Les Vins du Mois de Juillet 2011

Compte rendu des vins dégustés en juillet 2011 à différentes occasions, dont un magnifique Echezeaux 1996 du Domaine Confuron-Cotetidot

Chili Don Melchor 1996 - Concha Y Toro : une cuvée prestige à base de Cabernet sauvignon, qui se comporte comme un bordeaux de bonne facture : les arômes de fruits mûrs sont complétés de notes fumées, et d’un boisé bien intégré. La bouche est tendre, bien structurée autour de tanins murs, avec un équilibre très français qui tranche avec le caractère confiture souvent rencontré dans les vins rouges du Nouveau Monde. Un beau flacon à maturité. Très Bien

Pauillac Château d'Armaillhac 1990 : un cru très peu coté à la fin des années 80, suite à son changement de nom. Pourtant, ce millésime 1990 et aujourd'hui une petite merveille, à parfaite maturité. Le nez est marqué par des arômes de petits fruits noirs, de fumée et de suie, avec une note légèrement lardée. La bouche est ample, profonde avec du gras, des tanins très mur, finissant sur un équilibre d'une grande précision et d'une grande finesse. Un magnifique Pauillac que l'on savoure sur de l'agneau. Très Bien

Gewurztraminer Vieilles Vignes 2007 - Armand Landmann : voilà un gewurztraminer 2007 très réussi, combinant la finesse des terroirs de grès de Nothalten avec la vivacité du millésime. Le nez est très parfumé, avec des arômes de fruits exotiques et une légère pointe épicée. La bouche est franche en attaque, légèrement moelleuse et d'une grande finesse. L'ensemble se boit délicieusement bien sur une tarte aux fruits. Très Bien

Gewurztraminer Cuvée Inès Sélection de Grains Nobles 2005 - Ziegler-Mauler : un vin de grande concentration à la robe dorée très intense, marqué par des arômes d'agrumes confits, de miel, de pralin, et d'écorce d'orange. La bouche est massive, très liquoreuse avec un petit manque de fraîcheur qui alourdit l'équilibre. Je ne suis pas persuadé qu'une garde supplémentaire lui fera retrouver un équilibre plus élégant. Bien

Côtes du Rhône 2005 - E. Guigal : le vin a été une bonne surprise ce weekend, le vieillissement en bouteille commençant à lui apporter la souplesse nécessaire pour en faire un vin convivial. La proportion importante de syrah dans l'assemblage donnait initialement un caractère fermé et une texture serrée en bouche à ce vin, mais après 6 ans l'ensemble gagne en souplesse, et si le nez se pare de notes de fruits rouges très murs, la bouche gagne en finesse et en pureté, les tanins étant fondus au point de rappeler un Gigondas, voire un petit Châteauneuf du pape. Un vin vraiment bluffant pour un Côtes du Rhône, et un millésime qui confirme le statut d'étalon de cette cuvée qui combine idéalement gros volume et prix très sage. Très Bien

Grave 2005 - Château la Fleur Jonquet : un Bordeaux de bonne facture comme on aime en trouver dans un millésime très réputé, doté d'un très bon rapport qualité prix. Le nez est assez moderne, mélange de fruits mûrs avec un boisé légèrement toasté de bonne qualité. La bouche possède une bonne concentration, des tanins frais encore légèrement asséchant, et une finale de longueur moyenne qui laisse une bonne impression en bouche. Un château très régulier, qui a produit un très beaux 2005. Bien

Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2006 - Léon Boesch : la robée dorée, particulièrement foncée, avec un léger manque d'éclat. Le nez est marqué par les fruits confits, des épices, et une légère touche de fruits exotiques typiques des gewurztraminers de ce terroir. La bouche est ample, riche et moelleuse tout en conservant de la chair et un caractère acidulé très agréable. Les notes fumées, légèrement présentes à l'ouverture, prennent le dessus à l'aération. A boire sans trop tarder. Bien

Vin de Savoie cru Marin Clos du Pont 2008 - Maison Delalex : une cuvée prestige produite sur les hauteurs de Thonon les Bains, qui contrairement aux idées reçues représente un très beau vin d'été : le chasselas a produit ici une cuvée aromatique, marqué par les fleurs blanches, pur et légèrement saline en bouche avec un caractère aérien renforcé par le faible degré d'alcool (11,5°). Un vin délicieux à boire à l'apéritif ou sur des salades estivales. Très Bien

