruno Clair ne sont pas très convaincants, et surtout, ils sont devenus chers depuis 5-6 ans. Le domaine est-il victime de son succès et fait-il payer aux distributeurs français la baisse du dollar américain ? Le positionnement de ses vins le rend moins attractif en tout cas.

Domaine Charles Thomas

·         Hautes Côtes de Nuits « Les Chaumes » 2001 (9.97€) : Le nez est très mur, sur des notes de fruits rouges cuits. La bouche est moins fruitée qu’on l’imagine au nez, avec des tanins un peu fermes.

·         Savigny les Beaune « Les Planchots » 2001 (15.84€) :Le nez est corsé et fruité, la bouche est assez grasse malgré des tanins présents.

·         Fixin « Clos Meix Trouhans » 2001 (12.95€) : Le nez se montre de nouveau doux et mur, la bouche se montrant de nouveau riche et ferme.

·         Gevrey-Chambertin « Champfranc » 2001 (21.63€) :Le nez est plus élégant avec des arômes de cerise burlat. La bouche est assez souple

·         Morey-Saint-Denis 1er Cru « Monts Luisants » 1999 (26.23€) : Le nez est nettement plus fondu que les 2001 qui l’entourent, avec une bouche ronde qui reste toutefois acidulée.

·         Nuits Saint-Georges « Les Charmottes » 2001 (24.70€) : Le nez est sur des fruits rouges, la bouche est tendre et acidulée, avec beaucoup de souplesse dans ce millésime.

·         Nuits Saint-Georges 1er Cru « Les Richemones » 2001 (32.70€) : Un vin très fin avec des nuances de groseille au nez,  et une bouche très grasse et ronde qui termine sur un joli fruit. Très bon.

·         Vosne Romanée 1er Cru « Les Malconsorts » 2000 (45.64€) : Le nez est un peu austère mais laisse apparaître des notes de fraise. La bouche se montre en revanche dure et encore tannique.

·         Beaune 1er Cru « Grèves » 2001 (22.99€) : Un vin à nouveau plus tendre, avec des fruits rouges au nez et une bonne souplesse en bouche. Les tanins sont sensibles en finale.

·         Pommard 1er Cru « Les Rugiens » 1999 (39.17€) : Le nez est bouqueté, fondu avec des notes de fruits murs et des traces de pruneau. La bouche est ronde avec des tanins gras. L’écart de millésime est évident. Très bon

·         Corton « Clos du Roi » 2002 (44.28€) : Le nez est très parfumé, floral avec des notes de fruits rouges. La bouche est finement acidulée et regorge de groseille. Très très bon.

Le domaine a produit des 2001 murs mais corsés avec des tanins très présents.  Tous les flacons dégustés viennent des vignes du domaine à l’exception du Fixin qui provient de raisins achetés. Même les appellations moins prestigieuses ont produit des vins riches. Certaines cuvées sont vraiment de haut niveau, et même si cette année le Chambertin Clos de Bèze et la Romanée St Vivant n’étaient pas en dégustation, le Nuits Richemones et le Corton ont pris le relais. Le Corton annonce sans doute des 2002 plus faciles à boire jeunes.

Domaine Robert Sirugue

·         Vosne Romanée « Vieilles Vignes » 2001 (30.66€) : le nez est très flatteur, avec des fruits cuits, du pruneau, du kirsch. La bouche est fruitée, ronde avec des fruits très murs. Le vin est moyennement corsé et finit sur une note un peu chaude.

·         Vosne Romanée 1er Cru « Les Petits Monts » 2001 (35.77€) : Le nez est plus végétal, avec des notes de lierre. La bouche est en revanche dense et fruitée, avec moins de surmaturité que le précédent mais autant de concentration et de souplesse. Une belle réussite. Très bon.

Château de Chorey

·         Chorey les Beaune 2001 (17.03€) : Le nez est marqué par des arômes de torréfaction de pain grillé. La bouche se montre souple et très fine.

