Le vin de la semaine du 5 septembre 2011 : un sylvaner 2009

C'est aussi la rentrée scolaire pour le vin de la semaine, et le vin de cette semaine est très en ligne avec l'objectif de cete chronique : un très bon terroir, un vin sec et ample versatile à table, et surtout un rapport qualité prix exceptionnel. Le Sylvaner Duttenberg 2009 de Guy Wach à Andlau est le vin de la semaine.

Originaire de la face Nord-Ouest du coteau portant le grand cru Moenchberg, sur des terrains marno-calcaires complexes, le vin pssède une noble origine : le sylvaner peut ici mûrir lentement sans que le botrytis ne l'affecte trop, et doté d'une bonne assise minérale ainsi que d'une belle maturité physiologique, il produit des vins amples taillés pour une garde de plus de 20 ans dans les beaux millésimes comme 2009. Malgré tout, le sylvaner est souvent destiné à une consommation rapide, et pour supporter un prix de vente raisonnable, on ne le produit pas à des rendements de grand cru.

Ce Sylvaner Duttenberg 2009 possède une belle maturité, de l'ampleur et du gras en bouche, et se goûte sec avec moins de 4 g/l de sucre résiduel. Ce sera un vin parfait pour accompagner la cuisine de semaine. Vendu 6.6€ départ cave, il faut le comparer au pinot gris Duttenberg 2009 pour se rendre compte des faibles différences de style et de qualité, le pinot gris étant toutfois désavantagé car originaires de vignes beaucoup plus jeunes que le sylvaner.

Si le muscat et le riesling Andlau de la maison sont à juste titre réputés, et souvent rapidement épuisés (les 2010 sont à la vente depuis peu, mais pour combien de temps ?), ce sylvaner Duttenberg devrait être tellement demandé que les ventes devraient être contingentées, et le prix plus élevé, de manière à étaler la vente des 1400 bouteilles produites sans rupture d'un millésime à l'autre. Pourtant, il n'est n'est rien, et nous avons ici une cuvée facile à boire, qui possède du fond, disponible à la vente pour un prix bas, et qu'on peut acheter par carton de 12 sans craindre d'en laisser quelques bouteilles au fond de la cave plusieurs années. Le succès d'un vin étant une combinaison de qualité et de notoriété, on se rend bien compte que la côte du sylvaner de terroir est encore trop basse. Les amateurs avertis saurons cependant trouver ici une cuvée de choix.

Thierry Meyer

Retrouvez tous les vins de la semaine

Domaine Guy Wach