Muscat Les grands Voyageurs 2010 – Josmeyer : ne vous attendez pas trop sur le magnifique étiquette de cette cuvée, le contenu de la bouteille méritant plus attention : voilà un muscat 2010 exemplaires, à la fois frais, fruité et mûr, sec et cristallin en bouche avec une très belle fraîcheur. Un vin très apéritif, qui chatouille le nez et les papilles, et dont on ne se lasse pas. Très Bien

Riesling Les Pierrets 2003 – Josmeyer : une cuvée d'assemblage qui possède en 2003 une proportion importante de riesling originaire des grands crus du domaine, qui a parfaitement bien évolué. Le nez est marqué par des notes fumées, avec un caractère poivré qui se dévoile à l'aération. La bouche est ample, sèche et de bonne pureté, avec une acidité discrète qui apparaît en fin de bouche. Parfait à table dès à présent. Très Bien

Riesling Grand Cru Hengst Samain 2007 – Josmeyer : une cuvée récoltée très mur et vinifié sec, qui met en avant la profondeur et la salinité du terroir du Hengst dans ce grand millésime 2007. Le nez est marqué par des arômes de fruits à chair blanche, avec une légère note épicée. La bouche est ample, profonde et d'une grande pureté, l'équilibre restant très aérien malgré la grande concentration. Une cuvée encore très jeune mais qui se dévoile parfaitement bien après une heure d'aération. Excellent

Riesling Grand Cru Brand 2000 – Josmeyer : encore marqué par des arômes floraux nez, avec une pointe d'hydrocarbures, le vin se montre dense et profond en bouche, sec avec une belle acidité présente du début à la fin. Le millésime 2000 qui a parfaitement bien évolué, dans le style légèrement austère des vins issus de la partie supérieure du cru. Très Bien

Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2010 - Domaine Gilg : un grand cru Zotzenberg frais et acidulé, de grande concentration mais encore légèrement marquée par une sucrosité très présent à ce stade. Moins abouti que le millésime 2009, il faudra attendre quelques années avant de déguster ce Zotzenberg. Bien

Echezeaux 1996 - Confuron-Cotetidot : Une bouteille à pleine maturité, au nez complexe de suie, de rose fanée, d'épices, qui poursuit par une bouche tendre et racée : le tanin est fin et fondu, l'acidité du millésime toujours présente, et le milieu de bouche possède de la chair avec une présence de fruits noirs encore très perceptible. Une main de fer dans un gant de velours. Excellent.

Crémant Brut - Domaine Schoenheitz : un crémant idéal en été, qui combine des arômes de fruits acidulés avec une bouche franche, marquée par une bulle très fine. Le dosage modéré le rend très apéritif. Très Bien

Pinot Gris Réserve Personnelle 1999 – Trimbach : originaire pour partie de l'Osterberg, le vin présente des notes fumées qui font penser à un riesling. La bouche possède un équilibre sec, dense avec du gras, et possèdent une belle minéralité la cuvée est aujourd'hui à parfaite maturité, et démontre le potentiel des pinot gris vinifié sec lorsqu'ils proviennent de beau terroir. Très Bien

Vin de Savoie Crépy - Nature de Chasselas 2008 - Claude Mercier : des notes très aromatiques de fleurs blanches une bouche saline, sèche et dense, voilà un vin de caractère qui convient parfaitement à l'été. Bien

Arbois Trousseau des Dames 2005 - Frédéric Lornet : cette parcelle ancienne a produit un magnifique trousseau en 2005, qui s'exprimer aujourd'hui parfaitement bien sur cet équilibre si typique d'un fruité mûr qui conserve une certaine retenue en bouche. Parfait à table. Très Bien

Riesling Grand Cru Pfingstberg Cuvée Paradis 2007 - François Schmitt : si la bouteille a par le passé montré son élevage un peu trop face à d'autres vins du même millésime, bue seule elle se révèle d'une grande finesse aromatique, à la fois pure et saline en bouche. Le temps de chercher ce qu'on pourrait manger avec, que la bouteille était vide… Très Bien

Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 2005 - Domaine Baumann : un vin riche au profil typique du millésime, avec ses notes d'orange confite, d'écorce d'agrumes, de pralin et de miel, annonçant une bouche gourmande, liquoreuse et très suave, l'ensemble manquant d'un poil de salinité  pour éviter la lourdeur. A garder encore quelques années. Très Bien

Volnay 1er Cru Santenots 1996 - Joseph Matrot : fruité, belle acidité, des tanins de qualité. Parfait sur un onglet à l'échalote, avec une sauce au vin rouge qui contribue à équilibrer l'acidité du vin. A boire. Bien

Thierry Meyer

Pour connaître la signification des appréciations (Bien, Très Bien...) et des notes chiffrées, cliquer ici