·         Beaune 1er Cru « Domaine de Saux » 2001 (27.25€) :Le nez est plus floral avec des petits fruits rouges. La bouche est souple et très fine.

·         Beaune 1er Cru « Les Teurons » 2001 (34.06€) : Un style similaire au précédent avec un surplus de concentration. La bouche est à la fois souple et riche. Très Très bon.

J’abordais ces trois vins du Château de Chorey que je ne connaissais pas avec peu d’enthousiasme, et j’ai été réellement surpris par le fruité et la souplesse qu’ils montrent dans un millésime qui se révèle très tannique, en particulier chez Charles Thomas.  Les vins ont un beau profil aromatique, et on a envie de vider son verre sans cracher, ce qui est toujours un très bon signe lors d’une dégustation !

Domaine Maratray-Dubreuil

·         Ladoix « Les Gréchons » 2000 (14.48€) : le nez est un peu évolué, sur des arômes de griotte et de kirsch. La bouche est souple, assez fine, et plaisante.  Un vin plaisant à boire sans trop tarder.

·         Corton « Bressandes » 2000 (36.08€) : le nez est étrange, il semble fatigué comme après une longue aération. La bouche est cependant dense, riche et grasse, mais ne parvient pas à faire oublier le nez. Etrange

Hospices de Beaune

·         Beaune 1er Cru « Cuvée Brunet » 2001 (44.11€) :

·         Beaune 1er Cru « Cuvée Brunet » 2002 (40.19€) :

Les deux vins sont élevés par le domaine Charles Thomas, et présentent un nez fortement boisé en raison de l’utilisation de fûts neufs. La bouche du 2001 est dense et la matière contrebalance celle du bois a cause de sa densité.  La bouche du 2002 est également boisée, mais cette fois c’est la maturité du fruit qui contrebalance le bois, le vin semblant en comparaison moins corsé que le 2001. Après les Beaune du Château de Chorey,  je trouve cela un peu dommage de gâcher un si beau potentiel de fruit à Beaune par un boisé si généreux, fût-il de bonne qualité comme c’est le cas ici !

Domaine Matrot

·         Monthélie 2001 (16.89€) : Le nez est très mur, sur des fruits cuits. La bouche est assez corsée, acidulée et souple.

·         Auxey-Duresses 1996 (18.06€) : Le nez est très pur, avec un cassis intense et des fruits rouges. La bouche est concentrée, acidulé et très pure. L’impression de finesse en fin de bouche est remarquable. Très très bon, et un super rapport Q/P

·         Volnay 1er Cru « Santenots » 2001 (27.41€) : Un nez assez fruité, sur la cerise, et une bouche très dense et souple, avec des notes chocolatées en finale. Très très bon.

·         Blagny 1er Cru « La Pièce sous le Bois » 2001 (27.41€) : Le nez se montre cette fois plus viandeux, presque un peu giboyeux. La bouche est corsée et un peu ferme. Goûté l’année dernière, le vin se présentait mieux. Mieux vaut boire les vieux millésimes en ce moment.

Le domaine Matrot produit des rouges qui me plaisent beaucoup, et 2001 n’échappe pas à la règle. A noter le Volnay Santenot 95 qui se montre très bon en ce moment.

Domaine Marc Morey

·         Chassagne-Montrachet 2000 (15.84€) : Le nez rappelle la grenadine par ses fruits rouges frais. La bouche manque un peu de concentration mais se montre très souple et acidulée.

·         Chassagne-Montrachet 1er Cru « Morgeot » 2001 (20.70€) : Le nez est floral, avec des notes de violette. La bouche est assez souple, moyennement corsée avec beaucoup de pureté. Les tanins se font un peu sentir en finale.

Domaine Chanzy

·         Rully « L’Hermitage » 1999 (11.58€) : Le vin semble cartonneux et bouchonné au nez. Une deuxième bouteille ne se montre pas plus rassurante. Est-ce un problème de lot, de bouchon, ou alors est-ce que le domaine aurait subi une partie de la grêle sur Rully en 1999 au point de donner une cuvée qui a très mal vieilli ?

Domaine Yves et Hugues de Suremain

·         Mercurey 1er Cru « Clos l’Eveque » 2000 (15.33€) : Le nez est mur et riche, avec des notes de fruits rouges pures. La bouche est souple, bien faite, avec toute l’élégance qu’on attend d’un Mercurey. J’aimerais bien en goûter une bouteille à l’aveugle côte à côte avec un Mercurey Clos de Myglands. Mais peut-être que Monsieur Faiveley devrait faire pareil ! Très Très bon.

Domaine Thénard

·         Givry 1er Cru « Cellier aux Moines » 2001 (10.55€) : un vin sympathique, très aromatique au nez sur des arômes de cerise, et gouleyant en bouche. A boire dès maintenant.

·         Corton « Clos du Roi » 2000 (33.72€) : La robe est le nez sont très denses, avec en particulier des notes de chocolat au nez.

Blancs

Quelques blancs pour terminer la dégustation, mais je n’ai pas goûté tous les vins car j’étais un peu fatigué !

Domaine Charles Thomas

·         Corton Charlemagne 2002 (68.95€) : Le nez est minéral mais marqué par un boisé très présent. La bouche est pure et assez dense, encore jeune et boisée.

Domaine Maratray-Dubreuil

·         Corton Charlemagne 2001 (44.01€) : Le nez est très floral avec ces notes de fleur d’oranger qui rappellent le CC 01 de Bouchard bu l’an dernier. La bouche reste équilibrée avec des arômes de fruits blancs qui couvrent une minéralité discrète. Le vin est sec sans que son acidité ne soit trop présente. Très Très bon.

Domaine Matrot

·         Puligny-Montrachet 1er Cru « Les Chalumeaux » 2002 (36.50€) : Le nez est très parfumé, floral avec des notes de fruits blancs. La bouche est dense et riche, fruitée sans exagération. Beaucoup d’élégance. Très Très Bon.

Domaine Marc Morey

·         Chassagne-Montrachet 1er Cru « Les Chevenottes » 2000 (34.06€) : Le nez est légèrement boisé, avec un coté anisé. La bouche est florale mentholée avec des notes de tilleul. Beaucoup de finesse et d’élégance dans un style assez corsé.

Domaine Georges Noël

·         Chablis 1er Cru « L’Homme Mort » 2002 (16.52€) :Le nez est floral, presque trop intense un peu comme certains viogniers. La bouche est encore très jeune, minérale avec des notes florales. La finale est très aromatique. Très bon.

Remarques générales

Cette dégustation centrée sur les millésimes 2000 et 2001 est fort instructive. Elle rappelle que le fruité des 2000 pas trop extraits est aujourd’hui très agréable, et que si 2001 a produit des vins riches et tanniques, ils ne sont pas forcément moins denses et moins mur que 2002 dont tout le monde parle aujourd’hui. Surtout, l’acidité des rouges bourguignons a rappelé que ce sont des vins qui passent très bien à table avec des plats ou d’autres régions ne seraient pas très à l’aise. Lorsqu’on prépare une tourte à la viande avec des crudités, des feuilletés au jambon ou des escalopes à la crème, les convives qui n’apprécient pas le vin blanc seront contents de goûter à ces vins fruités, pas trop tanniques, et acidulés. Les gros calibres de la côte de nuit supporteront plus les viandes et les fromages un peu plus corsés.

Plus que jamais aussi, le prix devient un élément de discussion. Les prix mentionnés sont des prix de détail chez un caviste à Luxembourg, mais reflètent quand même les dérapages de domaines qui vendent des Savigny les Beaune au même prix que d’autres commercialisent leur Corton. La vigilance, la dégustation et l’échange restent donc d’une grande utilité pour partir à la recherche des bonnes affaires. Dernière remarque, ma bouteille de Marsannay 2001 de Bart s’est superbement bien bue à différents stades de la dégustation, et si elle manquait de richesse face aux cortons et autres Nuits Richemones, elle supportait bien la comparaison avec nombre d’autres vins.

Thierry Meyer